Guess What-!-Vol.-1

Guess What ! tome 1 : un justicier implacable

La semaine continue et il est donc venu de reprendre notre baluchon afin d’aller explorer de tout nouveau monde. Pour ce mercredi, on s’est dit que l’on allait s’attaquer à une oeuvre originale de chez Ki-oon. Il faut dire que la plupart des titres que l’on a pu découvrir dans cette collection ont toujours su nous proposer des expériences intéressantes et fascinantes. C’est pour cette raison que l’on était particulièrement intrigué à la sortie du premier tome de Guess What. Rien qu’à sa couverture, ce manga était parvenu à capter notre attention et cela n’a fait que s’accroître au fil de notre exploration. On se retrouve propulsé dans un univers sombre et captivant où tout se règle dans une mare de sang. C’est à travers ces pages que l’on a pu se rendre compte de la puissance de ce récit et surtout de ce personnage énigmatique qui ne cesse de faire des apparitions. Cependant, il serait dommage de ne s’intéresser qu’à ce justicier de l’ombre qui n’hésite pas à se salir les mains. On a devant nous une histoire qui va bien plus loin qu’une simple quête de paix. Il est donc grand temps de nous aventurer au coeur de cette cité où le crime ne dort jamais.

Une ville en proie au chaos

Guess What-justice

Mieux vaut ne pas le croiser.

Guess What, scénarisé par Abendsen et dessiné par UBIK, nous plonge au coeur de la métropole de Hasgar. Cette immense ville s’avère être divisée en deux par une immense muraille. Du côté ouest se trouve un immense ghetto où le crime, la misère et le terrorisme font des ravages. De l’autre côté de cette séparation se trouve le centre-ville où les buildings et hautes tours luxuriantes pullulent. Le lieu privilégié des riches et des puissants qui regardent tranquillement le monde du sommet de leur tour d’ivoire. Deux mondes diamétralement opposés qui se font face et qui sont liés par une haine farouche. Alors que rien ne semble pouvoir endiguer la colère, la rage et la peur qui sommeillent en chaque habitant des quartiers pauvres, un individu va faire son apparition. Cet anti-héros de l’ombre écrase ses ennemis armé de sa fameuse barre de métal. Son visage dissimulé sous un masque à gaz et portant constamment ses écouteurs, ce justicier déchaîne alors son courroux sans laisser le temps à ceux qui croisent son chemin de répliquer. La seule chose que l’on sait de lui est qu’il se présente sous le nom de Guess What.

Si cela semblait n’avoir commencé que comme des interventions espacées et sans aucune répercussion, la venue de cet inconnu a fini par peser dans la balance. Son nom se met peu à peu à se répandre parmi l’ensemble de la population qui voit en lui un maigre espoir d’être protégé quand les choses vont mal. Cependant, son dernier assaut en date n’a pas été bien vu de la part du gouverneur qui ne peut laisser un tel élément perturbateur en liberté. Il charge donc Nika, une soldate d’élite, d’enquêter de l’autre côté du mur. Malheureusement pour elle, ses connaissances et ses techniques de combat pourraient bien ne pas être suffisantes face à ceux qui se cachent dans les bas-fonds d’Hasgar. La question est maintenant de savoir si ce fameux sauveur aux allures de tueur est un monstre assoiffé de sang ou bien un véritable héros des opprimés. Dans ce monde où la lumière ne semble plus avoir d’emprise, le seul moyen pour apporter un salut au peuple passe par la violence et le meurtre. Est-il seulement possible d’apporter la paix par de telles méthodes ? Le début d’une violente quête pour la justice.

Ce qui nous a tout d’abord marqué lors de notre lecture du premier tome de Guess What est l’environnement dans lequel on évolue. L’auteur a parfaitement su retranscrire la noirceur de cette ville où le danger guette à chaque recoin. Ainsi, on tourne chaque page en se demandant ce qu’il va bien pouvoir arriver aux gens que l’on rencontre. Une ambiance remarquable qui sert grandement à notre immersion ainsi qu’à l’intérêt que l’on peut avoir pour cette histoire. Un univers qui nous montre une bonne partie du potentiel de cette licence.

Un univers d’une grande richesse

Ce que l’on a pu noter en nous immergeant dans le quotidien des habitants d’Hasgar est à quel point ce titre parvient à s’emparer de nous. On ne parle pas forcément du scénario ou bien des intrigues, mais principalement de l’atmosphère. Il suffit de quelques instants pour se sentir oppressé par cette ville qui semble se régaler de tous ceux qui se perdent en son sein. Personne ne semble pouvoir échapper au froid et au malheur qui attendent tranquillement leur nouvelle cible. D’ailleurs, le contraste entre la pauvreté de l’ouest et la luxure de l’est est parfaitement mis en lumière et permet d’appuyer encore plus cette sensation d’inégalité. Ainsi, dès le début on comprend que rien de ce que l’on va pouvoir observer ne pourra illuminer ce voyage. Sur cet aspect, l’auteur réussit brillamment son coup et sait comment donner vie à un monde sombre et pétri de désespoir. Un autre détail qui saute alors à nos yeux au fil des cases va être les secrets qui englobent ce récit. On nous donne tout un tas de détails et d’éléments qu’il est impossible de comprendre pour le moment. Cela permet d’éveiller notre curiosité et de réfléchir à ce qui pourrait bien se cacher en se servant uniquement des pièces du puzzle que l’on nous offre.

Si tout cela suffirait déjà amplement à satisfaire notre soif d’aventure, il y a un autre atout crucial qui va surgir de l’ombre. Il ne s’agit nul autre que de Guess What. Notre sauveur et tueur nous projette son charisme en seulement quelques secondes. Si la seule chose qu’il se permet de nous dire est son pseudonyme, on sent qu’il n’a pas besoin de plus pour marquer notre esprit. Tout a été fait pour que sa simple apparition suffise à laisser son empreinte dans nos souvenirs. Au même titre que les gens qui lui font face, son accoutrement singulier et le jugement qu’il distribue fait que l’on est obligé de rester sans voix. On a beau le voir que peu de temps, chacune de ses entrées nous fait ressentir quelque chose de particulier. Le lecteur a beau savoir qu’il est là pour faire un massacre, il ne peut s’empêcher de voir en lui un symbole. Un homme qui représente toute la rancune, la tristesse et le malheur des opprimés qui cherchent juste à ce que le glaive de la justice s’abatte sur ceux qui leur font du tort. Notre regard se pose alors sur cette figure froide et silencieuse qui se contente juste de sauver les gens en détresse, mais en gardant cette nature bestiale qui fut créée à travers cette cité. Un formidable travail d’écriture et d’aura autour de ce personnage central.

Vous l’aurez compris en lisant ces quelques lignes, mais on a vraiment adoré parcourir ces grattes-ciels et ruelles sombres en compagnie de ce tueur masqué. Qu’il s’agisse des origines de Guess What ou bien la confrontation qui se déroule devant nos yeux, on ne peut qu’être séduit par les promesses de ce titre. L’atmosphère propre à cette aventure nous imprègne et l’on ne peut alors que tourner les pages en cherchant à connaître tous les mystères propres à cette ville et à ses habitants.

Guess What entame ses représailles

Guess What-police

La police entre en action.

Dire que l’on a apprécié Guess What serait un euphémisme. On s’est vraiment senti plongé dans cet univers glauque et violent où tout se règle par les armes. Une première lecture dont on n’aura pas vu le temps passé et qui nous aura comblé du début jusqu’à la fin. Ce qui est aussi remarquable, c’est à quel point l’auteur parvient à garder une bonne dose de mystères alors qu’il nous présente ce monde en proie au chaos. On a beau faire la connaissance de nombreux personnages, on n’a pas encore eu la chance de se concentrer sur chacun d’eux et cela ne fait que renforcer notre désir de nous pencher sur la suite. On est avant tout là pour en prendre plein les yeux de par le dessin soigné et qui souligne parfaitement la dangerosité de ces lieux et la puissance de ces confrontations. En tant que lecteur, on assiste abasourdi devant ces échanges de coups et la lutte qui commence à se dessiner en arrière-plan. De l’action à foison et qui n’en oublie pas de nous raconter aussi une histoire attirante. Un premier essai réussi qui montre l’immense potentiel qu’il peut y avoir derrière le masque de Guess What.

On recommande donc chaudement cette lecture qui saura vous occuper un petit moment et vous proposer un moment d’évasion. Si vous aimez les récits sombres et les environnements sans foi ni loi alors vous adorerez ce manga qui est loin de faire dans la dentelle. Comme on l’a souligné plus haut, on ne peut qu’être fasciné par l’adresse du mangaka qui parvient à nous emporter dans sa création sans pour autant dévoiler grand chose de son scénario. Cela permet de laisser planer le doute et le mystère autour des différents éléments qui nous sont présentés. Une introduction servant surtout à accrocher le regard du lecteur et qui y arrive avec brio. Bien sûr, tout cela ne fait que nourrir notre curiosité alors que de multiples questions envahissent notre esprit. Qui se cache derrière le masque de Guess What ? Quelles sont ses motivations ? Est-il possible de trouver encore un peu d’espoir en ce monde ? Les Pumas vont-ils réussir à faire trembler les fondements de cette société ? Des réponses que l’on ne trouvera sûrement qu’à la suite de grands combats où la vérité pourrait bien nous surprendre.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Guess What. Qu’avez-vous pensé des premiers chapitres de ce conte ? Appréciez-vous l’univers dépeint à travers ces cases ? Notre héros vengeur est-il parvenu à marquer votre regard ? Que pensez-vous du conflit qui a lieu entre les deux camps présents dans ce titre ? Qu’attendez-vous de la suite de ce périple ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger et discuter autour de cet ouvrage. 🙂

© UBIK, Abendsen / Ki-oon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *