It's My Life

It’s My Life T1 & 2 : une erreur hilarante

Il y a des œuvres qui parviennent à nous surprendre totalement de par leur récit et les personnages qui gravitent en son sein. Des histoires qui nous font sourire et rire et c’est exactement le cas du manga dont on va parler aujourd’hui. Il n’a pas fallu longtemps pour décider que l’on allait s’attarder sur ce titre de par tout ce qu’il peut proposer. Il s’agit de It’s My Life qui est la nouvelle licence des éditions Ototo. Les deux tomes étant sortis en même temps, on a donc pu profiter d’une très bonne introduction à ce monde qui a tant à offrir. On ne s’attendait absolument pas à ce qui allait se passer lorsque l’on s’est plongé dans ces pages et on peut clairement dire que l’on a été subjugué par les atouts qui s’en dégagent. On assiste à la naissance d’un duo qui pourrait bien devenir rapidement mémorable tant il est capable d’attirer notre regard. Une saga qui nous conte une cohabitation pour la moins étonnante, touchante et surtout hilarante. Le temps est donc venu d’enfourcher son balai et de partir à la recherche du fameux dieu maléfique !

Une retraite bien méritée

It's My Life-Noah

Noah est trop mignonne.

It’s My life, imaginé par Narita Imomushi, nous propulse au coeur d’un univers médiéval fantastique. On y fait la connaissance d’Astra qui s’avère être le capitaine des paladins. Enfin, on devrait plutôt dire ancien chef étant donné que cet homme de 35 ans a décidé de prendre sa retraite anticipée pour aller couler des jours heureux loin du tumulte de la ville. Il a tout organisé pour réaliser son rêve et à même économiser afin de pouvoir s’acheter la maison qu’il a toujours désiré. Cette dernière fut construite il y a cinq cents ans et se trouve en périphérie d’un village éloigné de tous. Devant ce cadre idyllique, notre guerrier ne peut réprimer ses larmes de joie en se disant qu’il touche enfin au but. Déterminé à transformer cet endroit en véritable petit paradis, notre héros ne perd pas une seconde pour emménager. Cependant, à peine dépose-t-il ses bagages au sol qu’une invitée surprise va venir déranger le calme qui régnait. Celle-ci prend la forme d’une petite fille âgée de huit ans. S’il est impossible de croire qu’elle puisse être un danger, elle va pourtant faire une entrée fracassante.

En effet, la demoiselle, qui répond au nom de Noah, va entrer sans le vouloir dans sa demeure en fracassant l’une des fenêtres. Devant un tel désastre, Astra ne peut que difficilement contenir sa fureur. Pour lui, ce foyer est son bien le plus précieux. Malheureusement, il est compliqué de s’énerver face à cette sorcière qui n’est qu’une simple enfant. Ce qu’il ne sait pas, c’est que son intrusion va signer le début des problèmes pour lui et la petite bulle qu’il s’était construit. Il faut dire que la petite Noah va voir en son interlocuteur le légendaire dieu maléfique qu’elle recherche depuis longtemps. Une erreur de jugement qui va mettre dans l’embarras notre ancien combattant qui va avoir du mal à dire la vérité à cette demoiselle qui a des étoiles plein les yeux. Ainsi débute le récit de leur cohabitation qui sera loin d’être sans embûches. La paix qu’il désirait tant semble bien loin à présent alors qu’il se retrouve à devoir s’occuper d’une intruse. Une existence rythmée par le burlesque et l’émotion.

Ce qui marque notre regard dès les premiers instants où l’on se penche sur It’s My Life concerne nos deux héros. Noah et Astra sont dotés d’une écriture parfaitement maîtrisée et surtout d’une humanité qui rend leur personnage incroyable. On est littéralement conquis par les échanges qu’il y a entre ces deux-là qui doivent apprendre à vivre ensemble. Plus que de simples protagonistes, on fait face à un duo qui prend rapidement tout son sens.

Un tandem qui fait des étincelles

On va le dire tout de suite, le duo composé de Noah et Astra est tout simplement fabuleux. L’alchimie qui se dégage entre les deux personnages est si puissante qu’on peut la ressentir à chaque fois qu’ils se trouvent dans la même pièce. Même si leur rencontre est due à une erreur de la part de cette petite fille, cela va donner naissance à un tandem qui a tout pour séduire. Leur lien a beau être fictif, il finit par se peaufiner et se renforcer à chaque nouvelle épreuve. Ainsi, la sincérité qui se dégage de chacune de leurs interactions fait que l’on croit en cette complicité naissante. Noah sublime notre lecture à travers son attitude toute mignonne ainsi que ses réactions qui conviennent parfaitement à une fille de son âge. Une jeune magicienne cachant un lourd secret, mais qui n’en reste pas moins une enfant qui est éblouie par tout ce qu’elle découvre. Un caractère qui nous fait fondre alors que l’on est conquis par cette gamine qui cherche juste à trouver sa place en ce monde. Cependant, Astra n’est pas en reste quant à l’émotion et l’importance qu’il revêt dans le récit. Un adulte qui va évoluer et changer au contact de cette colocataire.

En effet, l’ancien capitaine des paladins nous apparaît comme un homme de grande valeur et ayant de nombreux principes. Malgré cela, cette image est très vite détruite par le comportement qu’il affiche une fois ayant obtenu son chez lui. Il est en réalité obsédé par le fait d’avoir une vie banale et n’hésite pas à s’énerver contre tous ceux qui oseront salir son sanctuaire. Cela offre un décalage qui est parfaitement maîtrisé et rend ces situations absolument hilarantes. Sa rencontre avec Noah va autant être source de multiples défis que d’un bonheur certain. Ces deux individus ont toujours connu la solitude et en se trouvant, ils ont fini par briser cette barrière. En réalité, on suit le parcours de deux personnages ayant des parcours différents, mais qui ont connu le même genre de souffrances. L’attachement que l’on éprouve à leur égard devient alors une profonde empathie en voyant tout ce qu’ils ont pu traverser. Une paire de héros qui, de par leur humour, leur humanité et leur tendresse rend cette lecture tout simplement unique et mémorable. Sûrement l’un des plus beaux et touchants duos qu’il nous ait été donné de voir.

Outre ce couple atypique, It’s My Life brille aussi par le quotidien qu’il nous conte. La fameuse vie paisible que recherche Astra va se transformer en une existence mouvementée qui va donner lieu à des moments inoubliables et souvent délirants. On ne peut que sourire et rire devant le désarroi de cet homme qui souhaite simplement profiter de son cher foyer comme une personne lambda.

Un quotidien loin d’être tranquille

It's My Life-Astra

Astra ne plaisante plus.

Une grande partie de l’attrait que l’on peut avoir en se lançant dans ces excursions concerne l’opposition qui se joue entre le souhait de notre paladin et la réalité. On peut bien sûr citer l’arrivée de sa nouvelle camarade qui fut un grand choc pour lui. Cependant, il y a bien d’autres épreuves qui viendront se mettre en travers de son chemin. Ainsi, on assiste à un déferlement de scènes comiques qui viennent briser la quiétude de notre homme qui entre alors dans une colère noire. Un running gag qui ne perd nullement de son impact à travers le soin qui est apporté à chaque situation. Le fait de protéger sa maison devient alors presque l’un des éléments centraux de l’intrigue et on se demande constamment comment celle-ci va se retrouver défigurée. Ce côté délirant s’exprime à travers tellement de facettes et de manière parfois si subtile que l’on est littéralement plié de rire lorsque l’on voit le bouquet final. Il n’y a qu’à voir le changement de comportement chez notre ancien capitaine au moment où il sifflote gaiement et où il découvre les ravages qu’a subi sa demeure pour qu’un immense sourire s’affiche sur notre visage.

Outre cela, It’s My Life n’est pas uniquement une saga se basant sur son aspect burlesque et exagéré. Il y a aussi un véritable travail de fond de la part de l’auteur pour approfondir et sublimer l’environnement dans lequel évolue notre duo. On apprend à connaître les diverses races que l’on rencontre. Notre regard se met à briller lorsque l’on quitte cette forêt pour se rendre dans la plus grande ville du continent. Chaque petit détail est pensé pour nous immerger un peu plus dans cet univers et nous donner envie d’en savoir toujours plus. Notre curiosité est titillée à chaque instant à l’image de Noah qui voit aussi tout cela pour la première fois. Une force qui rend cette lecture d’autant plus belle qu’on la vit aux côtés de ces deux âmes qui deviennent comme des amis à nos yeux. On rigole ensemble et on souffre aussi avec eux tout au long de ce long fleuve turbulent qu’est cette vie recluse. Le lecteur a alors presque la sensation de faire partie intégrante de cette famille qui se constitue peu à peu au coeur de cette bâtisse. Un quotidien parfois douloureux, souvent hilarant, mais surtout chaleureux.

It’s My Life est une oeuvre qui a tout pour plaire. Qu’il s’agisse de son aspect humoristique, la sincérité que l’on ressent dans chaque émotion ainsi que le travail d’écriture derrière chaque élément, tout est là pour propulser cette série à un très haut niveau. Une introduction qui n’hésite pas à perdre du temps afin de poser des fondations solides et des personnages soignés ce qui rend notre voyage d’autant plus plaisant que l’on est fasciné par tout ce que l’on observe.

It’s My Life nous conte une fabuleuse histoire

It’s My Life fait partie de ces œuvres qui nous font du bien et qui parviennent en quelques secondes à nous donner le sourire. La jeune Noah et l’expérimenté Astra nous proposent une formidable prestation où la magie et la féerie ne servent que d’emballage à une magnifique histoire d’amitié. Deux êtres qui se complètent parfaitement et arrivent à nous émouvoir de par la tendresse qui se dégage d’eux. L’auteur a su donner naissance à un début réussi et qui, en plus de nous divertir, nous implique dans ce conte onirique. La relation qui se tisse au sein de ce duo n’a pas que des répercussions sur leur caractère. Elle agit aussi sur le lecteur qui sympathise avec ces protagonistes haut en couleur. Une aventure littéraire absolument savoureuse et qui prend son temps afin de développer ses acteurs et l’environnement qui les englobe. Au sein de ces pages, on peut ressentir une douce chaleur qui rend cette lecture particulièrement agréable et douce. On finit par fermer ces deux ouvrages en nous remémorant avec joie de cette petite fille qui a débarqué sans prévenir chez ce chevalier. Voilà le genre de récit qui fait plaisir à lire et qui nous fait oublier toute notion du temps.

Vous l’aurez donc compris, It’s My Life est un réel coup de cœur. Une licence qui est à la fois prometteuse et surtout touchante. On recommande grandement cette série qui offre une introduction efficace et enchanteresse. Si vous aimez la fantasy ou que vous désiriez observer une relation qui transcende celle des autres œuvres alors ce manga est ce qu’il vous faut. Bien évidemment, qui dit fin d’un tome dit aussi de multiples questions. Astra peut-il faire un trait sur son passé et l’homme qui l’a abandonné ? Noah est-elle capable de se forger une existence où elle ne sera pas traquée ? Cette cohabitation pourra-t-elle vraiment continuer ? De multiples interrogations qui sauront trouver leur réponse à l’avenir. En attendant, on profite pleinement des instants passés en compagnie de ces deux êtres qui ont tout pour plaire et qui nous donnent une épopée remarquable. Une petite pépite qui n’a besoin que de peaufiner ses atouts pour en faire une série à ne surtout pas louper.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion ainsi que vos propres critiques concernant ces deux premiers volumes de It’s My Life. Avez-vous été convaincu par la relation qui unit Astra et Noah ? Pensez-vous qu’ils parviendront à vivre loin des problèmes de la civilisation ? Etes-vous intéressé d’en savoir plus sur leur passé ? Comme toujours, on est impatient de pouvoir en discuter avec vous. 🙂

© Narita Imomushi / Shogakukan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *