Moi-quand-je-me-réincarne-en-slime-2-1

Moi, quand je me réincarne en slime : une nouvelle vie palpitante

Comme on a l’habitude de faire, il est grand temps de s’attarder sur les animes de cet automne. En effet, cela fait maintenant plusieurs semaines que la saison a commencé et il est donc intéressant de voir ce qu’a pu donner ces séries dans cette première période. On débute donc aujourd’hui avec l’adaptation animée de Moi, quand je me réincarne en slime. Disponible sur Crunchyroll, ce titre avait déjà su nous plaire à travers le manga que l’on a pu lire aux éditions Kurokawa. On était donc très intéressé de voir comment cette histoire allait être traitée sous ce nouveau format. Le résultat s’avère, pour le moment, excellent et parfaitement convaincant. C’est un réel plaisir que de pouvoir suivre de nouveau les aventures de notre slime préféré. L’heure est donc venue de voir ce qui nous a marqué à travers ces premiers épisodes. Préparez-vous pour un voyage enchanteur et prometteur !

La réalité laisse place au fantastique

Moi quand je me réincarne en slime 2 1

Une amitié qui va tout bousculer.

Moi, quand je me réincarne en slime, réalisé par le studio 8 bit, nous fait suivre Satoru Minami. Cet homme de 37 ans était un employé de bureau tout à fait lambda. Toujours prêt à aider ses collègues, il respirait la joie de vivre. Alors qu’il retrouve un de ses amis qui souhaite lui présenter une de ses connaissances, il se retrouve mortellement blessé par un criminel en fuite. Malheureusement pour lui, il sera bien trop tard et personne ne viendra le sauver. Alors que ses yeux se ferment définitivement, il entend une étrange voix qui lui raconte des choses incompréhensibles. Son histoire aurait dû se terminer sur ce trottoir dans une mare de sang. Cependant, cela ne fut en réalité que le commencement d’une toute nouvelle existence. Une sensation étrange et inédite envahit le corps de Satoru qui se réveilla finalement dans une grotte sombre et froide. Si ce lieu était déjà surprenant, sa plus grande surprise concernait son nouvel état physique et ce qui en découlait.

L’ancien salarié célibataire était devenu un slime comme on pouvait en voir dans les jeux ou œuvres de fantasy. Il comprit alors qu’il s’était réincarné dans le corps de cette créature et se décida à explorer un peu cet endroit. Tout au long de son exploration, il put tester ses différentes capacités et notamment sa faculté intitulée “prédateur”. Celle-ci lui permet de dévorer tout ce qu’il croise pour ensuite l’absorber et assimiler les diverses compétences propres à sa proie. C’est aussi à travers ses premières expériences qu’il apprend que la voix qu’il entend dans sa tête lui permet d’en savoir plus sur ce qui l’entoure et le fonctionnement de ses capacités. Alors qu’il s’enfonce dans les profondeurs de cette caverne, il va se retrouver nez à nez avec le grand dragon des tempêtes Veldra. Ce dernier a beau être impressionnant et imposant, il s’avère être enfermé au sein d’une geôle indestructible. Cette rencontre va ainsi être le point de départ de la future légende de Limule Tempest !

Il y a beaucoup de choses à dire sur un titre aussi travaillé que Moi, quand je me réincarne en slime. Cependant, la plus grande force de cette série vient de sa volonté à nous faire suivre toute l’ascension de ce cher Limule. Cette nouvelle vie, qui lui est offerte, est l’occasion pour lui de vivre une épopée incroyable où chaque découverte, rencontre et obstacle va lui permettre de graver son nom à jamais.

Une ascension captivante

Tout d’abord, il faut savoir que l’anime est très fidèle à la version papier. Ce qui rend cette histoire aussi enivrante et grisante est de suivre le parcours de cette créature. Il y a une progression constante à chaque épisode qui fait que Limule ressort toujours plus grand. Que ce soit l’acquisition de nouveaux pouvoirs ou bien ses échanges avec les autres monstres, on décèle ce destin grandiose qui se profile à l’horizon. On sent vraiment que l’on est au premier chapitre des chroniques du mythe de ce slime qui a débuté à partir de rien. Le fait de suivre Satoru dans sa nouvelle enveloppe charnelle depuis le début fait que l’on est totalement embarqué par ce qui vient par la suite. Après tout, un slime est à la base un monstre très faible qui sert souvent d’amuse-gueule pour les aventuriers novices. Ce parti-pris de mettre en avant un être dont la race est considérée comme faible est brillante. Ainsi chaque épreuve surmontée ou chaque combat que l’on observe rend la victoire de notre héros encore plus belle et savoureuse. Une oeuvre qui donne toutes ses lettres de noblesse à cette notion d’évolution.

Cependant, ce qui est aussi fascinant dans ce titre ne concerne pas uniquement notre gelée bleue. Notre intérêt se porte aussi sur tous ces monstres qu’il va côtoyer et qui choisissent de le servir. Limule a beau être le personnage central de ce récit, l’individualité est très vite mis au placard. Cela permet d’apprécier encore plus cette société qui démarre et se développe autour de lui. On suit avant tout un groupe qui gravite autour de ce slime. De plus, celui-ci ne cesse de croître au fil des épisodes. Tout comme notre employé de bureau, on aborde cette réincarnation comme étant une chance de repartir de zéro. De ce fait, on s’amuse et on est littéralement immergé dans cette écriture qui rend chaque élément important pour la progression de ce clan. De plus, les mécaniques propres au rpg sont habilement incrustés pour étendre constamment cet univers qui regorge de possibilités. Telle la naissance d’un nouveau-né, l’arrivée de Minami n’est que le prélude à une odyssée au potentiel énorme et qui ne s’écrira qu’à travers les choix qu’il fera, les difficultés qu’il rencontrera et les liens qu’il tissera.

Moi, quand je me réincarne en slime a tout pour devenir l’un des animes de la saison. Notre virée dans ce monde fantastique est tout simplement bluffante. On a qu’une envie, c’est d’en apprendre plus sur tout ce qui constitue cet univers riche et complexe. Une adaptation qui commence très fort et qui n’a sûrement pas fini de nous surprendre.

Moi quand je me réincarne en slime 2 2

Le premier pas d’un grand seigneur.

Moi, quand je me réincarne en slime bâtit son empire

On a beau bien connaître l’œuvre originale, cela ne nous a pas empêché de nous émerveiller une fois de plus devant cette aventure. L’anime Moi, quand je me réincarne en slime retranscrit très bien tout ce qui fait le charme du manga. D’ailleurs, l’animation est plus que convaincante et c’est un véritable plaisir de voir tous ces personnages prendre vie devant nous. A cela s’ajoute aussi le potentiel qu’a cet anime de nous proposer quelque chose qui sort de l’ordinaire. Le rythme est bien construit et on ne sent aucune longueur, car le moindre petit élément présenté sert à approfondir l’histoire ainsi que le système qui régit ce monde. Un prologue qui frappe un grand coup et qui a encore beaucoup de choses à nous raconter et à nous présenter. Une série qui nous offre un pur divertissement et qui tient toutes ses promesses. Il ne reste plus qu’à voir si cela va durer tout au long des 24 épisodes prévus.

On est très satisfait de ces premières escapades au coeur de ces lieux enchanteurs. C’est donc avec joie que l’on vous recommande cet anime qui saura combler autant les fans du manga que ceux désirant une épopée qui s’annonce inoubliable. Une expérience qui peut plaire à bon nombre de lecteurs et de spectateurs. Jusqu’où les pas de Limule le guideront ? Quels seront ses prochains alliés ? À quel point son groupe grandira ? Tant de questions qui nous font attendre avec impatience chaque nouvel épisode. Des péripéties magiques qui nous ensorcellent et qui n’en sont encore qu’à leurs balbutiements. Quoi qu’il arrive, on continuera d’accompagner ce protagoniste dans son intégration à ce nouveau mode de vie. L’homme ordinaire laisse place à un seigneur pour le moins marquant. Le clan Tempest pourrait bien s’étendre à un point inimaginable. Pour rappel, la série est disponible en simulcast sur Crunchyroll et en manga aux éditions Kurokawa.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre ressenti concernant ce début de saison. Avez-vous été convaincu par ces trois premiers épisodes de Moi, quand je me réincarne en slime ? Êtes-vous impatients de découvrir la suite ? 🙂

© Fuse / 8 Bit / Moi, quand je me réincarne en slime /Crunchyroll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *