Iskandar & Waver

Iskandar et Waver : l’expérience et la jeunesse

Qui dit nouveau jour pendant cette semaine dit nouvelle chronique sur le thème des liens. Aujourd’hui, on va s’attarder sur un duo qui a su se démarquer des autres de par leurs échanges et l’apprentissage que chacun reçoit au contact de l’autre. Il s’agit d’Iskandar et Waver qui ont participé à la tristement célèbre bataille pour le Saint-Graal de Fate/Zero. L’anime est actuellement disponible sur Netflix tandis que le manga se trouve aux éditions Ototo. Celui que l’on surnomme Alexandre le Grand fut désigné comme servant pour ce jeune garçon qui rêvait de montrer de quoi il est capable. Cependant, l’horreur de ces affrontements et son partenariat avec cette figure légendaire va changer beaucoup de choses en lui. La relation habituelle du sorcier et de son soldat disparaît peu à peu pour laisser place à un lien bien singulier et qui a su retenir toute notre attention. Voilà une paire de personnages qui ont sans doute écrit leur nom à jamais dans l’Histoire de par leur humanité ainsi que leur approche de ce conflit. On espère que vous êtes prêts à plonger au cœur de ce récit qui a vu naître une fantastique amitié. L’heure est venue d’écouter les leçons de ce conquérant de renom.

Le maître et le servant

Fate/Zero sert un peu d’introduction à l’univers de la franchise créé par TYPE-MOON. Pour rappel, cette licence nous plonge constamment dans la guerre du Saint-Graal où sept mages et leur servant s’affrontent pour espérer remporter ce légendaire artefact. Parmi tous ces participants se trouvent un tandem qui a su faire beaucoup parler de lui. Au départ, Waver peut sembler assez énervant de par son désir constant de prouver aux autres son talent. Si son objectif est compréhensible, il agit par moment comme un gamin puéril et c’est là qu’il va se retrouver en opposition à un géant. En effet, en invoquant Iskandar, notre adolescent ne sait pas encore qu’il va devoir faire face à un individu qui n’est pas du genre à obéir aux ordres. Ce guerrier, ayant laissé son empreinte sur le monde, est loin de l’image que l’on peut se faire de lui. Souriant et curieux de cette nouvelle ère, il passe le plus clair de son temps à savourer cette seconde existence qui lui est offert. Le sérieux du magicien et le détachement du servant proposent une opposition assez unique qui brise l’image que l’on peut avoir habituellement de ce type de relations.

D’ailleurs, si les deux ont bien un souhait à réaliser grâce à cet objet qui est au centre de toutes les convoitises, il est intéressant de voir qu’ils ne participent qu’à très peu de combats. Ils laissent toujours une certaine distance avec les autres concurrents ce qui fait que les situations où on les observe sont toujours axées sur leurs échanges qui s’avèrent d’une très grande profondeur. On se rend très vite compte qu’il y a quelque chose de bien plus grand qui se passe entre eux que chez certains. Au fur et à mesure que l’on côtoie Waver et Alexandre, on finit par se poser une question. On se demande qui est vraiment celui qui dirige, car on sent nettement que le premier n’a quasiment aucun contrôle sur l’autre. Pourtant, il n’est pas question pour l’esprit guerrier de se rebeller. Celui-ci va presque avoir une attitude de mentor pour ce garçon qui lui a permis de découvrir tout ce que ce pays pouvait offrir. Peu à peu, leur relation évolue pour se transformer en un lien bien plus fort et qui va aussi entraîner une conclusion à la fois belle et déchirante.

Iskandar & Waver-conquérant

Le conquérant entre en action.

Les leçons du conquérant

Alors que tout le monde est en train de se battre pour espérer remporter la victoire, nos deux compères semblent rester bien à l’abri. Même si l’étudiant en magie souhaite absolument se jeter dans la mêlée, cela n’est pas au goût de son camarade qui a beau apprécier une bonne confrontation sait quand il faut rester patient. C’est lors de ces scènes que l’on remarque la sagesse de ce chef qui a vécu tant d’épreuves et vu tant de paysages. Derrière la curiosité et la joie qui le caractérise se cache un esprit acéré qui sait comment mener une bataille. Iskandar prouve alors sa force de par les simples paroles qui sortent de sa bouche. Waver comprend cela aussi et son regard s’adoucit en voyant qu’il a toujours pensé à le préserver plutôt que de foncer tête baissée. Ils ont beau se quereller souvent, une amitié sincère se développe entre eux à chaque épisode et fait que l’on s’attache à ce duo qui fait presque tâche dans cette compétition mortelle. Après tout, il s’agit d’un jeune homme qui s’est lancé dans quelque chose de bien trop grand pour lui et qui a eu la chance de rencontrer un combattant qui ne souhaite pas l’envoyer à une mort certaine.

Comme on l’a dit plus haut, Alexandre le Grand devient presque un tuteur pour son protégé à qui il va partager une grande partie de ses connaissances et surtout de ses principes. La question n’est pas ici de vaincre l’adversaire, mais de changer Waver qui va grandir peu à peu pour obtenir une certaine maturité. En réalité, notre servant a beau savoir que leurs chances sont infimes de gagner, il veut lui faire la démonstration de son courage et de ce que cela signifie de se battre pour ses rêves. De ce fait, le dernier acte de cet homme a une très grande portée et signification qui est autant destiné à son maître qu’au spectateur. Face au puissant ennemi qui se dresse devant eux, Rider se lance dans un baroud d’honneur qui force le respect et l’admiration de son opposant ainsi qu’une profonde tristesse pour la personne qu’il laisse derrière lui. Alors qu’il est sensé rester toujours auprès de celui qui l’a invoqué, il décide de faire face seul. Ce choix déchirant montre aussi à quel point il s’est attaché de ce jeune garçon avec qui il a partagé tant de situations. Un roi qui aura jusqu’au bout vécu comme il le voulait tout en protégeant l’individu qui lui a permis de fouler une seconde fois cette terre qu’il espérait tant conquérir.

L’évolution de Waver

Avec la fin de cette guerre, on peut observer quelque chose d’unique. Le destin que choisit Iskandar a beau nous laisser un souvenir déchirant, il est aussi empli d’une profonde chaleur à l’égard de Waver. Notre sorcier, qui avait beau être agacé par son comportement, finit par passer outre cela. En voyant ce qu’il est déterminé à faire, il ne peut s’empêcher de s’effondrer de chagrin. Une preuve suffisante du lien qui avait fini par se créer entre ces deux âmes malgré leur statut. Il n’a nullement perdu un esprit guerrier ce jour-là. Ce mage pleure avant tout la disparition d’un ami qui lui a ouvert les yeux sur ce que c’est que de vivre et de combattre pour ses rêves. Cette dernière leçon, qu’il inculque à son apprenti, a beau nous laisser un goût amer, elle n’en est pas moins impactant et éblouissante. Alors que la recherche du Saint-Graal ne laisse généralement que peu de survivants, un jeune homme a pu s’en sortir grâce à l’enseignement d’un souverain qui l’a toujours pris pour ce qu’il est.

Il était un enfant qui s’était jeté dans une lutte où il n’avait nullement sa place. Iskandar lui a fait comprendre cela sans pour autant renier le courage qui pouvait animer ce petit corps. Même notre géant au coeur d’or n’est pas resté sans apprendre quelques petites choses au contact de cet étudiant. Il a pu accomplir une partie de son souhait et a pu se faire un camarade pour qui il était prêt à donner sa vie. Voici un autre genre de relation qui montre à quel point il est possible de raconter une histoire bouleversante et inoubliable en seulement quelques dessins, épisodes ou lignes. Une autre manière de montrer à quel point il est important et fascinant de donner naissance à ces liens qui rendent ces personnages toujours plus humain. Une paire qui sera parvenue à nous faire rire et pleurer avec une facilité impressionnante. Deux êtres à l’opposé l’un de l’autre et qui pourtant ont su dépasser cela pour former l’un des plus mémorables duos que l’on ai pu voir.

Iskandar & Waver-lien

Ils forment une sacrée paire !

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre ressenti ainsi que vos impressions concernant ce duo atypique. Avez-vous été convaincu par ce roi et ce sorcier ? L’amitié qui finit par les lier a-t-elle su vous toucher ? Pensez-vous qu’il s’agit d’un des tandems les plus intéressants de Fate/Zero ? Selon vous, cette relation sublime-t-elle l’ensemble de l’œuvre ? Comme à chaque fois, on est très curieux de découvrir vos réponses et d’échanger avec vous. 🙂

© TYPE-MOON / ufotable / Fate

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *