Classroom for Heroes T3

Classroom for Heroes tome 3 : l’heure d’une nouvelle leçon

Après avoir traité de deux œuvres particulièrement sombres cette semaine, on a décidé aujourd’hui de partir sur une œuvre plus légère. Le manga dont on va parler avait déjà su nous convaincre au cours de ses deux premiers tomes. Il s’agit de Classroom for Heroes, édité chez Doki-Doki, qui revient pour un troisième acte qui reste très fidèle à ses prédécesseurs. Est-ce que cette lecture est-elle parvenue à nous divertir et à nous amuser tout en apportant quelque chose de nouveau ? La réponse est oui et pour de multiples raisons. Si l’on suit toujours la vie de notre brave au sein de cet institut qui entraîne de futurs héros, plusieurs petits points viennent s’ajouter afin de développer certains personnages de manière intéressante. Entre bonne humeur et apprentissage, cette saga continue d’avancer tranquillement en nous proposant une aventure particulièrement plaisante. L’heure est donc venue de retourner sur les bancs de l’école et de voir comment s’en sort ce jeune garçon qui rêve juste de se faire des amis. On espère que vous êtes parés pour faire face à de nouvelles épreuves explosives.

A la recherche de nouveaux amis

Classroom for Heroes T3-séquelle

Un combat aux terribles conséquences.

Classroom for Heroes, imaginé par Araki Shin et dessiné par Kishida Koara, nous avait laissé alors que Blade et ses compagnons devaient faire face à Maria. Cette dernière s’était révélé être dotée de capacités et de pouvoirs démoniaques. Alors qu’ils désiraient l’aider, la seconde personnalité de cette demoiselle refit surface. Une puissance inimaginable entourait cette guerrière qui s’apprêtait à laisser sa fureur s’exprimer sur tout le campus. Heureusement, les efforts de notre ancien brave et de ses coéquipiers leur ont permis de vaincre cet adversaire sans pour autant l’éliminer. Cependant, notre héros a été obligé de faire appel à une trop grande partie de son pouvoir. Ainsi, ce combat a provoqué de nouvelles séquelles augmentant d’autant plus le seuil critique qu’il ne lui faut pas franchir. Il finit par s’évanouir après sa dernière attaque avant de se réveiller à l’infirmerie où il comprend ce que ces actions ont provoqué comme conséquences sur son corps. L’ombre de la mort n’a jamais été aussi proche de lui et, malgré cela, il continue de sourire et de se préoccuper des autres avant sa propre santé.

A présent, le calme est revenu sur l’ensemble de l’établissement alors que nos apprenti-héros doivent faire face à une surprise de taille. Demonia, la partie diabolique de Maria, a pris l’ascendant sur le corps de cette dernière. Le directeur décide de l’accepter en tant qu’élève afin qu’elle puisse continuer à suivre les cours même si elle représente un danger certain pour l’ensemble des pensionnaires. Il confie alors à Blade de s’occuper d’elle et lui fait une révélation qui va totalement changer sa vision de cette jeune fille et de son passé. C’est ainsi que le train-train quotidien de nos étudiants reprend alors que l’ancien sauveur du monde se retrouve encore une fois dans la panade. En effet, il semblerait bien qu’il ait attiré l’attention de la démone d’une façon bien surprenante. Lui qui voulait vivre une existence lambda n’est pas prêt de pouvoir se détendre avec des amis aussi exubérants et uniques. Mais cela fait aussi le charme de cette vie qu’il apprécie tout de même et qu’il ne changerait pour rien du tout. Le soleil se lève de nouveau sur cette école qui va encore être le théâtre de péripéties aussi mouvementées que délirantes.

Bien évidemment, ce qui fait toujours le charme de Classroom for Heroes vient de ces courtes aventures qui ponctuent l’apprentissage de ces adolescents. Des épreuves qui parviennent à nous faire rire tout en consolidant les liens qui peuvent exister entre les différents protagonistes. Après tout, c’est au cours de toutes ces surprises que ces jeunes hommes et femmes peuvent montrer de quoi ils sont capables tout en continuant de grandir.

Un quotidien toujours aussi mouvementé

Ce troisième tome conserve la construction scénaristique et narrative des deux premiers. De ce fait, on suit toujours Blade, Earnest et les autres dans leurs études qui sont souvent bousculés par les facéties du roi qui n’hésitent pas à les mettre dans des situations improbables. Si cet aspect ne change pas, cela n’enlève en rien le plaisir que l’on peut éprouver en accompagnant ces élèves. On tourne sans cesse les pages en se demandant ce qui va bien pouvoir leur arriver. Ainsi, on est toujours agréablement surpris par ce qui se passe devant nos yeux. Alternant entre passages sérieux et moments de détentes, ce shônen réussi, à travers ce récit, à nous faire sourire et à lentement nous faire sympathiser avec l’ensemble des étudiants que l’on croise. Le côté comique de cette série est bien dosé et permet de ne jamais s’ennuyer alors que l’on ne cesse de voir l’étendue de cet univers. De plus, toutes ces situations apportent aussi un élément essentiel à l’intérêt que l’on peut avoir pour l’ensemble de cette histoire. Il s’agit des relations entre les divers acteurs de cette œuvre qui ne cessent de se renforcer.

Si l’on a déjà pu sentir l’amitié qui liait la plupart des protagonistes que l’on suit, ce lien ne cesse de prendre de l’ampleur au fil des défis qu’ils doivent relever. Cela peut autant être dans la joie que dans la déprime que ces adolescents peuvent voir à quel point ils ont besoin des autres. Demonia et Maria en sont un très bon exemple et montre que même un démon peut comprendre et coexister avec le reste de l’humanité. Bien sûr, il n’y a pas encore de gros combats épiques, mais c’est tout à fait normal. Après tout, on suit le quotidien de simples élèves qui ont encore beaucoup de choses à apprendre avant de pouvoir prendre leur envol en tant que héros. C’est pour cela que l’on est autant captivé par tous ces petits évènements qui ponctuent ces scènes représentant parfaitement l’idée que l’on peut se faire de ce type d’enseignement. C’est à travers les problèmes qui se dressent devant eux que nos chers camarades apprennent à se connaître, à sympathiser et à s’apprécier. Au final, un esprit de cohésion et d’entraide se forge et les prépare ainsi à ce qui pourrait bien les attendre en dehors de ces murs.

Ce premier point fort sert aussi de tremplin à l’autre grand atout de Classroom for Heroes. Celui-ci n’est autre que ce garçon qui a franchi le seuil de cette académie dans un but bien précis. Le guerrier qui fut autrefois brave va grandir et découvrir une force qu’il n’imaginait pas aux côtés de ceux qui côtoient à présent son existence. Un héros qui ouvre enfin les yeux sur ce que signifie vraiment l’amitié.

L’évolution de Blade

Classroom for Heroes T3-démoniaOn avait déjà pu en parler dans le précédent article, mais le personnage central de ce récit s’avère très intéressant à analyser. Malgré son lourd passé et tout ce qu’il a vécu, Blade continue de montrer un comportement enfantin qui dénote avec son ancien rôle. Son désir de vouloir seulement profiter de sa liberté se fait pleinement sentir et permet aussi de prendre conscience à quel point le statut de brave devait être lourd à peser. Lui qui n’a jamais pu décider de son destin peut enfin le prendre en main. Cela se ressentait déjà dans les premiers volumes, mais c’est encore plus flagrant ici. On a maintenant l’image d’un garçon à qui on a retiré son enfance et qui vit à présent comme il le voulait. Cette approche permet d’avoir de l’empathie à son égard et surtout de rire de bon cœur en voyant toutes les situations loufoques qu’il doit surmonter. Qu’il s’agisse des plans tordus du roi ou de son souhait de ne pas dévoiler son secret, il prend toujours le temps de nous faire sourire à travers ses frasques. En faisant cela, l’auteur efface peu à peu le héros pour montrer un homme presque lambda qui se rapproche un peu plus du commun des mortels.

C’est alors qu’une case va venir tout chambouler. Un passage qui ne dure qu’un bref instant et qui pourtant symbolise énormément de choses le concernant. Tandis qu’ils font face à un très grand danger, ses amis décident de rester en arrière pendant qu’il fonce vers leur objectif. A cet instant, on peut voir son visage se décomposer et afficher un air sombre. Le souvenir de ses camarades tombés sur le champ de bataille lui revient en mémoire. Ces quelques visuels montrent à quel point il y a un profond traumatisme qui sommeille en lui. Il ne peut se défaire de l’image de ces corps inanimés qui étaient ces amis. On voit donc un aperçu de la souffrance qu’il cache au plus profond de son être et cela rend ce personnage toujours plus touchant et intéressant. Un garçon qui souhaite être entouré de compagnons avec qui s’amuser, mais qui est terrorisé à l’idée de n’en perdre qu’un seul. Le lecteur est donc interloqué et curieux de voir comment cela pourrait évoluer alors qu’il se remet à faire confiance et laisser les chaînes de son passé. Un protagoniste qui peut encore nous réserver de bien belles surprises.

Classroom for Heroes est un titre qui prend son temps pour nous emporter dans cet univers enchanteur. Drôle, léger et parfois très touchant, ce shônen est avant tout là pour amuser son lectorat. Une troisième excursion qui nous fait passer un bon moment à travers le périple de ces étudiants qui profitent pleinement de leur cursus. Un school life où magie, rire et camaraderie sont les fondements de ce conte prometteur.

Classroom for Heroes joue parfaitement la camaraderie

Ce shônen fait clairement partie des titres qui sont là pour nous offrir un moment de détente. Une tâche qu’il parvient à effectuer avec brio tout en développant peu à peu cet univers qui entoure nos apprenti-héros. Suivre les acteurs de ce récit est telle une petite routine que l’on savoure à chaque fois. Les cas et problèmes qu’ils doivent régler sont une excellente source de joie et de rire pour le lectorat qui observe paisiblement cela. De plus, le travail d’écriture autour de Blade s’avère bien plus profond qu’il n’y paraît et laisse entrevoir de nombreuses possibilités pour la suite. On savoure ces petits instants que l’on passe avec toute cette galerie de personnages qui ont tous une histoire fascinante à raconter. Un très bon divertissement qui ne quitte jamais le chemin qu’il a tracé. Un voyage qui n’est pas forcément mémorable par son action où son scénario, mais qui marque notre esprit de par cet esprit de camaraderie et le bonheur qui lie chacun de ces étudiants. Qu’il s’agisse des facéties du directeur, des mimiques de notre brave ou de la personnalité des autres élèves, tout est là pour que l’on sorte ravi de cette lecture.

C’est donc avec toujours autant de plaisir que l’on conseille cette série qui est parfaite pour se détendre et se lancer dans une aventure légère et souvent hilarante. Si vous souhaitez une expérience littéraire sans prise de tête avec des héros attachants et sympathiques alors cette licence devrait aisément répondre à vos attentes. En dehors de ce côté délirant et amusant, on ne peut s’empêcher de se demander ce que le futur réserve à nos prétendants au titre de brave. Une menace est-elle sur le point d’éclater et de tout engloutir ? Blade parviendra-t-il à apprécier sa vie d’écolier ? Quel protagoniste pourrait être mis en avant prochainement ? Quelle sera la prochaine idée brillante de ce roi ? On se donne donc rendez-vous prochainement pour découvrir le prochain volume de cette oeuvre et avoir les réponses à nos questions.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre ressenti ainsi que votre propre analyse de ce troisième tome de Classroom for Heroes. Êtes-vous toujours convaincu par cette saga ? Pensez-vous que Blade finira par succomber à ces blessures ? Selon vous, quels seront leurs prochains défis à relever ? Avez-vous été séduit par la progression de ces personnages ? On a hâte de pouvoir échanger, discuter et débattre avec vous concernant ce sujet. 🙂

© Kishida Koara, Araki Shin & Morisawa Haruyuki / Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *