Kingdom

Kingdom tome 1 et 2 : une épopée historique légendaire

Il est des mangas que l’on rêve de voir arriver en France. Ayant déjà conquis le public japonais, on se demande souvent si on aura le droit, un jour, de mettre la main sur ces séries. Finalement, après des années à espérer, nous pouvons enfin nous lancer dans l’une des œuvres les plus mythiques du monde otaku. Il s’agit bien sûr de Kingdom, édité chez Meian, dont les deux premières tomes étaient disponible à la Japan Expo. La célèbre épopée historique est enfin parue chez nous et il est donc grand temps de voir si notre si longue attente est comblée. Qu’est-ce qui a fait de récit une telle pépite ? Même si l’on connaissait déjà fort bien l’univers de Kingdom, ce fut un réel plaisir que de découvrir cette version papier. Ce prologue montre rapidement toute la richesse et la puissance d’une aventure qui s’annonce prometteuse et envoûtante. Il est donc grand temps de s’avancer sur le champ de bataille à la recherche de la gloire !

Les Royaumes combattants

Kingdom-rêve

Un rêve difficile à réaliser

Kingdom, imaginé par Hara Yasuhisa, prend place à une période très sombre de l’Histoire de Chine. Cette dernière est victime, depuis près de cinq cent ans, d’une guerre totale entre les différents États. Baptisé l’époque des “Royaumes combattants”, elle vue naître et mourir de nombreux grands hommes dans ce conflit destructeur. C’est donc dans cette ère de troubles que l’on va faire la connaissance de deux enfants rêveurs. En 245 avant J.C, dans un petit hameau de l’État de Qin, se trouve deux orphelins recueillis par le maire du village. Se nommant Shin et Hyou, ce duo passe ses journées à accomplir les besognes qu’on leur donne. Pourtant, dès qu’ils arrivent à échapper au regard de leur famille adoptive, ces deux amis se lancent dans des duels endiablés. La raison de ces échanges de coups n’est pas de passer le temps, mais bien de s’entraîner. En effet, ils désirent secrètement devenir les deux plus grands généraux sous les cieux. Entendre leur nom résonner dans tout le pays est leur plus grand souhait. Malgré leur statut et la difficulté d’un tel exploit, ils n’en démordent pas et continuent inlassablement leurs passes d’armes.

C’est alors qu’un beau jour, une carriole passa aux abords de ce village de paysans. À l’intérieur se trouvait un vieil homme qui contemplait le paysage. Son regard se porta sur un élément qui éveilla sa curiosité. Il s’agissait de ces deux jeunes garçons qui se battaient. Il décida d’aller à leur rencontre et, suite à quelques échanges, demanda à Hyou de l’accompagner pour travailler au palais. Cette proposition était une opportunité en or pour ce jeune homme qui rêvait de grandeur. Cependant, cela signifiait aussi de laisser son camarade derrière lui. Malgré tout, il décida d’accepter sous les encouragements de Shin. Ce dernier lui promit de le rejoindre le plus vite possible. Ainsi, notre tandem fut divisé, chacun prenant un chemin différent mais menant tous au même objectif. C’est à ce moment précis que commença le combat de Shin pour laisser son empreinte sur ce monde. Il allait être le seul à pouvoir écrire son histoire et espérer tenir la promesse qu’il avait fait.

Derrière l’aspect historique de son contexte, Kingdom est avant tout là pour nous conter les prouesses d’un jeune guerrier. Le chemin de Shin pour passer de larbin à héros est saisissant et fascinant.

L’ascension d’un homme

Ce qui fait la force de ce seinen est le fait que l’on suive l’ascension de notre jeune héros. On observe notre orphelin dans sa quête de gloire et cela est amené de manière intelligente et prenante. Tout d’abord, la première partie du récit se concentre sur sa vie au côté de Hyou. À cet instant, on est loin de supposer l’incroyable destin qui attend Shin. On ne voit qu’un gamin s’entraînant avec son meilleur ami dans l’espoir un peu fou de pouvoir concrétiser leur rêve. Il y a donc une certaine insouciance qui se dégage d’eux et rend leur personnage à la fois attachant et sympathique. Malgré la difficulté de leur objectif, leur volonté et leur détermination commencent alors à déteindre sur nous. On commence alors à penser qu’ils seraient capables de réussir un tel exploit. Cette construction est importante, car elle va nous pousser à encourager notre guerrier en herbe tout au long de cette aventure. Après tout, on se dit que cela serait incroyable et beau d’assister à la naissance d’un tel général. Cette approche nous donne la sensation d’être aux premières loges pour observer et soutenir ce garçon qui pourrait marquer l’Histoire.

Voilà l’un des gros atouts de Kingdom. Accompagner Shin depuis ses débuts rend le lecteur impliqué dans ce qui se passe au sein des pages. Cet idiot un peu bourru partage son but avec son ami, mais aussi avec son public. Les événements qui viendront chambouler son existence dans la suite du scénario ont beau être terribles, ils vont permettre à ce garçon de démarrer sa légende. On bascule alors d’un quotidien paisible à la dure réalité qui ronge ce pays. L’innocence et la joie font place à une tristesse et à une profonde rage dans le coeur de Shin. Même nous, qui nous étions mis à rêver comme lui, ouvrons les yeux sur le parcours qu’il va devoir accomplir. Si cela nous paraît impossible, notre jeune épéiste ne renonce aucunement. Poussé par son souhait et la volonté léguée par Hyou, il va débuter son ascension pour devenir officier du royaume de Qin. On est alors plein d’admiration pour cet orphelin qui quitte tout ce qu’il a connu pour entamer sa route vers la gloire et la richesse. Suivre un héros depuis ses débuts ne fait qu’accroître notre intérêt pour la suite. En plus d’apporter une plus grande profondeur et richesse au personnage, cela permet au lecteur d’être totalement immergé dans ce qui est raconté.

Kingdom met en place une toile de fond absolument captivante et fidèle à cette période de trouble. Une chevauchée sur des terres ravagées par la guerre. On se retrouve en totale admiration devant ce monde qui a connu tant de légendes.

Un univers riche et grandiose

Kingdom-combat

La force brute d’un garçon talentueux

Prendre une période historique comme contexte de base d’un récit offre toujours de nombreuses possibilités. On a déjà pu en parler sur plusieurs titres, mais cela apporte déjà un intérêt certain pour l’œuvre. Notre regard se porte sur chaque case et permet de découvrir et d’imaginer comment pouvait être la vie à cette époque de troubles. De plus, les Royaumes combattants est un moment très important dans l’Histoire de Chine. C’est durant ces années de combats que sont nés certains des plus grands guerriers au monde. Notre fascination ne fait alors que grandir en imaginant tout ce qu’il sera possible de vivre à travers ce fabuleux voyage. Pourtant, la puissance de Kingdom vient surtout sur un autre point. Il s’agit du potentiel étourdissant qui se dégage de cet univers qui s’étend devant nous. Il faut dire qu’avec déjà cinquante tomes parus au Japon, il est facile de se dire que l’on n’a encore rien vu. Cependant, même en ignorant cela, il est aisé de le ressentir dans cette lecture des deux premiers volumes. Alors que l’on est déjà ébahi par ce que l’on voit, on comprend qu’il ne s’agit que d’un minuscule fragment d’une fresque gigantesque.

Alors que l’on est captivé par la mission de Shin et de ses compagnons, on jette un regard sur ce qui les entoure. L’action de cet arc narratif ne se concentre qu’au sein de l’état de Qin. Notre esprit se met alors à réfléchir à ce qu’il y a au-delà de ces frontières. Ces terres que l’on parcourt ne sont qu’une infime partie de ce que peut offrir ce pays. L’auteur sait parfaitement exprimé cela tout au long de l’avancée de nos héros. À chaque fois que l’on pénètre dans une nouvelle région ou que l’on croise un nouveau peuple, l’énorme potentiel de cette épopée nous saute aux yeux. Il y a tant à raconter à travers les chroniques de ces guerres que l’on ne peut s’empêcher de se projeter dans l’avenir de la série. On se demande quelles pourraient bien être les prochaines péripéties de notre groupe à travers ce pays rongé par les querelles et la violence. Une oeuvre qui, en seulement deux plongées, a su nous promettre de grandes choses pour la suite. Ce monde est propice à une multitude de possibilités pour Shin de faire ses preuves et de marquer le lecteur à jamais.

C’est une pure joie que de pouvoir enfin se lancer dans Kingdom. Rien qu’à travers ces deux premiers tomes, ce seinen retient toute notre attention. On comprend ce qui fait la force de ce manga qui n’a dévoilé qu’une petite partie de son potentiel.

Kingdom débute son mythe

La patience et les attentes que l’on pouvait avoir à l’égard de Kingdom sont pleinement satisfaites. Bien sûr, on est encore loin des affrontements dantesques entre armées que pourra proposer ce seinen. Malgré tout, on est largement conquis par ce qui nous est présenté. Que ce soit dans la construction de ces protagonistes, dans la retranscription de cette période historique ou dans les promesses faites, ce prologue a déjà largement de quoi convaincre. Concernant la narration et le rythme global de l’histoire, il n’y a rien à redire. On se laisse facilement embarquer dans ce qui nous est conté sans voir les minutes passées. Tout est fait pour rendre la lecture agréable et ne pas nuire au plaisir ressenti. Pour ce qui est des dessins, ces derniers collent parfaitement à l’ambiance et l’atmosphère qui se dégage de ce titre. À la fois soigné et marquant, le trait du mangaka parvient à insuffler une aura différente à chacun de ses personnages. Un travail remarquable pour une lecture qui s’avère tout autant formidable.

Esprit Otaku vous recommande donc fortement ce manga qui possède un énorme potentiel. Si vous aimez les récits historiques ou que vous cherchiez une série qui saura vous tenir en haleine alors Kingdom est fait pour vous. Il est vraiment difficile de ne pas se plonger totalement dans cette aventure majestueuse et prenante. Le jeune garçon que l’on accompagne parviendra-t-il à se hisser parmi les plus hauts rangs de l’armée ? Quelles épreuves l’attendent tout au long de cette voie ? On peut se poser ce genre de questions, mais au final tout ceci n’a que peu d’importance. L’errance de notre épéiste est si plaisante que l’on se laisse guider par ces pas avec la plus grande joie. Peu importe ce qu’il devra affronter ou les obstacles qu’il devra surmonter tant que cela est fait avec autant d’habileté. Une saga mythique qui risque fort de frapper un grand coup en France. La conquête des cieux ne fait que commencer pour Shin qui a encore beaucoup de choses à prouver. Cependant, on continuera d’être présent pour l’encourager et être témoin de sa légende. Ces deux premiers tomes seront officiellement disponibles au mois de septembre. Il vous reste donc encore un peu de temps pour vous laisser séduire par cette expérience qui s’annonce unique.

N’hésitez pas à partager votre opinion concernant Kingdom dans les commentaires. Êtes-vous convaincu par cette fameuse série mythique ? Seriez-vous prêt à suivre Shin dans son parcours pour devenir le plus grand général du pays ? 🙂

© Hara Yasuhisa / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *