Shaman King

Shaman King tome 1 : le début d’un long périple

Il y a des titres qui ont su bercer notre enfance et nous permettre de découvrir l’univers des mangas et des animes. Des sagas qui, encore aujourd’hui, nous font autant rêver. C’est donc toujours une joie que l’on a lorsque l’on découvre une annonce autour de ces licences que l’on aime. Notre plaisir fut donc grand lorsque l’on a pu découvrir que Shaman King s’apprêtait à faire son grand retour à travers une nouvelle édition. Le catalogue de Kana remet donc sur le devant de la scène ce shônen aux nombreuses qualités et qui, malgré les années, continue d’offrir un voyage prometteur. On a beau avoir devant nous un ouvrage ayant déjà fait ses preuves depuis longtemps, on ne pouvait pas louper cette occasion de s’attarder sur notre expérience lors de cette seconde lecture. La magie opère-t-elle toujours sur nous après tout ce temps ? On ne va pas vous le cacher, la réponse est oui et pour des raisons qui vont bien plus loin que la simple nostalgie. Le monde des esprits et des vivants s’apprêtent à s’entrechoquer une fois de plus. L’heure est donc venue d’assister aux combats qui s’annoncent.

Être Shaman King

Shaman King-Yoh

Un sacré comité d’accueil.

Shaman King, imaginé par Hiroyuki Takei, prend place dans un monde contemporain. On y fait la connaissance de Manta. Ce lycéen tout à fait lambda se retrouve un beau jour en retard pour rentrer chez lui. Malgré la nuit qui tombe, il décide de prendre un raccourci en passant par le cimetière. Ne faisant absolument pas fi de l’ambiance lugubre des lieux, il se dépêche de le traverser. Cependant, son attention va être attirée par un jeune homme qui se tient un peu plus loin. Semblant parler tout seul, notre étudiant va tout faire pour l’éviter. C’est alors qu’il va se rendre compte que cet individu s’avère être entouré d’êtres fantomatiques. Sans demander son reste, il va fuir à toute vitesse. Croyant avoir échappé à tout cela, sa surprise fut grande en voyant que le garçon de l’autre soir venait tout juste d’intégrer sa classe. Répondant au nom de Yoh Asakura, cet individu nonchalant est en réalité un shaman ayant la faculté de communiquer avec l’au-delà. Passant ses journées en compagnie des morts, il est clair que ce lycéen n’était pas comme les autres.

Son objectif, en venant dans cette ville, était de pouvoir trouver un esprit bien particulier. En effet, il cherche un compagnon suffisamment puissant pour pouvoir prétendre au titre de Shaman King. Seul le plus puissant de ces êtres peut obtenir ce titre et ainsi fusionner avec le “Great Spirit” qui lui donnera une puissance sans limite. Un objectif particulièrement difficile à atteindre étant donné qu’il n’est pas le seul à être en lice pour ce statut. Chacun de ces combattants se retrouve pour participer au Shaman Fight, un tournoi qui a lieu tous les 500 ans et dont le gagnant pourra être intronisé en tant que roi de ses compères. C’est donc ainsi que débute une longue confrontation pour Yoh qui va devoir se frotter à des shamans talentueux accompagnés d’esprits redoutables. De plus, si ce garçon souhaite concrétiser pour des principes plus que louables, ce n’est pas forcément le cas de ces compères qui n’hésiteront pas à toutes les manigances pour éliminer le plus de concurrents. Le début d’une longue aventure pour le jeune Asakura qui doit déjà se trouver un allié de poids pour contrer les futurs assauts de ces adversaires. La mort pourrait bien décider du destin des vivants.

Ce qui fait tout d’abord la force de Shaman King vient de l’univers traité et surtout la manière dont celui-ci est amené aux yeux du lecteur. Un premier tome qui sert autant d’introduction à la quête de Yoh que de nous présenter les premières confrontations. De nombreuses possibilités se dessinent alors que l’on observe attentivement le quotidien de notre héros qui s’apprête à débuter une longue et périlleuse lutte. Une licence aux multiples aspects et qui sait parfaitement jouer sur chacune d’elle.

Un shônen dans toute sa splendeur

Il faut tout d’abord comprendre que Shaman King est un shônen reprenant la plupart des codes établis pour le genre. Ainsi, on voit notre héros gagner en puissance au fur et à mesure des épreuves qu’il doit surmonter et montrer toute sa détermination face à l’adversité. Si cela peut sembler peu original, l’ensemble est parfaitement maîtrisé de telle sorte que l’on n’a aucune l’impression de s’ennuyer ou bien d’avoir quelque chose que l’on a déjà vu auparavant. Cela est en grande partie dû à l’imagination de l’auteur qui est parvenu à donner naissance à un univers atypique et palpitant à suivre. Rien que la présence des nombreux esprits qui entourent Yoh suffit à attirer notre regard de par leur diversité et le rôle qu’ils peuvent jouer. D’ailleurs, le fait qu’il puisse emprunter le savoir-faire de n’importe quel fantôme avec qui il s’est lié ajoute aussi une grande part de surprise à chaque défi se dressant sur sa route. Cela peut autant engendrer de la comédie que de l’émotion en passant bien sûr par de la bonne grosse baston. Il y a toujours un élément qui va venir frapper notre vision et ajouter de l’intérêt à cette aventure que l’on savoure un peu plus à chaque pas que l’on fait.

Outre cela, l’autre point important vient aussi des prémices que l’on peut sentir concernant la compétition qui se profile à l’horizon. Si l’on commence par apprendre tout ce qui englobe le rôle d’un shaman ainsi que son travail auprès des esprits n’ayant pas pu trouver le repos éternel, on va très vite se retrouver devant le fil rouge de l’histoire. C’est en voyant quel est l’objectif de notre jeune lycéen que l’on va prendre conscience des enjeux qui sont amenés dans ce récit et surtout la portée que cela peut avoir sur l’ensemble de ce monde. De ce fait, les quelques petites situations cocasses et plaisantes laissent rapidement la place à des affrontements où le danger est omniprésent. D’ailleurs, ces confrontations ne se limitent pas uniquement à un choc où seule la force compte. De par les spécificités de chaque esprit, il y a toujours une approche plus ingénieuse que le simple face-à-face. Cela rend chaque duel encore plus épique et palpitant à observer. Il y a constamment cette envie de repousser les limites de ces combats et cela nous donne ainsi un excellent échantillon de ce que l’on pourra avoir par la suite quand la bataille débutera réellement. En fait, Shaman King est une oeuvre où il y a toujours un détail à analyser. Un manga d’une grande richesse et qui arrive à utiliser toutes ses compétences pour nous offrir un excellent divertissement.

Si les souvenirs n’ont eu de cesse de jaillir dans notre esprit en parcourant ces quelques pages, Shaman King s’est aussi présenté à nous sous un nouveau jour. Une seconde virée qui nous a permis de soulever de nombreux points pertinents que l’on n’avait pas forcément pu découvrir il y a plusieurs années. Une virée d’une richesse incroyable et qui nous montre aussi tout le potentiel de cette oeuvre. Ce voyage a beau prendre les traits d’un shônen classique, il propose aussi un pur divertissement aux innombrables qualités.

Shaman King nous envoûte

Shaman King-combat

Un garçon à ne pas sous-estimer !

S’il est vrai que la nostalgie a grandement marqué notre retour dans l’univers de Shaman King, cette réédition aura aussi permis d’ouvrir les yeux sur de nombreux autres aspects de ce manga. A une époque où l’on s’intéressait avant tout aux combats et aux gags de ce genre de récit, on peut maintenant s’attarder plus en détail sur ce qui fait l’intérêt de ce titre en dehors de ces deux facettes. Que cela soit par les valeurs qui nous sont présentés, l’amitié qui se forge entre les différents protagonistes, la portée de ce monde et surtout le fun qui en découle, cette saga possède de multiples qualités qu’il serait dommage de ne pas voir. Une oeuvre qui n’a absolument rien perdu de sa superbe et qui affiche un tout nouvel éclat aujourd’hui. Une épopée qui cherche avant tout à nous amuser et à nous immerger pleinement dans le quotidien mouvementé de ces individus qui côtoient la mort chaque jour. Il va alors être très intéressant de voir comment l’on va pouvoir percevoir la suite de ce périple au vu de comment on l’aborde maintenant. Les promesses sont tenues pour cette série qui sait très bien utiliser ses atouts pour nous faire passer un fantastique moment.

Vous l’aurez donc rapidement compris, on recommande pleinement ce premier volume de Shaman King. S’il peut sembler prendre son temps avant que les choses sérieuses ne débutent, cela permet avant tout de poser les fondations de cet univers afin que l’on puisse avoir tous les outils nécessaires pour aborder la suite. Un début efficace, drôle, touchant et surtout qui nous entraîne dans cette quête périlleuse. Avec sa galerie de personnages hors du commun et la maîtrise de son identité, cette licence peut facilement plaire au plus grand nombre. Que vous soyez un fan de la licence ou que vous découvriez les aventures de Yoh avec cette réédition, vous serez certainement convaincu par ce premier contact. Une lecture qui nous fait oublier, le temps de quelques minutes, tout ce qui nous entoure pour simplement vivre une aventure grandiose et prometteuse. Bien évidemment, qui dit fin de volume dit aussi de multiples questions. Est-ce que Yoh a une chance de venir à bout de ses futurs adversaires ? Son entente avec Amidamaru sera-t-elle suffisante pour obtenir la victoire ? Qui sont les autres shamans qui se dirigent en cette ville ? On a très hâte de découvrir la réponse à tout cela.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Shaman King. Avez-vous apprécié retrouver Yoh et tous ses amis ? Trouvez-vous qu’il a encore sa place dans n’importe quelle bibliothèque ? Quelles sont les qualités que vous avez trouvé à cette introduction ? Pensez-vous que l’on a ici une belle équipe qui est en train de se former ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette aventure spirituelle et épique ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger et discuter autour de cette saga. 🙂

© Takei Hiroyuki / Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *