Trace

Trace tome 1 : la quête d’un expert médico-légal

L’univers otaku, et plus précisément la sphère manga, a toujours su traiter de multiples manières le milieu policier. Que ce soit à travers des enquêtes bien différentes, une approche plus singulière de ce métier ou en mettant en place un contexte particulier, cette thématique à su donner de fabuleux récits. Le titre dont on va vous parler aujourd’hui a le potentiel pour devenir une excellente série. Il s’agit de Trace, édité chez Komikku, dont le premier tome est arrivé la semaine dernière. En nous faisant suivre le quotidien des membres de la brigade scientifique, cette oeuvre apporte un tout nouveau regard concernant le travail de ces experts. Entre drame et mystère, ce seinen possède moult qualités que l’on va aborder dans cet article. Une lecture surprenante qui s’attaque à de nombreux points intéressants. L’heure est donc venue d’enfiler sa blouse et de partir à la recherche de la vérité.

La vraie vie des experts

Trace-duo

Un duo qui risque de faire des étincelles.

Trace, imaginé par Kei Koga, nous fait suivre Nonna Sawaguchi. Cette jeune femme, encore en formation, travaille depuis deux ans comme experte médico-légale. Elle a toujours rêvé de faire partie du laboratoire de la police scientifique et de coincer les coupables grâce à ses analyses. Malheureusement, la réalité est bien moins glorieuse et notre chercheuse va très vite déchanter. Elle doit faire face à des montagnes de dossiers et d’objets à étudier sans pour autant être directement impliquée dans chaque affaire. Un boulot misant avant tout sur la précision et qui finit par être rébarbatif aux yeux de la demoiselle. Cependant, elle ne le sait pas encore, mais elle va faire la connaissance d’un homme qui va changer sa vision des choses. Son nom est Reiji Mano et il est un brillant expert à la fois aguerri et soucieux du moindre détail. Après une absence assez longue, il revient faire son entrée au laboratoire. C’est ainsi qu’il va se retrouver à devoir faire équipe avec Nonna pour l’aider à compléter son enseignement. On assiste ainsi à la naissance d’une collaboration très singulière entre ces deux individus.

Il faut dire que pour Sawaguchi, le caractère original de Reiji la rebute un peu. Malgré cela, elle va très vite se rendre compte du talent qu’a cet homme ainsi que la détermination qui l’anime. Avec sa volonté de traquer la vérité, son aîné va lui apprendre de nombreuses choses sur ce métier ainsi que sa propre philosophie. Les sombres affaires vont s’enchaîner et seule la science peut apporter la lumière sur chacune de ces enquêtes. Outre son envie de résoudre chaque mystère, Reiji Mano a une autre motivation qui le pousse à se dépasser. En effet, celui-ci cache un lourd secret sur son passé. Alors qu’il n’était qu’un enfant, toute sa famille fut sauvagement assassinée. Le garçon qui était épris de justice a vu sa vie être détruite du jour au lendemain. Il a donc décidé de rendre lui-même la sentence en retrouvant celui qui a commis cette atrocité. Son désir de vengeance l’emportera-t-il sur son devoir ? Parviendra-t-il à masquer ses véritables intentions ? Voici le récit d’un homme tiraillé entre la recherche de la vérité et l’envie d’infliger des représailles.

Ce qui frappe en premier dans Trace est son personnage central. Reiji Mano, en plus d’avoir un caractère bien à lui, affiche une certaine noirceur. Un héros possédant plusieurs facettes et qui le rendent fascinant dans ses agissements et son évolution future.

Un héros aux multiples nuances

Notre scientifique affiche presque une double personnalité tout au long de ce volume de Trace. Il faut savoir que le manga s’ouvre sur la tragédie qu’a vécu celui-ci, mais à ce moment on ne sait pas encore de qui il s’agit vraiment. Lorsqu’on le retrouve, des années plus tard, rien ne laisse présager qu’il souhaite commettre l’irréparable. En réalité, il est un expert zélé qui met un point d’honneur à étudier chaque détail. On a donc une vision de lui très positive même si son caractère étrange dénote un peu avec le sérieux dont il fait preuve dans son travail. On s’imagine que le temps a passé et qu’il a fini par tourner la page. D’ailleurs, ses propos concernant la recherche de la vérité et l’intérêt qu’il porte aux victimes font de lui quelqu’un de très humain. Dans un métier où tout s’enchaîne très vite, il prend le temps de s’intéresser à chaque affaire et de lever le voile, à sa manière, sur ce qui s’est réellement passé. Cependant, c’est là que son autre facette intervient et apporte un second intérêt au personnage. On comprend alors tout le soin qui fut apporté à son écriture et à ce qui l’anime vraiment.

Au moment où l’on voit le fond de sa pensée, on comprend qu’il est toujours guidé par sa soif de vengeance. Il y a donc un fort contraste qui se joue entre ses deux facettes. D’un côté, il y a le scientifique qui souhaite apporter du réconfort aux familles des victimes. De l’autre, il y a toujours ce petit garçon qui a grandi avec ce vide au fond de lui. Une douleur qu’il ne pourra faire disparaître qu’en assouvissant cette pulsion qui le ronge depuis si longtemps. Le lecteur observe alors un protagoniste qui n’est ni totalement bienveillant ni foncièrement mauvais. On est face à un homme qui a des principes, mais qui prêt à franchir la ligne pour apporter un semblant de justice à un crime dont il a été l’une des cibles. Nous sommes loin d’une oeuvre manichéisme et c’est ce qui fait l’une des grandes forces de ce récit. Cela ajoute une dose de réalisme et permet de comprendre les intentions de cet homme. Si ce qu’il souhaite faire est mal, on peut tout à fait se dire que sa réaction est naturelle. Un héros complexe et fascinant qui est loin de nous laisser indifférent de par la réflexion qu’il apporte.

À travers la mission que s’est donnée Reiji ainsi que l’objectif des membres du laboratoire se cachent un duel particulièrement prenant. Celui-ci oppose la vérité que tout le monde cherche et le désir d’un homme d’assouvir sa vengeance. Une opposition qui apporte beaucoup de profondeur à l’histoire que nous conte Trace.

La vérité ou la vengeance ?

Trace-quête

Un drame qui bouleverse une vie.

Cette question est au coeur même de toute cette lecture. Cela ne s’applique pas forcément qu’au chef Mano. Cette envie de faire la lumière sur chaque cas s’étend petit à petit. Elle quitte l’homme qui prône cette opinion pour englober tout le service. Jusqu’à maintenant, le rôle d’expert médico-légal était décrit comme un travail ennuyeux et bien loin de ce que l’on pouvait voir dans les séries. Malgré tout, à travers les propos d’un seul individu, on se rend compte de l’importance que revêt ce labo. La police scientifique joue un rôle crucial dans la résolution de chaque enquête. En plus d’aider à coincer le criminel ou à trouver les causes de tel incident, ils apportent un soutien non-négligeable aux gens qui ont tout perdu. Il n’y a qu’à voir Nonna pour comprendre ce changement radical. Elle qui ne voyait que des piles d’éléments à étudier sans la moindre conviction commence à entrevoir tout ce que ce travail, qu’elle considère comme fastidieux, implique. Notre vision de ce métier change peu à peu tout comme pour cette demoiselle qui, même si elle est loin de ses rêves, trouve à présent une certaine fierté à venir chaque jour pour accomplir son devoir.

Il y a donc un excellent travail de l’auteur pour faire rapidement évoluer ce monde dans lequel on est plongé. De plus, le thème de la vengeance permet aussi de constater de l’immense pouvoir qu’a la police scientifique dans tous ces cas. Après tout, c’est par eux que passe la majorité des preuves et ce sont les experts qui sont les seuls à savoir le résultat de leur recherche. De ce fait, on éprouve une certaine tentation, tout au long de la lecture, concernant ce job. D’ailleurs, chaque petit détail est pensé de manière à pointer dans cette direction, car même durant une simple conversation amicale on parle du crime parfait qui ne serait possible qu’uniquement si l’un des chercheurs serait dans le coup. Encore une fois, Kei Koga nous présente un élément de son histoire qui est autant source de paix que d’un éventuel malheur. À travers cela, il montre pleinement que c’est à l’être humain de décider s’il compte succomber à cette possibilité ou bien tenter de faire ce qui est juste. En plus de cela, il y a aussi une grande tension qui se joue autour de Reiji qui fait son maximum pour qu’on ne découvre pas sa véritable identité. Un thriller haletant qui apporte une profonde réflexion sur ce dont est capable un homme brisé et qui a les moyens de soulager sa haine.

Après cette première lecture de Trace, on est à la fois curieux et intrigué par ce que pourrait donner la suite. De par son approche très scientifique et son héros rongé par le conflit qui l’anime, ce manga a clairement de quoi nous séduire. Un début qui pose des fondations solides pour une intrigue prometteuse.

Trace réussit sa première expertise

On a vraiment été conquis par ce premier tome de Trace. Surprenant et profond, ce seinen n’en oublie pas d’être extrêmement divertissant. On suit chaque affaire qui est confié à notre duo avec la plus grande attention. La curiosité s’empare de nous lorsque l’on voit de nouvelles preuves arrivées et que l’on se demande ce qu’elles vont bien pouvoir nous raconter. De plus, la dualité qui guide le coeur du chef Mano est finement construite et apporte une plus grande complexité à ce personnage, mais aussi à l’ensemble de ce milieu. Si au premier plan tout semble se dérouler au mieux, derrière se joue un trac constant pour Reiji qui cherche à tout prix à ne pas être découvert. On nous dépeint avec précision le calvaire que peut engendrer un tel drame et l’influence que cela peut avoir sur un être qui n’est pas mauvais, mais qui recherche juste un semblant de justice. Un titre saisissant et qui nous happe du début jusqu’à la fin.

Esprit Otaku vous recommande donc chaudement ce manga qui sort de l’ordinaire. Que vous cherchiez un excellent thriller psychologique ou que vous souhaitiez découvrir le rôle de cette branche de la police, alors Trace répondra totalement à vos attentes. Cette aventure littéraire marque autant notre regard que notre esprit et il est impossible de ne pas se projeter dans l’avenir. Le secret de Reiji sera-t-il découvert ? Parviendra-t-il à accomplir son but ? Ses démons le dévoreront-ils entièrement ? Beaucoup de questions dont il nous tarde de découvrir les réponses. Notre prochaine excursion au sein de la brigade scientifique promet déjà d’être palpitante.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion sur ce premier volume de Trace. Avez-vous été convaincu par cette aventure ? Selon vous, quelle facette de Reiji ressortira vainqueur de ce conflit personnel ? 🙂

© Koga Kei / Tokuma Shoten

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *