My Hero Academia T21

My Hero Academia tome 21 : la flamme du numéro 1

C’est un nouveau jour qui débute et cela signifie donc qu’il est grand temps de poser nos bagages dans un tout nouveau monde. Enfin, quand on dit nouveau on veut surtout dire un univers où l’on s’est déjà arrêté et qui est parvenu à nous offrir une nouvelle facette de son histoire. Voir évoluer, grandir et changer toutes ces licences qui nous entourent est l’un des plus grands plaisirs que l’on peut avoir en tant que lecteur. Cela est d’autant plus vrai quand ces bouleversements amènent encore plus d’intérêt à une épopée. Ce fut exactement le cas ici avec le titre dont on va parler qui n’est autre que My Hero Academia. La perle shônen de Ki-oon a su se faire une place de choix surtout que depuis les derniers événements, le quotidien de nos héros s’était montré palpitant. Ce dernier tome en date va avoir amené de nombreuses pistes intéressantes à étudier et surtout un point crucial qui permet d’avoir une autre vision sur le futur de cette société. De beaux atouts qui pourraient bien poser les bases d’un arc intéressant. Il est donc grand temps d’observer une nouvelle fois nos apprentis héros en action.

Devenir une nouvelle source d’espoir

My Hero Academia T21 - Endeavor

Une nouvelle étoile brille.

My Hero Academia, imaginé par Horikoshi Kohei, nous avait laissés alors que l’on continuait de découvrir ce monde après la retraite forcée d’All Might. La fin de ce symbole était une aubaine pour les criminels en tout genre qui comptait bien en profiter pour laisser libre cours à leurs envies. Heureusement, les héros restants ont très vite su résorber ce manque même s’il est quasiment impossible de faire oublier l’aura et le charisme qu’avait cet homme. Alors qu’Endeavor est propulsé à la première place du classement, son influence s’avère bien moins grande que son prédécesseur. En effet, il est très loin de faire l’unanimité au vu de son comportement irascible et de la violence dont il fait preuve lors de ses interventions. Malgré tout, il est bien décidé à assumer son nouveau rôle et commence peu à peu à ouvrir les yeux sur ses actes ainsi que ce qu’il doit accomplir pour espérer changer les choses. Une longue quête qui passe avant tout par un immense travail sur lui-même. C’est alors qu’il cherche un moyen de montrer un nouveau visage que Hawk, le numéro deux des super-héros va lui proposer une petite patrouille afin d’aller au contact des gens.

De plus, cette balade serait aussi l’occasion d’enquêter et de récolter des informations concernant les rumeurs sur des apparitions de Brainless. Alors que ce duo hors du commun passe une bonne journée à sillonner les quartiers de ce secteur, rien ne semble présager d’une éventuelle présence ennemie. Alors qu’il s’apprête à rentrer, Endeavor va faire face à une étrange entité se présentant comme un tout nouveau Brainless. Celui-ci ne va pas perdre une seconde en s’attaquant à ces protecteurs de la veuve et de l’orphelin. Malgré toute la puissance de notre héros enflammé, il se retrouve en mauvaise posture face aux capacités de cet être créé de toutes pièces. Pour ne rien arranger à la situation, d’autres congénères de ce monstre se mettent à envahir les rues et à semer la panique chez les simples passants. Le cauchemar semble donc se répéter pour la population qui voit en cette situation une preuve que l’absence d’All Might a creusé un immense vide où les méchants se sont engouffrés. La question est maintenant de savoir si Endeavor parviendra à stopper cette attaque et de devenir un symbole qui colle à ce qu’il est réellement.

Ce que l’on peut retenir en premier de ce volume de My Hero Academia n’est autre que la manière dont évoluent les choses après la retraite d’All Might. Lui qui a toujours été un symbole et une source d’espoir pour chacun a fini par disparaître. Cependant, il est pertinent de voir comment les justiciers qui restent parviennent à essayer de compenser ce manque. Une absence qui va aussi apporter de nouveaux espoirs bien différents de ce que l’on a pu connaître avec ce héros au sourire impérissable.

De nombreux progrès à venir

On pourrait aisément diviser cette lecture en deux grandes parties ayant chacune une importance pour l’ensemble du récit. L’auteur a d’abord su nous en mettre plein les yeux lors des premières pages avec la fin de la confrontation d’Endeavor. Rien qu’en quelques cases, on se rend compte du formidable travail fait au niveau de l’écriture de ce personnage. Un changement qui peut sembler surprenant, mais qui est simplement naturel au vu de la crise que vit cette société ayant perdu son idole. Une très belle manière de montrer qu’il lui faut dépasser ce qu’il était auparavant sans pour autant devoir agir comme le faisait son rival. Il est d’ailleurs le mieux placé pour comprendre ce qu’il doit faire et devenir un symbole à sa manière. Une parfaite retranscription de cette recherche de soi qui va le pousser à débuter sa rédemption et à essayer de corriger toutes les souffrances qu’il a pu commettre dans sa vie. Ce premier grand segment est d’une incroyable qualité et montre toute l’importance de ce héros flamboyant qui, à sa manière, tente d’apporter la paix au reste de la population. Un héros qui divise et qui pourtant sera parvenu à faire changer certaines pensées à son égard. Une ascension qui aurait pu être compliquée à vivre pour lui, mais qui parvient à nous épater et à nous donner envie de l’encourager.

L’autre grande partie est bien sûr le nouvel exercice que doivent pratiquer nos étudiants lors de leur cursus. Si cela peut sembler être du déjà-vu étant donné que l’on a déjà assisté à de nombreux exercices par le passé, il faut remettre tout cela dans le contexte. Tout d’abord, il est naturel au sein de cette école que de devoir enseigner et faire pratiquer ses élèves afin de les perfectionner. Outre cela, le fait que la seconde A soit en concurrence avec la B est une excellente chose, car cela pousse chacun à donner le meilleur d’eux-mêmes. Ainsi, il y a une rivalité amicale qui se forge entre les deux groupes et qui ne fait qu’accélérer la croissance de ces jeunes pousses. De ce fait, cette compétition entre les deux classes va aussi être l’occasion de voir les progrès de chacun et ainsi d’être agréablement surpris par des personnages que l’on n’attendait pas forcément voir briller sur le devant de la scène. Une manière aussi de rappeler que tout ne tourne pas uniquement autour d’Izuku et de ses amis et qu’il y a bien d’autres élèves qui cherchent aussi à atteindre le statut de héros. Une construction pouvant être classique, mais nécessaire et surtout amené de façon intéressante dans le cours du récit.

Après avoir passé tant de temps en compagnie de nos amis, on peut clairement dire que le plaisir est toujours là. My Hero Academia est un manga qui a toujours su où aller même si cela implique quelques longueurs afin de mieux renforcer ses fondations. Il y a toujours un petit plus qui fait que l’on est émerveillé devant le monde qui prend forme devant nous. Entre fun, progrès et moments épiques, cette nouvelle excursion aura su apporter tous les éléments nécessaires à l’intérêt que l’on peut porter à cette licence.

My Hero Academia reprend sa formation

My Hero Academia T21 - ennemi

Pas le temps de souffler.

Si l’on est ressorti d’un arc absolument fantastique il n’y a pas si longtemps, on doit aussi reconnaître que les diverses scènes et actes qui sont mis en place depuis sont loin d’être inintéressants. Bien sûr, le conflit pouvant opposer nos amis à L’alliance des super-vilains a beau s’effacer un peu, celle-ci n’en reste pas moins présente dans l’air. De plus, ces petits moments de calmes et propres à cette vie scolaire permet de mieux apprécier ces personnages en les voyant s’épanouir. De plus, il est très important de noter que toute l’attention n’est pas uniquement centrée sur l’héritier d’All Might et ses compagnons. Les héros professionnels ont aussi le droit à leur passage qui va amener encore plus de richesse à un univers déjà en plein bouleversement. Rien qu’en voyant ces quelques pages, on peut sentir notre envie de connaître la suite grandir tant tout est bien orchestré. Un très bon équilibre qui permet en même temps d’avoir un divertissement immédiat qu’un développement crucial des divers acteurs de cette pièce. Chaque détail est pensé de manière à approfondir ce monde et tout ce que la disparition de son symbole va amener dans le futur.

A ce stade, il n’est plus tant question de recommandation étant donné que la licence a déjà su faire ses preuves depuis maintenant ses débuts. Il est surtout nécessaire de voir si l’on est devant une lecture parvenant à apporter un plus non-négligeable à l’ensemble de cette aventure littéraire. Après avoir lu ce tome, on peut clairement dire que c’est le cas ici même si cela peut sembler assez discret. L’intérêt n’est pas tant d’assister à des confrontations dantesques où les Alters explosent dans tous les sens. Cet arc a surtout pour vocation d’apporter une écriture supplémentaire à tous ces individus que l’on rencontre et avec qui on partage cette épopée. On est même en droit de se poser de nombreuses questions pertinentes au vu de toute la matière qui nous a été laissé. Endeavor va-t-il réussir à ouvrir la voie à une toute nouvelle ère de paix ? Nos amis de seconde A parviendront-ils à conserver leur avance sur les autres élèves ? Quelle est la prochaine manigance de Crematorium ? Ce calme apparent au sein de Yuei est-il provisoire ? Les prochains chapitres pourraient bien réserver leur lot de surprises et cela ne fait que rendre l’attente encore plus difficile.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce volume 21 de My Hero Academia. Avez-vous été séduit par le chemin que prend Endeavor en tant que numéro 1 ? Pensez-vous que l’on aura le droit à une nouvelle intervention de nos super-vilains préférés ? Qui voyez-vous gagné lors de cet exercice entre les différentes classes de la filière héroïque ? Quel est l’étudiant qui a le plus retenu votre attention ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette aventure ? On est tout ouïe pour connaître vos réponses et échanger autour de cette formidable licence. 🙂

BOKU NO HERO ACADEMIA © 2014 by Kohei Horikoshi / SHUEISHA Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *