Kono Oto Tomare-4-4

Kono Oto Tomare épisode 4 : Affronter le passé pour se tourner vers l’avenir

On finit notre semaine habituelle de reviews en s’attardant sur un autre de nos gros coups de coeur. En seulement quelques expéditions, cette série est parvenue à nous faire vivre des émotions que l’on n’aurait jamais imaginé possible. Plus qu’un simple divertissement, cette saga était parvenue à faire une très forte impression au cours de sa première saison. On parle bien sûr ici de Kono Oto Tomare dont la deuxième partie est disponible sur ADN. Lors de notre précédente excursion, on avait pu voir à quel point les sentiments de certains de nos protagonistes avaient évolué. Un changement qui apportait autant son lot de douceurs que de doutes et de problèmes pour ce club qui voulait à tout prix se hisser au sommet de cet art. Cette nouvelle escapade a pris le parti de s’attarder sur un membre en particulier. Un traitement qui va apporter énormément d’empathie, de chagrin, mais aussi d’espoir pour cette jeune demoiselle qui se dévoue maintenant à ses amis. Une sincérité incroyable qui embellit encore plus cette oeuvre déjà resplendissante. On espère donc que vous êtes prêts à assister au prochain entraînement de cette équipe attachante.

De douloureux souvenirs

Ce n’est plus une surprise maintenant, mais on va démarrer notre analyse par un petit récapitulatif afin de mettre en lumière ce qu’il s’est passé précédemment. Kono Oto Tomare, réalisé par le studio Platinum Vision, s’était arrêté alors que nos amis étaient en pleine réflexion sur la suite de leur parcours. Accompagnés de leur professeur, ils étaient déterminés à trouver le morceau qui leur permettrait de tirer leur épingle du jeu lors des éliminatoires à venir. Outre cela, il avait été décidé que pour approfondir leur apprentissage, l’ensemble de l’équipe allait organiser une prestation lors de la fête de l’école. Une occasion de se familiariser avec le fait de jouer devant un public et ainsi atténuer le stress ressenti le jour tant attendu. Alors que tout le monde était partant et s’apprêtait à s’entraîner, un imprévu vient chambouler la prestation des deux demoiselles du club. Ces dernières commencèrent à ressentir quelque chose au fond d’eux s’éveiller et cela n’avait rien à voir avec le Koto. Elles comprirent alors qu’elles commençaient à avoir des sentiments pour ceux qui avaient guidé le groupe jusqu’ici. Si Satowa refusait d’admettre son amour naissant pour Chiaki, notre aînée ne savait que faire pour cacher son attachement envers leur mentor.

Alors que les événements étaient déjà bien compliqués, l’arrivée de l’ancienne capitaine du club vit apporter encore plus de doute pour notre élève de deuxième année. En voyant à quel point l’homme qu’elle chérissait semblait proche d’elle, son coeur ne pouvait s’empêcher de saigner. Ce n’est qu’après avoir échangé avec leur enseignant qu’elle comprit enfin ce qu’elle devait faire. Taire ses émotions n’était nullement une solution pour garder la cohésion du groupe. Chacune d’entre elle se mit alors à suivre un chemin inédit où leur passion de la musique et l’amour qui bourgeonnait en eux pouvait cohabiter. C’est ainsi que, libéré d’un poids énorme, chacun put donner tout ce qu’ils avaient pour offrir l’une de leurs meilleures prestations. A présent, leur regard doit se tourner vers le futur pour pouvoir se concentrer sur la compétition qui s’approche. Même si les sentiments entrent en jeu, tous préfèrent attendre la fin du concours pour prendre leur courage à deux mains et déclarer leur flamme. Après cette épreuve particulièrement difficile, il faut maintenant qu’ils finissent de désigner le morceau qui pourra les amener aux portes de la victoire. Un choix qui pourrait bien s’avérer destructeur pour l’un de nos musiciens.

Si jusqu’à maintenant on avait pu voir la progression de l’ensemble de l’équipe, cet épisode de Kono Oto Tomare va un peu changer la donne. Même si le bien de la team est toujours en jeu, c’est avant tout l’un des personnages principaux qui va être mis sur le devant de la scène. Une joueuse de grand talent qui a vécu tant de souffrances auparavant et qui va devoir renouer avec ce passé pour pouvoir avancer. Une parfaite description de ce conflit qui amènera de nombreuses questions, mais aussi un peu de lumière entre ces douloureux souvenirs.

Kono Oto Tomare 4 3

Ah l’amour.

Prête à tout pour ses amis

Si vous avez eu l’occasion d’avoir observé ce quatrième acte, vous savez que le coeur de celui-ci repose sur Satowa. C’est cette demoiselle qui va être sous le feu des projecteurs alors qu’elle s’en serait bien passée. Tout repose sur ses épaules et cela va permettre d’approfondir le lien qui l’unit au spectateur. Durant la première saison, on avait pu découvrir ses origines et surtout ce qu’il y avait eu entre elle et sa mère qui avait finalement causé son départ du dojo familial. Alors qu’elle avait commencé à faire un trait dessus au contact de ses amis, toute cette situation va lui revenir en pleine face. Tout provient de sa dernière représentation en solo et de la tristesse qui s’était fait entendre à travers le morceau qu’elle jouait. En commençant ainsi, on ressent de la peine à voir cette adolescente être obligée de ressasser cela à cause d’une simple partition. On peut alors tout à fait comprendre son refus de vouloir prendre exemple sur ce qui s’était déroulé lors de ce show. Cependant, c’est là que les événements vont prendre une tournure stupéfiante et changer totalement cette petite fille qui finit par prendre son envol. C’est grâce au soutien de ses amis et surtout l’avis de Chiaki qui va faire qu’elle va écouter sa prestation d’une toute autre oreille.

Elle ouvre alors les yeux sur ce qu’elle était à ce moment précis et ce qu’elle est devenu maintenant. Une révélation qui va lui permettre de se débarrasser de ce boulet qui lui était attaché au pied depuis tant d’années. C’est donc une véritable libération pour elle qui va alors illuminer son visage et nous offrir une bonne dose de douceur et d’espoir pour le futur. Si l’on aurait pu s’arrêter là pour avoir déjà un traitement fabuleux de cette actrice, l’histoire va aller bien plus loin que cela. Celui-ci va alors nous présenter une toute nouvelle épreuve que va devoir surmonter notre prodige pour espérer amener une solution au groupe. Rien qu’à travers les quelques discussions dont on est spectateur, on sent déjà la tension et le profond malaise qui règne au sein même de cette famille. Cela joue autant sur l’aspect important et vital de ce passage que sur notre envie de voir cette situation évoluer pour apporter un peu de joie dans la vie de ces gens qui sont restés ancrés dans une gloire ancestrale qui n’a pas lieu d’être. Une rencontre qui va nous attrister grandement, mais va aussi nous dévoiler cette petite étincelle dans le regard de Satowa qui nous prouve qu’elle est encore loin d’avoir abandonné.

Kono Oto Tomare continue cette épopée humaine de manière exceptionnelle et le fait de s’attarder sur un personnage en particulier n’a absolument rien de néfaste. Bien au contraire, cela permet d’appuyer notre attention sur l’évolution d’un protagoniste sans pour autant oublier la coordination et la gestion de ce groupe. Un excellent équilibre de ces deux facettes du récit qui permet de faire passer ce conte à un tout autre niveau. Une façon d’exprimer toute la puissance qui se cache derrière chacun de ces adolescents.

Kono Oto Tomare met Satowa à l’honneur

Il faut le dire, Kono Oto Tomare a vraiment mis la barre haute. Cela va être difficile de trouver un récit réussissant à transmettre autant d’émotions en seulement quelques scènes. Suivre le parcours de Satowa a quelque chose de palpitant de par tout ce qui gravite autour. En plus d’approfondir son background, les bouleversements engendrés par ce face-à-face avec son passé vont aussi avoir une influence sur le destin du groupe. C’est en se confrontant à sa mère et à tout ce qu’elle représente que l’on peut vraiment voir la progression de cette adolescente qui essaie tant bien que mal de remonter la pente. Une rédemption et une volonté de montrer un nouveau visage rendent ce passage absolument fantastique à suivre. Le studio a encore une fois fait un remarquable boulot en ce qui concerne tous ces petits détails qui, une fois réuni, offrent l’un des plus beaux spectacles que l’on ait pu voir. Plus les semaines passent et plus on se sent emprisonné par cette licence qui nous hypnotise et ne nous lâche plus. Le seul souhait que l’on désire faire est de pouvoir poser les yeux sur ce que le futur réserve à nos chers amis.

Dire que l’on recommande toujours plus Kono Oto Tomare serait très loin du compte. On pense clairement qu’il s’agit là d’une oeuvre majeure qui mérite vraiment que l’on se penche dessus. Que vous soyez fan de la première saison ou que vous découvriez à l’instant cette saga, on ne peut que vous conseillez de vous pencher sur cette suite ou de vous lancer dans cet anime. Après tout ce dont on a été témoin ici et ce que cela peut laisser supposer pour la suite de nos péripéties, on ne peut qu’avoir hâte de voir le résultat de cette compétition. Outre cela, on a pu aussi voir que le talent seul ne suffit pas forcément à remporter une partie et que la musique en elle-même est aussi un facteur déterminant pour toucher le coeur du jury. Maintenant, on est en droit de se poser diverses questions concernant les prochaines actions de notre club de Koto. Seront-ils suffisamment prêts pour réaliser l’œuvre de leur vie ? Les émotions entre les divers protagonistes viendront-ils chambouler les plans préparés ? Réussiront-ils à transformer une composition ayant tant représenté la tristesse en un son pouvant réchauffer les cœurs ? Seul l’avenir pourra nous dire si la réponse est oui ou non à toutes ces interrogations.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre ressenti ainsi que votre critique de ce quatrième épisode de Kono Oto Tomare. Avez-vous éprouvé une profonde sympathie à l’égard de Satowa ? Trouvez-vous qu’elle a eu le traitement qu’elle méritait ? Pensez-vous qu’elle va pouvoir prouver à sa mère que son aventure lycéenne lui permettra de s’épanouir ? Croyez-vous que le morceau choisi sera suffisant pour gagner ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette fresque ? On a hâte de pouvoir discuter de cette série avec vous et de débattre autour de celle-ci. 🙂

Kono Oto Tomare 4 1

Un souvenir bien lointain.

© Amu/SHUEISHA, KONOOTO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *