Kingdom 23 & 24

Kingdom tome 23 et 24 : de grands bouleversements

Dans la liste des mangas que l’on suit et qui s’avèrent être un vrai bonheur à chaque fois, on demande Kingdom. La petite pépite de Meian n’a jamais eu de cesse de nous étonner et surtout de nous faire rêver. Chaque nouvel arc narratif est l’occasion de s’extasier devant les prouesses de l’auteur qui parvient à donner vie à une Chine particulièrement animée et en pleine période de guerre. On est constamment emporté d’un champ de bataille à l’autre, témoin privilégié de la naissance de certaines légendes qui écrivent leur nom en lettre de sang. C’est avec cet enthousiasme constant que l’on aborde toute ces nouvelles excursions que l’on peut vivre au sein de ce monde où tout se règle l’arme à la main. A travers les tomes 23 et 24, la licence commence doucement à préparer le terrain pour entamer un passage crucial permettant au récit de franchir un autre cap. Écrit avec toujours autant de soin, cette fresque va alors mettre en avant divers personnages qui étaient restés un peu en retrait jusqu’ici. Une très bonne manière de montrer toute l’étendue de cette œuvre qui ne s’attarde pas uniquement sur de la baston épique. L’heure est donc venue de retrouver Shin et tous les autres afin de transmettre leurs exploits !

Un nouveau challenge pour Shin

Kingdom-objectif

Un nouveau rêve.

Pour rappel, Kingdom est né sous la plume de Hara Yasuhisa. Nous avions laissé le récit alors que Qin était en pleine tentative d’invasion de Wei. La guerre était déclarée entre les deux royaumes. L’attaquant avait rapidement pris le pas sur son opposant qui perdait ses places-fortes les unes après les autres. Dirigé par un militaire expérimenté, cette armée avait aussi en son sein l’unité Hi Shin ainsi que les deux autres compagnies qui tentaient de faire de l’ombre à notre jeune officier. Chaque nouvelle bataille était l’occasion pour Shin et ses rivaux de gagner renommée et gloire afin que leur nom puisse retentir dans l’esprit de chaque homme. Cette invasion s’était alors transformée en une sorte de compétition pour les trois jeunes garçons. Malheureusement, l’avancée des soldats venant de l’ouest fut finalement stoppée face à une troupe spécialement mis sur pied pour endiguer cette invasion. C’est le célèbre général Renpa qui tirait les ficelles dans l’ombre et qui était chargé de bouter ces intrus hors de ces frontières. L’ancien officier de Zhao avait enfin la chance de retrouver l’excitation propre à ce lieu où la mort peut venir vous faucher à tout instant. Le choc allait être violent alors que les hommes de Qin commençaient à redouter de se retrouver face à cet individu dont la légende n’était plus à faire. Celui qui parvenait à rivaliser avec Ouki était bien décidé à sortir de son exil afin de montrer que cette nouvelle génération ne valait rien comparée à la sienne.

 Après avoir bataillé vaillamment l’un contre l’autre, les deux camps perdirent rapidement certains de leurs meilleurs éléments. Des morts et des blessés par centaines qui montraient juste à quel point ce conflit était d’une violence incroyable et la rage des survivants à vouloir gagner à tout prix. Alors que Renpa s’apprêtait à faire mordre la poussière à Mougou et ravager son QG, une nouvelle vint ébranler ce rapport de force. Ce vieux briscard fut obligé de reconnaître sa défaite. Une décision qui fit couler de nombreuses larmes de joie chez Qin tandis que la tristesse s’emparait de leur adversaire. Cependant, cette victoire n’était que le premier pas pour le royaume de Ei Sei dans la réalisation de son rêve complètement fou. Alors que les soldats commencèrent à repartir chacun de leur côté, le général ayant combattu autrefois Ouki s’adressa à ce jeune garçon qui avait osé se dresser devant lui. Il lui déclara alors qu’il ne pourrait jamais rivaliser avec eux, car leur génération a déjà tout ravi de leur vivant. Le seul moyen qu’il a de réussir à surpasser tout le monde est de réussir à faire oublier ces légendes du passé en écrivant son propre mythe. Des paroles sages et qui éveillèrent une toute nouvelle détermination chez ce jeune officier qui, malgré les blessures, était bien décidé à relever le défi. Cependant, un danger bien plus grand est sur le point d’arriver alors que Shin a encore beaucoup de chemin à faire.

On aurait pu faire tout un dossier sur ces deux volumes de Kingdom. Cependant, on a tout de même pu retenir certains éléments qui ont su se hisser au-dessus de tout ce que pouvait proposer ce nouvel arc narratif. Le commencement d’une nouvelle ère pour cette génération qui va devoir faire face à son plus grand adversaire. Une période de crise pourrait bien avoir lieu et la stratégie s’apprête à jouer un rôle déterminant dans ce qu’il va suivre. Un aspect de la guerre finement travaillé au sein de ces pages.

La stratégie revient en force

Il faut le dire, cela fait maintenant plusieurs tomes que l’aspect stratégique est grandement développé. Cela a toujours été décisif pour pouvoir conclure chaque assaut et réussir à transformer une victoire en défaite. Cependant, cette notion importante de l’art de la guerre va ici jouer un rôle crucial non pas sur le champ de bataille dans sa globalité, mais bel et bien au sein de la troupe de Shin. Jusqu’à présent, ce fut toujours Kyoukai qui amenait la réflexion au sein de cette équipe de brutes. Malheureusement, son départ va clairement montrer la faille chez nos amis qui vont alors enchaîner les défaites. On voit donc à quel point un individu peut changer la donne surtout au sein d’un groupe comme le leur. Ce manque de coordination et de ruses va alors être un immense fardeau pour notre jeune officier qui n’est vraiment pas habitué à se laisser guider par un quelconque plan. Lui qui marche avant tout par l’instinct va alors ouvrir les yeux sur l’importance d’établir une bonne stratégie et de prendre en compte son environnement pour gagner. On n’est plus ici seulement dans un affrontement musclé, mais aussi dans une bataille d’informations. Cette notion a déjà été grandement travaillée lors des précédents arcs et c’est au tour de Shin d’en faire les frais. Heureusement, cette difficulté qu’il doit réussir à surmonter va aussi être l’occasion de revoir un visage familier.

Il ne s’agit nul autre que de Ten qui va revenir sur le devant de la scène. Son arrivée va avoir plusieurs répercussions sur l’unité Hi Shin ainsi que sur le lecteur. Tout d’abord, on note à quel point le temps a passé depuis l’époque où notre trio tentait de survivre. Une excellente façon de montrer à quel point on a déjà parcouru un long chemin en compagnie de nos chers amis. On se rend alors compte de tous ces moments que l’on a passé avec eux et de la myriade de souvenirs que cela a engendré. Un petit retour en arrière qui nous permet d’aller finalement de l’avant. Outre cela, on peut ainsi voir l’évolution de cette demoiselle qui ne se cantonne plus à apporter son soutien. Elle est bien décidée à participer à chaque confrontation en tant que stratège, et cela apporte de multiples changements au sein de l’équipe. Eux qui ont toujours fait comme ils le sentaient doivent maintenant se fier aux paroles d’une inconnue. Il y a donc une lutte interne qui a lieu et qui montre deux visions différentes se confronter. Cette scission est particulièrement bien pensée, car elle va permettre au talent de Ten de s’exprimer pleinement. Elle va alors montrer à quel point sa présence est cruciale et changer peu à peu les mentalités de ces guerriers aguerris. Même à travers cette épreuve, le mangaka fait encore preuve de talent en nous montrant une jeune stratège qui doit aussi s’adapter à la dure réalité du champ de bataille.

Le ciel s’assombrit pour Qin

Kingdom-retrouvailles

Un retour tant attendu.

L’autre gros point qui est mis en avant est la menace qui plane sur l’ensemble du pays de Qin. Alors que l’on a eu le droit à quelques moments de répits depuis plusieurs volumes, les choses se mettent à bouger. En effet, les contrées dirigées par Ei Sei avaient pu se reposer étant donné que l’action était porté chez l’ennemi. Malheureusement, les manigances propres à la cour impériale sont toujours bien présentes et vont même atteindre une toute autre dimension. Ainsi, on oublie un peu le côté guerrier pour retourner voir le combat mené par ces politiciens qui s’avère tout aussi important que le choc de deux armées. Encore une fois, tout est une question de manigances, de pots-de-vin et de complots. On est alors complètement admiratif devant le jeu de dupes qui a lieu et où chaque mouvement de la part de notre souverain doit être pensé avec la plus grande attention. La question n’est plus ici de savoir quel va être le prochain agissement de son adversaire, mais bel et bien d’anticiper trois à quatre coups en avance. La faction de Ryo Fui oppose une farouche résistance et va même mettre à mal celle de notre jeune seigneur. Une situation délicate qui va alors nous faire vivre des moments incroyables et surtout assister à des prises de décisions surprenantes.

L’étonnement fait intégralement partie de cet acte qui ne cesse de nous épater de par les rebondissements qui s’enchaînent. Chaque camp abat une par une ses cartes et cela permet une montée en puissance de cette lutte pour le pouvoir. Outre cela, Qin a aussi beaucoup de soucis à se faire en provenance de l’extérieur. Riboku revient prendre une place importante sur la scène politique et militaire. Si l’on sait à présent de quoi il est capable, ses agissements actuels sont toujours menés de manière à ce que l’on reste dans le flou total. On a beau le voir déclencher certaines batailles ou rendre visite à certaines personnes, le lecteur a du mal à cerner ce qu’il compte faire. Cela ajoute un facteur important concernant notre approche du futur du manga. On sent que quelque chose de terrible se trame, mais tout est fait pour que l’on reste dans ce questionnement constant. Cela nous pousse à vouloir découvrir la suite et voir si nos héros peuvent contrecarrer un plan imaginé par cet homme qui est venu à bout du dernier grand général de Qin. Une très bonne écriture qui permet de travailler grandement le suspens de l’œuvre.

Avec tous ses petits détails, Kingdom entre dans une toute nouvelle phase qui s’avère aussi grandiose que palpitante. L’auteur réussit à poser plusieurs pistes possibles qui s’avèrent toutes prometteuses. Outre cela, on peut admirer la formidable progression de ces enfants qui ont bien grandi depuis qu’ils se sont rencontrés pour la première fois. Un manga qui n’est pas seulement axé sur le combat et la politique, mais aussi sur la vie de ces âmes qui tentent d’accomplir leur rêve dans ce monde en proie à la guerre.

Kingdom prépare sa plus grande bataille

Dire qu’il y aurait mille choses à expliquer dans ces deux tomes de Kingdom serait en dessous de la vérité. En réalité, on a sûrement devant nous les deux expéditions les plus riches depuis le début de la série. Même si l’on pensait qu’il serait difficile de faire mieux que nos précédentes lectures, l’auteur nous a prouvé le contraire. Les informations, changements et bouleversements sont innombrables et sont toujours amenés de manière cohérente et s’emboîtant parfaitement avec la trame narrative. On a beau être le témoin de nombreuses scènes, on ne se sent jamais perdu et on prend un plaisir immense à voir ce monde évoluer peu à peu. Qu’il s’agisse de nos héros, des autres pays ou même des menaces à venir, tout est parfaitement pensé pour que l’ensemble du récit se retrouve sublimer et que l’on puisse prendre conscience des enjeux qu’il peut y avoir pour Qin. En fait, maintenant que la guerre contre Wei est fini, le lecteur se retrouve en pleine phase de préparation pour le cataclysme qui risque de s’abattre sur la tête de nos protagonistes. On risque encore d’être happé par ce déferlement de puissance qui s’exprime à travers ces sublimes dessins.

On pourrait encore parler pendant des heures de cette série qui ne cesse de monter toujours plus haut tout en consolidant ses fondations. Kingdom est le style de manga qui nous montre à quel point on peut traiter d’une époque assez peu connu du grand public en la rendant palpitante. C’est simple, cette saga ne faiblit à aucun moment et rassemble tous les éléments nécessaires pour rendre ce voyage tout simplement inoubliable. Après plus d’une vingtaine d’expéditions en compagnie de Shin et Ei Sei, on ne ressent aucun ennui. L’attachement que l’on a pour tous ces personnages ne fait que renforcer chaque rencontre et retrouvailles que l’on peut avoir entre ces pages. On passe de l’émotion au rire en s’arrêtant bien sûr par la stupéfaction devant ces confrontations à grandes échelles qui démontrent toute l’intensité qu’il peut y avoir sur un champ de bataille. On a beau être entouré par la mort lorsque l’on marche aux côtés de ces hommes et femmes, on se souvient avant tout de tous ces guerriers qui ont donné leur vie pour suivre la voie qu’ils ont choisi. De plus, au vu de ce qui se passe dans la suite, on ne va pas mettre longtemps avant de continuer à retranscrire notre expérience au cours de cette formidable aventure.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ces deux volumes de Kingdom. Qu’espérez-vous pour la suite de cette oeuvre ? Aimez-vous le chemin que prend cette fresque historique ? Êtes-vous impatient de voir quel sera le prochain adversaire de nos jeunes héros ? Selon vous, Shin est-il capable de se hisser toujours plus haut dans la hiérarchie militaire ? Pensez-vous que l’on aura le droit à un tournant majeur pour ce royaume qui se retrouve au centre de toutes les attentions ? On a hâte de pouvoir débattre avec vous et d’échanger sur cette fabuleuse licence. 🙂

© Hara Yasuhisa / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *