Kono Oto Tomare-3-4

Kono Oto Tomare épisode 3 : faire face pour avancer

Maintenant que l’on a pris le temps de se pencher sur pas mal de séries durant ces derniers jours, il nous reste un anime à traiter pour clore cette semaine. On ne pouvait pas débuter le week-end sans évoquer la saga qui, à nos yeux, fait partie des plus belles découvertes de cette année. On parle bien sûr de Kono Oto Tomare qui continue de nous faire rêver sur ADN. Dire que l’on a apprécié les deux premiers épisodes serait un euphémisme. C’est donc avec beaucoup d’attentes que l’on est parti voguer une fois de plus en compagnie de ces étudiants. Si les sentiments et l’amour étaient au coeur de notre précédente excursion, ce nouveau chapitre va prolonger cela tout en amenant des questionnements inédits. Une manière de consolider, mais aussi de faire douter ces jeunes qui n’ont jamais été habitués à ce type d’émotions. On peut vous le dire tout de suite, on a encore eu le droit à un passage réalisé avec une intelligence incroyable et une douceur inégalable. Il est donc temps de se concentrer sur le vif du sujet et de voir ce que nous a réservé cette équipe que l’on apprécie tant.

Une génération pleine d’espoir

Une fois n’est pas coutume, on va tout d’abord s’attarder sur ce qu’il s’est passé auparavant afin de mieux appréhender ce qui est arrivé dans cet épisode. Kono Oto Tomare, réalisé par le studio Platinum Vision, nous avait laissés alors que notre club de Koto commençait tout juste à se remettre de leur précédente défaite. Après avoir accepté celle-ci et décidé d’aller de l’avant, le groupe était bien déterminé à ne plus perdre la face devant un public. C’est ainsi qu’a débuté un tout nouveau semestre où l’entraînement ne cesse de redoubler en intensité afin que chacun puisse jouer la participation sans la moindre fausse note. Si le prochain concours peut sembler encore bien loin, il est encore difficile pour eux de savoir quel titre ils vont bien pouvoir interpréter. De plus, leur professeur référent leur a permis d’avoir une autre occasion de se retrouver face à une foule conséquente. Pour cela, ils vont devoir faire une représentation lors de la fête du lycée. Même si le stress est bien présent, tout le monde sait qu’il s’agit du meilleur moyen pour pouvoir acquérir de l’expérience et ainsi s’améliorer. Une nouvelle épreuve qu’ils doivent surmonter ensemble pour réussir à faire le premier pas vers leur but final.

Cependant, une chose bien étrange va se passer au cours des répétitions. Un élément inattendu va venir mettre son grain de sel dans l’harmonie du groupe. Celui-ci n’est autre que la naissance de sentiments chez certains de nos musiciens. Hésitant et perdu à l’idée de ressentir cela, la plupart des membres du club semblent avoir du mal à se concentrer sur leur prestation. Cet amour qui commence tout juste à fleurir ne va faire que grandir au fur et à mesure que les demoiselles du groupe se mettent à côtoyer leur binôme. Malheureusement, cette bonne nouvelle ne va pas l’être prise de cette manière par les personnes concernées qui tentent de refouler ces émotions pour le bien du groupe. A leurs yeux, ils ne peuvent se permettre de succomber à cette envie de partager le quotidien d’une autre personne sous peine de briser l’union qui lie cette team. Un obstacle venu de nul part et qui pourrait bien être le plus grand défi à surmonter pour certains de ces adolescents.

Ce qui nous éblouit à chaque fois que l’on se penche sur Kono Oto Tomare, c’est la facilité avec laquelle il parvient à partager les émotions transmises par tous ces acteurs. Plus qu’un simple anime sur la musique, on est avant tout devant une épopée humaine qui donne ses lettres de noblesse au genre du school life. Rare sont les titres à pouvoir autant nous faire vibrer à travers de simples échanges et même silences qui en disent bien plus long que n’importe quel mot. C’est avant tout le son de la vie que l’on peut écouter à travers leur concert.

Kono Oto Tomare 3 2

Une prestation mémorable.

La musique du coeur

Jusqu’à présent, on avait toujours eu le droit dans Kono Oto Tomare a des sentiments cachés de la part de nos protagonistes. On pouvait sentir l’affection naître peu à peu entre certains individus, mais cela restait assez enfermé. Depuis l’épisode précédent, ce sujet a fini par exploser pour devenir l’un des éléments centraux du récit. Cela fut fait de telle manière que l’on ne pouvait qu’être touché et émerveillé devant la naissance de ces émotions chez nos camarades. Ce qui est intéressant ici est de voir les conséquences que cela peut engendrer chez une personne qui ne sait pas comment agir face à cette situation inédite. En réalité, on a devant nous des adolescents qui ont, depuis le début de l’anime, toujours pensé à s’améliorer et à progresser ensemble. Il n’y a jamais eu cette touche d’amour au départ qui était remplacé par une franche camaraderie. Il est donc tout à fait normal de voir certains essayer de refouler cela au plus profond d’eux de peur de gâcher l’entente qui règne au sein de ce groupe. Ce facteur inconnu dans l’équation va alors avoir une grande influence sans même qu’ils s’en rendent compte. C’est cela qui fait toute la sincérité et le réalisme de cette facette de l’histoire.

On ne sait jamais vraiment comment réagir lorsque l’on est confronté à des sentiments aussi profonds et surtout quand c’est la première fois pour certains. Il est donc tout à fait normal que cela ait une incidence sur leur comportement et qu’il y ait cette impression de ne plus savoir où l’on en est. Cet épisode a parfaitement compris cela et transmet cette fragilité, ces doutes et cette réflexion de façon à ce que cela s’intègre parfaitement à la trame principale. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une expérience propre à la vie qui peut autant apporter énormément de bonheur, de craintes, mais aussi de tristesse à chaque individu. On arrive à ressentir cela en voyant nos héros à la fois fébrile et essayant de se raccrocher au mieux à ce qu’ils ont pour éviter de souffrir. Cependant, c’est aussi un formidable moteur pour avancer et c’est encore une fois très bien retranscrit durant ces quelques minutes. Que ce soit dans leur personnalité ou leur façon de jouer, cet élément en plus va apporter la dose de douceur qu’il pouvait manquer à leur représentation. On oublie alors l’aspect très scolaire de cet art pour entendre un morceau venant du coeur des musiciens.

Kono Oto Tomare a beau avoir déjà pas mal d’épisodes à son compteur avec sa précédente saison, la magie reste toujours intacte. Alors que l’on aurait pu penser être préparé à tout ce qu’allait pouvoir nous donner cette histoire, la réalité est bien différente. On tremble, on vibre et on s’émerveille devant le quotidien de ce club où l’on voit chaque membre changer et grandir au contact des autres. L’émotion qui se dégage de ces adolescents est si palpable que l’on ne peut qu’applaudir cette sincérité.

Kono Oto Tomare dévoile ses enjeux

Que dire de plus si ce n’est que chaque épisode de Kono Oto Tomare est une véritable bouffée d’air frais. On ne peut rester impassible devant la détresse, mais aussi les prouesses de ce groupe de jeunes qui continue d’avancer inlassablement. Les choses progressent à leur rythme et on ne se lasse à aucun moment d’admirer l’évolution de ce récit qui nous tient à coeur. Un anime qui sublime chaque scène de par son animation et surtout l’émotion qui est presque palpable. En tant que spectateur privilégié de tout ce que font ces lycéens, on est obligé de vouloir les encourager et les forcer à se dépasser. On est alors tiraillé entre l’envie de les soutenir et celui d’écouter silencieusement leur travail et ainsi être transporté par cet art qu’ils perfectionnent chaque jour. En plus, le fait que les sentiments entrent en jeu va aussi apporter un autre élément pouvant être perturbant pour la suite du récit. Alors que l’on pensait que leurs adversaires allaient être la première préoccupation, il va d’abord falloir qu’ils comprennent et acceptent cette tourmente qui a pris vie en eux. Une expérience qui arrive quasiment à faire un sans-faute et à nous hypnotiser chaque semaine. On ne peut que féliciter le formidable travail du studio qui sublime constamment ce récit.

Recommander cet anime est quelque chose que l’on est obligé de faire tant cette histoire parvient à nous faire vibrer. Il n’y a jamais eu le moindre moment de faiblesse dans le rythme ou la narration. Que ce soit dans la première saison ou bien en ce début de deuxième partie, il n’y a rien à dire de spécifique tant tout semble maîtrisé à la perfection. Bien sûr, il est tout à fait possible de trouver quelques petits défauts ici et là, mais cela n’est rien du tout en comparaison de la beauté de cette oeuvre. On se laisse sans aucun problème charmer par ces protagonistes qui deviennent presque de précieux amis et c’est là toute la force de Kono Oto Tomare. Cette licence a un véritable don pour nous faire aimer ces gens que l’on rencontre et que l’on a envie de voir au sommet de leur art tout en réussissant à trouver le bonheur qu’ils méritent. Sans oublier que cette troisième escapade nous a laissés sur une vérité difficile à admettre et qui va totalement changer notre approche concernant la compétition à venir. Même si l’on a énormément de questions qui nous trottent dans la tête concernant l’avenir de ce club, on préfère se laisser bercer par leur dernière prestation qui a su mettre tout le monde d’accord. Un anime à ne surtout pas louper et qui, on l’espère, continuera sur cette voie.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant cette troisième escapade dans Kono Oto Tomare. Etes-vous toujours autant touché par ce qui est conté à l’écran ? Quel est votre membre préféré de ce club ? Pensez-vous que l’on aura le droit à la naissance d’un couple durant cette saison ? Avez-vous apprécié la prestation de l’équipe ? Qu’attendez-vous à l’avenir de la licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger et débattre autour de ce fabuleux anime. 🙂

Kono Oto Tomare 3 1

Une relation bien compliquée.

© Amu/SHUEISHA, KONOOTO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *