Final Fantasy Lost Stranger

Final Fantasy Lost Stranger tome 1 : quand l’imaginaire devient réel

S’il y a bien une licence qui a su traverser les générations, c’est Final Fantasy. Chaque génération a son épisode favori et l’univers ne s’est pas seulement arrêté au monde vidéoludique. Que ce soit animes, produits dérivés, films et autre support, la franchise n’a eu de cesse de se diversifier. Si le monde du manga avait déjà connu des titres se déroulant dans certains opus de la saga, l’œuvre dont on va vous parler se différencie de ses prédécesseurs. En effet, Final Fantasy Lost Stranger, édité chez Mana Books, crée sa propre histoire au sein de cette série. Après avoir lu le premier tome, on a compris que l’on était loin d’une bête adaptation cherchant à surfer sur le succès de ces rpg. Ce nouveau voyage apporte une vision totalement différente de cet univers qui a su charmer bon nombre de joueurs. Un début qui propose d’excellentes idées que l’on va vous faire découvrir dès maintenant. Préparez-vous à partir pour une aventure grandiose !

Vivre son propre Final Fantasy

Final Fantasy Lost Stranger-rêve

Il faut toujours s’accrocher à ses rêves

Final Fantasy Lost Stranger, scénarisé par Minase Hazuki et dessiné par Itsuki Kameya, nous fait suivre la vie de Shogo et de sa sœur Yuko. Ces deux jeunes adultes sont employés chez Square Enix et nourrisse le secret de pouvoir un jour travailler sur l’un des épisodes de la saga phare du studio. En effet, chaque opus a bercé l’enfance de Shogo qui pouvait passer des jours à décortiquer tous les lieux. Il en venait même à se créer ses propres guides à force d’observation et d’analyse. Sa passion a fini par déteindre sur sa petite sœur qui s’est elle aussi laissé emporter par la magie de ces jeux. Ils se promirent alors de tout faire pour être embauché dans le studio de leur rêve afin d’accomplir leur plus grand souhait. Cet objectif est maintenant à moitié accompli, mais malheureusement, leur poste actuel ne leur permet pas d’intégrer l’une des équipes de développement. Pourtant, ils ne perdent pas espoir et s’accrochent.

C’est à cet instant qu’un camion va venir chambouler leur vie. Fauché par ce véhicule, Shogo voit lentement sa conscience s’évanouir. Il finit tout de même par se réveiller au sein d’une étrange forêt. Le jeune homme va alors se retrouver nez à nez avec un mog. N’en croyant pas ses yeux, il fait alors la rencontre d’un groupe d’aventurier qui va l’assister et le guider au sein de ces contrées inconnues. C’est alors qu’il comprend qu’il s’est réincarné dans le monde de ses rêves. Il fait à présent partie intégrante de Final Fantasy. Shogo finit alors par retrouver Yuko et ensemble, ils décident de profiter pleinement de leur nouvelle vie. Cependant, cet univers risque bien de les surprendre et les connaissances de notre héros ne seront peut-être pas suffisantes pour espérer survivre. Le rêve d’un fan qui peut rapidement devenir un enfer.

Ce qui marque en premier lieu notre regard est l’incroyable richesse de l’univers qui se dessine devant nous. Lost Stranger offre un terrain de jeu qui va bien plus loin que le simple calque d’un Final Fantasy.

Un monde d’une richesse inimaginable

Lorsque l’on parle de Final Fantasy, on pense tout de suite à l’univers et la mythologie qui tourne autour. La série n’a jamais cessé d’évoluer pour offrir des environnements plus détaillés, riches et ensorcelants. Le manga l’a très bien compris et à peine bascule-t-on dans cette nouvelle aventure que, déjà, notre regard s’illumine. On découvre une faune et une flore majestueuse et dangereuse qui saura émerveiller n’importe quel type de lecteur. On ne peut que rester stupéfait devant le soin apporté à chaque détail, que l’on soit habitué de la série ou simple néophyte. On découvre ce monde, le regard empli d’étoiles tout comme Yuko et son frère. Cependant, cette immersion ne s’arrête pas là, car Lost Stranger va bien plus loin qu’une simple copie d’un Final Fantasy. Derrière cet aspect hommage au jeu vidéo se cache une terre avec ses propres codes et règles. C’est alors une terrible surprise qui s’effectue autant pour les personnages que pour le lecteur.

En effet, la majorité des éléments que l’on peut connaître de la licence se voit bouleverser mais de manière discrète et intelligente. On peut citer par exemple le bombo, une créature récurrente dans les mondes de Final Fantasy. Il s’agit d’un monstre qui s’autodétruit lorsqu’il est sur le point de mourir. L’explosion est souvent signe de grand danger pour l’équipe en face. Lorsqu’on le voit pour la première fois, on est dans le même état que Shogo. On se méfie et pourtant la surprise est de taille au moment de la détonation qui n’est que très légère. Le lecteur comprend alors que ce shônen interprète à sa manière tout l’environnement connu de la série. Cela apporte un vent de fraîcheur qui rend la lecture à la fois palpitante et captivante. Un voyage riche et complexe qui ne tombe pas dans la facilité et cherche constamment à nous étonner.

L’autre point fort de Lost Stranger vient de l’écriture de son personnage central. Shogo est loin de l’image que l’on pourrait se faire d’un héros. Il est, avant tout, un homme avec ses doutes, ses peurs et ses joies.

Un héros loin des standards habituels

Final Fantasy Lost Stranger-mog

Qu’il est mignon !

Lorsque l’on pense shônen, on imagine très souvent deux types de personnages principaux. Le premier est celui qui ne connaît rien, qui n’est encore qu’un novice et doit donc apprendre au fur et à mesure de l’histoire. Le second concerne les héros dont la force et le talent sont déjà immenses et qui nous en mettent plein les yeux dès le début du récit. Dans Lost Stranger, Shogo s’avère être un cas particulier. En effet, il arrive à mélanger ces deux genres pour devenir un protagoniste aussi intéressant que rafraîchissant. Lors de ses premiers pas dans ce nouvel environnement, il comprend très vite qu’il fait face à un Final Fantasy. Il pense alors, à juste titre, que ses connaissances approfondies sur les jeux de la franchise vont lui permettre de s’élever au-dessus de tous. De ce fait, même s’il n’est qu’un simple humain, son savoir permet d’envisager une évolution très rapide de ses compétences. Malheureusement pour lui, le mangaka est bien décidé à ne pas suivre un chemin tout tracé.

Alors qu’il tente d’étaler sa science devant ses nouveaux camarades, Shogo se rend compte que ses analyses s’avèrent erronées. Que ce soit parfois juste dans le nom des créatures ou bien dans leurs puissances d’attaques, tout semble différent. Son soi-disant point fort ne lui sert finalement pas à grand chose. Il doit alors tout réapprendre de ce qui l’entoure et redevient un simple être humain qui n’a que peu de force. Malgré tout, son acuité sera sa meilleure arme pour se distinguer et changer la donne. On se retrouve donc face à un héros qui nous donne une impression de puissance, au départ, mais qui finit par chuter de son piédestal très rapidement. Cela apporte une plus grande richesse au personnage ainsi qu’un développement bien plus grand de celui-ci. On remarque alors le soin apporté à l’écriture de Shogo. Alors qu’il pensait pouvoir devenir un redoutable guerrier il n’est, finalement, qu’un jeune homme totalement perdu.

Au final, Lost Stranger ne se sert de la licence Final Fantasy qu’en simple toile de fond. Plus on s’attarde sur ce que nos yeux observent et plus on a la sensation de faire face à une aventure possédant ses propres forces. Une redécouverte totale de cette saga légendaire.

Lost Stranger nous invite pour une aventure prometteuse

Étant de très grands fans de la saga Final Fantasy, on voulait absolument découvrir ce qui pouvait bien se cacher derrière Lost Stranger. Au final, c’est une première immersion parfaitement réussie. On s’émerveille devant toute la richesse de ce tome qui introduit avec brio un monde complexe et gigantesque. Que ce soit le traitement apporté au personnage principal ou à tout ce qui gravite autour de lui, l’ensemble est parfaitement maîtrisé. Un début qui va bien au-delà de ce que l’on pouvait imaginer et qui promet de grandes choses pour la suite. Une fantastique interprétation de cette saga mythique qui ne se contente pas d’un simple copier-coller. De plus, on ne s’ennuie à aucun moment et on prend plaisir à en apprendre toujours plus sur ces contrées inconnues qui, pourtant, nous semblent familières. Nous sommes à l’image de Shogo, à la fois habitué et totalement perdu au sein de ce nouvel environnement.

Vous l’aurez sans doute compris, on vous recommande grandement cette lecture. Que vous soyez fan de la franchise Final Fantasy ou que vous désiriez une épopée magique, alors ce manga est fait pour vous. Offrant un merveilleux moment d’évasion, ce premier volume pose les bases de ce qui pourrait être un voyage mémorable. À cela s’ajoute une très bonne évolution du protagoniste que l’on suit qui le rend plus humain et attachant. Shogo parviendra-t-il à s’habituer à sa nouvelle vie d’aventurier ? Quels secrets recèlent ces terres ? Le doux rêve de notre héros devient finalement son pire cauchemar. Pourtant, il est bien décidé à dompter cet univers pour pouvoir transformer les mythes en réalité. En attendant sa prochaine aventure, il va falloir être patient et imaginer ce que pourrait donner la suite de ce périple captivant. Une très belle surprise qui, on espère, continuera de nous charmer tout au long des prochains tomes.

Et vous, avez-vous été séduit par Final Fantasy Lost Stranger ? Aimeriez-vous être projeté dans le jeu de vos rêves ? 🙂

© Minase Hazuki & Itsuki Kameya / Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *