Slam Dunk

Slam Dunk tome 1 & 2 : le début de la dream team

Il y a des titres qui ont su s’inscrire dans le temps comme des mangas presque légendaires. Peu importe les années qui passent, la magie que l’on a en ouvrant ces pages est toujours aussi puissante. C’est exactement le cas de la série dont on va parler aujourd’hui qui a eu le droit de revenir sur le devant de la scène à travers une réédition. Si l’on vous dit basket, vous répondrez forcément Slam Dunk. Voilà donc la licence que l’on va aborder à travers la nouvelle version des deux premiers tomes que l’on a pu découvrir chez Kana. On ne va pas faire durer plus longtemps le suspens, c’est toujours un pur plaisir que de retrouver nos sportifs dans leur quotidien et les matchs qu’ils s’apprêtent à jouer. Ces deux premières excursions sont avant tout là pour nous présenter les différents personnages et surtout pour proposer un divertissement immédiat à travers l’humour qui se dégage de chaque case. On se prépare lentement à des rencontres épiques tout en gardant le sourire en voyant ces personnages agir entre eux. Êtes-vous prêt à rejoindre le club de basket ?

Le yankee amoureux

Slam Dunk-début

Difficile d’être un yankee.

Slam Dunk, imaginé par Takehiko Inoue, nous fait suivre la vie de Hanamichi Sakuragi. Alors qu’il était au collège, ce délinquant s’est fait rembarrer par cinquante filles. Totalement déprimé, il passait le plus clair de son temps à déprimer avant de se défouler sur ses amis. Finalement, le temps passa et il arriva au lycée. Malgré ce nouveau départ qui s’offrait à lui, il n’arrivait pas à se remettre des derniers propos de la dernière demoiselle dont il était tombé amoureux. Cette dernière lui avait dit qu’elle refusait de sortir avec lui, car elle s’était éprise de la star du club de basket. Depuis lors, il ne cesse de bouder et va même jusqu’à ressentir une profonde haine à l’égard des sportifs. Même le soutien et les encouragements de sa bande ne lui permettent pas de remonter la pente. C’est à ce moment qu’il croisa la sublime Haruko Akagi. En quelques secondes, il oublia tous ses malheurs pour n’avoir d’yeux que pour elle. Malheureusement pour lui, un obstacle de taille va venir se mettre en travers de son nouvel amour.

En effet, cette dernière va lui demander s’il aime le basket, car elle est fan de ce sport et surtout d’un joueur en particulier. Même si cela lui fait mal d’apprendre cela, il va choisir d’intégrer l’équipe du lycée pour séduire Akagi. Un plan qui va lui être difficile de réaliser à cause d’un détail qui a son importance. Il ne sait absolument rien des règles et c’est donc un long et difficile apprentissage qu’il va devoir commencer. Cependant, son attitude solitaire et son manque d’obéissance vont être une grosse gêne pour lui. De plus, il va aussi devoir partager ce nouveau terrain de jeu avec Kaede Rukawa, l’homme qui se trouve au centre de toutes les attentions de la part de la gent féminine. Un rival ayant une longue avance sur lui et qui semble si loin. Pourtant, il se pourrait bien que Sakuragi ait un potentiel caché une fois la balle dans les mains. Ainsi débute une nouvelle existence pour ce yankee qui va apprendre ce que c’est que le travail d’équipe.

La première force de Slam Dunk vient de son atmosphère qui s’empare de nous en seulement quelques secondes. La rencontre entre le côté délinquant de Sakuragi et le sérieux nécessaire pour pratiquer le basket offre un cocktail explosif qui sublime la lecture à chaque instant. Un jeune homme qui est prêt à tout pour l’amour pour notre plus grand bonheur.

Une ambiance parfaitement maîtrisée

On préfère le dire tout de suite, ces deux premiers tomes de Slam Dunk ne mettent pas en avant le côté compétitif du sport qui arrivera bien après. Ici, on s’attarde avant tout sur les relations entre les protagonistes et ce qui en découle. Le fait de ne pas assister à un match n’est nullement péjoratif étant donné que l’on est littéralement plongé dans ce récit qui nous fait vivre un merveilleux moment. Cela est dû, en grande partie, à cette ambiance qui plane sur ce lycée. Dans les mangas du genre, il n’est pas rare de voir un individu qui ne connaît rien du sport en question devant rejoindre l’équipe. Cependant, ce qui est très différent vient du héros de cette histoire. Sakuragi n’a que faire du basket-ball et va même jusqu’à le détester, car les joueurs attirent bien plus le regard des filles que lui. Malgré tout, il va quand même décider de s’y mettre par simple amour. Cela entraîne donc un contraste hilarant et efficace où cette brute épaisse ne pense qu’à faire ce qui lui chante. Un véritable enfant par moment qui souhaite juste être sous le feu des projecteurs devant l’élue de son cœur.

C’est dans ces instants que la facette comique de ce shônen ressort pleinement. Le côté caricatural des personnages fait mouche et l’on éclate de rire devant les frasques de ce yankee qui ne semble pas avoir sa place dans un gymnase. On enchaîne donc les moments hilarants et c’est là que l’auteur parvient à nous étonner en changeant d’un coup l’atmosphère de son titre. Alors que l’on souriait de bon cœur, c’est à ce moment que l’on prend une claque monumentale. Tandis que l’on s’imaginait notre héros se rétamer en beauté durant ses premières sessions avec une balle à la main, il parvient à nous bluffer. Le temps de quelques secondes, on oublie le voyou pour voir un pur basketteur s’élancer vers le panier. Bien sûr, le naturel revient très vite au galop et on se remet à rigoler. C’est cette parfaite maîtrise du rythme et cette faculté à nous laisser présager pendant un court instant du potentiel qui se cache derrière cet individu. Les moqueries du public ont beau être cinglantes à son égard, ces gens n’arrivent pas encore à voir qu’il est un diamant brut qui doit juste être poli.

En plus de tout cela, il faut bien reconnaître un autre grand atout à Slam Dunk. Il s’agit de l’importance qu’ont les lycéens que l’on observe dans notre ressenti et notre plongée au sein de cette expérience littéraire. Un premier contact avec des personnalités aussi loufoques qu’attachantes et qui rendent notre voyage encore plus intéressant et mémorable que ce que l’on aurait pu imaginer.

Une galerie de personnages incroyable

Slam Dunk-basket

Quelle classe !

Outre l’immersion que l’on ressent et l’intérêt que l’on porte sur les futurs progrès de ce groupe, le titre ne serait pas aussi plaisant à lire sans toutes les personnes que l’on rencontre à l’intérieur de ces pages. Chaque personnage que l’on découvre est une nouvelle manière de nous évader de par leur caractère atypique. On a déjà parlé de Sakuragi qui est tout simplement excellent de par son comportement désinvolte et par moment vulgaire. Cependant, l’humour ne passerait pas autant s’il n’y avait pas les autres. Il suffit de citer le capitaine pour que les images de lui en gorille reviennent à notre esprit. Des échanges souvent musclés entre ces deux-là qui sont toujours une mine d’or pour déclencher un fou rire. Sans oublier Kaede Rukawa, le prodige du basket silencieux qui passe le plus clair de son temps à roupiller et à ne pas s’occuper du monde qui l’entoure. Si ce trio est celui qui est au coeur du récit, le mangaka n’en oublie pas les seconds rôles qui apportent tous un petit plus à cette histoire.

Le meilleur exemple concerne les amis de notre héros qui sont toujours là pour s’amuser des malheurs de celui-ci. Une bande de potes qui aime bien se chambrer, mais dont on peut ressentir toute l’amitié qui les lie. Il y a donc un très beau travail d’écriture fait au niveau de chacun de ces acteurs dont on finit tous par s’attacher. Ce qui fait qu’ils attirent autant notre sympathie vient de la sincérité qui se dégage de chacun d’eux. A chaque fois, on a l’impression de retrouver un groupe d’amis que l’on n’aurait pas vu depuis longtemps. On observe les entraînements et on se voit même à encourager cette team qui grimpe en puissance. Une belle manière de développer ces protagonistes tout en accentuant notre immersion. Tout cela fonctionne totalement et cela nous pousse à vouloir voir la suite pour, d’un côté, voir les rencontres sportives à venir et de l’autre retrouver ses étudiants que l’on pourrait considérer comme des camarades.

Slam Dunk réussi très bien son retour en nous proposant un début qui est là pour capter notre attention. Le pari est pleinement réussi et l’on est ravi de pouvoir vivre de nouveau cette formidable aventure aux côtés de l’équipe de Shôhoku. Une épopée sportive qui nous laisse pour l’instant entrevoir les prémices de futures rencontres grandioses qui marqueront à jamais notre rétine ainsi que notre esprit.

Slam Dunk émerveille le public

Ce qui est incroyable avec la lecture de ces deux volumes de Slam Dunk, c’est à quel point il parvient à nous enchanter sans même nous montrer une seule rencontre. Cette introduction est avant tout là pour nous présenter les divers protagonistes que l’on va suivre et nous faire une petite démonstration de ce qu’est le basket. A travers ses descriptions et ses situations délirantes, le manga réussit à nous immerger totalement dans cette école tout à fait banale. On a presque la sensation de faire partie des élèves et que l’on pourrait totalement rencontrer ces étudiants qui donnent tout pour leur club. L’attachement que l’on ressent pour les grands noms de cette équipe prouve les compétences de l’auteur à donner naissance à des acteurs qui nous font sourire et avec qui on éprouve une profonde complicité. Bien sûr, on peut aussi citer le magnifique travail qui est fait au niveau des dessins et qui retranscrivent parfaitement le contraste entre les instants comiques et le côté épique de ce sport. Un début qui est là pour nous faire passer un excellent moment tout en laissant entrevoir la puissance qui s’apprête à envahir le parquet.

C’est donc avec une joie immense que l’on recommande cette série. Que vous soyez fans de l’ancienne édition ou que vous souhaitiez découvrir ce manga, tout le monde peut y trouver son compte. L’une des œuvres qui a donné ses lettres de noblesse au genre sportif et plaira autant aux amoureux de basket qu’à ceux désirant juste un bon divertissement littéraire. Maintenant, la question que l’on peut se poser est de savoir si notre homme aux cheveux rouges sera capable de faire la différence lors de son premier match. Pourra-t-il briller et attirer l’attention de celle qu’il aime ? Parviendra-t-il enfin à s’entendre avec ses coéquipiers ? Les réponses à ces interrogations ne s’obtiendront qu’avec un peu de patience, car il va falloir attendre pour découvrir la suite. En tout cas, on sera là pour assister et encourager notre team qui aura fort à faire pour espérer atteindre les sommets.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion ainsi que votre ressenti sur ces deux premiers tomes de Slam Dunk. Dîtes-nous ce que vous en avez pensé si c’est la première fois que vous découvrez la licence. Avez-vous été séduit par le futur talent que pourrait devenir Sakuragi ? Quel est votre personnage favori ? L’humour mis en place a-t-il su vous faire rire ? On a hâte de pouvoir en débattre avec vous.

© Inoue Takehiko / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *