Dans le sens du vent

Dans le sens du vent tome 1 : l’homme qui murmurait aux machines

Pour bien finir cette semaine qui fut riche en excellentes lectures, quoi de mieux que de partir pour des paysages resplendissants et que l’on a jamais eu l’occasion de voir. En effet, le manga peut aussi être un formidable moyen de voyager et de découvrir des lieux que l’on n’aurait jamais pensé pouvoir admirer. Même si cela n’est qu’à travers quelques dessins, les auteurs parviennent à y insuffler un réalisme qui nous donnerait presque l’impression d’y être. Ce constat fut encore plus vrai avec le titre que l’on a évoqué aujourd’hui et qui n’est autre que Dans le sens du vent, édité chez Soleil Manga, dont le premier tome est arrivé la semaine dernière. Encore une fois, c’est avant tout notre curiosité qui a pris le pas dans notre choix de lecture et qui nous a permis de découvrir cette petite pépite qui vagabonde d’un genre à l’autre tout en conservant une aura bien mystérieuse. Une oeuvre atypique et qui semble promis à un avenir très prometteur au vu des nombreux éléments que nous délivrent cette introduction. Le temps est donc venu de faire notre baluchon et de partir pour un sublime périple.

Un écart bienfaiteur

Dans le sens du vent-début

Le début des ennuis.

Dans le sens du vent, imaginée par Aki Irie, nous plonge dans les sublimes paysages d’Islande. C’est dans une région reculée du monde que l’on fait la connaissance de Kei Miyama. Ce garçon de 17 ans a décidé de quitter le Japon pour partir s’installer avec son grand-père dans ce pays. Il décide, afin de gagner sa vie, de devenir un détective indépendant qui passe le plus clair de son temps à essayer de retrouver les choses que les gens ont perdus. Cela peut autant être un animal qu’une rencontre d’un jour et il parvient toujours à concrétiser sa mission. Il faut dire qu’il est loin d’être comme le commun des mortels. En effet, au même titre que les autres hommes de sa famille, il possède un pouvoir bien singulier. Celui-ci consiste à pouvoir communiquer et comprendre les appareils électriques qu’il touche. Cela peut autant être un simple robot de cuisine qu’une automobile et si cela peut le faire passer pour un fou aux yeux des autres, cela lui apporte une aide considérable dans son travail de tous les jours.

Alors qu’il semble couler une existence paisible où le silence de ces steppes l’accompagne à chacun de ses pas, un événement surprenant va venir déranger tout cela. Ayant laissé son petit frère chez sa tante et son oncle dans leur pays d’origine, Kei n’a des nouvelles de sa part que par contact téléphonique. Un beau jour, il se rend compte que personne ne semble répondre à ses appels et l’inquiétude le gagne. Pour ne rien arranger, un détective japonais va faire tout le chemin pour le confronter à une terrible vérité. Son oncle et sa tante auraient péri de la main de son propre frère. Ne pouvant croire à la culpabilité de ce dernier, il est bien décidé à mener l’enquête pour découvrir la vérité derrière tout cela. Cependant, ses investigations pourraient le mener à des révélations qu’il ne vaudrait mieux ne pas déterrer. Le début d’une longue et terrible affaire qui pourrait bien détruire à jamais ce qu’il reste de cette famille. Un cadre magnifique qui va pourtant être le théâtre d’une aventure particulièrement sombre.

Il y a eu un effet très particulier lorsque l’on a commencé ce premier tome de Dans le sens du vent. Au départ, on ne savait pas du tout où allait partir cette histoire qui semblait avant tout nous conter la vie de ce jeune homme ayant posé ses bagages bien loin de chez lui Cependant, plus on tourne les pages et plus on s’est rendu compte de la richesse de cette oeuvre qui dépasse de loin le simple cadre de l’ouvrage contemplatif. Un titre nimbé de mystères et qui va nous engloutir avec joie tout au long de ces cases.

Une oeuvre à la croisée des chemins

Ce qui fait que l’on a été séduit par cette introduction à l’aventure Dans le sens du vent est la faculté avec laquelle l’auteur parvient à se téléporter d’un style à un autre sans que cela ne dénature le fond du récit. Bien au contraire, cela va l’enrichir et nous montrer qu’il est tout à fait possible de raconter une myriades de choses tout en gardant une profonde cohérence. Pour cela, il faut s’attarder un petit peu sur la construction du récit. Au premier abord, on se demande bien ce que l’on fait sur ces terres à accompagner ce garçon dans ses différentes missions. On se laisse alors emporter par les multiples paysages que l’on observe et qui permettent à l’oeuvre de nous montrer un premier visage contemplatif. Notre regard se perd à l’horizon en voyant ces scènes qui sont d’une beauté à couper le souffle et qui pourrait presque nous paraître irréel. Un sublime cadre qui va alors résonner d’une toute autre manière tandis que l’on contemple les étranges réactions de notre héros. En effet, ce dernier semble doté d’une capacité hors du commun en pouvant échanger avec tous les objets mécaniques qui l’entourent. Cela apporte une dose de fantastique que l’on n’aurait nullement soupçonné et qui va commencer à éveiller notre intérêt pour ces individus que l’on se met à fréquenter.

Malgré tout, la présence de ces deux premières façades ne permettent pas de vraiment cerner le fil rouge qui pourrait entourer ce récit. Ce n’est que bien plus tard que l’on va découvrir avec stupeur et excitation toute l’importance de ces éléments. A ce stade, on est surtout intrigué par le protagoniste qui nous est avant tout présenté en train de profiter de ce nouvel environnement qu’il habite depuis maintenant quelques temps. On est donc emporter par ce voyage qui cherche avant tout à attirer notre regard sur le quotidien de ce garçon et les questions qu’il peut se poser. On entre alors dans une phase beaucoup plus personnelle et centré sur l’humain avec les réflexions de ce dernier, son passé, mais aussi ses relations avec les autres. Tout cela est traité de manière très touchante et surtout avec une tendresse que l’on n’imaginait pas. Cela fini de captiver notre regard et de nous donner envie d’en apprendre plus sur tout ce petit monde. A cet instant, on ne se doute pas une seule seconde que l’éclat de cette contrée va peu à peu s’estomper pour laisser place à une profonde noirceur où le doute, la méfiance et les mensonges pourraient être de mises. Une fin palpitante qui va redéfinir tout le manga et nous ouvrir les yeux sur ce qui nous attend à l’avenir et le potentiel se cachant derrière cette épopée où la famille est au coeur de la tourmente.

En réalité, on a été subjugué par tout ce qui anime le coeur de ce premier volume de Dans le sens du vent et qui apporte autant à l’univers qu’aux divers personnages que l’on rencontre. Une lectur apaisante, mais qui va aussi nous interroger sur plusieurs choses liés à cette famille un peu particulière. Le calme et la douceur des premiers dessins s’assombrit petit à petit pour nous délivrer une expérience absolument unique et qui ravit les lecteurs que l’on est. Un premier pas réussi pour cette aventure dépaysante et rafraîchissante.

Dans le sens du vent nous fait voyager

Dans le sens du vent-rencontre

Qui est cette ravissante demoiselle ?

Sincèrement, on aurait encore pu faire de nombreuses lignes autour de cette introduction à l’univers de Dans le sens du vent. Il y a tellement de petits détails à traiter et d’éléments importants à ne pas louper que l’on se sent presque une âme de détective à essayer de tout décortiquer. De plus, le fait que l’on soit balancé d’un genre à l’autre n’est aucunement néfaste à l’oeuvre qui ne se perd jamais. Bien au contraire, chacune de ces faces est parfaitement traité et amène sa pierre à l’édifice. Ce qui est encore plus remarquable, c’est que l’on ne se rend compte de cela qu’à la toute fin et que cela ne fait qu’accroître notre surprise autour de cette série. Une histoire réfléchie et construite de manière à ce que l’on monte crescendo dans l’angoisse et la crainte. Alors que tout semblait paisible et posé, de multiples nuages noirs apparaissent au-dessus de la tête de notre nouveau compagnon de route. Un titre qui passe du voyage contemplatif à une bonne dose de fantastique pour finir sur un thriller haletant. Une belle prouesse de la part du mangaka qui montre ici tout son talent pour donner naissance à une épopée aux nombreuses promesses.

Vous l’aurez donc rapidement compris, mais on a été totalement conquis par ce premier volume qui rentre facilement dans nos coups de coeur de ce début d’année. La preuve que le manga peut absolument traiter de tout et surtout en faisant preuve d’une originalité fascinante qui attire notre attention avec brio. Il est impossible de ne pas dire que Dans le sens du vent propose une expérience inédite et immersive au sein de ce pays où le froid est roi et où un profond silence parcourt ces plaines et ces massifs. Si vous aimez les oeuvres atypiques mettant un point d’honneur à approfondir chaque aspect de son univers alors cette licence devrait largement vous convenir. Une première escapade qui remplit à la perfection son rôle et qui nous donne une furieuse envie d’avoir la suite entre les mains. A présent, il est normal que l’on se pose aussi une flopée de questions concernant le futur de nos amis. D’où vient l’étrange pouvoir que possède cet adolescent ? Qu’est-ce qui se cache réellement derrière sa famille ? Quels sont les secrets qui peuvent bien se cacher derrière ce pays d’une grande beauté ? On attend avec impatience de pouvoir mettre une réponse à toutes ces interrogations.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Dans le sens du vent. Qu’avez-vous éprouvé en vous plongeant dans cette aventure littéraire ? Trouvez-vous ce conte aussi intrigant que captivant ? Qu’est-ce qui a le plus retenu votre attention dans ce périple ? Pensez-vous que l’on a devant nous une oeuvre ayant un très fort potentiel ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette saga ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce manga. 🙂

© 2016 Irie Aki, Enterbrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *