Angels of Death

Angels of Death : un huis clos angoissant à souhait

On continue nos reviews de l’été avec une série qui a su agréablement nous surprendre. Il faut dire qu’à la base, on s’était lancé dans cet anime sans rien savoir de son histoire et de ses personnages. C’est donc sur une envie de découvrir de nouveaux titres que l’on s’est lancé dans Angels of Death. Il s’agit d’une adaptation du manga du même nom, scénarisé par Sanada Makoto et dessiné par Naduka Kudan. Disponible en simulcast sur Crunchyroll, ce récit parvient à nous immerger dans un huis clos haletant et mystérieux. Très vite, on se laisse submergé par cette atmosphère pesante qui donne à cette aventure une aura unique et fascinante. Porté par un duo intéressant et charismatique, notre avancée au sein de cette bâtisse singulière est à la fois malsaine et rafraîchissante. Des premiers épisodes qui donnent rapidement le ton de ce que sera l’ensemble de l’histoire. On espère que vous êtes prêts à vous aventurer au coeur de ce lieu où la folie règne en maître !

Vivre ou mourir

Angels of Death-horreur

Le début d’un terrible calvaire.

Angels of Death, réalisé par le studio J.C. Staff, nous embarque au côté d’une jeune demoiselle prénommée Rachel Gardner. On la découvre en pleine discussion avec un homme du nom de Danny qui se présente comme étant psychologue. Il semblerait que cette jeune fille de treize ans a vécu une tragédie nécessitant un suivi médical. Cependant, ce face-à-face disparaît pour ne laisser que notre héroïne dans une pièce vide. Son regard se porte sur tout ce qui l’entoure, mais cet endroit ne lui rappelle aucun souvenir. D’ailleurs, elle ne se rappelle de rien concernant tout ce qu’il s’est passé avant son arrivée ici. Elle décide alors de prendre son courage à deux mains et de partir explorer ce site abandonné. Ses pas la guident à travers la pénombre de ces couloirs tandis que la peur s’empare peu à peu de son corps. Alors que notre héroïne ne sait quoi penser de cette “prison”, elle découvre un petit oisillon dont la présence lui redonne un peu d’espoir et de joie. Cependant, c’est à cet instant que son cauchemar débuta.

Alors qu’elle retrouvait un peu son calme, un individu portant une faux et son corps recouvert de bandelettes apparut. Il prit en chasse sa nouvelle proie en riant à gorge déployée tandis que son regard exprimait toute sa folie. Malgré la peur qui la tétanisait, Rachel se mit à courir à en perdre haleine. Cherchant absolument une porte de sortie, sa course l’emmena jusque devant un ascenseur. Cette jeune demoiselle parvient à échapper de peu à ce tueur psychopathe. Malheureusement, cet élévateur ne symbolisait nullement la fin de cette traque. Arrivant au niveau supérieur, notre petite tête blonde comprit qu’elle était encore loin d’être tirée d’affaire. C’est un enfer sans nom dans lequel se retrouve propulsé Rachel qui semble totalement démuni. Heureusement, elle va trouver un allié inattendu avec qui elle va collaborer pour sortir de ce labyrinthe infernal. Une promesse très étrange va lier ces deux âmes qui vont devoir s’entraider pour rester en vie face aux nombreux dangers qui se dresseront sur leur chemin.

S’il y a bien une chose qui marque notre regard dans Angels of Death, c’est bien son ambiance. En plus de nous proposer une intrigue qui éveille notre intérêt, ce récit est sublimé par l’environnement dans lequel évolue nos deux protagonistes.

Une traque régie par la folie et la terreur

Le climat mis en place tout au long de ce prologue pourrait facilement être considéré comme l’un des acteurs majeurs de l’intrigue. Chaque élément est là pour nous faire comprendre que l’on se trouve dans un lieu bien inhospitalier. On est pleinement immergé dans cette exploration comme si on accompagnait réellement Rachel et son gardien tout au long de leur avancée. Notre regard se perd alors sur chaque détail pour essayer de déceler la moindre présence d’un danger imminent. On se retrouve constamment sur le qui-vive et on sert presque de sentinelle à nos deux captifs. Nos yeux vagabondent alors un peu partout. On est à la recherche du moindre détail qui pourrait aider à résoudre le secret derrière toute cette situation. En effet, ce qui donne aussi autant d’impact à cette excursion est le fait que l’on soit autant perdu que les personnages centraux. On ne sait rien concernant leur présence en ces murs ainsi que la raison de tout ce jeu de survie. Il y a donc aussi tout un aspect enquête qui vient donner une seconde couche intéressante et pertinente.

D’ailleurs, les protagonistes ont beau être guidé par une chose, ils finissent tout de même par apprendre certains détails concernant certains mystères. Il faut dire que même cet ange et son protecteur sont source de questionnement pour le spectateur. On s’interroge quant à leur passé et ce qui a pu les conduire à devoir participer à cette escapade. C’est un immense puzzle auquel on participe où chaque seconde consacrée à sa résolution rapproche un peu plus la menace tapie dans l’ombre. Outre cela, on pourrait aussi citer notre duo comme l’un des gros points fort. Les échanges qu’ils ont ainsi que l’évolution de leur relation peut amener à la naissance d’un tandem efficace et fascinant. Ils ont beau se servir l’un l’autre, on peut sentir qu’il y a quelque chose en plus qui commence à les lier. Cela est fait de manière intelligente et sert pleinement à l’écriture de ces deux personnages. Le studio a ainsi su retranscrire à merveille toute la violence et la démence de cet univers. Un endroit où la psychologie des pensionnaires et l’émotion ressenti sont bien plus marquants que le simple fait d’assister aux massacres perpétrés par tous ces tueurs.

Même si pour l’instant, le fil rouge d’Angels of Death reste assez flou, cela n’empêche nullement d’apprécier cet anime. Le fait d’accompagner ces deux êtres dans l’enceinte de ces murs est déjà une expérience prenante !

Angels of Death-tueur

Qui est cet étrange psychopathe ?

Angels of Death passe aisément les premiers niveaux !

Il est clair qu’Angels of Death possède des qualités indéniables. Que ce soit par son atmosphère ou ses personnages, tout respire une certaine folie qui suscite notre intérêt. Un début finement construit et qui peut permettre à cette série de devenir la bonne surprise de l’été. Une oeuvre qui va bien plus loin que la simple boucherie et qui arrive à créer un univers qui lui est propre. Ce dernier, malgré la peur qu’il insuffle au spectateur, pose suffisamment d’interrogations pour nous happer et nous donner envie de connaître le fin mot de toute cette histoire. Pour ce qui est de l’animation, celle-ci est bonne et souligne parfaitement les différentes facettes de ce récit. C’est une plongée inoubliable et terrifiante que préparent ces premiers épisodes. Ces derniers nous mettent directement dans cette ambiance glauque à souhait. On ressort de cette expérience avec de grosses attentes concernant les prochaines péripéties de Rachel et son compagnon. Un périple qui nous fait suivre une voie obscure et dangereuse, mais dont on ne peut s’empêcher de continuer de progresser.

À la fois intrigant et captivant, cet anime a su grandement nous séduire. C’est donc suite à ce premier ressenti que l’on vous recommande avec joie ce titre qui saura vous filer une bonne dose de frissons. Si vous cherchez une aventure sombre et tordue où le destin des protagonistes peut se jouer à tout instant, alors Angels of Death devrait vous convaincre. Alors que le quatrième épisode sort aujourd’hui, une multitude de questions nous assaille encore. Quel est le but de cet enfermement ? Qu’est-ce qui se cache à chacun de ces niveaux ? La promesse faite entre ces deux êtres sera-t-elle suffisante pour leur faire retrouver le monde extérieur ? Une traque qui nous tient en haleine et qui ne cesse de nourrir notre intérêt pour l’avenir de ce couple atypique. On espère de tout coeur que nos héros arriveront à se sortir de ce sombre dédale où la vie et la mort s’affrontent dans un duel grandiose.

Après lecture de notre review, êtes-vous intéressé par Angels of Death ? Cette aventure dans ce lieu maudit vous attire-t-elle ? N’hésitez pas à partager votre avis et vos impressions dans les commentaires ! 🙂

©  Sanada Makoto & Naduka Kudan / J.C. Staff / Satsuriku no Tenshi / Crunchyroll

2 Comments

  • Book-Trotter dit :

    Cette série m’intriguait déjà à la base, mais votre chronique et la bande-annonce (que je n’avais pas encore vue) ont fini de me convaincre ^^ J’avoue que je suis particulièrement intéressée par le grand malade à la faux, surtout sachant qu’il est interprété par Nobuhiko Okamoto <3

    Merci pour cet article 🙂

    • EspritOtaku dit :

      On est très heureux de savoir que notre article t’ai donné envie de découvrir cet anime (en plus de la bande annonce). Pour ce qui est de Zack, le grand malade à la faux, sa construction ainsi que son évolution est l’un des éléments les plus travaillés de la série !

      Merci à toi de l’avoir lu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *