Shinobi Gataki-Vol.-1

Shinobi Gataki tome 1 : ninjas contre samouraïs

Si l’on adore suivre nos récits préférés et retrouver nos personnages adorés, rien ne vaut l’appel d’une toute nouvelle aventure. Ainsi, on est toujours à l’affût des licences qui pourraient bien apparaître dans le catalogue des éditeurs. C’est chez Kurokawa que l’on a trouvé l’une de nos dernières trouvailles avec le premier tome de Shinobi Gataki. Nous plongeant au centre d’un conflit à la fois violent et enivrant, cette lecture sera parvenu à montrer de solides bases ainsi que des atouts indéniables. Alors que l’on aurait pu s’attendre à un récit classique mettant en scène des ninjas et des samouraïs, on se retrouve propulsé au coeur d’une quête de vengeance intéressante et palpitante. A travers un héros mystérieux et charismatique, on se laisse rapidement séduire par ce voyage que l’on fait en sa compagnie. Un titre qui s’avère être bien plus riche et profond qu’il n’y paraît tout en nous divertissant avec une bonne dose d’actions. Le temps est donc venu de suivre la voie de l’épée dans l’espoir de terrasser ces ennemis de l’ombre.

Un ronin en quête de vengeance

Shinobi Gataki-samourai

Un vrai samouraï.

Shinobi Gataki, imaginé par Nikiichi Tobita, dans un univers se rapprochant grandement du Japon médiéval. On y fait la connaissance de Toranosuke, un samouraï sans maître, qui erre de région en région. Tout comme les autres guerriers ayant suivi cette voie, cet homme est réputé pour avoir une force colossale et manie son sabre comme s’il ne faisait qu’un avec lui. Des atouts considérables qui pourtant ne seront que peu de chose face aux adversaires qu’il doit affronter. En effet, l’un des plus puissants seigneurs de ce pays est déterminé à conquérir toujours plus de terres. Pour l’aider dans sa tâche, il a fait appel à des soldats bien particuliers. Des êtres de l’ombre qui font pleuvoir la mort chez leur opposant. Ce sont les ninjas, des hommes et femmes passés maître dans l’art d’utiliser des techniques surnaturelles. Cette force mystérieuse, qui parcourt leur corps, fait d’eux des monstres plus que des humains. Personne ne semble pouvoir leur résister et tous ceux qui essayent finissent par connaître un destin tragique. Une force implacable et inévitable qui ne laisse que misère et souffrance derrière elle. Alors que l’ensemble de la population est terrorisé à l’idée de les voir débarquer dans leur hameau, notre héros est bien déterminé à aller à leur rencontre.

Le funeste sort qui pourrait attendre Toranosuke n’est que peu de choses devant sa soif de vengeance. Il a même fini par devenir un maître dans l’extermination des shinobis et ne semble pas prêt de s’arrêter tant qu’il en restera un en vie. Au fond de lui réside toujours des souvenirs douloureux qui guident chacun de ses pas. Les cadavres de ses proches hantent encore son esprit et il ne trouvera le repos qu’une fois qu’il aura éliminé celui derrière tous ces malheurs. Alors qu’il serait impossible en temps normal pour un samouraï de lutter à armes égales avec l’un de ces êtres de l’ombre, notre Chasseur de ninjas parvient à accomplir cet exploit. Même les plus sournois d’entre eux font pâle figure devant cet homme qui semble prendre un malin plaisir à tourmenter ces cibles. Le début d’un violent et sanglant conflit qui se déroule en coulisses. La réussite de son but pourrait bien avoir d’énormes répercussions sur l’ensemble du pays même si cela l’indiffère grandement. Vivre pour la vengeance est un chemin tortueux qui se termine souvent dans le malheur. Malgré tout, notre épéiste est prêt à endurer tout cela.

La principale qualité de Shinobi Gataki vient de la présentation qui est réalisée autour du personnage principal. Notre épéiste a beau être mu par une cause bien connue des héros de ce style, c’est dans ses agissements, son don et son comportement que l’on trouve toute la richesse de ce guerrier. Un homme torturé qui doit évoluer dans un contexte bien sombre au coeur d’une guerre qui lui a tout arraché. C’est donc avec curiosité que l’on observe ses actions et ce qu’elle pourrait bien entraîner dans le futur.

Savoir retourner l’arme de l’ennemi

Si le monde que l’on découvre est assez classique de par le contexte établi, ce qui est avant tout intéressant à analyser est le héros de ce récit. Loin du cliché habituel que l’on peut avoir de ce genre de personnages, on est avant tout devant un homme n’ayant aucun scrupule devant ses ennemis. S’il a des principes, Toranosuke est avant tout guidé par sa volonté de faire subir de puissantes représailles à l’égard de celui qui lui a tout pris. Ainsi, on se détache de l’image que l’on peut avoir du samouraï habituel pour se retrouver devant un adulte qui se laisse guider par ses sentiments. Le devoir et la justice ne sont pas des notions qui lui sont inconnus, mais cela passe au second plan. De ce fait, on n’idéalise pas cet homme qui nous paraît bien plus humain de par son attitude qui colle parfaitement à ce qu’il a subi par le passé. Le fait qu’il soit torturé par ses souvenirs accentue cette empathie que l’on peut avoir pour lui malgré le fait qu’il nous paraisse comme un tueur sans coeur. Cela est aussi dû au très bon travail de l’auteur qui nous montre les ninjas comme des monstres impitoyables avec lesquels il est impossible de discuter. Cette impression ne fait que renforcer notre dégoût envers eux et notre envie d’encourager notre tueur de shinobis.

A tout cela viennent s’ajouter les duels qui sont l’un des gros points forts de ce premier volume. Ceux-ci parviennent à mêler habilement chorégraphie au sabre et ninjutsu impressionnant. Ainsi, le fantastique se confronte à la réalité et c’est ce qui rend ces tueurs aussi surhumains. Les samouraïs représentent la force, le respect et l’honneur que peuvent avoir les êtres humains, mais qui n’est rien comparé à ces techniques qui sont d’un autre monde. C’est là qu’intervient aussi notre héros qui, en plus d’avoir une faculté spéciale, va aussi beaucoup miser sur la ruse pour se défaire de ses opposants. Ainsi, sa capacité à s’adapter à son adversaire est cruciale pour lui permettre de contrer les assauts de ce dernier et aussi pouvoir le piéger. Il y a donc aussi un aspect grisant à voir ces prédateurs devenir des proies devant un individu qui parvient à leur faire ressentir la peur. Un cycle qui s’inverse et qui rend toute cette quête palpitante à suivre. On pourrait aussi citer le mystère qui entoure la puissance de notre sabreur qui sert pleinement à titiller notre curiosité concernant ses origines. Tous ces éléments font que l’on reste bouche bée à chaque combat qui a lieu devant nos yeux. De fantastiques prouesses martiales qui ne sont qu’un échauffement au vu des ennemis qui attendent Toranosuke.

Cette introduction au monde de Shinobi Gataki aura été amplement suffisante pour nous donner envie de nous pencher sur la suite. De par son protagoniste torturé, le mystère entourant les shinobis adverses et le passé reliant les deux camps sont autant d’éléments qui nourrissent notre curiosité. En plus de cela, on a été bluffé par les confrontations que l’on a pu voir et qui ne sont qu’un prélude à ce qui pourrait bien nous attendre plus tard. Une voie jonchée de cadavres et qui risquent fort d’être abreuvé un long moment du sang de ces opposants.

Shinobi Gataki lance les hostilités

Shinobi Gataki-ninja

La chasse peut débuter.

Alors que l’on pensait tomber sur un récit assez banal, Shinobi Gataki nous montre à quel point on avait tort. On conserve cette ambiance captivante et prenante qui fait tout le charme de ce genre d’histoire tout en ayant un héros plaisant à suivre de par tout ce qu’il incarne. Ce guerrier s’éloigne de l’image que l’on peut avoir d’un samouraï classique pour devenir un vengeur qui ne vit que par l’épée. Tout cet univers prend alors forme devant nos yeux et on est constamment attiré par cette déferlante de puissance qui se dégage de chaque page. Outre cela, l’auteur est aussi parvenu à avoir une grande diversité dans les techniques des ninjas ce qui fait que chaque confrontation est unique. On se laisse alors emporter par ces rencontres qui explosent dans tous les sens et font briller notre rétine. En plus de tout cela, cette série apporte suffisamment de mystères et d’attrait pour que l’on ai envie de se pencher dessus et d’en savoir plus sur tous ces acteurs. Une belle prestation qui offre un premier contact intéressant, spectaculaire et surtout prometteur.

C’est donc avec joie que l’on recommande chaudement ce manga qui sait comment retenir notre attention. Il va être pertinent de voir comment va évoluer le récit ainsi que notre protagoniste tout au long de ses duels. Va-t-il continuer à se laisser guider par son désir de vengeance ? Réussira-t-il à trouver un autre but à sa vie ? Quel est donc le lien qui l’unit à cet ennemi qu’il recherche ? Les questions sont nombreuses et ne font qu’aiguiser notre curiosité. Si vous aimez les contes de samouraïs et de shinobis et que vous désirez une oeuvre bourrée d’action sachant mettre en scène chaque affrontement de manière grandiose alors Shinobi Gataki devrait largement vous satisfaire. Un premier contact qui nous laisse avec de belles promesses et qui, on l’espère, saura les concrétiser dans les prochains tomes. En tout cas, on est impatient de voir la nouvelle traque de notre chasseur de ninjas !

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que vos impressions concernant ce premier volume de Shinobi Gataki. Avez-vous été convaincu par le but qui guide la vie de notre combattant ? Êtes-vous curieux d’en apprendre plus sur son passé ? Pensez-vous que l’on aura le droit à des confrontations dantesques au vu des ennemis que l’on peut découvrir ? Qu’attendez-vous pour la suite de ce périple ? On a hâte de pouvoir échanger et discuter autour de cette licence prometteuse. 🙂

© Tobita Nikiichi / Shogakukan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *