Kingdom Hearts

Kingdom Hearts : le début du rêve

Ah Kingdom Hearts ! Voilà une saga qui nous évoque tellement de souvenirs. Une odyssée féerique qui nous enchante depuis notre premier contact avec elle en 2002. Pratiquement 17 ans que la licence nous en met plein les yeux. A présent, on est plus proche que jamais de mettre les mains sur le troisième opus tant attendu. En attendant de pouvoir tester cette arlésienne du jeu vidéo, on a décidé de vous faire un article chaque semaine sur l’un des épisodes de la franchise. Pour bien débuter, quoi de mieux que de s’attarder par celui par qui tout a commencé. On parle bien sûr de Kingdom Hearts premier du nom qui a posé les bases d’un voyage inoubliable au coeur d’une multitude de mondes. Il est donc temps de reprendre notre machine à voyager dans le temps et à se laisser guider par la nostalgie. Ainsi débute notre périple en tant qu’élu de la Keyblade afin de préserver la lumière sur l’ensemble de ces terres.

L’épopée d’un jeune garçon

La série culte de Square Enix (à l’époque Squaresoft) commence lorsque l’on fait la connaissance du jeune Sora. Ce garçon lambda passe un quotidien paisible en compagnie de ses amis Riku et Kairi sur les Îles du Destin. Cependant, cette tranquillité est loin d’être à leur goût et ils ne désirent qu’une chose, partir d’ici pour explorer d’autres mondes. Pour cela, ils décident de construire secrètement un radeau afin de pouvoir quitter ces rivages. C’est alors que notre héros commence à faire d’étranges rêves où il est confronté à de terrifiantes et sombres créatures. Sa seule arme pour les battre repose sur une étrange clé baptisée Keyblade. Cela a beau être des rêves, tout cela lui semble pourtant si réel. Il se réveille un beau soir et se rend compte qu’une violente tempête s’abat sur la région. Bien décidé à préserver leur embarcation, il fonce sur l’îlot qui leur sert de repaire et va être le témoin d’évènements qui vont bouleverser sa vie.

Sans savoir pourquoi, leur refuge se retrouve englobé par les ténèbres. Alors qu’il cherche désespérément ses amis, Sora va retrouver Kairi dans un triste état. Désirant la protéger, il s’approche d’elle, mais une sombre puissance vient la faire disparaître et projeter notre héros sur la plage. Totalement décontenancé par ce qui se passe, il va alors voir Riku. Son meilleur ami semble heureux de voir cette noirceur rongée leur maison, car elle ouvre un passage vers l’extérieur. N’ayant pas peur d’être englouti par cette obscurité, le jeune homme se laisse emporter afin de concrétiser son rêve. Notre protagoniste est sur le point de subir le même sort, mais va être sauvé par la clé de ses rêves. Suite à un terrible combat, Sora va être projeté hors de son monde pour se réveiller au sein d’un lieu étrange. Cet endroit intitulé “La Ville de Traverse” va être le point de départ d’une longue et dangereuse mission pour notre nouveau compagnon. Parviendra-t-il à retrouver ses camarades ? Que lui réserve l’avenir ? Il ne le sait pas encore, mais il vient d’être choisi pour emprunter une voie qui décidera du destin de l’ensemble des mondes.

Kingdom Hearts-Sora Riku Kairi

Trois amis ayant un souhait commun.

La fusion improbable entre Disney et Final Fantasy

On a souvent utilisé ce terme pour présenter Kingdom Hearts. Si cela n’est pas totalement faux dans un sens, ce n’est que la première couche d’un univers inimaginable. En réalité, si l’on croise des personnages iconiques des deux licences, cela n’empêche nullement le jeu d’offrir sa propre histoire et de créer sa mythologie. En utilisant des éléments bien connus et en nous faisant parcourir des mondes qui ont bercé notre enfance, le titre parvient à s’offrir une identité unique. En fait, les rencontres qui ponctuent notre exploration sont autant là d’un point de vue scénaristique qu’une envie de parler au joueur. Après tout, on a tous été émerveillé par les classiques de Disney et les croiser tout au long de notre voyage ajoute encore plus à l’émerveillement que l’on ressent. D’ailleurs, le fait d’explorer ces célèbres univers du point de vue de Sora nous permet d’avoir un regard neuf sur eux.

Cela s’explique déjà par la présence de nouveaux acteurs qui viennent interagir avec ces célèbres contes. Il y a donc souvent une autre raison aux malheurs de tous ces personnages cultes. D’ailleurs, il faut signaler le très bon travail qui a été fait pour intégrer intelligemment toutes ces histoires à un univers encore plus grand tout en conservant sa cohérence. Cet atout fait que l’on a beau avancer en territoire connu, tout nous semble nouveau. On apprend à redécouvrir ces récits qui font intégralement partie de la fable Kingdom Hearts. C’est donc un mélange entre nostalgie et nouveauté qui se joue alors que l’on a envie d’en apprendre plus sur les créatures, les personnages et les lieux qui forment cette sphère qui englobe toutes ces péripéties. Le studio a réussi, à travers ce titre, à combiner deux licences que l’on n’aurait jamais cru pouvoir être possible et à en faire un monument du jeu vidéo. Un mélange parfaitement dosé et qui donne naissance à une épopée qui s’inscrit à jamais dans notre esprit.

Un scénario qui pose les bases

Kingdom Hearts-soldat

Concernant l’intrigue de l’histoire, celle-ci peut sembler basique, cela n’est qu’un faux-semblant. Tous ceux ayant joué à la série ou s’étant attardé dessus savent que derrière l’aspect coloré et enfantin se cache une oeuvre très sombre. Cependant, pour en revenir à ce premier épisode, celui-ci se concentre avant tout sur le combat entre la lumière et les ténèbres. Il s’agit du postulat de base de chacun des opus, mais c’est vraiment au sein de ce premier contact que l’on découvre cette lutte. Pour commencer, Kingdom Hearts est une ode au voyage, à l’émerveillement, mais surtout au fait de grandir. Tout au long de notre aventure, on peut voir Sora cherché désespérément ses amis disparus, mais en gardant un esprit très enfantin. Il va visiter chaque lieu avec des étoiles plein les yeux et on a même cette sensation qu’il oublie par moment son objectif initial. C’est tout à fait compréhensible de par le fait qu’il est un jeune garçon qui a toujours rêvé de voir ce qui se cachait au-delà des frontières de son monde. Ainsi, cet aspect découverte va venir se confronter avec le sérieux de sa tâche et son rôle d’élu.

La tâche qui lui incombe va alors venir le rattraper et il va alors comprendre les raisons pour lesquelles il porte la Keyblade ainsi que la symbolique qui se cache derrière. Ses différents affrontements contre les Sans-coeurs permettent de comprendre à quel point cette menace est grande, car elle n’est pas uniquement symbolisé par ces monstres. Ils ne sont que la représentation physique d’une force bien plus grande qui envoûte les gens de par la puissance qu’elle propose pour finalement ne plus jamais les lâcher. Si l’on peut être témoin de nombreuses scènes très classiques du genre où le bien et le mal s’affrontent, le titre réussit à nous surprendre plus d’une fois. Certains moments, notamment dans la dernière partie, nous laisse bouche bée en voyant l’ampleur qu’a pris cette lutte. Si l’on devait décrire l’intrigue de ce premier opus en une phrase, ce serait un voyage qui a débuté dans l’innocence et la joie pour se terminer sur des choix cruciaux qui vont faire grandir ce garçon qui désirait partir à l’aventure.

Un voyage qui nous touche

Voilà l’une des principales forces de ce premier épisode qui va ensuite s’étendre aux autres par la suite. L’émotion que l’on ressent au fur et à mesure que l’on suit la progression de Sora est incroyable. De multiples sentiments nous envahissent alors que l’on observe chaque parcelle de cet univers. Tout d’abord, on a cette impression de rêver en rencontrant les grandes figures de Disney et de Final Fantasy. La joie et l’excitation sont de mise alors qu’on parcourt les eaux de la Petite Sirène ou bien la jungle luxuriante de Tarzan. Cet émerveillement n’a jamais été aussi fort dans Kingdom Hearts, car c’est la première fois que l’on peut assister à cela. On sourit bêtement en côtoyant ses personnages et en nous baladant dans toutes ses zones bien connus de la majorité des gens. Cependant, le titre ne parvient pas uniquement à nous bouleverser à travers cet aspect. Le combat de notre héros va aussi être la principale source de nos ressentis.

Cela s’explique par la faculté qu’a le jeu de nous identifier à son protagoniste. De ce fait, chaque épreuve qu’il doit traverser arrive à nous toucher personnellement de par le lien qui se crée entre nous et Sora. Quand celui-ci se retrouve totalement désorienté et perdu, on éprouve la même sensation en se disant que l’on vient de rentrer dans une histoire bien trop complexe pour ce garçon qui rêve juste de liberté. Il y a une forte transposition qui se joue et qui rend cette expérience vidéoludique encore plus savoureuse. Les rires, les peines, les doutes et les pleurs de notre porteur de Keyblade et de son entourage vont avoir un impact direct sur le joueur. D’ailleurs, tout notre voyage est parfaitement maîtrisé afin qu’il se joue de nous. Alors que l’on est ébloui par tout ce que l’on voit, on est très vite rattrapé par la réalité qui nous inflige un immense coup de massue alors que l’on se rappelle de notre objectif initial. Cette facette de Kingdom Hearts est ce qui a rendu cet opus aussi fabuleux et mémorable. Une plongée exceptionnelle qui nous frappe en plein coeur pour notre plus grand plaisir.

Kingdom Hearts est une oeuvre magique

Si l’on peut considérer que ce premier opus est peut-être le plus simple de la licence, cela n’enlève en rien de sa puissance. De plus, cette affirmation est assez fausse, car on se rend compte à quel point l’histoire peut nous surprendre au fur et à mesure que l’on avance. En vrai, la quête de Sora peut facilement parler à n’importe quel joueur, car elle fait appel à l’enfant qui est en nous. On a tous rêvé de grandes aventures étant enfant et c’est ce que nous propose ce Kingdom Hearts. Un périple haletant où l’amitié et l’amour sont les principales armes de notre héros. Sans oublier qu’il ne faut pas se fier uniquement à la façade très Disney, car on est loin d’être devant un simple jeu pour gamin. En vérité, on est face à un titre qui s’adresse à tous les types de joueur et qui parvient à nous ensorceler de la première jusqu’à la dernière minute.

Cet épisode est bien sûr celui qui a posé les fondations d’une saga mythique à travers ses personnages, sa mythologie et ses propres péripéties. Une introduction parfaite qui parvient à nous offrir une aventure complète sans pour autant oublier l’avenir qu’il laisse à ses cadets. En effet, voilà un titre qui, en plus de nous envoûter, réussit à disséminer de nombreux détails et éléments qui ne trouvent leurs explications que bien plus tard. La première pierre d’une odyssée grandiose qui nous fait passer par tout un tas d’émotions et qui s’adresse avant tout à l’enfant qui sommeille en nous. Si vous n’avez pas eu l’occasion de tester ce jeu, on ne peut que vous conseiller de le découvrir car il propose une expérience inoubliable, ensorcelante et surtout divertissante. Le combat de Sora pour préserver la lumière ne fait que débuter au sein de cet opus qui n’est que le premier chapitre de ses péripéties.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion et vos souvenirs concernant le premier opus de la franchise Kingdom Hearts. Avez-vous été séduit par ce titre à l’époque ? Avez-vous découvert cette série avec les dernières compilations ? On serait ravi de discuter de cette franchise fabuleuse avec vous. 🙂

Kingdom Hearts-ville de traverse

La ville de tous les départs.

© Square Enix / Disney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *