Ahiru no Sora- 2 1

Ahiru no Sora épisode 2 : l’effort contre le talent

Le sport a toujours été une formidable source d’inspiration pour l’univers otaku. On a déjà grandement parlé de notre amour pour ce genre qui a su donner naissance à des shônens absolument mythique. Le point commun à toutes ces œuvres a toujours été le grand plaisir que l’on peut avoir à voir un club ou une équipe partir de rien et grimper les échelons. Ahiru no Sora, disponible sur Crunchyroll, prend aussi cette voie-là tout en y amenant sa propre touche personnelle. Après un premier épisode qui nous avait grandement séduit, cet anime se devait de conserver tout notre intérêt pour ce récit. Il n’a pas fallu longtemps pour que cela soit chose faite étant donné la qualité de cette seconde expédition qui a mis en lumière deux des principaux protagonistes que l’on a pu rencontrer. Ainsi, on est avant tout dans un passage s’axant sur l’humain plutôt que sur la compétition en elle-même. Un choix qui va permettre à l’histoire de prendre un tournant intéressant et afficher de multiples atouts pour la suite. L’heure est donc venue de partir s’entraîner comme des fous pour espérer rivaliser avec les plus grands.

Un spectacle aérien

C’est une habitude maintenant dans nos reviews, mais on va débuter par faire un petit récapitulatif de ce qui s’est passé lors du précédent épisode. Ahiru no Sora, réalisé par le studio Diomedea, nous avait permis de faire la connaissance du jeune Sora qui ne cesse de se faire embêter et harceler de par sa petite taille. Malgré cela, il refuse de laisser la peur l’envahir et va toujours lutter pour se faire respecter. Cependant, il lui est souvent difficile de faire face à ces brutes qui viennent à lui et c’est là qu’entre en jeu son petit refuge qui lui permet de s’évader. Il s’agit du basket, un sport qu’il aime plus que tout et qui symbolise énormément pour lui. Maintenant qu’il vient tout juste de rentrer au lycée, il décide sans plus attendre de rejoindre le club de cet établissement. Il va alors se retrouver face à une surprise de taille en débarquant dans le local. Cet endroit, qui devait être un sanctuaire pour ce sport, n’est plus que le refuge de voyous et d’élèves souhaitant glander. Comme s’il était poursuivi par une malédiction, Sora ne va pas perdre espoir malgré les dires de ses nouveaux équipiers et va tout faire pour jouer malgré leur interdiction.

Cependant, il est inenvisageable pour lui d’aller sur le terrain seul. C’est ainsi qu’il va lancer un défi à Momoharu pour que lui et ses amis l’affrontent dans un duel à cinq contre un. Même si la plupart se moquent de lui et ne souhaitent pas lui faire plaisir, le chef de la bande va finalement accepter à la surprise générale. Ce dernier est prêt à tout pour que ce nouveau venu le laisse tranquille et n’hésite donc pas à aller l’affronter. Le défi débute alors et c’est avec une technique incroyable et une grande agilité que Sora met à l’amende la plupart des défenseurs. Il a beau être seul, il parvient à dépasser tous ses adversaires et à leur prouver toute l’étendue de ses compétences. Un jeune homme qui a beau devoir lutter pour faire face à l’adversité, reste toujours fidèle à ses principes et ne lâche jamais son sourire. C’est donc en s’amusant comme un fou qu’il s’apprête à venir à bout de ces cinq adversaires sans même que ceux-ci aient pu réagir. Pourtant, cela sera-t-il suffisant pour les convaincre de participer à de futures rencontres ? Il ne tient plus qu’à eux de vouloir changer les choses.

Comme on l’a dit un peu plus haut, Ahiru no Sora met un point d’honneur à nous faire accrocher à ses divers personnages. On avait déjà pu le voir précédemment avec ce côté très mystérieux englobant ces derniers. Cette nouvelle excursion va permettre d’en apprendre plus et de porter un tout nouveau regard sur ces adolescents qui ont tous vécus des épreuves assez compliquées en liant avec le basket. Un premier pas vers eux très réussi et qui va sublimer le charisme de ces acteurs.

Dream Team 2 4

Toujours garder le sourire.

Un match ravivant des souvenirs

Ce qui devait être important à faire pour cet épisode de Ahiru no Sora était de continuer à attirer notre regard sur les divers acteurs. Ce travail est, une fois de plus, réalisé avec beaucoup de brio. En effet, si l’on reste assez intrigué par le passé de ces lycéens, on a tout de même le droit à quelques informations supplémentaires. Ceux sont ces éléments qui vont nous faire avoir encore plus de sympathie à leur égard et notamment envers Sora et Momoharu. On va ainsi comprendre un peu mieux ce qui motive le premier tout en voyant ce qui a causé la haine du second envers ce sport. Il est donc très intéressant de s’attarder sur la manière dont tout cela est fait ainsi que ce qui se raconte à travers ces scènes. Tout d’abord, l’épisode va surtout s’axer sur la suite de la confrontation entre nos deux protagonistes qui vont même jusqu’à corser les choses. C’est là qu’arrive la première excellente idée à savoir ne pas nous montrer tout le déroulement du défi. Il y a une petite ellipse qui est fait et qui nous dissimule le résultat de ce duel. Ce n’est qu’à travers les mots de Momoharu que l’on va comprendre ce qui s’est passé. Ainsi, on est à la fois étonné et excité à l’idée de pouvoir voir de nos yeux les prouesses de cet adolescent. Une manière forte de nous donner envie de voir la suite.

Ce n’est qu’après cela que l’on va commencer à découvrir peu à peu ce qui ronge notre voyou à la crinière blonde. Un flash-back qui ne va pas durer longtemps, mais qui sera largement suffisant pour nous transmettre l’émotion de cette situation et les regrets de ce garçon. Lui qui avait toujours essayé de faire le maximum d’efforts pour être au top a finalement été confronté à une dure réalité. C’est ce choc qui va provoquer son désintérêt pour tout ce qui touche à cet univers sportif qu’il aimait tant. Cependant, si ce passage est déjà bien amené, c’est surtout la suite qui va nous mettre une petite claque. En pleine réflexion, Momoharu va être ramené par la force des choses jusque devant leur gymnase. C’est à cet instant qu’il va pouvoir admirer le travail de celui qui lui a donné tant de mal. Un étudiant bien handicapé pour le basket de par sa taille et qui, malgré tout, continue de s’entraîner sans relâche tout en gardant le sourire. Il y a donc un parallèle qui est fait entre celui qu’il était il y a peu et cette nouvelle recrue qui va pousser les efforts à un tout autre niveau. Il y a donc une prise de conscience qui se fait et qui va installer les graines du changement dans l’esprit de notre délinquant. Une excellente écriture qui nous fait avoir encore plus d’empathie et d’attachement à l’égard de ce duo prometteur.

Il n’y a pas à dire, Ahiru no Sora sait comment faire ses débuts. En seulement deux épisodes, on est totalement captivé par ce que l’on voit. Il ne s’agit pas forcément de grands spectacles étant donné que l’on est avant tout dans une phase de découverte et humaine. Le but ici est surtout de nous faire connaître les membres de ce club, ce qu’ils ont traversé et leur chemin pour retrouver la joie du basket. Une parfaite maîtrise du sujet qui nous séduit à chaque minute de ce visionnage.

Ahiru no Sora sait comment nous captiver

Si l’on avait déjà beaucoup apprécié notre première excursion dans le monde de Ahiru no Sora, le studio parvient à faire durer cette magie. Cela est dû, en grande partie, au soin apporté aux divers individus qui ponctuent ce récit. On a constamment cette envie d’être plus proche d’eux et de mieux cerner leur caractère qui est loin d’être tout blanc ou tout noir. On sent que l’ensemble de l’œuvre, en plus de nous proposer des matchs prometteurs, va beaucoup miser sur cet aspect humain. Un parti-pris qui marche et qui pourrait bien réserver encore de nombreuses surprises à l’avenir. Mise à part cela, l’animation est toujours de bonne facture et retranscrit parfaitement l’émotion qui peut se dégager de chaque visage. A aucun moment on a trouvé le temps long et ce fut même le contraire. Le spectateur reste captivé par ce qu’il voit de par ces étudiants qui tentent de trouver leur voie et de vivre leur passion malgré tout ce qu’ils ont pu subir comme affront. C’est en tout cas une franche réussite pour cette introduction qui ne fait que débuter au vu de tout ce qu’il y a encore à raconter.

On continue donc de recommander chaudement et avec la plus grande joie possible cet anime qui a ce petit quelque chose en plus. Cet élément qui fait que l’on ne peut détacher le regard de l’écran. On observe sans s’arrêter le parcours de ces jeunes en se demandant constamment ce que l’avenir va bien pouvoir leur réserver. C’est ainsi qu’un lien commence à se tisser entre nous et les membres de ce club et qui sera le déclencheur de notre désir de vouloirs les encourager. Si vous aimez le basket ou tout autre shônen sportif et que vous souhaitiez une oeuvre misant beaucoup sur ses personnages alors cette série pourrait bien vous combler. Il va bien sûr falloir attendre un peu pour donner un verdict définitif, mais force est de reconnaître que ce début est déjà bien divertissant. On peut maintenant se demander si Momoharu acceptera finalement de jouer avec Sora. L’entraînement sera-t-il suffisant pour venir à bout des meilleurs talents ? Quel rôle va jouer Chiaki dans tout ça ? Quelle sera la première rencontre qu’ils devront faire ? Qu’est-ce qui se cache encore dans leur passé ? Un grand nombre de questions qui montre toute la puissance de cet anime qui nous fait autant cogiter qu’accentuer notre souhait de connaître la suite.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre analyse concernant ce deuxième épisode de Ahiru no Sora. Avez-vous toujours autant de sympathie pour les membres de ce club ? Avez-vous été fasciné par la prestation de notre héros ? Croyez-vous qu’il parviendra à attirer toujours plus de joueurs à lui ? Parviendront-ils, selon vous, à relever tous les défis ? Qu’attendez-vous pour le futur de ce groupe en pleine renaissance ? On est toujours présent si vous désirez discuter et débattre autour de cette licence. 🙂

Dream Team 2 1

Qui est-il réellement ?

© Diomedea / Ahiru no Sora / Crunchyroll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *