Beyond the Clouds

Beyond the Clouds tome 1 : le rêve d’un enfant devient réalité

On a pu voir la volonté de Ki-oon de proposer des créations originales. Cette année 2018 marque vraiment un tournant sur ce point avec de nombreuses œuvres faisant partie de ce projet. On peut citer The Lost Child, Sous un ciel nouveau ou bien Momo et le messager du Soleil. Chacun de ces titres avait su offrir des aventures inédites, touchantes et surtout prometteuses. Plus récemment est sorti le premier tome de Beyond the Clouds. On était très curieux de découvrir ce que pouvait proposer ce seinen. Après lecture de ce volume, force est de constater qu’il y a beaucoup de choses à dire sur ce conte enchanteur. Nous avons donc jeté notre dévolu sur ce manga. Celui-ci parvient à ensorceler le lecteur de par la beauté et le message qui s’en dégage. L’heure est donc venue de plonger au coeur d’une ville où le ciel jaune cache le bleu de la liberté et de l’imagination.

Une rencontre fatidique

Beyond the Clouds-imagination

Rêver est ce qui forge un enfant.

Beyond the Clouds, imaginée par Nicke, nous propose une excursion au sein d’un univers fantastique. L’histoire prend place au sein de la ville jaune. Cette cité est réputée pour ses nombreuses usines qui crachent leur fumée jour et nuit. Cette dernière a fini par cacher le ciel ainsi que les étoiles. Parmi la population de cette métropole vit un jeune garçon répondant au nom de Théo. Celui-ci n’a jamais eu l’occasion de voir ce qui se trouvait auparavant au-dessus de cet épais brouillard. De plus, il a toujours vécu ici sans avoir la chance d’explorer le monde extérieur. Il a donc grandi en s’imaginant ce qui pouvait se passer au-delà de ces murs. Son seul réconfort provenait des livres qu’il lisait. À travers eux, il s’imaginait vivre de fantastiques aventures et espérait un jour se lancer dans sa propre épopée. Malheureusement, les années passèrent et son rêve resta au stade d’une simple pensée. Un souvenir lointain qui disparaissait peu à peu, remplacé par son travail à l’atelier de réparation. Son désir de partir à la recherche de créatures féeriques n’était plus qu’un rêve de gosse qu’il avait confiné au plus profond de lui.

S’habituant à son quotidien entouré de tous ses amis, Théo semblait s’être fait à l’idée qu’il ne quitterait jamais la ville. Cependant, une rencontre va venir chambouler sa paisible vie. Tandis qu’il partait à la recherche d’un quelconque trésor au sein d’un gros tas de ferraille, il découvrit une jeune fille évanouie. Ce qui le choque avant tout n’est pas de trouver une fille en un tel lieu, mais la particularité de cette dernière. En effet, cette demoiselle possède une aile, la deuxième ayant disparu. Se trouvant face à l’un de ces êtres surnaturels qu’il avait pu connaître de par ses contes, il décide de s’occuper d’elle et de la soigner. Qui est-elle et d’où vient-elle ? Tant de questions dont cette enfant ne peut donner les réponses du fait de son amnésie. Désirant percer le mystère derrière cette inconnue ailée, il va devoir se lancer dans le périple qu’il attendait tant. Théo, le jeune bricoleur de talent, et Mia, l’ange perdu, vont s’unir et vivre ensemble le plus grand voyage de leur existence.

La première chose qui frappe dès les premières pages est la beauté qui se cache derrière chaque oeuvre. Beyond the Clouds souhaite nous faire comprendre la joie qu’il y a de se laisser bercer par son imagination et les fables que l’on découvre.

L’importance des contes

Théo est un protagoniste particulièrement puissant dans la manière qu’il a de nous parler. Rien que le début de ce tome arrive à éveiller en nous de vieux et précieux souvenirs. En effet, lorsqu’on le voit gamin en train de s’extasier devant les livres qu’ils dévorent, cela rappelle grandement cette période où l’on se laissait bercer par les histoires qui peuplaient notre enfance. Rare sont les protagonistes à pouvoir faire ressentir cela avec une telle douceur. C’est simple, on s’identifie aisément à ce petit garçon qui s’imagine vivre de fabuleux récits. Nicke parvient à réveiller l’enfant qui est en nous et à nous rappeler cette sensation de liberté et de créativité que pouvaient apporter ces fables. Il y a donc cette transposition qui se fait entre notre héros et le lecteur. Cela ajoute un côté sentimental et une immersion incroyable dans cette odyssée qui est autant celle de notre bricoleur que celle que l’on a jamais pu vivre. Une très belle manière de nous impliquer et qui sert pleinement la magie qui se dégage du titre. Un manga qui réussit à nous exprimer avec une grande délicatesse l’intérêt et la splendeur de ces romans.

En outre, au fur et à mesure de notre lecture, on se rend compte que Beyond the Clouds est un peu l’image parfait de ce genre de récit. Peu importe la case que l’on regarde, il y a toujours ce petit côté enchanteur propre aux songes. Tout comme dans les périples que l’on pouvait lire plus jeune, on suit un enfant qui se retrouve propulsé du jour au lendemain au coeur d’une incroyable épopée. La série réussit donc à se transformer tout au long de la lecture. La dure réalité de la vie de notre artisan devient peu à peu une fable elle-même dont ce dernier en est le protagoniste principal. Le réel fait alors place au fantastique et permet d’illuminer cette cité un peu morose. Un univers qui charme notre regard de par l’éclat qui finit par nous éblouir à force de contempler ce monde. De plus, le scénario et l’intrigue de ce récit sont un très bel exemple à suivre de par leur écriture et l’impact qu’ils ont sur leur lectorat. Une très belle leçon qui montre tout l’intérêt qu’ont ces ouvrages qui, l’espace d’un instant, nous font quitter notre quotidien pour vivre de nombreuses péripéties. Un livre sert autant à s’évader qu’à nourrir notre esprit et notre créativité.

L’autre point fort de Beyond the Clouds vient de son tandem de héros. Théo et Mia affichent une douceur et une tendresse qui conquiert notre coeur. Il est difficile de ne pas être charmé par le lien qui unit ces deux êtres unis par le destin.

Un duo qui fait mouche

Beyond the Clouds-rencontre

Une jeune fille qui va changer la vie de Théo.

Lorsque l’on observe notre tandem de héros, quelque chose saute rapidement aux yeux. Il s’agit de l’alchimie qui se dégage d’eux. Dès leur rencontre et tout au long du tome, un puissant lien va se créer entre ces deux âmes. Pour la jeune Mia, la ville jaune est un endroit qui lui est totalement inconnue. Elle se retrouve blessée et sans le moindre souvenir dans un environnement qui ne lui est pas familier. On ressent alors sa détresse et son désarroi à son réveil. Elle a même un peu de mal à se rapprocher de Théo, car même s’il est son sauveur, la jeune fille ne connaît rien de ses possibles motivations. Dans cet état, on exprime très vite une certaine tristesse et tendresse pour ce personnage que l’on souhaite aider. Heureusement, la mangaka a réussi à créer un rayon de lumière pour cette demoiselle. Il s’agit de notre cher rêveur qui va non seulement la soigner, mais aussi s’occuper d’elle. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, leur relation est bien plus profonde qu’un simple chevalier servant et sa princesse.

On se retrouve face à des échanges qui font plus penser à celui d’un grand frère à l’égard de sa petite sœur. Il va tout faire pour la protéger, mais aussi aller bien plus loin que ce simple rôle. Théo va donc aussi essayer d’être un soutien pour elle et de lui enseigner et partager certaines choses qui lui tiennent à coeur. Cela passe d’ailleurs par l’élément que l’on a parlé auparavant à savoir les contes. Il lui partage son amour de ces livres qui ont marqué sa jeunesse. C’est dans ces moments qu’il se rend compte à quel point ces histoires peuvent permettre à Mia de retrouver le sourire. Il y a donc ici une très belle projection qui est faite de notre bricoleur à travers sa protégée. Le premier à la sensation de se voir lui plus jeune et cela permet à celui-ci de renouer avec la magie qui se dégage de ces œuvres. En tant que lecteur, on reste ébahi devant la pureté et la profondeur de ce lien qui se tisse lentement. Chaque parole, chaque geste et chaque sourire permettent à ces deux enfants de grandir et d’évoluer au contact de l’autre. Un rapport qui apporte toujours plus de beauté à ce seinen et qui permet de profondément s’attacher à ce duo.

Beyond the Clouds propose un voyage onirique et enchanteur. Tout est là pour nous en mettre plein la vue et provoquer en nous une rêverie dont on ne souhaite pas sortir. Une fantastique aventure qui ne fait que débuter.

Beyond the Clouds nous emmène au-delà des nuages

En conclusion, cette oeuvre offre une véritable bouffée d’air frais. Le chemin que l’on parcourt en compagnie de Théo et Mia est à la fois spectaculaire, touchant et onirique. On a vraiment la sensation de voguer au milieu d’un somptueux rêve qu’on ne voudrait pas quitter. Ce premier tome remplit donc parfaitement son contrat et va même bien plus loin. Même si l’aventure de nos héros n’en est encore qu’à ses balbutiements, elle dégage déjà une aura captivante et magique. Voici le genre d’expérience littéraire qui marque le lecteur non pas par son action ou son déroulement, mais par l’émotion et l’implication que l’on éprouve tout au long de ces pages. Nicke a su donner naissance à un univers qui, en plus de fasciner, procure une certaine joie et un sentiment de nostalgie. Une épopée qui est bien loin des standards habituels et qui nous en met plein les yeux. C’est pareil pour ce qui est des dessins. Ces derniers correspondent totalement à l’image que l’on peut se faire d’une telle fable.

Beyond the Clouds est donc un immense coup de coeur, car en plus de proposer un duo attachant, il adresse un message important et bienveillant. Voici le genre de manga qui peut s’adresser à n’importe qui et qui peut avoir un très grand potentiel. Quel secret se cache derrière l’arrivée de cette jeune fille ailée ? Quels trésors se cachent dans le monde extérieur ? Derrière les portes de la ville jaune se trouve l’inconnu. Un point d’interrogation qui pourrait effrayer notre petit bricoleur, mais qui symbolise avant tout la liberté et le début de sa propre histoire. Peu importe ce qui se cache à l’horizon, on sait que l’on sera autant émerveillé que Théo. Tout ce qui arrivera fera partie de cette odyssée où le rêve devient réalité. C’est donc avec impatience que l’on attend le second acte de cette petite pépite qui, on est sûr, n’a pas fini de nous surprendre. Un début prometteur pour un voyage qui s’annonce déjà comme inoubliable.

Avez-vous été séduit par cette nouvelle création originale de l’éditeur ? Beyond the Clouds saura-t-il, selon vous, proposer une expérience unique ? Les commentaires sont là pour exprimer votre avis sur cette oeuvre. 🙂

© Nicke / Ki-oon

2 Comments

  • Très belle chronique et compète. Personnellement je ne l’ai pas encore lu. J’ai lu les premières pages et cetait très enchanteur et poétique. Mais, je ne le lirais pas tout de suite. J’ai senti que malgré le fait que je trouvais ça très prometteur, ce n’est pas une œuvre que je dois lire maintenant. Je ne suis pas dans le bon état d’esprit pour apprécier le titre comme il me mérite. Mais prochainement oui ^*

    • EspritOtaku dit :

      Merci beaucoup pour ce compliment et c’est en effet une oeuvre qui séduit de par son aspect enchanteur et poétique ainsi que son approche des rêves et des contes. Oui, si tu n’es pas dans le bon état d’esprit mieux vaut alors attendre pour pouvoir profiter pleinement de ce que ce récit peut offrir. J’espère en tout cas que le moment où tu le liras, tu seras emporté par tout ce qui fait la magie de ce titre ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *