Goodbye Dragon Life

Goodbye Dragon Life tome 1 : quand le dragon devient humain

On continue cette semaine spéciale nouveautés avec une autre licence inédite dont on ne savait pas vraiment comment l’aborder. On adore tout ce qui est fantasy à la base et l’on est toujours impatient de découvrir des titres de ce genre. Cependant, voilà un style qui a déjà abordé de nombreux contextes et thématiques et il est donc assez difficile de réussir à retenir l’attention du lecteur. On se demandait donc comment ce manga allait parvenir à créer la surprise à travers son synopsis de base et son évolution. On parle ici de Goodbye Dragon Life qui a fait son apparition dans le catalogue d’Ototo. Ce n’est qu’après avoir lu ce premier tome que l’on a pu découvrir tout ce qui faisait le charme de cette licence et surtout ce qu’elle pouvait apporter comme aventure intéressante et fascinante. Si certains éléments peuvent sembler classiques au premier coup d’œil, on peut rapidement se rendre compte que derrière cette façade se cache une œuvre ayant énormément de potentiel et surtout un univers qui n’a dévoilé qu’une infime partie de sa grandeur. Il est donc temps d’assister à la renaissance d’un dragon légendaire qui va devoir repartir de zéro.

Apprendre ce que c’est que vivre

Goodbye Dragon Life-début

Une fin synonyme de début.

Goodbye Dragon Life, imaginé par Nagashima Hiroaki, nous plonge dans un monde médiéval-fantasy où la magie et les créatures surnaturelles sont le quotidien des habitants de ces terres. Parmi les êtres réputés pour leur puissance et leur sagesse, les dragons se retrouvent au-dessus du panier. C’est au sein même de cette espèce d’élite que va se passer un événement surprenant. Le plus puissant des dragons se vit attaquer par un groupe de héros sans connaître la raison de cet assaut. Cependant, cette offensive va être l’occasion pour ce monstre millénaire d’en finir avec cette existence morne et triste que soit la sienne. Ayant passé tant d’années à observer les civilisations évoluer et s’écrouler tout en restant cloîtré à son rôle prédestiné, ce dernier avait perdu toute volonté de vivre. C’est ainsi qu’il se laissa aisément vaincre par ces hommes aux intentions obscures. Alors qu’il pensait enfin avoir le droit à la paix éternelle, la surprise fut grande pour lui en voyant qu’il venait en réalité de se réincarner. En plus de ne pas avoir eu accès au destin qu’il espérait, notre dragon se retrouva à devoir refaire sa vie, mais en tant que simple humain. Une condition dont il ne comprenait pas la raison, mais qui pourrait aussi lui permettre de briser l’ennui qu’il avait eu lors de sa première visite dans ces contrées.

C’est ainsi qu’il vécut en tant que simple nourrisson. Profitant de tout ce qui l’entourait, notre être sage et puissant se laissa guidé par les années jusqu’à devenir un jeune adulte fort respectable. Même si les conditions de sa nouvelle forme le forçaient à devoir côtoyer de multiples dangers cela ne faisait que le réjouir. Enfin il devait lutter et se battre pour réussir à survivre et à se faire une place en ce monde. Pour la première fois, il se sentait vivre pleinement et même s’il avait conservé une grande partie de ses pouvoirs draconiques, cela n’aurait pas pu le réjouir davantage. C’est alors qu’il venait d’atteindre l’âge où il lui fallait vivre seul, qu’il se lança dans une petite expédition au cœur de la forêt voisine. En effet, de nombreux phénomènes étranges et néfastes semblaient avoir lieu en ce territoire et il souhaitait mener l’enquête. Alors qu’il était en plein milieu de ses recherches, il fit la rencontre d’une Lamia, une créature mi-femme et mi-serpent. Particulièrement dangereuse pour le commun des mortels, cette demoiselle montra un tout autre visage de ce que l’on pouvait se faire de ces monstres. Sans le savoir, cette rencontre allait être le prélude d’une formidable épopée pour notre dragon qui souhaitait juste avoir une vie simple et heureuse.

Ce qui est tout bonnement fascinant dans cette introduction de Goodbye Dragon Life est la manière dont l’auteur parvient à donner de la consistance à son univers. En seulement quelques petites scènes, celui-ci arrive à créer toute une mythologie encore nimbée de mystères. Des éléments qui ne font que renforcer cette approche plaisante que l’on peut avoir envers ce titre et tout ce qui l’entoure. De plus, il y a aussi un excellent travail de narration qui est réalisé autour de notre dragon légendaire et qui ne fait qu’accentuer l’intérêt qu’on peut lui porter.

Un univers riche et bien construit

Il n’y a pas à dire, la fantasy est un genre permettant de donner naissance à des royaumes imaginaires fascinants. C’est en tout cas vrai ici avec une excellente maîtrise de la mise en scène. Il faut tout d’abord noter que le fait d’être en contact avec un être aussi impressionnant et puissant que notre dragon dès le début du récit ne fait qu’attiser notre curiosité. On est à la fois ébahi et interloqué par tout ce qui pourrait entourer la légende de cette créature et son passé. On a donc le droit à une bonne mise en bouche et le fait de le voir devenir humain ne nuit en rien à cette impression de grandeur que l’on a pu avoir. En effet, cela était autant pour nous révéler les raisons de cette réincarnation qu’à nous donner un court aperçu de ce qui pourrait nous attendre. Ensuite, se retrouver propulsé dans ce simple hameau permet de repartir de zéro. Au même titre que notre protagoniste, on apprend à apprécier ce quotidien qui nous laisse le temps d’admirer tout ce qui constitue chaque plan. Si le dragon apprend de nouveau à vivre, cela correspond chez le lecteur à son désir de découverte qui s’aiguise au fil des minutes qu’il passe sur ces terres. On reste alors contemplatif devant les paysages que l’on observe, les rencontres que l’on fait et les échanges auxquels on peut assister.

On se met alors à détailler et à suivre avec grand intérêt la faune et la flore qui nous sont présentés et qui montrent à quel point l’auteur a voulu apporter de la richesse à son œuvre. Outre cela, le gros plus du récit vient tout simplement de son héros qui prend un chemin opposé à ce que l’on a l’habitude de voir. Lui qui était tout-puissant et ne craignait rien ni personne est montré comme une personne ayant perdu goût à la vie. Être constamment abordé pour un tas de raisons et vivre des siècles entiers sans pouvoir vraiment agir n’est pas une existence vécue pleinement. Ce n’est que par cette réincarnation que notre dragon va retrouver cet amour pour l’existence qui n’a pas forcément besoin d’exploits grandioses pour être apprécié. Ce début parvient à nous montrer à quel point un quotidien simple et paisible peut être le meilleur des cadeaux. L’aventure est toujours bien présente, mais elle fait partie intégrante de ce mode de vie où chaque difficulté surmontée permet de se sentir toujours plus vivant. En plus de ça, on peut aussi souligner l’importance du message transmis à travers la relation qui commence à se tisser entre notre héros et sa nouvelle camarade reptilienne. Une manière de montrer que les apparences peuvent être trompeuses et que l’on ne connaît une personne qu’en allant à son contact. Une incroyable ode à l’amitié et aux petits plaisirs de la vie.

Goodbye Dragon Life fait partie de ces titres qui savent nous réserver de bonnes surprises. Ce fut en effet le cas dès que l’on a posé les yeux sur le début de cette histoire. Un prélude qui met en place toutes les fondations nécessaires pour que l’on puisse comprendre et être envoûté par ces contrées qui s’étendent devant nous. Un premier pas enivrant qui laisse présager de bonnes choses pour la suite et qui garde encore de nombreux secrets.

Goodbye Dragon Life laisse son empreinte

Goodbye Dragon Life-humain

Vivre en tant qu’humain.

Il n’aura pas fallu longtemps à cette saga pour nous faire oublier totalement la réalité et nous projeter sur ces terres magiques. Cette fresque aux multiples couleurs est parvenue à éveiller le rêveur qui sommeillait en nous et qui ne demande à présent qu’à voir ce qu’il pourra bien advenir de nos nouveaux compagnons. Des bases solides permettant de renforcer la scène sur laquelle est jouée cette pièce tout en prenant le temps de développer le jeu des acteurs. On reste encore stupéfait par le folklore qui prend vie devant nous tout en sachant rester discret afin que l’on ne braque pas notre attention uniquement sur cet élément. Cela sert avant tout à maintenir cette aura nébuleuse qui entoure cette aventure littéraire alors que l’on marche en compagnie de cet ancien être draconique. Des dessins qui correspondent parfaitement à l’ambiance que propose ce périple et qui souligne habilement tout l’aspect imaginaire de ce conte. Un premier jet réussi pour l’auteur qui a su éveiller et maintenir notre intérêt pour cette odyssée qui vient tout juste de commencer. Tous les éléments sont mis en place et on attend maintenant de voir comment va se développer l’intrigue pour voir si celle-ci arrivera à rendre cette œuvre encore plus plaisante à lire.

C’est donc avec beaucoup de joie que l’on recommande ce titre qui est parfait pour s’évader le temps de quelques minutes. Que ce soit en termes de narration ou de rythme, on ne se lasse à aucun moment de ce voyage inédit. Si vous aimez les récits fantastiques amenant un autre regard sur ce que peut être la vie dans un tel monde alors Goodbye Dragon Life saura largement répondre à vos attentes. Tout ce que l’on espère maintenant, c’est que l’ensemble de ces qualités puissent être aiguisé afin de perfectionner au fur et à mesure cette saga. Un titre ayant beaucoup de potentiel et qui s’avère être une bonne surprise en divers points. Bien évidemment, le premier tome d’une licence doit aussi être capable de nous pousser à la réflexion concernant son avenir. Qu’est-ce qui provoque ce tumulte chez les monstres de la région ? Est-ce le prélude à une terrible catastrophe ? Quel rôle tiendra notre ancien dragon parmi les événements à venir ? Il va maintenant falloir être patient pour espérer avoir une réponse à ces interrogations.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Goodbye Dragon life. Pensez-vous que l’on aura le droit prochainement à une démonstration de force de la part de notre ancien dragon ? Croyez-vous qu’il pourra réellement profiter de ce second souffle ? Est-il possible, selon vous, que monstres et humains parviennent à collaborer ensemble ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette épopée fantastique ? On reste présent si vous souhaitez échanger, discuter et débattre autour de cet ouvrage. 🙂

©Nagashima Hiroaki/Alpha Polis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *