Romio vs Juliet

Romio vs Juliet tome 1 : une romance explosive

Après deux lectures très profondes et plaisantes, on va changer totalement de registre concernant le titre dont on va parler aujourd’hui. S’inspirant d’un classique de la littérature, le manga qui va être le sujet de notre article a su nous faire vivre de formidables et hilarantes situations. Il s’agit du premier tome de Romio vs Juliet qui arrive chez nous grâce aux éditions Pika. Adaptant le récit mythique de William Shakespeare, cette comédie romantique nous aura bien surpris de par sa façon de traiter ce célèbre amour. C’est un voyage totalement inoubliable qui nous est proposé ici et qui s’avère jonché de rires et de sentiments. Cependant, cela est-il suffisant pour nous donner envie de découvrir la suite ? On ne va pas perdre plus de temps à répondre à cette question en vous montrant les très belles qualités de cette introduction. Nos héros vont avoir fort à faire pour pouvoir marcher main dans la main. L’heure est venue de choisir un camp ou bien de choisir une voie bien plus complexe qui relie deux mondes diamétralement opposés.

Un amour difficile

Romio vs Juliet-bagarre

Une droite qui en dit long.

Romio vs Juliet, imaginé par Yousuke Kaneda, nous propulse à l’académie Dhalia. Cet institut s’avère être un pensionnat fréquenté par les étudiants de deux nations rivales. En effet, Touwa et la principauté de West sont en froid actuellement alors qu’elles avaient eu des rapports amicaux par le passé. Cette tension entre les deux pays s’étend à cet établissement où les élèves ne cessent de se quereller et de s’affronter. Ces deux groupes sont baptisés White Cats et Black Doggy. Le premier est dirigé par la sublime et intransigeante Juliet Persia tandis que le second est mené par le puissant Romio Inuzuka. Alors que rien ne semble pouvoir calmer cette haine qui ronge l’école, une petite lueur d’espoir vient à briller. Cette dernière provient de notre brute revêtant la veste noire qui cache un terrible secret. Même s’il est le premier à se jeter dans la mêlée, il nourrit en réalité une très grande attirance pour celle qui lui fait face.

Même s’il sait qu’il lui est impossible de lui avouer, il ne peut s’empêcher de rêver d’être avec elle. C’est suite à certains évènements qu’il va finalement se retrouver seul avec Juliet. Une occasion en or pour ce garçon de déclarer sa flamme à celle qu’il aime. Malheureusement, il est toujours compliqué pour lui de faire le premier pas. C’est finalement après quelques échanges de coups qu’il va se jeter à l’eau. Particulièrement troublée par ce qu’il vient de dire, la demoiselle va avoir une réaction surprenante. Elle accepte de sortir avec lui, mais personne ne doit savoir concernant leur relation. Ainsi débute un nouveau quotidien pour ces deux adolescents qui vont tout faire pour préserver leur image de meneur tout en jouant les tourtereaux à l’abri des regards. Un chemin bien sinueux qui va les obliger à surmonter de multiples épreuves afin de conserver le lien qui vient tout juste de se tisser entre eux.

Le gros point fort de ce premier volume de Romio vs Juliet vient bien sûr de son côté décalé. Une approche bien singulière de cette légendaire histoire d’amour et qui casse les codes établis par cette dernière. On vit ici le quotidien d’étudiants séparés par leur statut et qui n’hésitent pas à se bastonner pour savoir qui est le meilleur. Une relation qui débute par une bonne vieille bagarre et qui nous fait mourir de rire tout au long de notre excursion.

Un couple très drôle

Romio vs Juliet ne serait pas aussi plaisant à lire s’il n’y avait pas les deux personnages principaux. Lorsque l’on pense à ces deux figures légendaires de la littérature, on pense forcément à deux êtres qui s’aiment de tout leur cœur. Ici, cela s’avère bien différent de par la première scène que l’on peut observer. En effet, cette histoire s’ouvre sur un conflit ressemblant à une bataille entre deux gangs rivaux. L’auteur a ainsi réussi à désamorcer dès le départ l’aspect tragique du classique dont il s’inspire pour que l’on soit surpris dès le départ. Ce décalage est dû, tout d’abord, par le fait que toute l’action se passe en milieu scolaire. En mettant en avant des étudiants, on a une sensation de proximité à leur égard. D’ailleurs, cette base très souvent utilisée n’est en rien préjudiciable, car tout s’emballe rapidement. Comme on l’a dit, on est tout de suite jeté en plein cœur de la haine qui sépare ces deux pays représentés par ces groupes d’élèves. Il y a donc un côté cartoonesque et surréaliste qui se déclenche dès lors que l’on assiste à ces échanges de coups. La surprise est aussi grande que le fou rire que l’on a en voyant ces deux forces s’affronter comme des chiffonniers.

Pourtant, cet environnement ne sert que de toile de fond afin de sublimer le lien qui se tisse entre les deux représentants de chaque camp. On ne va pas le cacher, il ne faut pas longtemps pour que ce duo décide de franchir le pas et de sortir ensemble. C’est à ce moment précis que va démarrer l’enchaînement de situations loufoques et de gags qui vont ravir chaque lecteur. En effet, l’intérêt principal de cette histoire est de voir comment nos deux amoureux vont bien réussir à vivre leur idylle alors que leurs camarades ne cessent de se quereller. De ce fait, ils doivent jouer un double jeu qui nous propose des instants incroyables. Un moment romantique peut très vite se transformer en faux règlement de comptes si quelqu’un entre dans leur champ de vision. Une relation pas toujours rose, mais qui a le don de provoquer l’hilarité chez ceux qui sont témoins de ces scènes. Tout est savamment dosé pour que tout arrive avec une grande fluidité et sans que cela ne tombe dans l’œuvre purement comique. Un humour qui fait mouche et qui est toujours placé au bon moment.

Malgré les rires et sourires que l’on peut avoir dans notre lecture de Romio vs Juliet, le mangaka n’en oublie pas pour autant l’aspect émotionnel. Ainsi, on est touché par le lien qui se tisse entre ces deux chefs qui essayent juste de faire fi de leurs origines pour profiter d’un moment de tranquillité.

De l’émotion bien maîtrisée

Romio vs Juliet-révélation

Une révélation bouleversante.

On le redit, mais Romio vs Juliet n’est pas uniquement centré sur son côté drôle. Il y a un véritable message qui se cache derrière les hauts et les bas de ce couple pas comme les autres. Ils ont beau être de pays éloignés et en froids, ne pas avoir le même statut social ni même les mêmes manières, Romio et Juliet sont bien décidés à vivre leur amour. Une belle preuve que celui-ci n’a que faire des oppositions qu’il peut y avoir entre deux individus. Même s’ils ne peuvent avoir une relation qu’en secret, cela ne les empêche pas de profiter pleinement de ces quelques instants de bonheur. D’ailleurs, la construction de leur relation est particulièrement bien ficelée et s’avère très plaisante à suivre. Après tout, ils ont beau être ensemble, ils n’ont aucune expérience en la matière. Il y a donc des petites maladresses de leur part qui nous permet d’avoir une profonde sympathie pour eux. Ils vont à leur rythme et à travers leurs premières épreuves, ils apprennent à se connaître. On découvre alors un visage inédit les concernant et cela permet d’apprécier toujours plus ces échanges qu’ils ont.

Derrière la soi-disant aristocrate hautaine se dissimule une demoiselle déterminée, toujours attentionnée et bienveillante. De l’autre côté, notre meneur à la force colossale s’avère être à l’écoute et d’une profonde timidité. Deux facettes qu’ils n’osent pas dévoiler en public tant le reste du monde semble être fait de préjugés et de mépris. Les quelques moments qu’ils passent rien que tous les deux sont tels un cocon qui leur permet d’être fidèle à leur vraie personnalité. Cela est fait avec une telle justesse que l’on ne peut qu’être heureux de les voir avancer côte à côte et triste de voir que ce petit paradis qu’ils ont créé peut disparaître en un claquement de doigts. Alors que l’on est qu’aux prémices de leur couple, on est déjà inquiet de le voir voler en éclats. Cette peur prouve à quel point, en un seul volume, on parvient à s’attacher à eux. Une excursion qui n’a pas fini de nous toucher et de nous émouvoir au fur et à mesure que nos protagonistes vont s’ouvrir l’un à l’autre.

Au bout du compte, Romio vs Juliet réussit pleinement l’objectif qu’il s’est donné à travers ce prologue. Il parvient à nous offrir un duo attachant et explosif qui parvient à attirer notre regard tout au long de ces pages. Des échanges mémorables qui réduisent intelligemment l’aspect tragique de l’œuvre originale pour notre plus grand plaisir. Une joyeuse façon de nous conter l’histoire de deux êtres qui tentent juste d’être réuni.

Romio vs Juliet entame sa relation

Romio vs Juliet est le genre de manga qui ne se prend pas la tête. Cette romance qui se joue devant nous est avant tout là pour nous offrir un pur divertissement et cela fonctionne parfaitement. Une adaptation complètement délirante du fameux chef-d’œuvre de William Shakespeare et qui fait que l’on ne s’ennuie jamais au cours de ces chapitres. De plus, ce n’est pas parce que l’on éclate de rire pendant une bonne partie de cette aventure littéraire que l’on n’est pas bouleversé par les obstacles qui se dressent entre ces deux tourtereaux. Cela est dû à la très grande sympathie que l’on éprouve pour eux et qui fait que l’on a envie de les encourager dans leur combat. Au final, ce titre accomplit le but que chaque œuvre souhaite faire, à savoir faire passer un excellent moment à son lecteur. Une totale réussite sur ce point qui fait que l’on oublie, le temps de quelques minutes, le monde qui nous entoure. Notre attention se concentre uniquement sur ces deux protagonistes au quotidien mouvementé et que l’on a envie de voir déclarer leur amour sans avoir à se cacher.

Esprit Otaku vous recommande donc chaudement ce premier tome de Romio vs Juliet qui parvient aisément à amuser son lectorat. Que vous cherchiez une romance agréable ou une aventure qui illuminera votre visage, alors cette œuvre pourrait tout à fait remplir ce rôle. Un premier contact qui est une vraie bouffée d’air frais permettant de se relâcher et d’offrir le début d’une prometteuse et palpitante histoire de cœur. Comme souvent, on finit notre excursion avec plusieurs questions qui viennent hanter notre esprit. Les deux groupes seront-ils capables, un jour, de s’entendre ? Le secret qui lie ces deux êtres finira-t-il par éclater à la face de toute l’école ? Réussiront-ils à se voir comme n’importe quel couple ? Des interrogations qui nous donnent envie de continuer à observer l’évolution de ce tandem que l’on aime beaucoup. On sera donc au rendez-vous pour découvrir et analyser les prochains chapitres de leur propre récit. Un school-life qui fait un très bon départ et dont on espère qu’il restera sur cette bonne voie.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre analyse, avis et ressenti de ce premier tome de Romio vs Juliet. Avez-vous été touché par la relation entre ces deux personnages que tout oppose ? Pensez-vous qu’ils parviendront à vivre pleinement leur amour ? L’humour a-t-il su vous faire rire ? On est impatient de connaître vos réponses ainsi que votre opinion et de pouvoir échanger avec vous. 🙂

© Kaneda Yosuke / Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *