derriere-la-couverture-arte

Derrière la couverture : Arte tome 3

Il est grand temps de revenir aujourd’hui pour parler à nouveau d’une jaquette particulièrement intéressante. En effet, après une petite pause, notre rendez-vous revient pour traiter d’une couverture qui est capable de raconter de grandes choses. Cette fois, c’est Arte, édité chez Komikku, que l’on va tenter de décrypter et plus précisément le troisième volume. La volonté de cette demoiselle de se lancer dans l’art sera-t-elle suffisante à travers ces pages ? Il est déjà possible d’avoir un début de réponse rien qu’en regardant ce visuel. Alors que l’on a envie de connaître la suite de ses péripéties, on ne peut s’empêcher d’admirer ce dessin qui exprime tant de possibilités. Une nouvelle tâche qui pourrait bien jouer un grand rôle dans le destin de notre héroïne. On tient aussi à signaler ici qu’il ne s’agit que de spéculations et qu’il est tout à fait possible que l’on puisse surinterpréter les détails de cette image. Le lecteur peut presque ressentir le bonheur et l’espoir qui circule à travers ce visuel qui nous fait penser que l’histoire va faire un bond en avant. L’heure est donc venue de laisser notre imagination prendre le dessus afin de visualiser ce qui peut nous attendre dans ces chapitres.

Une possible victoire

Arte

Tout d’abord, il est nécessaire de remettre le contexte en place afin de comprendre au mieux ce que nous raconte Arte. On suit donc une noble du même nom qui s’ennuyait terriblement dans son quotidien. Tout lui paraissait insipide et elle ne trouvait que le bonheur qu’à travers la peinture et le dessin. Notre héroïne finit donc par décider d’abandonner son milieu favorisé pour démarrer une existence d’artiste. Elle put, après de nombreuses difficultés, se faire accepter d’un maître qui commence à lui enseigner son savoir. Cette seconde vie permet à notre ancienne aristocrate d’ouvrir aussi les yeux sur la vérité qui ronge ce monde. Malheureusement, le fait qu’une femme décide de se lancer dans un tel métier est loin d’être au goût de tout le monde. On était donc le témoin de cette lutte acharnée qu’était devenu chaque journée pour cette apprentie. Malgré les difficultés, la joie qui anime son visage et sa détermination ont toujours su nous donner l’espoir de la voir réaliser son rêve. Maintenant, concernant l’image que l’on a en face de nous, on peut observer de nombreux éléments importants et intéressants. Tout d’abord, notre regard peut voir Arte en plein travail. Si cela peut ne pas être exceptionnel, cela le devient très vite lorsque l’on s’attarde sur ce qu’il y a en arrière-plan. En effet, on peut y voir la présence de plusieurs hommes qui s’affairent aussi à réaliser leur oeuvre.

Cela nous laisse donc présager que la demoiselle a pu soit décrocher une commande qui la force à travailler avec la gent masculine ou bien qu’elle a été acceptée par ces derniers. Cela pourrait donc symboliser un grand pas en avant pour notre future artiste qui commencerait donc à se forger sa propre renommée à travers ses créations. Le simple fait même qu’elle soit mis au premier plan montre l’importance qu’elle a contrairement à ses collègues. Cependant, le détail le plus fascinant à étudier concerne le travail qui doit être fait. On comprend vite que celui-ci consiste en une immense fresque. Un tel boulot à abattre signifie forcément qu’il y aura un très grand nombre de peintres qui se pencheront dessus. La grandeur de cette tâche justifie totalement de voir tous ces gens sur cette couverture. Outre cela, le fait de voir Arte se consacrer à une telle mission revêt aussi une importance capitale. Participer à un tel projet est autant une grande source de fierté qu’une preuve de ses compétences. Même si elle est encore loin de tout connaître, cette expérience est cruciale pour son développement et sa volonté de devenir une artiste. On peut autant lire sur son visage la fatigue que le sérieux avec lequel elle entreprend la partie qui lui fut confié. Même si l’on ne sait pas si cela fait partie d’un plan pour la faire chuter, on ne peut que ressentir une profonde joie en voyant ce visuel. On la voit avancer pas à pas et l’accomplissement d’une oeuvre si grande ne peut qu’être bénéfique pour elle. Le chemin est encore long, mais l’espoir ne fait que grandir au fur et à mesure que l’on contemple ces dessins.

Arte nous offre un fabuleux tableau

On a déjà eu l’occasion de voir plusieurs couvertures par le passé. Elles ont toutes su nous proposer des expériences variées qui permettaient d’entrevoir ce qui était possible de se passer par la suite. Ici, l’image de ce troisième tome d’Arte fait travailler notre imagination non pas sur le futur de la licence, mais les raisons qui permettent à notre artiste en herbe d’être sur ce fameux chantier. Est-ce qu’il s’agit encore d’un défi qu’on lui aurait demandé de réaliser ? Ses compétences sont-elles reconnues à leur juste valeur ? Est-ce une leçon de son maître pour perfectionner son savoir-faire ? Notre esprit ne peut qu’être submergé par toutes ces interrogations alors que l’on tente de décortiquer chaque détail. Cela prouve à quel point ce dessin réussit à nous transmettre une multitude d’idée qui nourrit notre créativité et notre imagination. C’est l’un des rôles les plus intéressants qui puissent être appliqué à un tel visuel, car ça joue sur notre manière d’appréhender le récit.

De plus, la jaquette de cette troisième escapade dans l’univers d’Arte est aussi porteuse d’un très beau message. Il nous laisse envisager que même s’il s’agit d’une épreuve inédite, notre héroïne parvient peu à peu à se faire une place dans cet environnement. Malgré les préjugés, les langues de vipère et autres obstacles, elle continue de se tenir droite et fière face à son souhait. La flamme qui brûle dans son regard semble avoir redoublé d’intensité et on est alors conquis et ébahi par son courage avant même de tourner la première page. En la voyant devant cet immense mur, on ne peut qu’être heureux du chemin qu’elle a parcouru même si on sait qu’elle n’en est encore qu’à ses débuts. Une couverture qui nourrit notre envie d’encourager ce personnage qui lutte bec et ongles pour se faire accepter par ses paires et être l’artisan de sa propre histoire. Une autre manière de susciter notre envie de lire cet ouvrage qui capte toute notre attention par cette simple image. On reste bouche bée devant ce magnifique tableau où notre attention se perd dans chaque détail et qui finit par éblouir notre visage.

Dites nous dans les commentaires ce que vous pensez de cette couverture d’Arte. Êtes-vous d’accord avec notre analyse ? Quelle est votre opinion sur ce que raconte cette image ? Pensez-vous qu’elle correspond parfaitement aux propos tenus dans cet ouvrage ? Croyez-vous que notre aristocrate pourra réaliser son rêve ? On est là pour en discuter avec vous et échanger à ce sujet. 🙂

© Ohkubo Kei / Tokuma Shoten

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *