Kimetsu no Yaiba

Kimetsu no Yaiba : un danger tapi dans l’ombre

Comme à chaque début de saison, on aime vous proposer des reviews concernant certains animes. On aime attendre que quelques épisodes sortent afin de voir si oui ou non une série a les capacités pour offrir une expérience plaisante et divertissante. Pour bien commencer cette semaine, on a décidé de s’attarder sur un titre qui était attendu de longue date. Il s’agit de Kimetsu no Yaiba qui est aussi connu chez nous sous le nom des Rôdeurs de la nuit. Le manga est publié chez Panini alors que l’adaptation anime dont on va vous parler est disponible sur Wakanim. Si la version papier nous avait déjà énormément convaincus, cela n’est rien en comparaison de la qualité de ces trois épisodes qui proposent une aventure absolument sublime et ayant un énorme potentiel. Un récit qui nous conte un formidable et terrifiant combat entre l’humanité et les démons. L’heure est venue de suivre le périple d’un jeune garçon qui a tout perdu du jour au lendemain. On espère que vous êtes prêts à braver la menace qui rôde dans l’obscurité et qui n’attend qu’une ouverture pour se jeter sur sa proie.

La chute de Tanjirô

Kimetsu no Yaiba a été imaginé par Gotoge Koyoharu et c’est le studio Ufotable qui s’occupe de l’adaptation en anime. L’histoire nous plonge dans un Japon féodal où l’on fait la connaissance du jeune Tanjirô. Ce garçon au flair incroyable passe la majorité de ses journées à travailler pour subvenir aux besoins de sa grande famille. Même si la vie est loin d’être facile pour eux, ils ne se plaignent aucunement et sont heureux d’être tous ensemble. Un beau jour, il décide de descendre au village afin de vendre son bois. Un trajet qu’il connaît bien et qui lui permettra de gagner suffisamment d’argents pour faire plaisir à ses frères et sœurs. Malheureusement pour lui, il va passer un peu trop de temps en compagnie des habitants. Au moment de remonter jusqu’à chez lui, la nuit commençait déjà à tomber. Un homme du voisinage le força alors à dormir chez lui pour qu’il reparte le lendemain matin. Malgré les plaintes de Tanjirô, ce dernier finit par accepter. La raison pour laquelle cet individu a voulu qu’il dorme chez lui est que cette période de la journée est particulièrement dangereuse. Lorsque la nuit dépose son manteau sombre sur le globe, des monstres apparaissent dans la pénombre.

Ces derniers ne sont autres que des démons mangeurs d’hommes. Se cachant dans les bois, ils attendent impatiemment de pouvoir tomber sur une proie sans défense. Cette légende est la raison pour laquelle personne n’ose s’aventurer dans la montagne alors que l’obscurité règne. Cependant, il est aussi dit qu’il y aurait un tueur de démons qui erre à la recherche de ces créatures des ténèbres dans l’unique but de les occire. Notre héros écoute ce récit sans vraiment y prêter une grande attention. Pour lui, la priorité est de nourrir les siens et s’attarde bien plus sur la réalité. Il ne sait pas encore que ce mythe va bientôt se concrétiser et chambouler son existence. Alors que l’aube vient à peine de se lever, il repart vers son foyer. Sur le chemin, son odorat surdéveloppé va sentir une odeur qui le fige sur place. Les effluves de sang recouvrent les sentiers de cette forêt qu’il a toujours connue. Effrayé en repensant à ce qu’il avait entendu la veille, il courut chez lui. Le spectacle qui s’offrit à lui le cloua sur place. Toute sa famille avait été décimée par l’un de ces démons. De plus, sa sœur Nezuko, qui est la seule à avoir survécu, a commencé à se métamorphoser en l’une de ces horreurs. Malgré tout, elle parvient à conserver une partie de ses émotions et de son envie de protéger son cher frère. Ainsi débute le périple de Tanjirô qui va entreprendre un long et périlleux chemin afin de pourfendre ceux qui sont responsables de ce drame et trouver un moyen de guérir Nezuko.

Comment qualifier Kisetsu No Yaiba si ce n’est qu’il s’agit d’une œuvre qui a absolument tout pour plaire. Rien qu’à travers son histoire, les échanges entre les personnages, l’humour et l’action, tout est là pour satisfaire nos envies. Un anime qui frappe un grand coup d’entrée de jeu et qui ne semble pas vouloir calmer ses ardeurs. Le voyage de notre héros et de sa sœur affiche un potentiel incroyable et qui pourrait bien s’inscrire à jamais dans notre mémoire.

Demon Slayer 1 2

Le jour du changement.

 

Un shônen excellant dans tous les domaines

Pour commencer, il faut savoir que l’on avait grandement apprécié la lecture du manga qui avait su nous emporter dans son univers à la fois sombre et enivrant. Alors que l’on savait ce qui allait se passer à travers le début de cette saison, on ne s’attendait pas à ce que cela soit traiter avec autant de talent. Le studio a fait un travail remarquable au niveau de l’animation et retranscrit parfaitement toute l’horreur que vit Tanjirô et la souffrance qui l’assaille. On est à la fois émerveillé et attristé par ce que l’on observe. Des scènes d’une beauté à la fois resplendissante et froide. Outre cela, on ne peut pas parler de ce shônen sans évoquer son action. Celle-ci n’est pas encore sublimée de par des affrontements épiques, car le début de cette série va surtout se concentrer sur l’entraînement de notre adolescent et ces premières rencontres avec des démons. Malgré cela, les quelques moments où l’on voit notre héros agir, on ne peut qu’être bluffé par les tactiques qu’il met en place. On ressent alors tout le talent qui sommeille en lui et le grand guerrier qu’il pourrait devenir s’il s’en donne la peine.

Pourtant, si l’animation et le rythme du récit sont deux atouts non-négligeables, il en existe un autre bien plus puissant et impactant. Il s’agit tout simplement de l’émotion ressentie à travers les péripéties de notre duo. Cela est dû, en grande partie, à la relation qui unit Nezuko et son frère. L’effroi et la tristesse qui nous assaillent au moment du désastre qui a ravagé la vie de notre protagoniste ne sont que peu de chose devant le désespoir que l’on peut éprouver en voyant la transformation de la jeune fille. Ce nouveau statut est autant un immense fardeau pour lui que pour elle et malgré le danger qu’elle représente, cette situation va aussi montrer à quel point l’amour fraternel qui unit ces deux êtres est puissant. Tanjirô ne s’imagine pas une seule seconde lui faire du mal et on a donc une profonde pureté qui se dégage de ces deux personnages. Malgré la situation, ils continuent d’avancer ensemble et cela offre un peu de réconfort au spectateur qui voit en ce lien une faible lueur qui arrive à tenir malgré les ombres qui l’entourent. On est donc sans cesse, à travers ces trois premières excursions, balloté d’un sentiment à l’autre.  Un anime qui parvient à nous faire autant rire qu’à nous bouleverser, et cela, en seulement quelques tentatives.

En regardant cette adaptation, il est difficile de ne pas succomber à tous ses charmes. On a devant nous une œuvre qui parvient à maintenir une narration prenante et une ambiance incroyable et magique tout au long de ces nombreuses minutes. On est bien loin du shônen classique que l’on peut avoir l’habitude de regarder. Rien qu’à travers ces premiers contacts, on peut déjà déceler tout ce que pourrait donner ce scénario sur le long terme.

Demon Slayer 3 1

Un combat long et périlleux.

 

Kimetsu no Yaiba n’a pas fini de nous enchanter

Kimetsu no Yaiba est clairement l’un des titres à suivre de très près au cours de cette saison printanière. Rien que visuellement, le travail abattu est juste formidable et sert autant à offrir des scènes dynamiques qu’à transposer ce monde né sur papier pour lui donner une seconde vie. Tenant, pour le moment, toutes ses promesses, ce titre aura réussi en trois épisodes à nous happer totalement. On contemple Tanjirô avec un grand plaisir alors qu’on l’encourage de toutes nos forces pour qu’il se dépasse sans cesse. Lui qui a connu la pire des tragédies se met à évoluer, à mûrir et à grandir pour devenir un homme capable de protéger ce qui lui est le plus précieux. Plus qu’une quête de vengeance, c’est avant tout le récit d’un amour entre un frère et une sœur qui souffrent et qui, malgré tout, continuent d’avancer. C’est aussi ça qui fait le charme de cet anime qui parvient à nous faire sympathiser avec tous ces acteurs qui ont souvent des moments de doutes, mais qui finissent toujours par franchir le mur qui se dresse devant eux. Un conte qui nous chamboule et parvient à retenir toute notre attention.

C’est donc avec une joie non dissimulée que l’on recommande cette série qui a tout ce qu’il faut pour devenir l’un de nos gros coups de cœur de cette année. Il va maintenant falloir voir les fruits de l’entraînement de notre apprenti pourfendeur de démons face aux ennemis qui lui ont tout pris. Si vous désirez un voyage à la fois fabuleux et déchirant possédant un potentiel inimaginable alors Kimetsu no Yaiba est ce qu’il vous faut. On est vraiment heureux de voir cette saga arriver sur le devant de la scène avec une version aussi bien réalisée et qui prend son temps pour mettre en place un univers et une ambiance qui puisse ravir chaque spectateur. Bien évidemment, avec seulement trois épisodes, on a encore beaucoup de questions en suspens. Existe-t-il vraiment un remède pour Nezuko ? Notre futur guerrier sera-t-il capable d’ôter la vie d’un de ces monstres ? Qu’est-ce qui se cache derrière l’apparition de ces démons ? Le début d’une grande et difficile épopée où l’on continuera de soutenir notre jeune épéiste qui n’en est encore qu’au prélude de son périple.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre avis ainsi que vos ressentis concernant les trois premiers épisodes de Kimetsu no Yaiba. Pensez-vous que vous continuerez à suivre cette licence ? Cela vous a-t-il donné envie de vous lancer dans le manga ? Qu’attendez-vous pour l’avenir de cette saga ? Croyez-vous que nos deux protagonistes parviendront à retrouver une existence paisible ? On est impatient de connaître votre opinion sur cet anime. 🙂

© Gotoge Koyoharu / Shueisha / ufotable / Wakanim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *