Moriarty

Moriarty tome 1 : dans la peau d’un criminel de renom

Lorsque l’on parle de récit policier intemporel, il est difficile de ne pas citer les œuvres d’Arthur Conan Doyle. Ce génie de l’écriture a donné vie à l’un des détectives les plus mythiques du monde littéraire, Sherlock Holmes. La tâche semble ardue pour tous ceux souhaitant s’inspirer de son travail tant il est risqué de s’attaquer à un monument du genre. Pourtant, quelle ne fut pas notre surprise en voyant l’annonce de Moriarty, un manga édité chez Kana qui nous conte la vie de la némésis du célèbre enquêteur. On était curieux et fasciné de voir ce qu’allait bien pouvoir donner un tel titre et s’il était capable de faire honneur au personnage d’origine. Après lecture de ce premier tome, on peut vous dire que le pari est totalement réussi et offre l’un des voyages les plus somptueux qu’ils nous aient été donné de voir depuis ce début d’année. Un récit aux multiples qualités et qui ne laissera pas indifférent ceux qui oseront suivre ce fameux génie du crime. Il est grand temps de vous partager le résultat de notre enquête sur ce noble aux deux visages. Vous pouvez d’ailleurs retrouver la chronique de ce manga de notre camarade lire en bulles ici.

Moriarty pour vous servir !

Moriarty-doctrine

Un précepte bien extrême

Moriarty, scénarisé par Ryosuke Takeuchi et dessiné par Hikaru Miyoshi, raconte l’histoire du fameux antagoniste créé par Arthur Conan Doyle. On se retrouve propulsé à la fin du XIXe siècle dans l’Empire britannique. Celui-ci est à l’apogée de sa puissance et domine plus d’un quart du globe. Malgré cela, le chaos est courant et seule la haute aristocratie profite de cette expansion pour satisfaire leur train de vie luxueux. C’est dans ce contexte historique que l’on suit la famille Moriarty. Le fils aîné Albert voue une haine féroce au système social fondé sur la hiérarchie des classes. Cette dernière est, de plus, profondément ancrée dans l’esprit des gens. Peu de personnes osent se lever face à ces inégalités. La rage qui gronde en lui ne cesse de grandir, mais son rêve ne semble pouvoir être concrétisé. C’est sa visite dans un orphelinat qui va changer cet état de fait grâce à la rencontre de deux frères.

Ce duo est composé de William et de son petit frère Louis. C’est lors d’un discours du premier fait aux autres enfants qu’Albert va découvrir une arme redoutable. En effet, derrière les traits angéliques de William se cache un esprit d’une intelligence remarquable. Les mots qu’il prononça ce jour-là convainquirent l’héritier du comte Moriarty de les prendre sous son toit. En eux, il avait vu le moyen de réaliser son ambitieux et délirant projet. Enfin, il allait pouvoir amener la paix au pays tout entier. Cette tâche, qui était impossible seul, semble faisable à travers ce nouveau trio qui compte bien chambouler les fondements de cette société corrompue. Même si cela implique d’aller contre la loi, le futur ennemi juré de Sherlock Holmes continuera de suivre cette voie dans laquelle il s’est aventuré. La vérité éclate sur le célèbre William Moriarty et sur son ascension en tant que génie criminel. Le bonheur peut-il être trouvé en jouant les bourreaux ?

Le premier grand intérêt de ce manga repose sur le point de vue qui y est abordé. Ici, on se retrouve de l’autre côté de la frontière entre la justice et le crime. Cela apporte une vision singulière autour de ce personnage mythique qu’est Moriarty.

Une vision bien différente de Sherlock

Le fait de suivre celui que l’on considère comme le grand méchant est une excellente idée. Cela permet d’avoir un nouveau regard sur ce personnage qu’est Moriarty et sur les raisons qui l’ont poussé à devenir ce qu’il est. Cette façon d’appréhender le point de vue du jeune William est enrichissante et permet d’approfondir son rapport avec le lecteur. Jusqu’à maintenant, lorsque l’on entendait son nom, il était symbole de terreur, de violence et de manipulations. Tout cela est encore vrai dans cette oeuvre, cependant quelque chose change. Il s’agit de ses motivations qui rendent ses agissements presque nécessaire et juste. Ce qu’il souhaite plus que tout est de pouvoir briser cette société qui privilégie les riches au détriment du reste de la populace. Son objectif est donc louable et donne cette envie au lecteur de l’encourager malgré ses méthodes. L’adversaire que l’on connaissait disparaît alors pour laisser place à un jeune homme ambitieux et qui veut créer un monde meilleur. C’est un véritable anti-héros qui se dresse devant nous et non pas un vulgaire meurtrier.

D’ailleurs, ce qui change aussi grandement par rapport à la version d’origine de Moriarty vient de son entourage. Il n’est pas seul à agir et peut compter sur bon nombre d’alliés avec, par exemple, ces deux frères. Ils savent tous que ce qu’ils font est condamnable, mais qu’il s’agit d’un mal nécessaire. William est décrit dans ce tome comme un gentleman et un intellectuel de premier ordre. Là où il était construit comme un être malfaisant et sans scrupule fait place ici à une sorte de leader qui éblouit son auditoire et ses partisans de par son charisme et ses agissements. Il est empli d’une profonde humanité et est plus un redresseur de torts. Cette écriture soignée et surprenante fait que l’on s’attache grandement à ce noble révolutionnaire. De plus, cette sympathie que l’on a pour lui malgré ses méfaits nous fait nous demander comment sera abordé la rencontre entre Sherlock et Moriarty. Une oeuvre possédant un potentiel énorme et qui peut complètement bouleverser notre soutien à l’égard de ses deux individus.

Au-delà de suivre Moriarty dans son rôle de consultant criminel, la force de ce titre vient de son histoire. Celle-ci est construite avec soin et rien ne semble laissé au hasard dans ce premier tome. Un début qui pose des bases solides pour la suite.

Une histoire finement construite

Moriarty-jeunesse

Un jeune homme fort avenant

Ce qui aussi est très intéressant dans Moriarty est la manière dont se déroule l’histoire. En réalité, on ne commence pas tout de suite à voir ce professeur agir comme on pourrait s’y attendre. On le suit tout d’abord dans son enfance lorsqu’il fut recueilli avec son frère. Cela prend une bonne part de ce premier volume et sert totalement la construction de cet anti-héros et de tout ce qui l’entoure. En effet, le lecteur peut ainsi constater comment les graines de la rébellion ont naquit en lui. Faisant déjà preuve d’un esprit brillant, il était déjà une figure unificatrice parmi ses proches et ceux qui le croisaient. Malgré tout, son statut d’orphelin faisait de lui un déchet aux yeux de la haute société. Chaque page, chaque case est là pour nous amener vers un but bien précis. C’est cette précision du détail qui rend cette aventure aussi captivante, mais surtout aussi complète. Ce prologue prend le temps de mettre en place tous ses éléments et cela est fait de manière si efficace que le rythme n’en pâtit nullement. Au contraire, cela nous plonge encore plus dans cette lecture.

On avance pas à pas au côté de ce blondinet dont l’influence s’étend un peu plus chaque jour. Plus les chapitres défilent et plus on voit celui-ci avancer sur le chemin de son rêve à travers la mort de ses cibles. De plus, la ruse de ce savant est très bien mise en avant. Tous les plans qu’il imagine sont millimétrés à la perfection afin de commettre le crime parfait. On en prend plein les mirettes au sein de cette expédition qui met sur un piédestal ce stratège de renom. Ce début parvient à répondre parfaitement à son rôle à savoir introduire l’univers et ses habitants tout en travaillant le background de ses protagonistes. Alors que l’on tourne la dernière page, William Moriarty semble indétrônable. On a même du mal à imaginer quels sont les dangers qui pourraient entraver sa route. Une aura quasi-divine s’échappe de ce génie qui fait tomber sa terrible sentence sur ceux qui ont pourri les racines de cet empire par leur égoïsme et leur pouvoir.

Moriarty s’inscrit déjà comme une grande épopée littéraire. À travers ses personnages envoûtants et son histoire captivante, ce seinen a tout pour s’inscrire comme un grand hit de cette année. Un titre qui vient de faire son entrée de manière magistrale.

Un criminel qui s’attire la sympathie du lecteur

Avec ce premier tome, Moriarty parvient à nous convaincre amplement qu’il mérite sa place dans les plus belles lectures de cette année. Le soin apporté à l’écriture de chaque personnage, l’ambiance collant parfaitement à l’époque et à l’histoire ainsi que la voie que l’on observe sont autant d’éléments qui rendent ce récit palpitant. S’il s’avère riche en informations, on enchaîne les pages avec une grande fluidité. La narration et le rythme montent crescendo pour nous immerger totalement dans le quotidien terrifiant de cette famille de noble. Le fait de suivre ce criminel est un parti pris d’une efficacité redoutable. Cela permet d’aborder une nouvelle vision concernant l’ennemi juré de Sherlock Holmes. De plus, cette expérience inédite est suffisamment marquante pour nous donner envie de découvrir la suite. On a été ébloui par cette première interprétation alternative du méchant créé par Conan Doyle. Une virée mémorable et prometteuse dans l’un des plus grands esprits criminels de la littérature.

Esprit Otaku vous recommande totalement cet ouvrage qui recèle de nombreux atouts. Que vous cherchiez un récit sombre et prenant ou bien une aventure littéraire qui change de l’ordinaire avec un protagoniste charismatique, Moriarty est l’œuvre qu’il vous faut. Assurément l’un de nos coups de coeur 2018 et dont on a hâte de découvrir les prochaines consultations de cet élégant tueur. William parviendra-t-il à supprimer toute cette noblesse corrompue ? Le peuple sera-t-il totalement dévoué à sa cause ? Sherlock fera-t-il bientôt son entrée ? Des questions passionnantes dont on attendra patiemment les réponses. Un coup de maître de la part de Takeuchi Ryosuke et Miyoshi Hikaru qui est un très bel hommage à l’un des plus grands écrivains de l’histoire. Une introduction qui pose des fondations solides pour l’avenir de la série. Le futur de la famille Moriarty risque d’être fort prometteur !

Avez-vous été conquis par la voie qu’ont suivi Moriarty et ses frères ? Qu’attendez-vous pour l’avenir de cette série ? Partager dans les commentaires votre opinion sur ce manga. 🙂

© Takeuchi Ryosuke & Miyoshi Hikaru / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *