Kingdom T35 & 36

Kingdom tome 35 & 36 : la nouvelle génération doit briller

Pour bien finir cette semaine, il y a un rendez-vous que l’on ne pouvait pas louper. Une nouvelle virée dans un univers absolument captivant et dont la richesse n’a d’égale que sa capacité à nous faire vivre des expériences inoubliables. On parle bien sûr de Kingdom, le fer de lance du catalogue de Meian, qui est parvenu à nous proposer un nouvel arc débutant de la plus belle des manières. En effet, à travers ces deux volumes on peut clairement entrevoir une volonté de mettre en avant la plupart des personnages qui nous ont accompagnés depuis un long moment. Un récit qui va réussir à conserver le message qui a toujours rythmé cette histoire et qui va ici prendre une toute nouvelle ampleur. Si l’on a le droit à un autre type d’intensité au sein de ces pages, on a clairement là l’un des passages les plus importants pour le développement de certains de nos officiers qui vont enfin entrer dans la cour des grands face à des adversaires redoutables. Une toute nouvelle virée qui ouvre tellement de portes possibles et nous embarque totalement. Il est donc grand temps de retourner sur ces terres qui s’apprêtent à revivre une période de guerre.

De conflits en conflits

Kingdom T35 & 36-shin

Le retour du grand guerrier.

Kingdom, imaginé par Yasuhisa Hara, s’était arrêté alors que le royaume de Qin était parvenu à repousser l’armée de la coalition qui avait frappé à ses portes. Face à cette colossale force de frappe, chaque soldat a dû donner tout ce qu’il avait et autant de noms se sont élevés dans le ciel que retourner à la terre. C’est aussi en grande partie grâce à Ei Sei que les troupes adverses furent misent en déroute. A présent, deux ans s’étaient écoulés depuis cette terrible confrontation. Si la plupart des pays essayaient de récupérer du choc qu’il y avait eu auparavant, Qin fut bien loin de pouvoir profiter d’une période de paix. Bien au contraire, le danger n’a jamais été aussi présent au sein même de la cour alors que le grand chancelier Ryo Fui était déterminé à mettre la main sur ce pays. Les coups bas et les manipulations politiques redoublèrent dans l’enceinte du palais et le jeune souverain avait heureusement la chance de pouvoir compter sur Sei Kyou. Ce demi-frère qu’il avait éjecté du trône à son arrivée à la capitale semblait avoir changé et avait permis à Ei Sei de gagner de nombreux partisans à sa cause. Malgré le danger que pouvait revêtir une telle alliance, notre dirigeant ne pouvait faire la fine bouche et savait très bien à quel point l’ennemi d’hier peut très vite devenir aujourd’hui un ami.

C’est donc un véritable statut quo qui régnait en ce lieu où le pouvoir était le désir de chaque homme. Frustré de voir que les choses n’avancent pas aussi vite qu’il ne l’espérait, Ryo Fui décide d’accélérer cela. Pour réussir à atteindre son objectif, il décide de mettre à contribution Sei Kyou sans même que celui-ci le sache ainsi que sa jeune épouse. Le faisant tomber dans un effroyable traquenard, celui-ci se retrouve enfermé dans la ville natale de sa chère et tendre tandis que son nom est utilisé pour soulever une révolte contre le suzerain de Qin. Ne pouvant absolument rien faire, le jeune homme est dégoûté de voir qu’il s’est jeté dans la gueule du loup. Heureusement, Ei Sei est bien loin d’être aussi naïf et comprend que tout cela n’est qu’une vaste supercherie destinée à faire s’affronter les deux frères et ternir ainsi la réputation de sa famille. Malgré tout, il ne peut laisser transparaître sa suspicion et décide de lever une armée pour aller punir les rebelles. Cependant, il va aussi confier à une unité bien précise une mission de la plus haute importance. Le retour de Shin est sur le point d’arriver alors que lui et ses hommes se préparent à partir vers leur nouvelle destination pour un sauvetage qui s’annonce fort complexe. Toutes les pièces sont à présent sur l’échiquier.

La première chose qui frappe lorsque l’on se lance dans la lecture de ces deux volumes de Kingdom est ce qui se prépare. Avec la transition que l’on peut apercevoir, c’est une toute autre vision que l’on pose sur l’ensemble des acteurs de cette période de l’Histoire. Une ellipse de deux ans qui va apporter de multiples éléments captivants pour tout ce qui touche à nos chers soldats et surtout faire souffler un vent de renouveau sur l’intégralité de ces royaumes. Une nouvelle ère approche et chacun va devoir redoubler d’efforts pour espérer graver son nom dans les livres.

Le vent du changement

Si l’on a déjà eu de multiples occasions de voir les prouesses de chacun au fil des épreuves qui se sont dressés sur leur chemin, jamais nous n’avions connu un saut dans le temps aussi conséquent. Ce choix est très intéressant, car cela permet déjà de créer une certaine surprise pour le lecteur qui ne sait pas du tout comment Shin et tous ceux qui animent cette fresque historique ont pu évoluer. De ce fait, voir l’unité Hi Shin revenir plus forte et imposante que jamais provoque une profonde excitation et un emballement de notre part. On a beau avoir le sentiment de les avoir quittés hier, il s’est en réalité passé de nombreux mois et l’on a donc envie de voir comment ceux-ci vont pouvoir se faire une place sur le champ de bataille. D’ailleurs, il est pertinent de noter que cette progression se fait autant sur le plan physique que par d’autres détails bien plus subtiles et qui ajoutent énormément à l’écriture de chacun de ces individus. Tout le monde semble parfaitement lancer sur la voie qu’il a choisi et cela s’exprime encore plus à travers les actes de chacun au sein de ces chapitres. Ce qui est aussi remarquable, c’est à quel point certains personnages que l’on pouvait penser comme secondaires ont su retrouver un nouvel élan.

C’est exactement le cas pour Sei Kyou qui a totalement changé. Le gamin agaçant qui s’amusait juste à jouer les tyrans s’est transformé en un fin politicien qui va même avoir le droit à son propre moment de gloire. Une façon pour lui de montrer son désir de changer et surtout le rapprochement qu’il souhaitait accomplir avec son demi-frère. Il y a donc une profonde empathie qui se crée pour ce personnage que l’on avait pourtant appris à détester. On peut ainsi observer tout le talent du mangaka pour montrer qu’un individu est composé d’une multitude de nuances. Ce sont les défis, les situations rencontrées, les gens croisés, et même les défaites qui peuvent totalement transformer un acteur. Cela s’applique autant à lui qu’à tous les autres protagonistes de ce manga qui ont tous évolué depuis leurs débuts. En réalité, on a presque cette sensation qu’un vent de renouveau est en train de siffler sur ces régions qui s’apprêtent à vivre de grands bouleversements. Des changements qui ne seront pas effectués par ceux ayant l’expérience, mais par tous ces gens qui ont fait progresser cette ère dans un cadre inédit. L’ancienne génération, après avoir guidé tous ces enfants, doit maintenant prendre un peu de retrait pour que ces jeunes adultes puissent apporter leur pierre à l’édifice.

Outre le fait d’admirer les progrès de chacun et surtout le revirement de situation dont on a le droit dans cette première partie, ces deux lectures autour de Kingdom auront aussi su mettre un autre point en évidence. Il s’agit du rôle qui va être confié à toutes ces jeunes pousses de Qin qui ont encore tant de choses à prouver et qui ont pour devoir de surpasser leurs aînés et ainsi faire que leur légende éclipse la leur. Un combat qui va bien plus loin que le simple objectif de vaincre une armée adverse. Sans doute l’étape la plus importante pour Shin et sa génération dans leur rêve de grandeur.

Une bataille confiée aux plus jeunes

Kingdom T35 & 36-affrontement

Le choc des générations.

Si la première partie de ces deux lectures était avant tout centré sur la soi-disant tentative de trahison de Sei Kyou, l’auteur va ensuite nous gratifier d’une nouvelle confrontation d’une importance capitale. Si les enjeux sont moins importants que l’affrontement qu’il y a eu contre la coalition, cela ne l’empêche pas d’être un passage majeur dans la progression de nos jeunes pousses. En effet, alors que les différents royaumes commencent à se chercher de nouveau querelle, un face-à-face va avoir lieu entre Qin et Wei. C’est durant cette bataille que l’on va pouvoir retrouver Shin et Ouhon dont les unités respectives ont toutes les deux été appelées en renfort. Jusqu’à maintenant, la nouvelle génération a toujours su briller sur les multiples champs de batailles qu’ils ont parcourus. Cependant, à aucun moment le destin d’une guerre fut posé sur leurs épaules. C’est maintenant chose faite et d’ailleurs le général Tou le dit très bien en seulement quelques bulles de dialogues. Cet affrontement entre les deux armées n’est pas là pour permettre aux anciens de monopoliser toute la gloire. C’est avant tout une aubaine pour cette nouvelle génération de montrer de quoi elle est capable et de prouver que Qin est entre de bonnes mains. Un message qui n’a eu de cesse d’être véhiculé dans chaque tome depuis le début de la saga.

Le mangaka ne s’est jamais arrêté de mettre en opposition nos jeunes soldats prometteurs avec l’élite des guerriers. Une manière de confronter l’ancien et le nouveau monde afin de montrer qu’un nouvel âge débute où l’impossible pourrait bien être réalisable. D’ailleurs, cela ne se limite pas uniquement à Shin et ses rivaux, mais à l’ensemble des officiers ayant fait leur entrée sur cette immense scène. Un passage de flambeau qui n’a jamais été aussi flagrant que dans ces pages et qui prouve clairement que l’on est sur le point d’atteindre un tournant important pour la licence. Les prémices de ces nouvelles légendes ont commencé à s’exprimer de par les progrès de chacun. Après tout, on a encore cette sensation que c’était hier que notre cher héros venait tout juste d’acquérir ses premières troupes et le voilà maintenant dirigeant une unité de plusieurs milliers d’hommes. Une avancée spectaculaire, mais qui prend ici tout son sens et surtout nous montre tout le chemin parcouru. A travers cette bataille, c’est tout un pan de l’Histoire de Chine qui s’apprête à s’écrire tandis que des noms vont résonner sur l’ensemble du pays et même traverser les âges. Des combats qui en plus de renforcer ces deux soldats vont aussi étonner l’ensemble des différentes régions qui ont tous les yeux braqués sur cet endroit où la mort fauche de nombreuses vies.

Il n’y a pas à dire, il est impossible de s’ennuyer en lisant Kingdom. Ce qui est incroyable, c’est à quel point chaque nouvelle lecture vient s’incruster parfaitement avec les autres pièces installées par ses prédécesseurs. On a beau aborder des tas de facettes au cours de cette fresque historique, tout cela fait en vérité partie d’un ensemble où chaque élément vient sublimer l’intégralité de cette oeuvre. Une remarquable et incroyable prouesse qui ne cesse de nous laisser sans voix à chacune de nos excursions tandis que l’on observe attentivement ces acteurs tracés eux-mêmes leur destin.

Kingdom fait naître de nouvelles étoiles

Il n’est plus tant question ici de dire si Kingdom nous a convaincu. L’œuvre a largement prouvé depuis longtemps qu’elle faisait partie des grands noms du manga et cela se confirme toujours à travers chaque lecture. Ce que l’on cherche avant tout, en se rendant de nouveau sur ces contrées rythmées par les tambours de guerre, est de voir comment l’histoire et les personnages évoluent. Bien sûr, les combats grandioses et absolument dantesques sont toujours de la partie. Cependant, le plus important est de voir ce qui est raconté et là on a l’une des plus belles preuves du formidable travail d’écriture de la part de l’auteur. En allant bien plus loin que de simplement suivre Shin dans une nouvelle bataille, cet arc naissant va surtout permettre à lui ainsi qu’à l’un de ses rivaux de grimper un autre potentiel niveau dans leur quête de devenir grand général. Tout est tellement bien maîtrisé que l’on ne peut que rester sans voix en contemplant ces jeunes hommes et femmes s’élancer vers la mêlée et se battre de toutes leurs forces pour accomplir l’objectif de toute une vie. Si les morts se comptent par milliers sur ces terres gorgés de sangs, chaque confrontation est avant tout présenté comme une chance d’atteindre des sommets pouvant sembler inatteignables. Une évolution nécessaire et que l’on attendait, mais qui est encore une fois mené d’une main de maître de la part de l’homme qui se cache derrière ces dessins.

C’est donc encore un très grand oui pour Kingdom qui ne cesse de nous mettre des mandales à chaque lecture. D’ailleurs, il est remarquable de voir que l’on est constamment surpris, mais pour des raisons qui divergent à chaque fois. Un coup, on va se retrouver plongé dans une guerre qui va mettre en jeu l’avenir de tout un Etat. Une autre fois, on va se lancer dans un conflit plus personnel avant d’enchaîner sur des intrigues politiques particulièrement bien ficelées. On a clairement jamais le temps de s’ennuyer et cela est remarquable après déjà autant de volumes. Même si on a eu des moments d’accalmie, cela a toujours été pensé de façon à enrichir le récit et surtout à raconter quelque chose de pertinent et d’important pour la majorité des acteurs présents sur cette scène. Comme on l’a dit à de nombreuses reprises, Kingdom n’est pas l’histoire d’un seul homme. C’est avant tout l’exposition d’une fresque où se mêle un nombre incalculable d’âmes qui parviennent tous à marquer l’esprit de l’observateur que l’on est. On continue donc de longer cet immense tableau avec des étoiles plein les yeux en souhaitant que cette aventure continue encore pour très longtemps. Il ne nous reste plus maintenant qu’à nous pencher sur la suite afin de voir la suite de cet affrontement qui pourrait bien ajouter d’autres étoiles dans ce ciel déjà fort rempli.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ces deux tomes de Kingdom. Pensez-vous que Shin aura une chance de faire une fois de plus ses preuves ? Croyez-vous que l’adversaire saura mettre des bâtons dans les roues de Qin ? Que pensez-vous de la stratégie établie par Ouhon ? Croyez-vous que tout cela finira par cacher un autre stratagème ? Quel est pour vous le personnage qui a eu le plus de développement ici ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette franchise ? On reste à votre disposition si vous souhaitez échanger, débattre et discuter autour de cette fabuleuse licence. 🙂

© Hara Yasuhisa / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *