Félin pour l'autre

Félin pour l’autre tome 1 : un amour aussi drôle que touchant

Alors que l’on s’approche lentement du week-end, on a décidé de s’attarder sur une œuvre tout à fait légère. Un manga qui donne le sourire et où il n’est nullement question de sauver le monde d’une terrible catastrophe ou de partir explorer des contrées inconnues. Pour notre nouvelle excursion, on va éveiller notre amour des chats avec le premier tome de Félin pour l’autre. Ce titre, édité chez Doki-Doki, met en avant nos amis les bêtes et la relation parfois complexe qu’il peut y avoir entre nous et eux. On peut se demander si une histoire comme celle-là peut réussir à retenir notre attention tout au long de ces pages. La réponse s’avère être un beau oui, car on apprécie la douceur et l’aspect comique qui se dégage de cette aventure. Une lecture parfaite pour se détendre et qui arrive à nous occuper l’esprit de par ses nombreuses qualités. Entre émotions, humour et chats tout mignons, on ne peut que fondre devant cette licence. On espère donc que vous êtes prêts à suivre le terrible entraînement nécessaire pour conquérir le cœur de ces félins.

L’élève et le chat

Félin pour l'autre-amour chat

Une passion commune.

Félin pour l’autre, imaginé par Wataru Nadatani, nous fait suivre le quotidien de Kensuke Fuji. Cet adolescent, qui semble tout à fait banal, a pourtant un hobby bien singulier. Sur le chemin qui le mène à l’école, il ne peut s’empêcher de s’arrêter pour observer et noter le comportement des félins qui peuplent le quartier. En effet, il est un adorateur des chats même si ces derniers ne le calculent absolument pas. On peut vraiment dire qu’il n’a pas de chance, car en plus de cela, ces sœurs sont allergiques à ces petites bêtes et il ne peut donc pas en ramener un chez lui. Ainsi, il n’a jamais vraiment eu l’occasion de s’occuper d’un matou et ne sait donc pas comment s’y prendre avec eux. Malgré tout il s’accroche, car il souhaite absolument devenir leur ami après avoir été sauvé par Tamako, une chatte de gouttière qu’il connaît depuis tout petit. Il enchaîne donc les efforts et les tentatives pour se lier avec eux, mais sans succès. Un beau jour, Tamako disparaît et cela inquiète grandement Kensuke qui part alors à sa recherche.

C’est alors qu’il va faire la rencontre d’un homme qui va changer sa vie. Cet inconnu, apparu de nulle part, se présente comme étant Jin Nekoya, un “maître-chat”. S’il peut sembler être un sacré énergumène, il démontre rapidement sa faculté à assimiler le langage félin. Un talent qu’il a aiguisé au fil des années et qui lui permet à présent de ne faire qu’un avec ses nouveaux amis. En voyant ce dont il est capable, notre lycéen est bien décidé à se faire accepter comme élève par cet individu. S’il est déterminé à suivre les traces de son mentor, il risque d’avoir du mal à relever les défis souvent improbables de ce dernier. Il va devoir redoubler d’intelligence pour surmonter les futures épreuves qui vont se dresser sur son chemin. Ainsi débute une toute nouvelle existence pour lui qui pourrait bien réaliser son rêve si toutefois il arrive à s’accrocher jusqu’au bout.

Le postulat de départ de Félin pour l’autre a beau sembler banal, il s’avère être en réalité une source intarissable de situations comiques. Un humour qui, comme les animaux qui peuplent ce récit, parvient à nous faire sourire, rire et attendrir. Une épopée féline qui parvient à nous conquérir en abordant de multiples manières de provoquer l’hilarité chez le lecteur. L’amour de notre adolescent à l’égard de ces bêtes est loin d’être réciproque.

Un entraînement hilarant

Dans ce genre d’œuvres, on sait dès le départ que l’on avoir le droit à un florilège de moments assez délirants. Cela ne rate pas, car il suffit de quelques secondes pour être surpris et rigoler en voyant la passion qui dévore le personnage principal de cette histoire. De plus, l’opposition qui se joue entre ses sentiments à l’égard de ces animaux et leur facette très solitaire met en place des scènes particulièrement marquantes. Cependant, l’humour présent au cours de ces chapitres n’est pas uniquement au niveau des paroles et des actes. Il suffit de voir certaines mimiques et les faciès de nos amis poilus pour fondre littéralement. Notre visage s’illumine alors qu’on les observe vivre leur vie. L’auteur a parfaitement su retranscrire tout ce qui faisait leur charme et montre ainsi que son œuvre est une véritable lettre d’amour à leur égard. Pour en revenir à ce qui fait toute la puissance humoristique de cette escapade, on peut aussi citer un autre facteur. Celui-ci provient d’un personnage qui est introduit plus tard dans le récit et qui dédie son existence à comprendre et à s’occuper de ses compagnons des rues.

Au moment de l’apercevoir, on est totalement surpris par son comportement et sa manière de subjuguer la foule de félin qui l’entoure. Véritable maître dans le domaine, il est tout à fait loufoque par rapport aux compétences qu’il possède. C’est alors que notre étudiant va choisir de prendre la même voie que cet homme qu’il souhaite pour sensei. De ce fait, il y a un fort décalage qui se fait entre le simple bonheur que l’on peut avoir à posséder un chat et l’entraînement qui suit qui peut rappeler certains passages d’œuvres sur les arts martiaux. Cette relation de maître à élève donne ainsi de multiples occasions de sourire devant les situations absurdes auxquels on peut assister afin d’entamer notre périple pour ne faire qu’un avec ces félins. Cette exagération fait que l’on ne s’ennuie jamais et est une façon d’exprimer cette passion que l’on peut avoir. Après tout, il ne s’agit que d’individus qui apprécient les chats et on peut donc facilement s’identifier à eux. Même si cela est poussé à l’extrême, on réussit à se reconnaître à travers leur comportement et leurs gestes et c’est ce qui rend aussi cette lecture aussi attachante et plaisante.

Outre l’humour qui ponctue notre exploration de Félin pour l’autre, ce manga affiche aussi un autre atout de taille. Il s’agit de la justesse avec laquelle ce thème est traité tout au long de ces péripéties. On nous montre à quel point il peut être complexe de se faire accepter par ces animaux qui aiment leur liberté et l’attitude à avoir pour se rapprocher d’eux. Un petit guide donnant de très bons conseils et mettant en lumière le plus important à avoir dans cette relation.

Une relation bien difficile

Félin pour l'autre-charme

Un don pour dompter les chats.

Il se dégage de cette introduction une atmosphère très touchante et qui peut même être difficile par moment. On est loin d’une œuvre qui se repose uniquement sur l’amusement de son public et qui est même capable de nous proposer quelques frissons et inquiétudes concernant ces chers animaux. On nous démontre tout au long du manga que ce n’est pas une chose facile que de s’occuper d’un chat malgré toutes les bonnes intentions. A travers les efforts du protagoniste principal, on constate à quel point il faut être sérieux, déterminé et consciencieux pour éviter tout danger. A cela s’ajoute aussi un aspect émotionnel important. L’objectif n’est pas de satisfaire le moindre caprice de son animal de compagnie. S’occuper de lui et plier à tout ce qu’il souhaite sont deux choses bien distinctes. Cette vérité est traitée avec une grande efficacité à travers un passage particulièrement complet et révélateur de ce que signifie prendre soin d’un de ces félins. Quelques chapitres qui résument parfaitement l’essence même de cette relation.

Un chat n’est pas uniquement une petite boule de poil que l’on peut câliner comme on veut. Le fait de le voir seulement comme un animal de compagnie est loin d’être suffisant, car ce chat fait partie intégrante de la famille. Il est donc nécessaire de le traiter comme telle en étant là pour l’aider, l’encourager, mais aussi le gronder. Cela se ressent pleinement dans ce tome qui nous donne l’impression d’observer une mère et son fils. Une très belle comparaison et qui est tout à fait pertinente. Ce contact avec ces matous donne lieu à des scènes particulièrement touchantes et qui réussissent à provoquer le déclic d’une bonne entente entre l’homme et l’animal. Une approche qui nous permet d’avoir aussi une très forte sympathie et un profond attachement pour Kensuke et les félins qu’il rencontre. On peut presque toucher et respirer l’amour qui se dégage de cette oeuvre qui accomplit à merveille son objectif qui est de nous faire passer un agréable moment.

Félin pour l’autre est une aventure littéraire qui se savoure sans la moindre modération. Le côté trognon permet de proposer une expérience chaleureuse et touchante tout en abordant les puissants échanges qu’il peut y avoir entre un maître et son animal de compagnie. Une belle surprise qui tient toutes ses promesses et nous donne envie de cajoler notre chat à peine ce tome fini.

Félin pour l’autre nous fait fondre

Même en n’étant pas le plus grand amoureux des chats, on a largement trouvé notre bonheur à travers cette première excursion dans l’univers de Félin pour l’autre. On ne se prend pas la tête tout au long de cette lecture qui respire la douceur, la joie et le plaisir que l’on peut avoir au contact de ces petits êtres. Une épopée féline que l’on savoure du début à la fin et qui est bien plus profonde que l’on pourrait croire au départ. C’est donc une belle surprise que nous propose l’éditeur avec cette série qui a de quoi enchanter nos soirées de lecture. En ce qui concerne les dessins, ceux-ci parviennent aisément à mettre en avant les véritables acteurs de ce récit et à nous faire craquer devant eux. Une magnifique leçon de cohabitation qui nous décrit avec soin et humour comment devenir proche de notre cher animal. En plus de nous divertir, l’histoire est suffisamment prenante pour nous donner envie de nous pencher sur la suite.

C’est donc avec grand plaisir que l’on recommande Félin pour l’autre qui fait ses premiers pas. Que vous aimiez ou non les félins, cela ne nous empêchera d’apprécier pleinement ce que ce scénario peut proposer et vous laisser attendrir par cette quête d’amitié. Voilà le genre d’aventures littéraires qui nous donne une bonne dose d’énergie et de joie. L’idéal pour débuter une journée sur le bon pied. Un titre parfait pour s’évader et se détendre. A présent, il reste quelques questions en suspens. Kensuke parviendra-t-il à se hisser au grade de “maître-chat” ? Quels défis se dresseront sur sa route ? On a beau réfléchir aux réponses possibles, cela ne nous empêchera pas de savourer pleinement le futur de cette saga. On est impatient de retrouver cet apprenti et on est de tout coeur avec lui pour qu’il puisse enfin réaliser son souhait.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti sur ce premier volume de Félin pour l’autre. Avez-vous été conquis par la petite bouille trop mignonne des stars de ce titre ? Quelles seront les prochaines épreuves, selon vous, que devra traverser ce jeune garçon ? On a hâte de connaître vos impressions et de pouvoir échanger avec vous sur cette licence. 🙂

© Nadatani Wataru / Shogakukan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *