Kingdom T29 & 30

Kingdom tome 29 et 30 : savoir contourner le problème

Cela fait à peine une semaine que l’on est revenu de notre précédente expédition dans l’univers de Kingdom et l’on est déjà prêt à y retourner. Il faut dire que la pépite de Meian a toujours nous émerveiller et nous donner envie de nous plonger davantage dans cette série. Surtout que l’on est en ce moment à l’un des passages les plus cruciaux du manga alors que la guerre fait rage. On sait pertinemment que la moindre erreur de la part de Qin pourrait bien signifier sa disparition complète. Si les deux précédentes lectures avaient su mettre sur le devant de la scène deux personnages en particuliers, les scènes que l’on peut découvrir ici vont mettre en lumière de tous nouveaux acteurs. Une construction à la fois habile et saisissante qui nous fait constamment passer d’un duel à l’autre tout en conservant un œil sur le déroulement de la bataille dans sa globalité. Deux suites qui seront parvenues à donner naissance à des atouts appréciables qui nous font voir d’un autre œil certains soldats de cette fresque. Le temps est donc venu de se lancer une nouvelle fois dans la mêlée afin d’encourager nos amis qui risquent constamment leur vie pour leurs idéaux.

Une porte prête à céder

Kingdom T29 & 30- Moubu

Deux forces de la nature.

 Kingdom, imaginé par Hara Yasuhisa, s’était arrêté alors que la guerre atteignait son point culminant. Les hommes de Qin avaient beau lutté de toute leur force pour contrecarrer les assauts de la coalition, ils semblaient toujours avoir un train de retard. Cela était dû, en grande partie, aux têtes pensantes qui se trouvaient derrière ces rangées d’hommes. Riboku était déterminé à mettre un terme à l’existence même de ce pays, et cela, peu importe ce qu’il devait en coûter. De son côté, Chu pouvait aussi compter sur une renarde particulièrement douée en la personne de Karin. Cette femme gigantesque faisait partie de ces personnes dont il était presque impossible de devenir la façon de penser et rendait donc ses agissements aussi imprévisibles que destructeurs. Alors que la bataille faisait maintenant rage depuis plusieurs jours, il était clair que ce face-à-face n’allait pas pouvoir durer plus longtemps. Au vu des réserves de l’ennemi et du danger se trouvant derrière eux, l’attaque finale venait d’être lancée. Si les officiers se tenant devant eux n’avaient rien à envier aux leurs en terme de puissance, ils ne purent rivaliser sur le plan de la stratégie.

De ce fait, la confrontation prit une tournure à la fois tragique et inattendue alors que les portes étaient sur le point d’être ouverte. Heureusement, les efforts de certains groupes et les tactiques d’Ousen et Kanki permirent de gagner un peu de temps. Cependant, cela ne pouvait régler entièrement le problème que posait une armée aussi nombreuse. Le seul moyen de mettre en déroute un ennemi aussi conséquent était de couper la tête du serpent. L’objectif pour Qin, a présent, était de réussir à terrasser ces commandants qui se tenaient devant eux. Une tâche bien plus complexe qu’il n’y paraît et qui allait donner lieu à des affrontements pouvant faire trembler le sol que tous ces soldats parcouraient. Shin, sous les ordres de Duke Hyou, était aussi prêt à se jeter une fois de plus dans la mêlée afin de repousser ces envahisseurs. Tout est encore incertain concernant le dénouement final de ce choc monumental. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a encore un homme qui regarde bien plus loin que le champ de bataille qui se dresse devant lui et qui pourrait bien agir d’ici peu.

Il faut le reconnaître, Kingdom nous a plongés dans l’un de ses arcs narratifs les plus palpitants. Tout cela vient bien sûr de l’importance du choc en cours, mais aussi de toutes les forces présentes en ce lieu de désolation. Face à toute cette rage, on ne peut qu’être ébahi devant le courage des hommes de Qin qui combattent vaillamment pour défendre leurs terres. Deux lectures qui auront réussi à mettre en avant une bonne partie de ces troupes et à leur donner leur moment de gloire.

La force de Qin

C’est une chose qui est devenue flagrante depuis maintenant plusieurs tomes, Kingdom n’est pas un récit se concentrant autour d’un unique personnage. Si Shin est bel et bien le protagoniste central de cette œuvre, il y a une multitude de gens qui gravitent autour de lui et qui ont aussi leur importance. Ces deux nouvelles excursions ont ainsi su faire briller d’autres guerriers que l’on avait envie de voir un peu plus. Cela concerne autant les rangs de Qin que de la coalition. Après tout, ce monde en guerre est propice à faire naître des hommes et des femmes de talent en ce qui concerne l’art de ruser et de tuer. Deux atouts indéniables en ces temps de troubles et jamais on a autant ressenti cet aspect que durant cet acte inédit. On peut alors observer toutes les sortes d’officiers qu’il peut y avoir. Entre ceux misant sur l’honneur avant tout et ceux qui sont prêts à toutes les fourberies pour piéger leur proie, ce champ de bataille possède une large gamme de personnalités. C’est aussi ce qui fait l’attrait de ce conflit, car on peut voir des dualités se former et ainsi se demander qui de la ruse, de la force ou de la sagesse pourra tirer son épingle du jeu.

On pourrait bien sûr citer des exemples plus précis étant donné que ces lectures nous en donnent à foison. Pour cela, il suffit de se tourner vers Moubu et du combat dantesque qu’il parvient à nous livrer. Cependant, il serait dommage de se cantonner à une seule rencontre alors qu’il y en a tellement qui voient le jour aux pieds de cette porte. Ce que l’on souhaite avant tout souligner, c’est à quel point tout est parfaitement pensé pour que l’on ait envie d’être derrière l’armée d’Ei Sei de par la volonté dont ils font preuve. Ils ne cessent de se prendre des coups et doivent endurer tout le génie de leur adversaire et pourtant ils continuent inlassablement de se relever. Le lecteur ne peut alors qu’être contemplatif devant cette hargne et cette rage animant chacun de ces hommes. Même s’ils savent que la plupart n’en sortiront pas vivants, cela ne les empêche pas de se jeter dans cette marée humaine si cela peut permettre à leur pays de subsister. A travers ces soldats, c’est toute une nation qui se tient fièrement face à l’envahisseur. Le mangaka réussit alors à nous donner envie d’être derrière eux afin de les soutenir et de les pousser toujours plus en avant.

Ce qui est très bien traité au sein de ces diverses pages de Kingdom est l’évolution de Shin et surtout l’influence qu’a Duke Hyou sur lui. Même si on a pu déceler le talent du jeune homme depuis maintenant un certain temps, ce guerrier expérimenté va réveiller autre chose en lui. Une caractéristique que peu d’officiers ont et qui va le propulser à un tout autre niveau. Les stratégies et la force sont deux éléments cruciaux pour pouvoir espérer remporter la victoire, mais l’instinct peut aussi être une formidable arme pour contrer ces deux méthodes.

La flamme qui embrasait la plaine

Kingdom T29 & 30 - Duke

L’instinct contre la stratégie.

Comme dit un peu plus haut, l’autre gros point qui est mis en avant dans Kingdom est l’instinct pouvant habiter certains guerriers. Celui qui caractérise parfaitement cela n’est autre que Duke Hyou qui a toujours su se fier à celle-ci plutôt que de perdre son temps en stratagèmes en tout genre. On avait pu voir à quel point il pouvait être redoutable au cours des derniers actes, et même lors de sa première apparition. Ce qui est intéressant est de voir ce que cet homme mû par cette force invisible apporte à Shin. En effet, on a pu remarquer que ce dernier semblait faire partie de la même trempe que ce vétéran et qu’il pourrait donc apprendre énormément à ses côtés. Cela ne s’est pas fait attendre, car depuis le début de cette bataille, notre jeune épéiste a su aiguiser son intuition au fil de ses échanges et de ses combats. On pourrait presque voir en ces deux individus un rapport identique à celui d’un professeur et de son élève. Cependant, au lieu de se lancer dans de longues leçons, c’est au sein même de la mêlée que cet apprenti parvient à éveiller ses sens. Ainsi, cet arc narratif va permettre de faire grandir Duke Hyou et de lui donner une immense importance dans l’épanouissement de Shin.

C’est donc pertinent de voir comment notre adolescent, qui n’était parti de rien, finit par se renforcer au travers de maîtres légendaires ou expérimentés. Ces deux lectures ne dérogent pas à la règle et permettent de nous faire entrevoir la flamme qui brûle en notre chef de l’unité Hi Shin. On se met alors à la place de Hyou et on peut comprendre les raisons qui le poussent à l’apprécier et surtout à avoir foi en lui. A chaque fois, ce garçon finit par hériter de la volonté et du courage de ses prédécesseurs qui lui demandent simplement d’écrire son nom à jamais dans les livres d’Histoire. Une manière de nous toucher profondément même au sein de cette guerre d’une violence incroyable. Les morts ont beau se multiplier autour de notre héros, ils ne disparaissent pas totalement. Ils continuent de vivre en ce gamin qui a su grimper les échelons et qui est bien décidé à ce que sa légende éclipse toutes les autres. Une façon de montrer sa détermination, mais aussi d’honorer tous ces guerriers qui ont eu tant d’attentes à son égard. Ce passage permet donc autant de mettre en valeur ces anciens qui laissent une partie d’eux sur la future génération. On aborde alors ces deux lectures avec un profond respect pour ces hommes ainsi que de fortes attentes pour Shin et son futur.

On ne le dira jamais assez, mais Kingdom nous assène un violent coup de massue à chaque lecture. Alors que l’on ne pensait pas qu’il serait possible de faire mieux, l’auteur se retrousse les manches pour faire entrer cette guerre dans une toute nouvelle dimension. Tel un spectateur regardant au loin ce champ de bataille, on ne peut que rester bouche bée d’admiration tout en se demandant si la porte tiendra bon. Une incertitude qui est encore plus renforcer au sein de ces pages et qui fait que l’on est obligé d’avoir de l’intérêt pour la suite afin de connaître le dénouement de ce conflit.

Kingdom nous fait rêver

On sent, après avoir fini ces deux aventures, que l’on se rapproche de la fin de cette confrontation haletante. A cette idée, on se demande bien quelle va être la conclusion de cette dernière étant donné que l’on avance toujours dans un épais brouillard. On a beau voir les gens de Qin se démener pour sauver leur royaume, la coalition ne semble pas prête de lâcher le morceau. Riboku continue de représenter la menace la plus grande pesant sur le quotidien de ces habitants et le simple fait d’être présent sur le champ de bataille à une incidence sur l’ensemble de son opposant. Une parfaite maîtrise au niveau des personnages, de leur aura, de leur charisme, mais aussi de leurs motivations qui font que l’on est totalement happé par ce cycle de violence sans fin. Le spectacle qui se dessine devant nos yeux a beau être affreux, il est impossible d’en détacher le regard tant cela est organisé avec brio. Cette bataille qui perdure et se met lentement à bouger a permis à de grandes figures de trouver grâce à nos yeux. Des soldats qui arrivent à capter toute notre attention et à briller au milieu de cet immense charnier afin de laisser leur empreinte sur ce monde. Une lecture tout simplement bluffante que Kingdom.

 Après tant d’épreuves et de péripéties vécues aux côtés de tous ces acteurs historiques, il est impossible de ne pas être sous le charme d’une telle histoire. Tous les éléments sont là pour nous faire voyager et nous faire oublier tout le reste. Cela est autant valable pour ces deux tomes que pour l’ensemble de la licence. Ici, chaque élément est pensé afin d’enrichir et de sublimer l’action mise en place. On a beau se retrouver aux premières loges des horreurs de la guerre, on ne peut qu’être stupéfait par la beauté des dessins, la puissance qui se dégage de chaque coup donné et de l’ingéniosité derrière chaque scène. Kingdom que l’on ne peut que vous recommander et qui mérite de trôner dans n’importe quelle bibliothèque. De plus, tous les ingrédients réunis à la fin du dernier volume nous laisse présager d’un nouvel acte absolument fabuleux qui devrait être riche en surprises. Il va maintenant falloir prendre son mal en patience pour pouvoir découvrir cette suite.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ces deux volumes de Kingdom. Trouvez-vous que l’on a ici la plus fantastique des batailles ayant vu le jour dans la saga ? Pensez-vous qu’il est encore possible de stopper l’avancée de la coalition ? Qui l’emportera selon vous au vu des derniers événements ? Est-ce le début, à votre avis, d’une toute nouvelle ère pour les royaumes combattants ? Qu’attendez-vous pour la suite du récit ? On reste à votre disposition afin de pouvoir échanger et débattre autour de cet arc incroyable. 🙂

© Hara Yasuhisa / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *