Hell's Paradise

Hell’s Paradise tome 3 : l’ennemi sort de sa tanière

Parmi les nombreuses licences que l’on suit ardemment, il y en a une qui s’est pas mal distingué depuis ses débuts. Même si elle n’en est encore qu’à ses balbutiements, il faut reconnaître que l’univers mis en place est à la fois effrayant et captivant. De plus, le contexte dans lequel on se retrouve plongé est assez rare et permet d’offrir un terrain de jeu à la fois rafraîchissant et ayant beaucoup de potentiel. Aujourd’hui, on va donc parler du troisième tome de Hell’s Paradise qui est édité chez Kazé. Alors que l’on était propulsé dans ce soi-disant paradis, on avait rapidement pu nous rendre compte qu’il s’agissait plutôt d’un enfer. Si les deux premiers volumes nous avaient séduits de par les sublimes scènes d’actions, les thématiques abordées et la construction de cet environnement, cette troisième excursion aura été l’occasion d’aller encore plus loin. Beaucoup d’informations et de surprises dans ce nouvel acte qui montre avec force qui est le prédateur et à quel point les proies sont démunies face à sa puissance. Le temps est donc venu d’essayer de survivre une fois de plus à ce que cette île nous réserve.

A la recherche d’indices

Hell's Paradise-secret

Qu’est-ce qui se cache derrière la porte numéro 1 ?

Hell’s Paradise, imaginé par Yûji Kaku, nous avait laissé alors que Gabimaru, Sagiri et leurs nouveaux compères s’étaient retrouvés à devoir affronter l’un des autres condamnés. Une confrontation qui ne fut pas de tout repos et qui infligea même de sérieux dégâts à notre ninja. Cependant, ce duel aura aussi été l’occasion pour notre geôlière de faire un pas de plus sur la voie qu’elle a choisi. Apportant la mort à celui-ci, la demoiselle pu, par cet acte, offrir le repos à cette âme tourmentée. Après que le danger soit écarté et un peu de repos, nos amis continuent leur route. C’est alors qu’ils vont faire une découverte spectaculaire. Il semblerait bien que l’île ait été habitée, car ils se retrouvent devant un village. Un indice crucial qui continue d’épaissir le mystère autour de ce lieu et de ces occupants. Les monstres présents en ces lieux pourraient bien représenter quelque chose de plus grand que de simples bêtes. Cependant, il y a une chose que nos compères doivent résoudre avant tout.

Les gens qui vivent ici sont-ils des ennemis ou des amis ? Alors qu’ils réfléchissent à la question, une ombre apparaît derrière eux. Sans perdre une seule seconde, Gabimaru et les autres tentent de rattraper cet inconnu qui pourrait bien être l’un de ces “immortels”. Pendant ce temps, le nombre de survivants se réduit grandement. Parmi ceux qui tiennent bon, certains continuent de s’enfoncer un peu plus dans cette flore luxuriante à la recherche de l’élixir. De l’autre côté, un groupe cherche désespérément à trouver un moyen de quitter cet endroit maudit par la mer. Ils ne le savent pas encore, mais ils pourraient bien avoir tous réveillé un hôte qui n’aime pas du tout que l’on s’invite chez lui sans sa permission. Une atmosphère lourde pèse alors sur cet enfer qui va bientôt devenir le terrain de chasse d’un être bien plus puissant que tous les autres. Fuir pourrait bien être le meilleur moyen pour continuer à vivre.

Ce qui marque rapidement notre regard est tout ce qu’apporte cet ouvrage en matière de révélations. Hell’s Paradise était déjà bien étrange et oppressant dans ce qu’il avait construit jusqu’ici. Cependant, ce que l’on découvre dans ces pages nous montre à quel point ce lieu cache un lourd secret et surtout des habitants bien loin d’être accueillants. On est alors totalement hypnotisé par l’apparition de ces êtres inédits qui chamboulent totalement l’équilibre du récit.

Le maître des lieux approche

Il faut tout de suite se rendre à l’évidence, le plus grand danger jusqu’à maintenant pour nos condamnés n’était autre que les autres prisonniers. On avait beau avoir assisté à des attaques des monstres de la région, cela ne suffisait absolument pas pour venir à bout de ces tueurs nés. Le lecteur focalisait donc toute son attention sur ces hommes et femmes qui espéraient obtenir leur liberté. Cette volonté de baisser notre garde face à ce qui se dissimule derrière ces fourrées fut parfaitement menée par le mangaka. En effet, si la surprise fut là au début, on a très vite été basculé dans les échanges de coups et les pièges que se faisaient les participants de cette chasse. On avait ainsi presque la sensation d’assister à une immense battle royale au sein d’un milieu particulièrement hostile. C’est alors qu’une partie de la vérité a éclaté et nous a mis une bonne claque. Si l’on pensait nos anti-héros suffisamment aguerris et doués pour faire face à n’importe quel obstacle, on a très vite déchanté. L’émerveillement et l’admiration que l’on pouvait avoir disparaissent alors tandis qu’une profonde crainte s’installe en nous en voyant qu’il est presque impossible pour eux de lutter face à ceux qui font régner la loi au sein de ce sanctuaire.

En effet, alors que l’on pensait que les créatures que l’on a pu rencontrer représentaient la faune de l’île dans son intégralité, une surprise de taille est arrivée. L’apparition d’un être supérieur va venir tout chambouler et causer des ravages dans les rangs de ces invités qui ne semblent pas être les bienvenus. Ce « seigneur des lieux » est là pour montrer que le véritable ennemi repose au cœur de cette jungle luxuriante. Le lecteur est donc encore plus happé par ce qui se passe, car il se demande sans cesse si tel combattant pourra s’en sortir au vu des capacités de ce monstre à forme humanoïde. Outre tout cela, ces pages apportent aussi de multiples éclaircissements concernant le folklore de cet endroit ainsi que sur les bêtes qui y résident. Notre approche du récit change du tout au tout de par toutes ces indications qui ajoutent un côté très mystique à cet univers. Les enjeux s’avèrent bien plus grand et on en oublierait presque que nos prisonniers sont en compétition dans cette affaire. Cela prouve à quel point cet environnement se développe et a pris le pas sur l’objectif des personnages. S’il est toujours question de trouver l’élixir tant convoité, il faut maintenant que les protagonistes redoublent de vigilance pour échapper aux griffes de leurs hôtes. Un tournant dans l’histoire qui permet d’afficher de nouvelles possibilités pour le futur de la licence et surtout de mettre nos condamnés dans une situation insoutenable.

A travers cette suite, Hell’s Paradise démontre un visage inédit. Alors que l’on savait déjà qu’il y aurait une grande part de fantastique, on ne s’attendait pas à ce qu’elle soit aussi bien intégrée à ce conte. Le lecteur se retrouve subjugué devant ce qui se dessine à l’horizon. Des affrontements grandioses et des ennemis qui sont encore loin d’avoir montré tout ce qu’il savait faire. Un tome qui remplit à merveille son objectif de nous divertir et qui surtout laisse notre imagination en ébullition en réfléchissant à ce qu’il pourrait y avoir ensuite.

Hell’s Paradise continue d’être divin

Hell's Paradise-seigneur

Une entrée toute en finesse.

Alors que l’on pouvait s’attendre à ce que nos criminels se mettent des bâtons dans les roues, la nouvelle menace qui vient de faire son apparition change totalement la donne. Hell’s Paradise porte alors bien son nom, car derrière les paysages luxuriants que l’on peut voir se cache un enfer affichant plusieurs niveaux. Si l’on avait déjà pu côtoyer certaines facettes de ce lieu terrifiant et infernal, notre troisième excursion a frappé un grand coup. Tandis que l’on était ébahi par les prouesses de nos compagnons peu recommandables, ce volume inverse le rapport de force. Leurs capacités paraissent désuètes face au pouvoir qui prend forme devant eux. De ce fait, l’auteur a parfaitement su surprendre le lecteur ainsi que ses personnages qui doivent aller au-delà de leur nature pour espérer avoir une chance de survie. Comment rivaliser avec des êtres doués de telles capacités ? Cette question n’a, pour l’instant, trouvée aucune réponse mais a permis d’assister à une fabuleuse démonstration de courage et de technicité de la part de Gabimaru. Le combat pour obtenir l’élixir ne fait que commencer et toutes les pièces sont en mouvement sur l’échiquier.

Hell’s Paradise est toujours aussi divertissant à lire et se dirige lentement, mais sûrement vers une voie que l’on n’avait pas forcément imaginé. C’est donc avec toujours autant de joie que l’on recommande grandement ce titre qui est à la fois un pur défouloir qu’une aventure rocambolesque où nos criminels parviennent à s’attirer notre sympathie. Une escapade qui nous fait totalement oublier cette course contre la montre pour obtenir le fameux liquide et qui se transforme en une quête de survie où l’entraide pourrait bien être la clé. Ce fut clairement un volume d’une grande importance de par le virage qu’entreprend la série. Même si l’on a eu le droit à de nombreuses révélations, on peut aussi dire que les questions n’ont fait que se multiplier de par ces nouvelles informations. Quelle est donc l’origine des habitants de l’île ? Qui sont ces soi-disant dieux ? Les participants à cette recherche connaîtront-ils tous une fin tragique ? Leur combat ne fait que commencer alors que le rapport de force à brusquement changé. Il va leur falloir beaucoup de détermination et une sacrée force pour espérer résoudre tous les mystères de ce lieu maudit. En tout cas, on est impatient de voir ce que la franchise nous réserve pour l’avenir.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre opinion ainsi que vos impressions concernant ce troisième volume d’Hell’s Paradise. Que pensez-vous des nouveaux adversaires que l’on a pu rencontrer ? Pensez-vous que nos criminels et exécuteurs ont une possibilité de s’en sortir ? Existe-t-il, selon vous, un moyen de sortir de cette île sans forcément attendre les renforts ? Qui finira par obtenir l’élixir à votre avis ? Qu’attendez-vous pour la suite ? On est à l’écoute de toutes vos propositions et ce serait avec plaisir que de pouvoir échanger avec vous ! 🙂

© Kaku Yuji / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *