Imperium Circus

Imperium Circus tome 1 : une représentation mortelle

Pour bien débuter cette nouvelle semaine d’articles, il y a une toute nouvelle collection dont on voulait parler. Disponible chez Kurokawa, il s’agit de KuroTsume, une nouvelle branche de l’éditeur qui nous propose des lectures inédites en partenariat avec le célèbre fabricant de figurines. A la base, on ne savait absolument pas ce qu’allait bien pouvoir donner cette collaboration. Les deux premières séries nous interpellaient, mais sans plus. Malgré tout, on a laissé, comme à notre habitude, la curiosité prendre le pas. On peut alors clamer haut et fort que l’on a bien fait, car on a vraiment été subjugué par les deux aventures qui nous étaient proposés. En ce mardi, on a donc décidé de traiter du premier d’entre eux qui répond au nom d’Imperium Circus. Mettant en avant un contexte assez unique et propice à une expérience fort plaisante, ce manga est allé au-delà de nos attentes en seulement quelques pages. Une histoire qui s’empare rapidement de nous et qui nous laisse sur une belle promesse pour la suite. Le temps est donc venu d’aller sous le chapiteau pour assister à la première représentation d’une collection à l’énorme potentiel.

Se battre pour assurer le show

Imperium Circus-léo

Un jeune homme déterminé.

Imperium Circus, scénarisé par Robin Dall Armellina et dessiné par Codaleia et Alexandre Desmassias, nous plonge dans un monde fantastique. On y fait la connaissance de Léo, un jeune homme faisant partie du Cirque du Chapelier. Alors qu’il doit accepter de travailler pour le chef de cette troupe, ce garçon ne rêve en réalité que d’une chose. Son plus grand souhait serait de monter son propre cirque en compagnie de son ami Nathaniel. Cependant, pour espérer réaliser son but, il doit dans un premier temps se libérer du contrat qui le lie à son groupe actuel. Une tâche bien difficile quand il sait que son chef ne se sépare à aucun un instant de ces fameux documents. Alors qu’il continue de mener une existence qui ne lui sied guère au sein de cette team, une occasion va se présenter à lui. En effet, il y a une règle bien précise qui régit ce monde concernant les multiples cirques qui vagabondent sur ces terres. Pour espérer se poser dans une ville qui est déjà occupée par une troupe concurrente, un Underground Circus peut alors être organisé. Cet événement est bien loin d’être reluisant, car il consiste à assister à l’affrontement entre les deux groupes en suivant des conditions bien précises. Cela peut autant aller d’une simple altercation à un combat à mort entre différents membres.

Si ce spectacle terrifiant est souvent organisé pour punir certaines personnes, il est aussi le seul moyen pour un cirque de tirer son épingle du jeu. Chaque artiste exprime alors son talent à travers l’ostend, une énergie permettant à certains de faire appel à des capacités uniques, pour pouvoir vaincre son opposant. Si cela s’avère fortement risqué, Léon ne peut que se plier à cette coutume pour espérer récolter ce qu’il recherche. La confrontation entre le Cirque du Chapelier et celui du Marquis Bleu pourrait bien symboliser un nouveau départ pour lui et son camarade. Malheureusement, il pourrait aussi leur offrir une tragique désillusion pour ce duo de par leur manque d’expérience. Notre héros est pourtant déterminé à vaincre et à une confiance aveugle dans son entraînement. L’heure est donc venue pour lui de rentrer sous le chapiteau pour la représentation de sa vie. Sous les yeux des autres membres de sa troupe, il s’apprête à écrire une nouvelle page de son récit et à respecter la promesse qu’il s’est faite. Dans cet environnement sombre et violent qui est le sien, il cherche à amener un peu de lueur dans le coeur des gens.

Alors que l’on s’attarde souvent sur un élément bien précis et qui fait la force d’une oeuvre, cela est bien plus complexe pour Imperium Circus. Cela est dû au fait que derrière ces allures de shônen se trouve tout un univers fabuleux et attirant possédant de nombreux éléments intéressants à suivre. En réalité, on s’est totalement retrouvé plongé dans ce monde où le spectacle franchit de loin la limite du divertissement pour offrir une représentation macabre et violente. Une invitation pour un voyage hors du commun.

De nombreuses idées captivantes

Comme dit un peu plus haut, il y a une chose surprenante qui s’est passé durant notre lecture. Au départ, on avait cette sensation que l’on avait devant nous un shônen classique. Pourtant, il n’aura fallu que quelques cases de plus pour nous prendre une véritable claque au niveau de l’ingéniosité propre à cet univers. Le fait de prendre pour base le monde du cirque est déjà une idée originale et la manière dont celle-ci est traitée l’est encore plus. En effet, le côté spectaculaire propre à ces troupes ambulantes nous est montré ici comme étant simplement la partie émergée de l’iceberg. En quelques secondes, on découvre ce qui se cache en coulisses et ce que cela implique que de pouvoir trouver un endroit où se produire. La noirceur dont le titre fait preuve est autant surprenant que choquant et sert amplement à l’impact que ce récit peut avoir sur le lecteur. Alors que tout n’est que magie, rigolade et bons moments pour une grande partie de la population, la vérité est bien moins reluisante. Ainsi, notre vision de cet univers est totalement chamboulée et fait que l’on est encore plus emporté par ce qui se joue devant nous. En effet, on ressent pleinement le danger qui peut planer sur nos héros et les enjeux qui découlent de ces combats.

Pour en revenir à l’imagination de l’auteur, celle-ci fourmille d’idées venant se greffer parfaitement à la toile de fond représentant cet immense chapiteau. Qu’il s’agisse des pouvoirs que l’on peut observer, des règles surprenantes venant façonner chaque lutte, toute la hiérarchie installée et le principe même de ces cirques, rien n’est laissé au hasard. Un parfait mélange de tous ces ingrédients qui nous offrent un cocktail plein de subtilité. En réalité, sans même s’en se rendre compte de cela, ce premier tome nous délivre énormément d’informations capitales mais cela est tellement amené de manière cohérente et logique que l’on assimile tout ça en un claquement de doigts. Il ne faut alors que quelques cases pour que l’on ne soit plus un simple lecteur qui lit son manga. On se retrouve dans l’assistance à contempler ces divers groupes se chamailler violemment pour avoir le droit de monter sur la scène. La magie devient alors source de peur et vient totalement en contradiction du but premier d’un cirque. Un spectacle qui nous prend aux tripes et se grave profondément dans notre mémoire.

Imperium Circus a su, à travers ce premier volume, nous offrir l’une des plus belles surprises de ce mois de janvier. Cela est dû au fait que l’on ne savait à quoi s’attendre et qu’au final, on se retrouve immergé dans une épopée qui arrive à conserver des codes qui fonctionnent tout en les mélangeant à un univers original. Un début qui joue parfaitement son rôle et qui nous laisse juste avec l’envie de se jeter sur la suite. On a vraiment cette sensation que ce voyage sera inoubliable en compagnie de ce cirque qui a encore tant de chemin à parcourir.

Imperium Circus nous hypnotise

Imperium Circus-promesse

Une promesse sous la lune.

En seulement un volume, Imperium Circus nous a totalement convaincus. Se hissant rapidement comme l’un de nos coups de coeur de janvier, ce titre nous montre qu’il est tout à fait possible de donner naissance à des histoires originales à travers des contextes que l’on n’aurait jamais pensé voir un jour prendre forme sur le papier. De par tous ces éléments qui forment cet environnement, l’auteur parvient à nous conter une formidable, mais aussi tragique histoire. D’ailleurs, l’aspect sombre du manga fut aussi l’une des grandes surprises de cette expérience littéraire qui nous montre avec talent que derrière les rires et les acrobaties se cachent une lutte de pouvoir d’une extrême violence. En plus de cela, on tenait aussi à souligner le formidable travail d’écriture et de description à travers des pages dédiés aux termes techniques et présentation des personnages. L’ensemble de ces informations fait que l’on n’est jamais perdu et aiguise aussi notre curiosité à l’égard de tout ce qui gravite autour de notre héros. Un premier contact plus que réussi et qui nous laisse présager d’un futur particulièrement prometteur pour les prochains volumes.

Vous l’aurez donc rapidement compris, on recommande chaudement cette oeuvre qui a su totalement nous conquérir. Une très belle prouesse de la part de toute cette équipe qui nous offre ici une incroyable prestation en terme d’immersion, de créativité et surtout de potentiel pour le futur de la licence. Que vous cherchiez une lecture originale ayant une identité qui lui est propre ou bien simplement une épopée fabuleuse alors Imperium Circus devrait largement vous plaire. On se perd avec joie dans cet univers qui est encore loin de nous avoir délivré tous ses secrets. Un charme indéniable entoure cette aventure littéraire qui nous embarque pour un voyage qui a de grandes chances de devenir inoubliable. L’attrait vient aussi de voir si oui ou non on pourra assister à l’avènement d’un tout nouveau cirque qui viendrait chambouler les fondements corrompus de cette étrange société. Un fil rouge qui laisse entrevoir de multiples chemins pour la suite. Bien évidemment, notre périple se termine pour le moment avec de nombreuses questions dont on attend impatiemment les réponses. Quels seront les membres de ce futur cirque ? Ce système finira-t-il par engloutir tous les espoirs pour notre duo ? Quelles sont les prochaines épreuves qui attendent notre groupe ? Quoi qu’il en soit, on sera au rendez-vous pour découvrir la prochaine étape de leur épopée.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant le premier volume d’Imperium Circus. Qu’est-ce qui vous a le plus attiré au sein de ces premiers chapitres ? Avez-vous trouvé le concept autour des confrontations de cirque innovant ? L’idée de base vous semble-t-elle propice à une épopée sur le long terme ? Etes-vous impatient de découvrir les prochains membres de notre troupe ambulante ? Qu’attendez-vous pour la suite du récit ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger et débattre autour de cette oeuvre. 🙂

© Robin Dall Armellina, Alexandre Desmassias & Codaleia / KuroTsume / Kurokawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *