Kingdom

Kingdom tome 3 & 4 : à la conquête du pouvoir

Quoi de mieux pour conclure la semaine que de vous proposer une chronique sur l’un des mangas que l’on attendait depuis des années. On parle bien évidemment de Kingdom, édité chez Meian, dont on avait déjà pu parler du premier et second tome. Cette fois, on s’attaque au troisième et quatrième volume de cette épopée historique grandiose. Après un début plus que prometteur, il est intéressant de voir si l’œuvre parvient à prendre son envol. On ne va pas le cacher plus longtemps, la réponse est un grand oui. On s’attaque ici à un pan très important de ce manga qui va permettre aux deux personnages centraux d’exprimer leur talent latent dans leur domaine respectif. L’heure est donc venue de vous faire découvrir la suite de ce combat pour le trône qui n’est que la première étape d’une aventure bien plus grande. On part s’équiper et rejoindre Ei Shei et Shin sur le champ de bataille.

A la recherche d’alliés

Kingdom-montagne

Le chef des montagnes n’a pas l’air commode.

Pour rappel, Kingdom est né sous la plume de Yasuhisa Hara. On avait laissé le prince sans royaume Ei Sei et ses compagnons alors qu’ils cherchaient de l’aide parmi les peuples des montagnes. Alors que le souverain souhaitant reconquérir son royaume était décidé à y aller seul, Shin, Ten et Heki décidèrent de le suivre de loin. Malheureusement, ils furent repérés et capturés par les gardiens de la tribu et enfermés. Bien évidemment, Shin n’est pas du genre à rester assis sans rien faire. Il est bien déterminé à rejoindre son camarade et chef pour veiller sur lui et lui prêter sa force. Malheureusement, leurs derniers jours semblent comptés tandis l’héritier du trône se retrouve devant le souverain de ces terres qui répond au nom de Yôtanwa. Il va devoir se montrer persuasif et surtout franc s’il espère pouvoir renouer l’ancienne alliance qui liait leurs deux peuples. C’est un duel où les mots ont plus d’importance et d’impact que l’éclat des lames.

Bien loin de toute cette agitation, la faction de Sei Kyou se met en marche. Le chancelier Ketsu et ses sbires ne voient plus en Ei une menace et décide de se tourner vers Ryo. Cet homme est le dernier à pouvoir se mettre en travers de leur chemin. Afin de le contrer, ils décident de rallier à eux le plus de partisan et de troupes possibles avant son retour à la capitale. Il y a pourtant un problème de taille qui s’impose. L’absence du sceau royal les empêche de réunir le nombre de soldats espérés. C’est donc une course contre la montre qui se joue pour eux avant que le regard de leur plus grand ennemi se tourne dans leur direction. Chaque camp fait de son mieux pour se renforcer avant l’explosion finale. Qui sortira vainqueur de cette joute ? Quel que soit le gagnant, il aura fort à faire pour stabiliser le royaume avant de se diriger vers les véritables adversaires. Ainsi continue ce voyage dans le temps où l’on assiste à la naissance de ces généraux qui ont vu leur nom traverser les siècles.

Ces deux nouvelles escales dans le monde de Kingdom sont avant tout là pour se concentrer sur l’affrontement entre Ei Sei et Sei Kyou. Un duel palpitant qui allie habilement le sens de la stratégie, l’aptitude à commander et les prouesses martiales de chaque combattant. Le combat qui chamboulera les fondements de tout un pays.

Un face-à-face exaltant

Ce qui est marquant et qui prend une grande partie de l’action de ces deux livres est l’affrontement qui se joue entre les deux camps souhaitant le pouvoir. Jusque-là, on avait déjà pu contempler certains combats qui étaient prenants ainsi que quelques escarmouches. Cependant, il était surtout question d’une fuite en avant de la part de notre groupe pour survivre à leurs poursuivants. Il y avait rarement un changement dans le rapport de force qui faisait que le rôle du proie et du prédateur ne s’inversait jamais. Cet état de fait a pris fin dans ces volumes, car même si l’équilibre des troupes est en faveur de Sei Kyou, nos renégats passent enfin à l’offensive. De plus, cette supériorité numérique de l’adversaire oblige l’armée du prince de faire appel à des stratagèmes afin de renverser cette faiblesse. On se retrouve propulsé au cours d’un vrai combat où la vie de plusieurs centaines de guerriers est en jeu. Bien sûr, il ne s’agit pas encore d’immenses champs de bataille où les morts se comptent par milliers.

Malgré tout, cela donne à l’œuvre une toute nouvelle dimension bien plus grande et éclatante. On est embarqué au milieu de la mêlée et on ressent toute la violence et la tension qui plane quand les choses sérieuses débutent. La peur qui se lit sur chaque visage, l’angoisse qui naît avant l’assaut et le fracas des armes rendent ce passage encore plus réaliste et convaincant. De plus, tout ceci est amené avec une telle habileté qu’on a l’impression d’être derrière eux à les encourager de toutes nos forces. Un autre point très intéressant est que cette lutte permet de faire briller d’autres protagonistes que notre duo. On voit en quoi chacun est doué, la joie s’emparant de nous lorsqu’une figure secondaire est mise sur le devant de la scène. Cet élément prouve que tout ne repose pas uniquement sur les épaules de Shin et Ei Sei. C’est la combinaison de tous ces hommes et femmes qui fait qu’une nouvelle ère est capable de souffler sur ces plaines.

Cet arc narratif de Kingdom est autant enivrant pour cette lutte du pouvoir que l’évolution que ce conflit apporte aux deux hommes au coeur du récit. Les obstacles qu’ils rencontrent font qu’ils grandissent et prouvent qu’ils ont ce qu’il faut pour avancer dans cette ère de chaos. Un affrontement qui dévoile les capacités nécessaires pour concrétiser leur ascension.

La révélation de deux talents

Kingdom-courage

Un prince insufflant le courage !

Ce passage de l’intrigue est très important du point de vue de l’apprentissage de nos héros ainsi que de leur progression. Jusqu’à maintenant, ils s’étaient confrontés à plusieurs types de dangers. Cependant, ils font ici face à leur plus grande épreuve. Ils doivent alors tout donner et se surpasser pour mener leur groupe à la victoire. Ainsi, on voit se dessiner deux chemins bien distincts pour Ei Sei et Shin. Tout d’abord, l’héritier légitime du trône profite de cette situation pour démontrer son leadership ainsi que sa facilité à motiver les troupes. Chacune de ses paroles est réfléchie et malgré le fardeau qui pèse sur ses épaules, il ne fléchit à aucun moment. Il prouve sa sagesse d’esprit, sa détermination et son courage à chaque instant. Même si cela se ressentait déjà auparavant, cette facette de sa personnalité est sublimée ici. On comprend qu’il est tout à fait capable de porter son peuple à la victoire. Son ambition démesurée ne semble plus si impossible et on a envie de croire en lui. Si Sei représente l’intelligence, la patience et le pouvoir, Shin n’est pas en reste.

Celui-ci reste toujours le gamin qui a tendance à foncer dans le tas. Il est irréfléchi et serait prêt à tout pour une bonne bataille. Malgré tout, cette première bataille va lui ouvrir les yeux sur de nombreux points. En côtoyant des soldats plus expérimentés et avisés, il va apprendre d’eux et se perfectionner. Il est encore loin de pouvoir répondre à son souhait le plus cher. Pourtant, on assiste à ses progrès et surtout à l’aura et la ténacité qui se dégage de lui. On ouvre alors les yeux, tout comme ceux qui l’accompagne, sur le potentiel qu’il dégage. Il a beau faire encore partie de la bleusaille, il affiche un charisme et une volonté qui pousse les autres à le suivre. Même son esprit commence peu à peu à s’aiguiser au fil de ses péripéties. Le voyage jusqu’à leur objectif a beau être encore long et périlleux, cette épreuve permet de se rassurer et de rêver aux exploits qu’ils pourront accomplir tout au long de leur vie. Deux êtres totalement opposés, mais qui partagent le même désir de grandeur et qui se donnent les moyens d’y arriver.

En conclusion, on sent que l’on arrive au premier grand tournant du scénario de Kingdom. La partie qui se joue entre les deux camps s’apprêtent à entrer dans sa phase finale. Cependant, ceci n’est que le début d’une fresque bien plus grande. Au loin se dévoile l’échiquier où participe toutes les plus grandes puissances de Chine. Il pourrait très bientôt y avoir un nouvel acteur à cette table.

Kingdom continue sa charge

À travers ces deux volumes, Kingdom continue de prouver toute la puissance et l’aspect épique de son histoire. On se retrouve fasciné par chaque planche tandis que l’on suit avec toujours autant de joie les péripéties de ces hommes. Ce manga subjugue tant par sa mise en scène que par sa narration et l’écriture de chaque protagoniste. De plus, la plus grande force de cette série vient de son aptitude à toujours aller plus loin et à nous immerger totalement dans cette époque de trouble. Il est clair que l’on est encore qu’aux balbutiements de cette fresque historique et c’est ce qui est incroyable. Il y a déjà une telle maîtrise de l’action et du contexte que l’on se projette en avant en se demandant ce que l’auteur va bien pouvoir nous réserver. On monte crescendo en terme de rythme et de combats pour qu’au final, on soit profondément plongé dans cette lecture sans voir le temps qui passe. Une oeuvre qui continue de tenir toutes ses promesses et qui ne cesse de monter la barre plus haute au fur et à mesure des pages.

Après avoir découvert ce tome 3 et 4, on reste campé sur nos positions en disant que Kingdom est un manga qui mérite de trôner dans n’importe quelle bibliothèque. Si vous aimez les récits historiques ou tout simplement une saga grandiose qui vous donnera des frissons, alors cette pépite est parfaite pour vous. Tout est sur le point de basculer alors qu’Ei Sei est proche d’atteindre la première étape de son but. Un conflit qui va révéler de nombreux talents et qui risque de changer à jamais le destin de l’Etat de Qin. Nos héros parviendront-ils à chasser l’imposteur ? Quel avenir attendent le futur roi et le jeune soldat ? Quelles seront les prochaines batailles ? Tant de questions qui nourrissent notre curiosité et qui trouveront rapidement une réponse. La détermination de ces deux garçons éblouit notre regard et nous laisse présager que leurs rêves complètement fous peuvent se réaliser. Ce qui est sûr, c’est que l’on sera là pour chroniquer la suite de cette aventure littéraire unique et captivante. Le tome 3 et 4 seront disponible dès le 15 octobre en librairie.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion sur ces deux nouvelles excursions dans l’univers de Kingdom. Comme toujours, dites nous ce que vous attendez pour le futur de la saga. Êtes-vous toujours emballé par le chemin qu’ont pris ces deux enfants ? 🙂

© Hara Yasuhisa / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *