Midnight Occult Civil Servants

Midnight Occult Civil Servants : une cohabitation difficile

Notre semaine spéciale review est sur le point de se terminer. On a eu l’occasion de parler d’un certain nombre de titres, mais il y en a bien d’autre qui mériterait aussi que l’on s’attarde dessus. Pour bien finir cette succession d’analyse, on a choisi de traiter un anime bien singulier. Rien ne nous prédisposait à nous lancer dans ce titre à part notre habituelle curiosité. Finalement, les trois premiers épisodes que l’on a pu voir ont su nous montrer qu’il y avait un énorme potentiel et surtout une thématique intéressante derrière ce récit. Cette licence se nomme Midnight Occult Civil Servants et est disponible sur Anime Digital Network. En nous plongeant dans cet environnement mêlant fantastique et réalité, on se laisse envoûter par toutes ces rencontres incroyables que l’on fait. Une aventure qui s’avère bien plus profonde qu’il n’y paraît et qui a largement de quoi faire pour devenir une saga particulièrement prenante. On espère donc que vous êtes prêts, car l’heure est venue de voir la face cachée qui se cache derrière cette société humaine.

Quand la réalité rencontre le surnaturel

Pour information, Midnight Occult Civil Servants est adapté du manga du même nom écrit par Youko Tamotsu. Cet anime est réalisé Liden Films et celui-ci nous plonge dans un Japon contemporain où l’on fait la connaissance d’un jeune homme tout à fait banal. Répondant au nom d’Arata Miyako, cet individu s’apprête à vivre sa première journée au sein de son nouveau travail. En tant que fonctionnaire, il a été chargé de rejoindre le département s’occupant des relations régionales de nuit au sein de la ville de Shinjuku. Si notre nouvel arrivant ne saisit pas bien en quoi vont consister ses missions, il accepte tout de même de jeter un oeil afin de voir à quoi tout cela correspond. Il va alors faire la rencontre de deux autres membres de ce bureau qui décident de lui montrer quel est le but de ce boulot. Il apprend alors qu’il existe bien d’autres filières du même genre qui se trouvent un peu partout dans Tokyo. Tous sont chargés d’entretenir de bonnes relations avec ceux qui sortent la nuit et que le reste de la population ne doit absolument pas voir. Interloqué et légèrement déboussolé, Arata ne va comprendre le sens de ces mots qu’une fois sur place.

Afin de lui donner un cours complet et intensif, ces deux collègues vont l’amener à l’un des grands parcs se trouvant dans la zone. Là-bas, il va alors faire face à une chose inimaginable. Grâce à un équipement de pointe, ses yeux vont pouvoir déceler la présence de plusieurs yôkai. Alors que tous ces êtres n’étaient que légendes et mythes pour lui, il finit par comprendre qu’ils existent réellement. Anges, Tengu, fées et bien d’autres vivent cachés du regard des simples mortels. Le département qu’il a rejoint est donc en charge des phénomènes paranormaux et occultes impliquant ces créatures surnaturelles. Cherchant avant tout à protéger les habitants des dégâts que pourraient faire des êtres aussi puissants, ils n’hésitent pas à se défendre quand la situation l’exige. Après tout, il est impossible pour un humain de pouvoir communiquer avec ceux qui portent le nom d’Autres. Enfin, c’est ce que l’on croyait jusqu’à ce jour. La nouvelle recrue va constater qu’il lui est possible d’échanger avec eux et ainsi les comprendre. D’où lui vient une telle capacité ? Difficile à dire, mais c’est ainsi que débute la vie de ce garçon qui démarre un job pas comme les autres.

La grande force de Midnight Occult Civil Servants à travers ce prélude n’est pas tant le côté imaginaire que la relation que cela entraîne. En effet, le fait de voir ces deux mondes cohabiter sans jamais se rencontrer provoque une thématique à la fois fascinante et périlleuse pour l’équilibre qu’il y a entre ces deux camps. Un début qui montre à quel point il est important de pouvoir discuter et accepter l’autre.

Midnight 1 2

Bienvenu au département !

Un folklore servant un sujet intéressant

Ce qui nous a marqués dès le premier épisode est la réaction des nouveaux camarades d’Arata. Au départ, ces deux-là semblent être expérimentés et affichent une certaine assurance tout au long de leur démonstration. Alors que notre héros parvient à écouter ce que ces êtres peuvent dire, un évènement va alors venir chambouler la paix qui règne au sein de ce lieu. C’est à ce moment que tout se précipite et que l’on voit nos chers humains chercher à tout prix à calmer les ardeurs de cette populace nocturne. Ne pouvant communiquer avec eux, ils préfèrent passer à l’acte avant qu’il y ait le moindre dommage. Ainsi, on nous dépeint un conflit qui n’a lieu qu’à cause de la peur de l’inconnu et l’incompréhension à l’égard de ces espèces. Le studio a réussi à transmettre cela autant par les actions des membres du bureau que par le faciès de chacun. On peut lire la crainte sur chaque visage alors que l’on sait qu’il n’y a rien d’effrayant. Même les Autres sont terrorisés à l’idée de se faire attaquer par ces humains tandis qu’ils essayent de calmer le jeu.

C’est à ce moment qu’intervient Arata qui va avoir un rôle particulièrement crucial. En effet, sa faculté à communiquer avec les esprits va permettre d’ouvrir de nouvelles perspectives de dialogues entre ces deux milieux. Il sert alors de pont afin de relier ces mondes qui n’ont pourtant rien de commun. On admire et on encourage les efforts de ce jeune homme qui commence peu à peu à s’attacher à ces habitants atypiques qu’il rencontre. Son regard, contrairement à ses collègues, n’exprime pas une frayeur, mais une chaleur bienveillante. Même le spectateur voit alors ces êtres légendaires sous un tout nouveau jour et cela accentue grandement notre immersion au sein de cette épopée. Un excellent moyen d’en apprendre plus ces entités qui peuplent les contes et les mythes tout en ressentant un certain attachement à leur égard. On a beau vouloir savoir pour quelle raison il est le seul à pouvoir faire ça, on est avant tout embarqué dans un récit qui mise sur l’aspect humain qui peut exister en chacun, et même dans le coeur de ces créatures magiques. Un formidable message à la tolérance, à l’acceptation et qui donne lieu à un quotidien fantastique que l’on observe attentivement.

En regardant Midnight Occult Civil Servants, on ressent avant tout un immense étonnement pour ce périple inédit qui présente une forte personnalité. On suit avec plaisir les péripéties de ce département qui va changer au contact des Autres et de notre héros. Une ambiance singulière qui parvient à nous enivrer et à nous faire aller toujours de l’avant afin de voir l’étendue de cette seconde société invisible pour le commun des mortels.

Midnight 2 3

Une image qui fait chaud au coeur.

Midnight Occult Civil Servants réussit à concilier les deux mondes

Midnight Occult Civil Servants fait clairement partie de ces animes que l’on n’attendait pas forcément. Alors que l’on s’était dit que l’on allait regarder le premier épisode par simple curiosité, celui-ci a parfaitement fait son travail en éveillant notre intérêt et en nous montrant de quoi ce titre était capable. Bien sûr, ici il n’est pas question de combats, d’action ou même de situations hilarantes. Voilà un voyage qui nous séduit de par le message qui est transmis et de par cette relation qui peut unir ces deux groupes. On a envie de voir s’il est possible pour l’homme et la créature de vivre en harmonie sans forcément vivre dans la peur et le doute. On se laisse alors facilement happer par ce qui se joue devant nos yeux et l’on reste scotché à l’écran en se demandant comment va bien pouvoir évoluer ce rapprochement. De plus, tout ce récit est englobé dans une aura bien mystérieuse qui sert grandement notre envie d’en savoir plus. Il n’y a qu’à voir le secret qui entoure Arata pour sentir le détective qui sommeille en nous se réveiller. Un premier contact accrocheur et qui peut vraiment donner une épopée sympathique et assez rafraîchissante.

C’est donc avec joie que l’on recommande cette saga qui affiche une identité particulièrement efficace et intéressante. Si vous aimez tout ce qui touche à l’occultisme ou que vous souhaitez vous lancer dans un voyage qui vous fera découvrir tout un tas d’êtres légendaires, alors Midnight Occult Civil Servants est fait pour vous. Voilà un anime qui sait utiliser son originalité à bon escient pour nous proposer une histoire très profonde et qui change de ce que l’on a l’habitude de voir. Maintenant, il est grand temps de se pencher sur les nombreuses questions que ces premières excursions ont laissé en suspens. Est-il vraiment possible que les Autres et les humains puissent cohabiter ? Pour quelle raison notre héros est-il le seul à pouvoir entendre et échanger avec ces êtres mystiques ? Est-il possible qu’un très danger puisse venir briser le faible équilibre qui règne entre ces deux environnements ? On sera présent à chaque fois pour voir si l’on aura le droit à des réponses à ces quelques interrogations. Une licence qui vaut vraiment le coup d’œil.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre avis ainsi que votre ressenti concernant ces premiers épisodes de Midnight Occult Civil Servants. Pensez-vous que vous allez continuer de suivre cette série ? Qu’attendez-vous pour la suite des aventures de ce département ? Quelles sont les origines, selon vous, d’Arata ? On serait ravi de pouvoir discuter de cela avec vous concernant cette licence qui cache bien son jeu. 🙂

© Tamotsu Yoko / LIDEN FILMS / ADN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *