Killing Maze

Killing Maze tome 1 : un labyrinthe mortel

Après avoir passé une excellente Japan Expo, il est grand temps de reprendre le cours de nos chroniques. D’ailleurs, le manga dont on va vous parler aujourd’hui était disponible en avant-première sur le stand Doki-Doki. Il s’agit du premier tome de Killing Maze, un thriller assez singulier. C’est donc durant le salon que l’on a pu le feuilleter. Ce que l’on a pu découvrir nous a donné envie de nous plonger complètement dans cette lecture. On fut très emballé, une fois ce volume fini, par l’histoire qui nous était contée ainsi que le chemin prit par le scénario. Porté par un duo de personnages attachants et charismatiques, Killing Maze propose une aventure mélangeant enquête et des éléments surnaturels. Une oeuvre qui arrive à nous tenir en haleine à de nombreux moments. On espère donc que vous êtes prêt car nous allons nous aventurer au coeur de ce terrifiant et mystérieux labyrinthe !

Une ville maudite

Killing Maze-amour

Un héros à la vision singulière

Killing Maze, scénarisé par Okada Shinichi et dessiné par Yamada J-ta, prend place dans la ville de Kokoro. Cette dernière a connu une terrible vague de meurtres et de disparitions deux ans auparavant. Cependant, tout cela est à présent de l’histoire ancienne et la paix est revenue dans le quotidien de ses habitants. C’est au cours de cette période paisible que l’on fait la connaissance de Yûhei Ninomiya. Ce lycéen est réputé pour tomber facilement amoureux et porte même le surnom de “Serial Declarator”. Il a beau se prendre sans cesse des râteaux, il continue de vivre selon sa philosophie. Ce dernier apprend alors de la bouche de son camarade Mitsuhide qu’une nouvelle élève avait fait son apparition. Curieux et intéressé par elle, il décide de partir faire sa connaissance porté par son destin imaginaire d’amoureux transit. Grâce à son ami, il sait qu’elle aurait été vu près de la rivière. Ni une ni deux, Yûhei se précipite là-bas pour la rencontrer.

Malheureusement, une fois sur place il ne trouve aucune trace de cette étudiante se prénommant Saeko. Alors que notre jeune homme cherche un peu partout, il découvre les terreurs du lycée qui s’en prennent à une chienne. Porté par son sens du devoir et son amour pour tous les êtres vivants, il décide de s’interposer. Malgré ses propos et le fait qu’il découvre que l’animal soit enceinte, cela ne change rien au vu des trois voyous. Yûhei et Mitsuhide se retrouvent alors embarqués par ces brutes qui les emmènent dans leur repaire. Alors qu’ils s’apprêtent à être tabassé et humilié, un labyrinthe se dessine devant les yeux de notre héros. Peu de temps après, un phénomène inexplicable mis fin à la vie de deux de leurs geôliers. Paniqués et terrorisés, les survivants arrivent à retarder la menace qui guette sur eux grâce à l’intervention de Saeko. Emprisonnés et sur le point de connaître un funeste destin, ces étudiants parviendront-ils à s’échapper de ce sinistre endroit ? Quel est l’origine de cet étrange dédale ?

La première chose qui nous marque durant la lecture de Killing Maze est le caractère de Yûhei. Ce dernier retient notre attention de par son intelligence, mais surtout de par sa vision idyllique du monde. Un véritable héros au coeur pur.

Un héros guidé par l’amour

Le jeune homme que l’on suit tout au long de ce récit arrive à s’attirer aisément notre sympathie. Avant que les terribles événements ne se produisent, il apparaît à nos yeux comme un drôle d’énergumène. Il est même le premier acteur des rires que l’on peut avoir au début de ce premier tome. Pourtant, derrière son éternel amour se cache un individu à l’esprit aiguisé et possédant une faculté extraordinaire. Yûhei est capable de se remémorer tout ce qu’il a vu même si cela ne fut qu’un bref instant. Son image comique laisse alors place à une vision plus complète et globale de son personnage. C’est d’ailleurs dans les situations périlleuses que ses compétences éclatent au grand jour. On reste ébahi devant son ingéniosité et ses réflexions quant aux effroyables phénomènes qui se déclenchent autour de lui. Un héros aux multiples qualités, mais qui possède une philosophie de vie qui le rend unique et intéressant à observer.

L’amour qu’il porte envers tout le monde est loin d’être un défaut. Dans la réalité, il passerait pour un homme totalement déconnecté du reste du monde et utopiste. Malgré tout, ses propos et le regard qu’il porte sur ce qui l’entoure captive le lecteur. La gentillesse qui le caractérise fait qu’il parvient à comprendre des choses que les autres ne peuvent même pas imaginer. De plus, il arrive à voir ce qui est bon en chaque individu. Il sait que derrière chaque homme malhonnête, manipulateur ou voyous se cache un être qui a souffert. Cette empathie qu’il a envers son entourage déteint sur nous et rend la plupart des échanges très émouvant. Yûhei symbolise un peu l’espoir et représente le bon côté qui peut exister en chaque être humain. Si ses agissements peuvent paraître par moment incompréhensible et l’amener vers un danger certain, on finit par comprendre ce qui le motive. Un protagoniste très bien écrit et qui apporte une dose de douceur et de tendresse dans un univers où la mort peut survenir à tout moment.

L’autre élément fondamental de Killing Maze vient de son scénario et de tout ce qui gravite autour. On se retrouve embarqué dans le jeu sordide que propose le labyrinthe où la tension est palpable tandis que l’on tente de comprendre ce qui se cache derrière tout ça.

Un thriller prenant et terrifiant

Killing Maze-labyrinthe

D’où vient cet étrange labyrinthe ?

Si le début de Killing Maze nous immerge dans le quotidien paisible de nos étudiants, on déchante très vite. Au moment où apparaît le fameux labyrinthe, tout bascule et on se retrouve emporté dans un thriller sombre et angoissant. En réalité, l’intrigue arrive à nous fasciner à travers deux étapes primordiales de sa construction. Tout d’abord, il y a la partie “jeu” où Yûhei et Saeko doivent réussir à trouver une solution pour se dégager une porte de sortie. C’est dans ces moments-là que le manga parvient à insuffler le plus de frayeur aux protagonistes et aux lecteurs. Ce n’est qu’une question de minutes avant que le piège se referme sur eux et on reste tétanisé et impatient de connaître les suggestions de notre duo pour mettre fin à cette épreuve. À cela s’ajoute aussi une originalité propre au déroulement de chaque test. Il faut absolument comprendre comment fonctionne le piège pour avoir une chance de le désamorcer. Sur ce point-là, Killing Maze réussit parfaitement à nous immerger dans la panique qui suit chaque entrée dans le dédale. On a la sensation d’être à la place de ces personnages et cela ne fait qu’accentuer notre implication dans la lecture.

Le second élément important du récit est son aspect enquête. En effet, notre tandem n’est pas constamment en danger et profite des quelques moments de répits qu’ils arrivent à se créer pour réfléchir sur les origines de toute cette histoire. On suit leurs réflexions et on cherche aussi de notre côté à comprendre comment tout cela a pu arriver. D’ailleurs, ce premier tome est déjà assez riche en révélations. Pourtant, à la fin de cette lecture on se retrouve avec bien plus de questions que de réponses. Cela permet d’accroître notre intérêt pour la suite et de nous inclure toujours plus en tant qu’observateur, mais aussi presque en tant qu’acteur de cette épopée. C’est ce parfait mélange entre tension, frayeur et investigation qui rend cette première expédition aussi prenante. On est tenu en haleine par le suspense qui se dégage de cette œuvre. Un début intrigant et qui nous promet de belles surprises pour l’avenir de la série.

Au final, ce premier tome de Killing Maze parvient à nous retenir tout au long de ses pages grâce à son originalité et les nombreuses questions que soulève l’histoire. Une excursion qui a beau être dangereuse, mais qui n’en reste pas moins fascinante !

Killing Maze nous guide avec force dans ce dédale

En conclusion, on a bien fait de se laisser séduire par ce shônen qui propose une expérience littéraire captivante. Que ce soit par ses deux personnages centraux ou bien la construction de son scénario, tout est bien maîtrisé pour que l’on soit totalement emporté par cette aventure. De plus, il y a un très bon travail d’imagination concernant chaque épreuve. Une oeuvre qui n’est pas du tout centré sur l’action, mais sur l’observation et la déduction. On tourne chaque page en faisant travailler ses méninges dans l’espoir de trouver une solution en fonction de ce que l’on peut découvrir. Un manga qui joue parfaitement avec le lecteur et qui suscite toute notre attention. On a été conquis par l’histoire écrite par Okada Shinichi tandis que les dessins de Yamada J-ta parviennent à retranscrire le poids qui pèse sur les épaules de Yûhei et Saeko. Le chemin le plus facile est souvent celui qui requiert le plus de sacrifices !

Esprit Otaku vous recommande donc fortement ce titre qui est loin d’avoir dévoilé tout son potentiel. Si vous cherchez un récit qui vous tient en haleine et qui sort de l’ordinaire alors Killing Maze saura satisfaire vos attentes. Il y a encore tant de mystères non résolus dans cette série que l’on ne peut en rester là. Quel est le véritable but de ce labyrinthe ? Qui se cache derrière tout cela ? Yûhei parviendra-t-il à rester fidèle à ses convictions ? On va devoir attendre un petit moment avant d’avoir la réponse à ses questions. En tout cas, on est très emballé par ce prologue qui peut donner naissance à une série marquante et surtout extrêmement divertissante. Le chemin pour quitter ce dédale risque d’être semé d’embûches. Quoi qu’il arrive, on est de tout coeur avec nos deux héros qui peuvent réussir à mettre un terme à toutes ces souffrances.

Êtes-vous intéressés par ce premier tome de Killing Maze ? Avez-vous eu l’occasion de le lire au cours de la Japan Expo ? Il faudra attendre le 22 août prochain pour que ce shônen débarque dans nos librairies. En attendant, on espère que l’on vous aura donné envie de découvrir ce titre prometteur. 🙂

© Okada Shinichi & Yamada J-ta / Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *