Cinderella 9

Cinderella 9 : la joie du baseball

Comme on l’a dit hier, on continue notre semaine spéciale review en nous attardant sur un anime particulièrement intéressant. Faisant partie des œuvres sportives, celle-ci a réussi à accrocher notre regard d’une façon que l’on n’attendait pas du tout. Il s’agit de Cinderella 9 qui est diffusé à la fois sur Crunchyroll et ADN et qui nous plonge dans les péripéties d’un tout jeune club de baseball féminin. Si l’on était curieux au départ de voir comment cela allait être tourné, on ne peut plus s’en passer à présent. Il y a quelque chose dans ce titre qui parvient à nous immerger pleinement dans cette histoire qui dégage une atmosphère absolument chaleureuse et conviviale. Un enchantement que l’on n’aurait jamais imaginé ressentir en découvrant le premier épisode. Pourtant, plus les minutes passent et plus notre intérêt grandit. Une œuvre qui sait comment tirer son épingle du jeu et proposer un scénario rafraîchissant. Sans doute l’une des plus belles surprises de ce début de saison et dont il est grand temps de parler plus en détail. L’heure est donc venue de reprendre le Baseball de zéro avec les leçons d’une pure amoureuse de ce sport.

Le club ouvre ses portes

Cinderella 9 est à la base un jeu vidéo pour smartphone intitulé Hacigatsu no Cinderella Nine. Cette adaptation en anime est réalisé par le studio TMS Entertainment et nous fait suivre la jeune Tsubasa Arihara. Cette demoiselle est guidée par une seule et unique passion qui n’est autre que le baseball. Son rêve est de mettre en place une équipe digne de ce nom pour espérer aller au fameux Koshien. Malheureusement pour elle, les clubs féminins concernant ce sport ne sont pas des plus populaires et peu d’établissements possèdent ce genre d’activités. Elle décide donc, avec l’aide de l’une de ses amies, de créer son propre club. Cependant, peu de gens se bousculent pour faire partie des leurs. Malgré cela, notre pétillante étudiante ne lâche rien et est bien décidée à faire grandir son amical. C’est alors qu’arrive deux autres élèves qui semblent intéresser et qui vont à sa rencontre afin d’en apprendre plus. Notre capitaine décide alors de les faire participer à quelques lancers de balles pour qu’elles puissent vraiment se rendre compte de la sensation que peut procurer ce sport.

Rien qu’à travers ces premiers échanges, Tsubasa peut remarquer que ses deux nouvelles camarades sont des débutantes. Pourtant, même si leur niveau est proche de zéro, la capitaine de l’équipe ne perd aucunement son sourire. Elle est bien décidée à leur montrer à quel point ce style de compétition peut être génial et leur prouver que le baseball est une activité amusante. Ainsi débute les premiers pas de ce groupe qui part de rien et qui est bien décidé à avancer à son rythme. Le récit de jeunes filles qui apprennent, s’amusent et changent au contact de cette activité. Le rêve de grandeur de Tsubasa peut sembler bien loin, cela ne l’empêche pas de continuer à regarder vers l’avenir. L’important n’est pas d’arriver à son but le plus vite possible, mais d’y aller tous ensemble. Une équipe soudée qui pourrait bien apporter une bonne dose d’humanité à une compétition acharnée.

Il aurait pu être très facile pour Cinderella 9 de n’être qu’un anime lambda offrant le petit divertissement du dimanche. Cependant, il y a un point qui représente l’essence même de cette licence et qui sublime l’ensemble de ce récit. Cette force n’est autre que l’attendrissement et le plaisir partagé que l’on peut éprouver en voyant nos nouvelles camarades s’exercer. Un début de série qui nous séduit de par la joie qui se dessine sur chacun de ces visages.

Cinderella 9 1 2

Bienvenu au club !

Un anime des plus chaleureux

Si l’on devait faire une remarque bien précise sur cette série, c’est sa faculté à nous faire sourire. En vérité, il ne faut pas, pour l’instant, prendre cette licence comme les autres animes de sport. Ce qui fait la véritable force de ces premiers épisodes provient de cette chaleur que l’on peut ressentir au contact de tous ces personnages. On apprend à découvrir chacune d’entre elles et à apprécier leur caractère ainsi que le plaisir qu’elles éprouvent en pratiquant cette activité. Même s’il y a toujours un rêve de grandeur, ici c’est avant tout le plaisir de jouer, l’apprentissage et la camaraderie qui priment. Au final, on a beau ne pas avoir de matchs dantesques, cela ne change rien à l’intérêt que l’on peut avoir pour ce titre. On est tellement captivé par la joie qui se lie sur le visage de chacune des membres de l’équipe que l’on savoure chaque instant passée en leur compagnie. Le but pour la capitaine n’est pas de hisser un groupe absolument doué, mais d’être entourée de camarades avec qui elle rit, s’entraide et à qui elle enseigne ses connaissances. Tout nous est montré comme un apprentissage qui démarre depuis zéro. C’est aussi un point qui fait plaisir, car on assiste à la création de ce club et à l’arrivée de chacun de ces membres. Un excellent moyen d’en apprendre plus sur eux et de voir leur progression au fil des épisodes.

Tout est fait avec tellement de douceur et de tendresse que l’on ne peut s’empêcher d’être joyeux en les voyant s’exercer. Alors que l’on a l’habitude de voir des gens talentueux venir sur le terrain, ici la moindre petite progression est déjà une récompense en soit. Le simple fait d’attraper la balle ou de la renvoyer procure un sentiment de réussite qui ne s’étend pas uniquement à ces adolescentes. Le bonheur et l’amusement qui s’exprime à travers leur visage suffisent à illuminer ces quelques instants que l’on passe en leur compagnie. Elles semblent être tellement heureuses que l’on a envie de les voir s’épanouir et assister à leur première rencontre. L’important n’est pas ici de gagner, mais qu’elle puisse apprécier tout ce que ce sport peut leur offrir. Le studio a fait un travail remarquable sur ce sentiment d’attachement et d’amitié qui se forge peu à peu entre ces jeunes filles et le spectateur. On a presque la sensation d’être leur premier fan et cela nous pousse à vouloir les encourager de toutes nos forces. Un anime qui peut sembler n’avoir pas grand-chose de spécial, mais qui pourtant parvient à capter notre attention et à nous donner l’envie d’assister à leurs futurs exploits.

Cinderella 9 est clairement un anime que l’on n’attendait pas. En tant que fan de séries sportives, on voulait absolument tenter l’expérience, mais on ne s’attendait pas à autant être emporté par le quotidien de ces demoiselles qui découvrent, pour une grande partie d’entre elles, le Baseball. Un rendez-vous qui fait du bien et qui fait partie de ces sagas pouvant facilement donner une bonne dose d’énergie. Le plaisir simple de jouer raconté avec maestria.

Cinderella 9 1 3

Apprendre tout en s’amusant.

Cinderella 9 réussit le home run

On va l’avouer, au départ on était surtout interpellé par ce titre de par son côté sportif. Le fait de suivre un club féminin pouvait vraiment être une aventure intéressante à suivre et c’est cet intérêt qui nous a fait sauter le pas. Au final, on est vraiment content de nous être lancé dans cette épopée inédite, car on a littéralement été conquis par ce qui nous fut proposé au cours de ces trois excursions. Une série qui, comme on l’a dit plus haut, donne le sourire et se concentre avant tout sur l’amusement, la découverte et l’entraide. Des valeurs qui font chaud au cœur et qui sont parfaitement retranscrites tout au long de ces séances d’entraînement. Ce qui n’était qu’un amical de baseball pourrait bien devenir un véritable club alors que ces étudiantes donnent tout ce qu’elles ont pour s’améliorer et développer leur équipe. D’ailleurs, c’est aussi un bonheur que de faire la connaissance de cette bande d’amies où chacune à sa propre personnalité. Des profils bien différents, mais qui une fois réuni donne naissance à une équipe hors du commun dont il est difficile de détacher le regard.

Vous l’aurez donc deviné, on est très content de ces premiers contacts que l’on a eu avec Cinderella 9. Un anime qui ne sera peut-être pas la série de l’année, mais qui est pourtant empreint d’une douceur tout à fait agréable. C’est donc avec grand plaisir que l’on recommande cette œuvre. Si vous désirez un titre sportif qui change un peu de l’ordinaire ou que vous souhaitiez juste passer un bon moment alors voilà la saga qui saura convenir à vos besoins. Alors que l’on est encore qu’aux balbutiements de cette équipe, on se demande déjà comment elle va se débrouiller face à son premier adversaire. Peu importe le résultat, tout ce que l’on souhaite c’est que chacune de ces joueuses puissent conserver cet amour pour ce sport. Malgré tout, il y a plusieurs interrogations qui hantent notre esprit. Quelle sera la prochaine épreuve de ce club ? Que cache le passé de notre meneuse ? Parviendront-elles à trouver d’autres personnes pour combler leur rang ? Quoi qu’il en soit, on sera toujours présent pour soutenir et accompagner ces adolescentes qui éblouissent notre dimanche.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion ainsi que vos propres analyses concernant les trois premiers épisodes de Cinderella 9. Êtes-vous séduit par l’entrain et la joie qui anime cette équipe ? Pensez-vous qu’elles ont une chance de se hisser au-dessus des autres clubs ? Quelle est votre joueuse préférée ? Qu’attendez-vous pour la suite ? On est là si vous souhaitez discuter de ce sujet et échangez avec vous sur cet anime qui réchauffe le cœur.

© TMS Entertainment / Studio Comet / ADN / Crunchyroll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *