Kakashi vs Obito-combat

Plus qu’un simple combat : des retrouvailles déchirantes

Comme la période actuelle s’avère bien compliquée pour nous, il est normal que l’on soit impacté aussi. Étant donné que le contexte a provoqué la fermeture des librairies, ce sont toutes les sorties mangas qui se retrouvent repoussées. Malgré tout, on ne pouvait pas ne rien faire et on a donc réfléchi à comment on pourrait continuer de vous proposer des chroniques. Finalement, on a décidé que ce serait le bon moment pour lancer une toute nouvelle semaine thématique qui vient compléter certaines que l’on a déjà pu faire auparavant. En effet, les prochains jours seront sous le signe de la baston avec notre rendez-vous autour des affrontements qui sont bien plus qu’un simple bras de fer entre deux opposants. Pour cela, on a décidé de mettre en avant pour ce premier jour la confrontation ayant eu lieu entre Obito et Kakashi s’étant déroulé dans le manga Naruto disponible chez Kana et dont l’anime est présent sur ADN. Un duel qui va révéler énormément de choses sans que la moindre parole ne soit dite et qui va aussi représenter des éléments récurrents propres à la licence. Le temps est donc venu de replonger dans des souvenirs à la fois touchants et tragiques où des amis doivent finalement s’entretuer.

Deux destins étroitement liés

Pour bien cerner les enjeux de cette confrontation et surtout de la rancoeur pouvant animer cette ancienne amitié, il est vital de faire un petit bond dans le temps. En réalité, à la vu de ce simple combat de nombreuses images viennent ressurgir dans notre esprit. On se met donc à ressasser ces quelques flash-backs que l’on avaient vu et qui nous avait tant émus par le passé. Il faut le reconnaître, l’histoire partagée d’Obito et de Kakashi a su en quelques cases nous envoûter totalement. Le fait de voir notre ninja copieur imbu de lui-même tranche radicalement avec celui que l’on connaît dans le présent. Une façon de nous montrer son évolution à travers le temps et surtout l’influence qu’a eue son camarade. Se chamaillant sans cesse, ces deux coéquipiers obligés de s’entraider étaient forcés de se supporter à chaque mission. Le sérieux de Kakashi et son talent allaient en totale opposition à l’attitude désinvolte de son ancien compagnon et la faible puissance qu’il avait alors qu’il faisait partie du clan Uchiwa. Pourtant, cette tension a fini par disparaître totalement à l’idée de devoir sauver la seule personne qui parvenait à leur servir de médiateur et qui venait compléter leur trio. Tout cela jusqu’à finir par la scène qui nous hante encore aujourd’hui concernant le sacrifice du possesseur du sharingan.

A cet instant, le fait de voir comment Kakashi avait acquis sa pupille si unique nous était présenté avec une très forte symbolique. Comme si son ami allait pouvoir continuer d’exister à travers lui. Alors que l’on aurait pu penser cela finit concernant ce garnement au destin tragique, l’auteur a décidé de tourmenter encore plus ce duo en le faisant survivre à ses blessures. Revenant d’entre les morts et finissant par nourrir une haine féroce à l’égard des ninjas et de son ancien pays, c’est un Obito totalement transformé que l’on découvre. A ce niveau là, le mangaka a parfaitement su construire un antagoniste affichant de multiples nuances et qui, au lieu de provoquer notre colère, va surtout éveiller notre pitié à son égard. On se dit alors que la confrontation entre les deux hommes sera fatalement inévitable et que cela ne pourra se terminer que dans le sang. D’un coup, on commence à voir se dessiner un schéma qui se répète dans l’oeuvre et qui nourrit cette volonté de traiter du destin et du cycle infernal de haine qui ronge le monde des ninjas. En effet, la situation de ces deux personnages pourrait facilement se comparer à celle de Naruto et Sasuke ou bien Madara et Hashirama. Il y a sans cesse cette dualité qui se forme entre deux amis qui finissent par se retrouver l’un face à l’autre par les rouages de cet avenir qui semble dicté par une force mystérieuse. On ne peut s’empêcher de craindre alors pour eux en sachant pertinemment que rien ne semble pouvoir briser cette roue qui tourne inlassablement.

C’est donc dans ces conditions que va alors débuter ce face-à-face que l’on redoutait, mais que l’on souhaitait aussi voir. Un affrontement qui va largement dépasser le contexte de cette guerre de shinobi pour nous faire voyager dans le temps. S’il est question de vie et de mort à chacun des échanges perpétrés par ces deux guerriers, c’est aussi le moment pour eux de montrer qui a enfin surpassé l’autre. Une mêlée qui va nous déchirer le coeur et montrer à quel point la mise en scène peut énormément apporter à un récit.

Kakashi vs Obito

Le combat tant redouté.

Un combat qui ravive les souvenirs

Ce que l’on doit absolument souligner lorsque l’on parle de cette confrontation est avant tout son incroyable mise en scène. Rare sont les affrontements à réussir à véhiculer tant d’émotions à chaque coup échangé. Tout d’abord, il faut se dire que l’on avait déjà eu l’occasion d’en apprendre plus sur le passé commun de ces deux ninjas. Ainsi, on pu apprécier le lien qui les unissait, et même pleurer en voyant le destin tragique qui avait attendu Obito. Alors que les événements se sont enchaînés et que l’on a découvert qu’il était toujours en vie. Alors que la guerre éclate et que les combats explosent un peu partout, on a le droit à ce face-à-face que l’on attendait autant que l’on redoutait. Si le spectateur était déjà totalement emporté par le potentiel de cette confrontation, c’est surtout ce qu’il va se passer pendant qui va capter toute notre attention. En effet, cette lutte va sûrement nous offrir l’un des moments plus déchirants et poignants qu’il nous est été donné de voir. On ne parle pas forcément ici de mort tragique, mais du déroulement même de cette mêlée. Alors que l’on peut commencer à observer nos deux ninjas s’élancer l’un vers l’autre, une chose surprenante va se passer. En plus de nous offrir une chorégraphie de combat absolument remarquable, quelque chose va apparaître à chaque coup porté.

Des souvenirs de leur passé vont ressurgir. Se superposant habilement avec la confrontation qui a lieu, on est le témoin privilégié du même combat à deux époques différentes. Un rappel constant de ce qu’ils étaient l’un pour l’autre jusqu’à ce que tous ces événements bouleversants viennent briser cette amitié qui venait juste de naître. De ce fait, on ressent presque une sorte de nostalgie de cette époque où ce combat n’était autre qu’un entraînement où Kakashi mettait la plupart du temps la pâtée à Obito. Malheureusement, le fait de basculer constamment entre ce passé et le présent nous rappelle sans cesse la fatalité de cet instant. Il n’y a plus ici de combat amical, mais bel et bien une lutte mortelle où chacun est prêt à donner tout ce qu’il a pour stopper l’autre. Pourtant, jusqu’au bout on se laisse à espérer que cela change. Comme si ces réminiscences étaient porteurs d’un message d’espoir. C’est alors qu’arrive le coup final à ce combat déjà magistral. L’affrontement du passé va finalement se terminer avant celui du présent et l’on peut alors contempler nos deux amis à deux doigts de se serrer la main. Pendant cette fraction de seconde où l’on se disait que tout allait bien finir, l’Obito du présent fait reculer son lui du passé pour porter un nouveau coup en direction de son adversaire. Une manière forte, symbolique et déchirante de tirer un trait sur tout ce qu’ils ont pu vivre auparavant. On est alors submergé par l’émotion et la tristesse en comprenant ce qu’il en est tandis que l’affrontement reprend de plus belle.

Si l’on était déjà impatient de voir ce qui allait se passer lorsque Kakashi allait croiser de nouveau la route de son ancien coéquipier, le résultat est tout bonnement au-delà de tout ce que l’on pouvait imaginer. Un formidable travail qui éblouit notre regard et nous fait comprendre à quel point on était attaché à ces deux personnages et que le simple fait de savoir que l’on pourrait en perdre un suffit à nous ébranler. On profite alors de ce combat qui nous serre le coeur en espérant en vain que celui-ci ne se termine jamais, car cela pourrait signifier un très grand drame pour tous les acteurs et observateurs présents en ce lieu.

Combat-mise en scène

Une mise en scène incroyable.

Deux amis ayant pris des voies différentes

Là où la plupart des combats dans les shônens cherchent avant tout à nous divertir et à montrer les capacités d’un héros, ce titre parvient à changer cela. Si l’on a déjà pu évoquer de multiples affrontements auparavant, cette lutte entre ces deux amis maintenant ennemis jurés est sans doute l’une des plus déchirantes qui soient. Sans s’attarder en détails inutiles, le mangaka réussit habilement à nous raconter une histoire parvenant à nous émouvoir à travers le bruit des armes et les réminiscences d’un passé aujourd’hui disparu. Voir cette superposition d’images entre leur ancienne vie et ce duel qui se joue maintenant est une idée absolument brillante qui souligne parfaitement tout le drame de cette situation. On regarde alors médusé et triste ces deux frères d’armes se battrent alors qu’ils auraient très bien pu prendre un tout autre chemin. Au lieu de prendre des sentiers séparés, une voie se dressait devant eux où ils pouvaient marcher ensemble. C’est en imaginant ce qu’aurait pu donner ce futur que l’on ne peut retenir une petite larme. La preuve que l’on a devant nous un moment qui se grave dans notre esprit et vient apporter sa pierre à un édifice déjà fabuleux. Sans nul doute deux des personnages les plus soignés de cette oeuvre et qui nous montre à quel point ce qu’une simple lecture ou un visionnage peut apporter en matière d’émotions.

De ce fait, on peut tirer énormément de choses et de leçons de cette confrontation qui va trouver son heure de gloire dans un arc narratif ayant fait couler beaucoup d’encres. Tout d’abord, cela montre à quel point il est important de construire un adversaire pouvant apporter une autre dimension à l’objectif d’un protagoniste que de seulement pouvoir le vaincre. Un point que l’on a déjà évoqué à de nombreuses occasions et qui trouve ici tout son sens. Outre cela, il est formidable de noter que de par ce simple combat, l’auteur parvient à faire écho à la plupart des grandes rivalités qui nourrissent cette saga. Une retranscription puissante, habile et éprouvante de cette séparation qui se forme entre tous ces meilleurs amis qui finissent par s’entretuer. Un sujet traité avec minutie et surtout un très grand soin concernant cette rivalité qui a pu mûrir tout au long de ces années pour finalement éclater dans un choc absolument grandiose et mémorable. On ne peut s’empêcher, rien qu’en écrivant ces lignes, de revoir tout le déroulé de cette chorégraphie de combat magistral et qui montre à quel point on est bien plus que devant une simple confrontation entre deux shinobis. C’est avant tout deux amis qui renouent avec leur lien qui ne peut s’exprimer qu’à travers leur cri et le retentissement de leurs armes.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre vision de ce passage et surtout ce que vous avez pu ressentir en le voyant. On se retrouve dès demain pour un autre combat de haute volée qui va largement aller au-delà de ce que l’on pouvait espérer. Dites-nous d’ailleurs si ce type de chronique vous plaît et si vous aimeriez que l’on multiplie cela à travers d’autres semaines thématiques. La culture otaku n’a pas fini de nous surprendre à travers son infinité d’univers à découvrir et de personnages à rencontrer. 🙂

© 1999 Kishimoto Masashi, Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *