Zabuza & Haku

Zabuza et Haku : deux renégats liés à jamais

Il est grand temps de terminer cette semaine thématique en nous attardant sans doute sur l’une des plus belles et déchirantes relations que l’on a pu observer. L’arc tout entier où apparaissent ces personnages est encore bien frais dans notre mémoire même après tant d’années. Vous l’aurez compris en lisant le titre de cette chronique, on va se concentrer aujourd’hui sur le lien unissant Zabuza et Haku de Naruto, imaginé par Kishimoto Masashi. Pour rappel, le manga est disponible aux éditions Kana tandis que l’anime est présent dans le catalogue d’ADN. Jamais deux adversaires ne nous avaient autant marqués de par l’alchimie qui se dégage d’eux ainsi que leur histoire commune. Voilà l’exemple idéal d’un duo parfaitement bien écrit et qui chamboule autant le lecteur que les fondements même du récit dans lequel ils progressent. En plus d’offrir de sublimes échanges, l’influence de ce tandem va aussi s’étendre jusqu’au jeune ninja qui s’est opposé à eux. Un couple de shinobi qui symbolise tant de choses. L’heure est donc venue de ressortir les mouchoirs pour revenir sur une relation devenue légendaire.

Deux assassins dans la pénombre

Haku-joie

Un garçon ayant enfin trouvé le bonheur.

Pour bien comprendre l’importance de ce qui unit Zabuza et Haku, il est nécessaire de revenir sur leur passé. Alors que le célèbre épéiste avait tenté d’éliminer le chef de son village, il fut condamné à fuir et à vivre en tant que déserteur. Il quitta alors le pays avec l’orphelin qu’il avait recueilli par le passé. Celui-ci avait passé une bonne partie de sa vie à être chassé et haï par son entourage de par ses dons hors du commun. Deux âmes qui n’avait plus aucun endroit où aller et qui, sans le savoir, partageaient le même regard exprimant la mort de leur rêve et de leur ancienne existence. C’est ainsi que débuta leur errance afin d’échapper aux poursuivants lancés par Kiri et à survivre comme ninja mercenaire. Tout d’abord, il est intéressant de voir la manière qu’a notre traître de voir celui qui l’accompagne. Tout laisse penser qu’il ne le garde que comme un simple outil qui pourrait lui servir si une situation venait à s’envenimer. Il a beau être puissant et ne rien laisser transparaître, il se dit qu’il vaut mieux avoir un as dans sa manche. D’ailleurs, Haku n’a absolument rien contre cette vision qu’il a de lui.

Il va même jusqu’à accepter et pousser son mentor à l’utiliser comme tel. C’est donc une relation très malsaine qui semble être établie entre ces deux antagonistes et qui ne donne pas de réelles raisons de s’attacher à eux. Pourtant, si l’on s’attarde un peu plus sur leurs échanges ainsi que les expressions qu’ils montrent, on se rend compte d’une chose. Notre manipulateur de glace n’est en aucun cas malheureux de son statut d’arme. Il semble même joyeux, car pour la première fois depuis sa naissance quelqu’un a besoin de lui. Ce garçon, qui vivait seul, a enfin trouvé une raison de se battre ainsi qu’une personne qui lui ressemble. Même du côté à Zabuza, on peut se poser de nombreuses interrogations. Lui qui est considéré comme un véritable démon et qui n’a pas hésité à tuer ses anciens camarades de classe parvient tout de même à cohabiter avec quelqu’un. Il a beau donner l’impression d’être un homme froid et sans pitié, il a quand même réussi à trouver une personne ayant réussi à briser sa solitude. Derrière le visage du monstre dans la brume se cache un homme qui a enfin trouvé un compagnon de confiance même s’il ne l’avouera que dans ses derniers instants.

Plus qu’un simple outil

C’est finalement lors de l’épique affrontement sur le pont que l’on voit ce lien atteindre des sommets inimaginables. En premier, il est important de noter qu’Haku était de nature pacifique et détestait faire souffrir les gens. Cette personnalité fait que l’on est encore plus surpris de le voir devenir le partenaire d’un homme qui n’a aucun scrupule à tuer. Cependant, son combat contre Naruto va montrer que ce jeune homme est prêt à tout pour protéger la personne qui lui est le plus cher. Il est même prêt à se salir les mains si cela lui permet d’accomplir son but. On ressent pleinement cela lors de cette confrontation et cela joue grandement sur l’empathie que l’on éprouve pour ce ninja qui est en réalité d’une très grande pureté. L’amour qu’il a pour celui qui l’a adopté est si fort qu’il n’a nullement peur de s’interposer pour prendre un coup à sa place. Il le dit lui-même, la force ne vient pas tant des techniques de ninjutsu que de l’énergie que l’on peut recevoir en souhaitant préserver quelque chose de précieux. C’est alors que ce passage prend un tout autre sens et s’éloigne très loin du schéma classique que l’on peut avoir dans les nekketsu.

Ici, il n’est presque pas question de mettre en valeur le porteur de Kyubi. Il s’agit vraiment du moment qui permet à Zabuza et Haku de briller et de montrer qu’ils sont bien plus que de vulgaires adversaires à éliminer. Ils représentent ce que la société shinobi peut engendrer et détruire. Zabuza le meurtrier qui a été élevé pour éliminer sans le moindre ressenti tandis que notre orphelin a dû faire face à la crainte des autres de par ce talent qu’il n’a jamais choisi. En comprenant cela, notre regard change totalement sur ces deux-là qui nous paraissent presque plus humains que la majorité des gens. Le dernier acte de cette confrontation va même nous asséner le coup fatal en montrant notre épéiste de la brume complètement effondré. En réalité, Haku n’a jamais été une arme à ses yeux. Il était un garçon innocent et bon qui a toujours veillé sur lui depuis qu’ils sont ensemble. Même s’il a toujours refoulé cela, la scène qu’il voit et les paroles de notre ninja blond vont finir par réveiller son coeur. Le démon de la brume nous paraît alors bien moins terrifiant et la haine qui l’assaille à cet instant n’est égale qu’au bonheur qu’il ressentait au contact de son partenaire.

Zabuza et Haku enfin libéré

Zabuza-larmes

Les larmes du démon.

Ce duo parvient à nous toucher de par leur destin tragique et surtout le fait qu’ils ont été façonnés pour devenir des tueurs de sang-froid. En étant aux côtés d’Haku, notre épéiste avait enfin compris ce que c’était que d’avoir une personne qui avait confiance en lui et qu’il pouvait chérir plus que tout. Le lien qui a fini par les unir dépasse celui du maître et de l’élève ou bien de deux amis. Ils n’avaient besoin que de la présence de l’autre pour être finalement heureux. Si Zabuza est déchiré en voyant le corps de ce pauvre garçon, c’est qu’il sait qu’il est autant coupable de ce sort qui lui fut réservé que ce monde qui les a obligés à refouler leurs émotions. A travers ces derniers instants, on prend conscience, au même titre que Naruto, de ce que cela signifie d’être un ninja. Un rôle qui est bien loin d’être aussi glorieux que l’on pouvait imaginer et pouvant briser facilement le destin de nombreuses personnes. Cette fin bouleversante est autant une source de tristesse pour ceux qui assistent à cela qu’une libération pour ces deux renégats qui peuvent enfin être libérés de leurs chaînes.

Lorsque l’on assiste à cette conclusion, il n’y a plus ni méchants ni gentils. Notre duo a fini par choisir de vivre selon leur propre nindo. Un baroud d’honneur qui force le respect et l’admiration pour ces shinobis qui ont disparus en suivant le chemin qu’ils avaient eux-mêmes tracés. Un lien bluffant de par sa profondeur et le bouleversement qu’il provoque en chacune des personnes qui se trouvent sur les lieux. Cela concerne autant Zabuza, Haku, Naruto et Kakashi que le spectateur. Là où on ne voyait que des ennemis à surmonter se trouvent finalement deux âmes qui ont mérité d’être libre et qui ont su nous faire vibrer. Il ne pouvait pas y avoir de meilleur opposant pour notre héros qui a pu, grâce à eux, créer sa propre voie. Voilà un lien qui dégage une incroyable tendresse et qui, de par son écriture et sa sincérité, a marqué à jamais l’esprit de nombreux fans. Une paire de guerriers qui ont lutté côte à côte face à cette vie qui leur a tout pris.

On espère que cet article vous aura plu et que toute cette semaine thématique vous aura fait passer un bon moment. Comme toujours, n’hésitez pas à partager dans les commentaires votre avis sur cette incroyable relation. Que pensez-vous d’elle et de ce qu’elle apporte au récit ? On se retrouve dès lundi prochain pour reprendre notre rythme normal, mais ne vous en faites pas, il y aura bien d’autres semaines de ce genre. 🙂

© Kishimoto Masashi / Shueisha / Naruto / Studio Pierrot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *