Gon

Plus qu’un simple combat : Gon laisse exploser sa rage

Aujourd’hui, on continue de voyager afin d’analyser certains combats mémorables et surtout enrichissants pour leur oeuvre respective. Après avoir traité de deux affrontements ayant apporté pour l’un une puissante dose d’émotions et pour l’autre une symbolique représentant l’ensemble du titre, on va maintenant s’attarder sur un tout autre genre de conflits. Parmi la flopée de séries que l’on a pu découvrir au fil du temps, rare sont celles qui réussissent à mettre en valeur un duel où une victoire est autant source de bonheur que de tristesse. Pourtant, il y a un manga qui a réussi cet exploit et qui n’est autre que Hunter x Hunter. Alors que l’oeuvre originale est disponible chez Kana et l’anime est disponible sur ADN, on s’est dit qu’il serait intéressant de se pencher sur un passage qui arrive à traverser les années sans perdre une seule seconde son aura. On parle bien sûr de la confrontation entre Gon et Pitou qui va nous dévoiler un visage inédit de ce héros qui va perdre sa joie de vivre pour laisser éclater sa tristesse et sa haine. Un affrontement à sens unique qui va être le parfait reflet de cette colère qui englobe notre hunter et qui emporte tout sur son passage. On espère donc que vous êtes prêts à revivre ce moment tant fatidique dans cette histoire.

Une terrible perte

Comme toujours, il est nécessaire de remettre le contexte en place pour mieux comprendre à quel point cet affrontement est d’une importance capitale. Tout ce qui se passe va avoir lieu à cause du sort qui fut réservé à Kaito. Pendant l’arc des Kimera Ants, cet homme, qui était particulièrement proche de Gon, fut confronté à l’un de ces monstres en compagnie de ces deux protégés. Alors que leur mission semblait se passer du mieux possible, c’est la rencontre avec Pitou qui va changer la donne. Sa puissance hors du commun va blesser grièvement le hunter expérimenté tandis que notre jeune héros entre dans une rage folle. Cependant, Kaito ordonne à ces deux amis de fuir et ce n’est que grâce à l’intervention de Kirua que lui et son meilleur ami parviennent à s’échapper en laissant leur camarade derrière eux. Ne sachant absolument pas ce qu’il est advenu de lui, Gon souhaite absolument aller le sauver. C’est là que l’on se rend compte à quel point ce jeune garçon tient énormément à celui qu’il avait croisé il y a déjà de nombreuses années. Étant l’un des rares liens qu’il puisse avoir avec son père disparu, notre héros a aussi un attachement certain envers Kaito qui est presque comme un mentor à ses yeux. De plus, cela permet aussi de souligner à quel point ce gamin est prêt à tout pour sauver les gens qui lui sont chers.

On reste donc dans cette image de pureté et d’innocence qui caractérise depuis le tout début notre héros. Un élément important car cela va jouer énormément sur la façon dont les événements vont évoluer et notamment au niveau de sa personnalité. Jusqu’à présent, il a toujours privilégié la discussion et surtout l’entente plutôt que de chercher à éliminer son adversaire. Dans un monde où la mort ne cesse de venir faire son travail, voir Gon en action offre une véritable bouffée d’air frais. On se dit alors qu’il est un peu la lumière de cet univers particulièrement sombre et c’est encore plus vrai durant cet arc narratif où les décès se multiplient à une vitesse folle. Pourtant, la disparition de Kaito va être l’élément déclencheur d’un terrible drame dans l’existence de ce garçon qui va peu à peu connaître le désespoir. Un drame qui va le viser personnellement et le faire peu à peu basculer dans un abysse semblant sans fin. Sa gentillesse et sa volonté de faire le bien ne vont faire qu’accentuer le malheur du moment qu’il redoute tant au fond de son coeur. En réalité, tout au long de son parcours pour sauver son ami, on ressent une profonde inquiétude. Après tout, on se dit qu’il n’y a quasiment aucune chance pour que celui-ci soit encore en vie et ne fait qu’ajouter encore plus de tristesse chez le spectateur ou lecteur qui redoute ce moment fatidique.

Après de nombreuses péripéties, rencontres et affrontements, notre personnage principal va finalement atteindre son objectif. Tandis que le roi des Kimera est en plein combat et que le destin du monde se joue au sein de cet immense palais, un garçon va devoir faire face à la mort d’un être cher et surtout à son impuissance pour pouvoir empêcher cela. La fin du jeune homme rêvant de devenir hunter pour se transformer en un être emplie de tristesse et de colère à l’égard de ceux qui lui ont retiré ce qui lui était précieux.

gon-colère

Gon n’a jamais été aussi furieux.

Un changement drastique

Lors de l’assaut du QG des Kimera, on a le droit à notre lot de duels somptueux. Pourtant, ce qui va attirer notre attention va être les retrouvailles entre Gon et Pitou. Furieux de ce qu’elle a fait à son ami de longue date, c’est la première fois qu’on voit ce joyeux luron exprimer une mine aussi sombre. Il va alors exiger de son adversaire qu’il soigne Kaito sous peine de subir sa rage. Malgré tout, celle-ci va le tromper en déclarant qu’elle en est capable. Rien ne peut rectifier ce qui fut fait à cette pauvre victime et c’est ce mensonge qui va être la goutte d’eau qui va faire déborder le vase. Déjà que l’on sentait une profonde tension et une ambiance oppressante depuis notre arrivée en ces lieux, ces quelques éléments vont finir de nous assommer. On ne peut alors imaginer la colère qui éclate en notre héros et l’on comprend tout à fait la détresse qui l’anime à cet instant. Les larmes qui coulent, son visage déformé par la haine vont totalement chambouler ce jeune adolescent qui n’est plus dans l’optique de sauver des vies. La seule chose qui compte à présent est de faire subir le pire des supplices à cet adversaire qui a osé s’attaquer à un de ses plus précieux camarades. Un revirement de situation tout à fait compréhensible, mais qui choque tout de même l’observateur que l’on est de par cette opposition qui s’effectue entre celui qu’il était il y a peu et ce qu’il est à cet instant.

Pour appuyer cet état de crise, le nen de Gon va totalement déborder de lui et lui permettre de faire appel à une technique que l’on n’avait jamais vu auparavant. Inconsciemment, celui se transforme et prend une apparence bien plus adulte. On est alors ébahi par l’aura de puissance qui se dégage de cet homme qui reste bien silencieux face à son opposant. Il n’y a même pas besoin d’une phrase pour comprendre que l’on a devant nous un être qui n’est pas là pour rigoler. Tout comme Pitou, on éprouve un profond frisson en contemplant la silhouette de cet individu qui n’a plus rien du petit garçon qui était à sa place il y a peu. C’est alors que la mêlée va finalement éclater et là encore on va avoir le droit à un sacré moment étant donné que Gon va clairement dominer son adversaire. Un rapport de force qui dénote totalement avec le fait que Pitou était considérée, jusqu’à présent, comme un adversaire redoutable. Cependant, elle ressent pour la seconde fois la peur face à ce monstre qu’elle a elle-même créée et qui, à ses yeux, à dû sacrifier quelque chose d’important pour acquérir un tel pouvoir. Le lecteur et spectateur se retrouve donc devant une terrible leçon que nous procure le cas de ce héros qui n’a alors absolument plus rien de celui que l’on a accompagné depuis le début de cette aventure. Un changement d’une efficacité redoutable de par le choc procuré et surtout de par tout ce qu’il signifie.

Rien que le fait d’assister à un tel bouleversement fait que cet instant reste gravé dans notre mémoire. Une confrontation qui va bien au-delà de ce que l’on pouvait attendre étant donné qu’il provoque quelque chose d’important au niveau de notre protagoniste. Une épreuve dont il ne va pas en sortir entier et qui va autant nous hypnotiser que nous faire frémir en montrant que même cet enfant souriant peut aussi sombrer dans les ténèbres et la noirceur. La disparition d’une seule personne va alors avoir des répercussions terribles sur l’ensemble de l’oeuvre.

gon-pleurs

Un passage qui veut tout dire.

Gon entreprend une nouvelle voie

Ce qui est fascinant, c’est que l’on a devant nous un combat qui est bien loin de se contenter de nous divertir et qui apporte des éléments bien différents des autres chocs que l’on a pu étudier. Après les souvenirs, l’émotion ou la symbolique, on s’attarde ici aux répercussions qu’un malheur peut avoir sur celui qui est sensé faire figure de lumière dans un récit aussi sombre. Gon, de par tout le travail qui est fourni auparavant, est avant tout un être pour lequel on a une profonde sympathie. Il a beau se retrouver dans de nombreuses situations précaires, on ne peut lui enlever son sourire et son envie de découvrir le monde. En réalité, ce petit bonhomme est l’image même de ce que peut être un Hunter et regroupe donc toutes les compétences nécessaires et surtout une personnalité correspondant parfaitement à ce métier. Malheureusement, tout comme on a pu être témoin à de nombreuses reprises tout au long de cette oeuvre, nous ne sommes pas dans un monde où l’aventure rime forcément avec rire et dépaysement. Il y a sans cesse cette aura mortelle qui plane autour de ceux qui entreprennent cette voie, et même pour tous les habitants de cet univers. Un environnement dangereux et sans pitié qui dénote totalement avec l’attitude désinvolte de notre ami.

On se disait alors qu’il allait pouvoir être préservé de cela et ce fut le cas à travers les multiples arcs narratifs que l’on a pu observer auparavant. Malgré cela, les Kimera Ants auront fini par être ceux qui auront réussi à briser cette joie de vivre dès lors qu’ils ont mis les pattes sur Kaito. Une histoire qui devient alors bien plus sombre et qui se termine par la chute d’un enfant qui entre totalement dans celui de ces adultes qui passent le plus clair de leur temps à essayer de survivre. Rien que par sa transformation, on sent que cette étape est franchie et que ce dernier a perdu quelque chose de très précieux en succombant à cela. Outre son espérance de vie, il y aussi une partie de lui qui s’est brisé et qui ne pourra sans doute jamais revenir. C’est là toute la subtilité, mais aussi la puissance de ce combat qui est plus une démonstration de force et de rage. Après le stade de l’excitation et de l’étonnement, on est obligé de s’attarder sur ce que tout cela signifie pour l’avenir de ce jeune hunter. Une menace qui aura fait énormément de victimes dont notre héros et qui montre que l’on peut tout à fait transformer un personnage joyeux et bon vivant en un protagoniste torturé, et cela, de manière cohérente et fascinante.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis sur cet affrontement et surtout ce que vous avez pu ressentir en le voyant. On a sans doute ici l’un des passages les plus marquants de par l’attitude badass de Gon, mais aussi et surtout de par tout ce que sa transformation représente. On est alors emporté par tous ces souvenirs de ce gamin souriant qui s’efface en un claquement de doigts pour ne laisser place qu’à une profonde envie de tuer son adversaire. On se retrouve donc dès demain pour le dernier article de cette semaine où l’on va trancher dans le vif du sujet.

2 Comments

  • Bravo pour cet article qui retranscrit très bien ce qui se joue dans cet affrontement.

    Quand je l’ai lu, je m’étais déjà fait en partie spoiler l’affaire et j’ai le sentiment que je l’attendais avec encore plus d’appréhension de ce fait. Comme c’est dit dans l’article, en tant que lecteur on sait bien que Kaito est bel et bien mort et de ce fait j’avais déjà une peine infinie pour Gon qui espérait pour rien…

    Mais lorsqu’il apprend la vérité et que sa rage se déchaîne, ça a été pour moi un déchirement, d’autant plus que dans le manga, le travail esthétique de Togashi est dingue. D’un côté son trait et la composition de ses planches fascinent et impriment la rétine , mais en plus il arrive à retranscrire visuellement toute la souffrance de Gon, notamment avec ses larmes et le regard impuissant de Kirua. Jusqu’à la perte de son bras qui ne lui procure même pas de douleur tant sa souffrance est déjà à son paroxysme.

    Pour toutes ces raisons, cette séquence est pour moi la plus marquante dans ce manga, et une des plus marquantes que j’ai pu lire dans un nekketsu !

    • EspritOtaku dit :

      On te remercie pour ce très beau compliment et on est heureux de savoir que cet article t’a plu !
      Ton analyse est tout à fait exacte et décrit bien ce que l’on peut ressentir alors que l’on partage une partie de la douleur de Gon.
      Un héros qui finit par sombrer dans le désespoir et qui n’a plus rien mise à part la haine et le vide qui ronge son coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *