Tokyo Revengers T7

Tokyo Revengers tome 7 : la guerre éclate

Alors que de nombreuses nouveautés ont fait leur apparition ces derniers jours, il ne faut pas oublier aussi toutes les suites que l’on pouvait attendre. Des lectures pouvant apporter énormément à un récit et qui peuvent ainsi enrichir une expérience déjà grandiose. C’est exactement le cas avec la licence que l’on va aborder aujourd’hui qui provient tout droit de chez Glénat. On parle bien sûr de Tokyo Revengers dont le septième tome est arrivé il y a peu dans toutes nos librairies. Autant le dire tout de suite, cette série est l’un de nos gros coups de coeur. On est donc toujours impatient de pouvoir se jeter de nouveau dans ce monde où les gangs font la loi. Pourtant, cette nouvelle excursion va aller bien au-delà de tout ce que l’on pouvait espérer. Un véritable coup de maître de l’auteur qui va autant nous émouvoir que nous offrir un spectacle absolument grandiose. Un passage qui a défilé à une telle vitesse et qui a pourtant su raconter tellement de choses à travers une confrontation dantesque et d’une grande importance. Le temps est donc venu d’assister à la conclusion de cet affrontement où le destin de nombreuses personnes est en jeu.

Le Valhalla contre le Toman

Tokyo Revengers T7-Mikey

Mikey a fort à faire !

Tokyo Revengers, imaginé par Ken Wakui, nous avait laissés sur un suspens insoutenable. En effet, le combat entre les deux groupes venait tout juste d’éclater. Alors que Takemichi sait pertinemment que cet événement d’une violence sans précédent va aussi jouer un grand rôle dans le bouleversement qui viendrait frapper le Toman. Malgré le fait de savoir ce qu’il va se passer, il se rend compte au beau milieu de ce chaos qu’il ne sait absolument pas comment éviter le pire. C’est un véritable enfer qui se passe dans ce lieu abandonné où le sang éclabousse le sol et les coups retentissent. Même pour une confrontation entre bandes rivales, cela dégénère très vite étant donné que ce choc a une saveur particulière pour Mikey et ses hommes. Prenant tout cela comme une affaire personnelle, il est prêt à se débarrasser de tous ceux qui se dresseront sur sa route si cela lui permet de récupérer ceux qui étaient autrefois ses frères d’armes. Au vu de la tâche qui l’incombe, celui que l’on surnomme Takemichou sait pertinemment qu’il lui sera pratiquement impossible de tout faire tout seul. Il faut dire que protéger Baji est loin d’être facile étant donné que ce dernier préfère faire cavalier seul et qu’il est si facile de le perdre de vue au milieu de tous ces gens.

En plus de cela, son chef s’avère en bien mauvaise posture face à un Kazutora qui est mû par une rancoeur grandissante à l’égard de cet homme qu’il respectait. Bien déterminé à en finir avec lui, celui qui roulait autrefois aux côtés de Mikey est prêt à tous les pires coups fourrés pour que toute cette histoire trouve sa conclusion aujourd’hui. Malgré déjà ces deux objectifs à réaliser, il y a surtout autre chose qui hante l’esprit de Takemichi. Il s’agit bien sûr d’une variable incertaine portant le nom de Kisaki. Celui qui se cache derrière tous les malheurs qui arriveront dans le futur n’a de cesse de manipuler son monde dans l’ombre. Ne sachant pas du tout ce qu’il pourrait faire pendant cette gigantesque baston, le jeune homme ne peut s’empêcher d’avoir une boule au ventre. Il est presque convaincu que peu importe le tournant que prendra cette mêlée, ce dernier finira par apparaître pour tirer la couverture sur lui. C’est ainsi que les hostilités viennent d’être lancés pour savoir qui l’emportera et surtout connaître ce qu’il arrivera au Toman concernant la direction qu’il prendra. La défaite est impossible à envisager, mais la victoire pourrait aussi être la cause d’un terrible drame qui détruira de multiples vies. Tout repose sur les épaules d’un garçon qui ne souhaite qu’avoir la force de protéger ses amis et celle qu’il aime.

Ce qui fait toute la subtilité, mais aussi la force de ce volume de Tokyo Revengers provient de la construction de cette bataille. Un combat qui n’est pas que spectaculaire, mais qui va aussi apporter énormément à la construction des divers personnages. Chaque action, chaque coup et chaque décision vont avoir une incidence tant sur le moment présent que sur le futur possible. On se laisse alors à imaginer tout ce que cela pourrait apporter pour l’avenir de nos jeunes protagonistes.

Un conflit aux nombreuses conséquences

Il est très difficile d’évoquer ce qui fait toute la magie de ce moment sans évoquer certains éléments directement rattachés à l’intrigue. Malgré tout, on peut tout de même aborder certains détails qui ont leur importance. Pour commencer, la tension de cet enchaînement de scènes propre à cette bagarre est savamment distillée. Ce qui semble n’être qu’une grosse mêlée à la base va peu à peu se transformer en un cauchemar qui va nous inquiéter de par sa tournure. En effet, on a beau être aux côtés de combattants redoutables et aguerris, on a presque la sensation qu’il pourrait perdre ici. Une chose qui nous semblait inconcevable notamment avec Mikey à leur tête. De ce fait, on a vraiment un poids qui pèse sur nous et nous ralentit dans notre lecture afin que l’on s’imprègne encore plus de ce qui se passe devant nous. Les coups reçus, les traquenards imaginés par l’ennemi ainsi que sa supériorité numérique vont clairement faire pencher la balance pendant toute la première partie du tome. Cependant, c’est dans ce semblant de défaite que se trouve tout le génie de l’auteur qui va profiter de cet écart pour faire mûrir ses personnages. Cela vaut autant pour Takemichi que pour tous ceux qui font partie du Toman. On est donc encore plus captivé par l’issue de ce combat qui nous délivre des actions mémorables.

Cependant, la profondeur du récit ne s’arrête pas là. Nous ne sommes pas uniquement devant une épreuve permettant de faire grandir nos amis. Tout au long de ce duel entre les deux groupes, la menace qui plane sur l’ensemble du clan de Mikey ne cesse de résonner en nous. L’effervescence et le chaos qui envahissent ce champ de bataille nous font alors avoir le même ressenti que notre héros. On est totalement perdu et l’on se demande bien où sont les acteurs de ce qui causera l’horreur se déroulant dans le présent. De ce fait, notre attention est constamment portée au-delà de l’objectif premier de cette guerre. Différents niveaux de lecture qui ne font que montrer tout le potentiel de cette saga et qui va atteindre des sommets dans le final de ce volume. On ne cesse ainsi de passer des réjouissances à la panique tout en ressentant une profonde tristesse à la vue de ces garçons qui luttent contre leurs vieux démons. On pourrait presque dire que le résultat de cette bataille est celui prévu, mais qu’il apporte tout de même de nombreux changements. Le lecteur prend alors conscience que changer le futur ne passe pas forcément par une modification radicale d’un événement. Certaines choses sont immuables, mais peuvent être amenées de manière à être vu différemment par ceux qui sont touchés par cela. Un véritable petit bijou d’écriture tout au long de cette escapade.

Tokyo Revengers ne s’arrête jamais de grandir. Ayant clairement pris le temps de poser les bases de son récit, celui-ci a maintenant pleinement pris son envol. On est complètement subjugué tout au long de ce face-à-face où l’on se demande sans cesse qui va vraiment l’emporter. De même, lorsque l’on se rapproche de la fin de ce conflit, on ne peut qu’être déchiré en voyant tout ce que cela a provoqué. Un scénario qui comble autant notre soif d’action que notre volonté de voir tous ces individus grandir et changer au fil des épreuves qu’ils doivent surmonter.

Tokyo Revengers nous met K.O

Tokyo Revengers T7-draken

Draken passe aux choses sérieuses.

Il est vraiment génial de pouvoir être le témoin privilégié d’un récit qui évolue sans cesse afin de pleinement s’épanouir dans les sujets qu’il souhaite raconter. C’est exactement le cas ici avec Tokyo Revengers qui nous délivre l’une de ses plus belles prestations. En réalité, si l’action trépidante propre à ce passage comble notre désir de combats épiques, on finit par voir bien plus loin que cette simple mêlée. Rare sont les titres à réussir à transmettre autant d’émotions et d’éléments servant son intrigue en seulement une confrontation. Le mangaka y arrive pourtant avec brio. En fait, on a beau assister à la fin de cette guerre entre les deux gangs, l’excitation ne redescend absolument pas. Tout simplement parce que tout ce qui est nous donné, et plus particulièrement dans les dernières pages, nous laissent présager d’un nouvel arc narratif encore plus pertinent à suivre. Rien n’est laissé au hasard et le fait même d’essayer de changer le futur va être amené d’une toute autre manière de façon à ce que le potentiel de cette oeuvre explose encore. On reste alors bouche bée et avec presque la larme à l’oeil en voyant tout ce qu’aura engendré ce choc entre deux bandes rivales animé chacune par des motivations qui leur sont propres.

Si l’on avait adoré toutes nos précédentes escapades dans l’univers de Tokyo Revengers, force est de constater que l’on tient, pour l’instant, le passage qui nous a le plus émerveillé. Un affrontement qui est bien plus que cela et où le stress est palpable. Avec des moments incroyables de la part de nos protagonistes, on observe tout cela en sentant un frisson d’excitation nous parcourir l’échine. La première grosse baston que l’on a pu voir impliquant de très nombreuses âmes et qui n’est qu’une porte d’entrée pour encore plus de moments de ce style. C’est donc avec une joie renouvelée que l’on recommande cette saga tout simplement bluffante. Alors que l’on aurait pu croire que tout serait là pour servir le côté épique de cette mêlée, l’auteur nous montre qu’il pense bien au-delà d’une simple volonté de mettre en scène des gens qui se cognent. Chaque élément est pensé pour transformer une simple lutte entre deux groupes en une guerre pouvant avoir un impact considérable autant sur le moment présent que futur. Bien évidemment, on ne peut s’arrêter de lire un tome sans se poser tout un tas de questions. Pour commencer, est-ce que l’avenir que Takemichi connaît va finalement se concrétiser ? Que provoquera l’intervention de Baji dans le coeur de Mikey ? Quel va être le plan de Kisaki pour s’emparer du Toman ? On va devoir prendre son mal en patience pour pouvoir connaître la réponse à tout cela.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti sur le septième volume de Tokyo Revengers. Avez-vous apprécié cette confrontation entre les deux clans ? Croyez-vous que tout va se passer comme l’avenir est censé se dérouler ? Pensez-vous que Takemichi a réussi à changer quelque chose de par ses actes ? Etes-vous convaincu que ce dernier peut réussir à se hisser au plus haut de ce groupe ? Quel est, selon vous, le plan de Kisaki ? Qu’attendez-vous pour la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre sur le sujet. 🙂

TOKYO REVENGERS © Ken Wakui /Kodansha Ltd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *