Swimming Ace

Swimming Ace tome 1 : retrouver sa passion d’antan

L’été a débuté et on peut déjà dire qu’il fait bien chaud. Quoi de mieux alors que de se réfugier dans quelques mangas permettant de s’évader et surtout de se rafraîchir. Heureusement pour nous, Pika a pensé à cela en nous proposant la semaine dernière leur toute dernière licence de leur collection sport addict. Répondant au nom de Swimming Ace, ce titre va avoir fort à faire étant donné que le genre du shônen sportif est particulièrement répandu et que les titres déjà bien installés sont déjà marquants. On vous le dit tout de suite, cette introduction à cette saga inédite a su nous proposer un voyage bien singulier que l’on n’espérait pas. Un récit qui se veut avant tout humain et qui va captiver notre regard de par les personnages qui portent à eux seuls toute l’oeuvre. Telle une bonne baignade par une telle chaleur, ce titre va donner naissance à un récit qui va nous emporter et surtout nous investir derrière ses protagonistes. Le temps est donc venu de se poser dans les gradins et d’assister à la naissance de nouvelles légendes.

Le prodige déchu

Swimming Ace-rencontre

Une rencontre qui va tout bouleverser.

Swimming Ace, scénarisé par Hajime Inoryu et dessiné par Renji Hoshi, nous permet de faire la connaissance d’Eiichirô. Ce jeune garçon tout à fait lambda passe son temps à profiter de ce que la vie peut lui offrir et à essayer de sortir avec sa meilleure amie. Un lycéen tout ce qu’il y a de plus banal au sein de l’établissement d’Oohama. Pourtant, celui-ci cache un secret qu’il ne souhaite absolument pas être dévoilé. Alors qu’il n’était qu’en primaire, ce garçon s’était avéré être un véritable prodige de la natation. A l’époque, sa taille et ses caractéristiques physiques lui avaient permis d’éclipser toute concurrence et tout le monde pensait qu’il était bien parti pour continuer ce sport au niveau professionnel. Malheureusement, les années passèrent et son physique ne changea absolument pas ainsi que son record. Ce qui était une exception devint la norme et il passa même en dessous des autres nageurs de son âge. Au vu de ce mur qui se présentait à lui et malgré toutes ses tentatives, il décida finalement d’abandonner le monde aquatique pour retrouver la terre ferme. Une décision qui le poussa à changer totalement de comportement et allant même jusqu’à provoquer chez lui une aversion pour son ancien domaine de prédilection.

Alors qu’il ne souhaite plus du tout avoir à faire avec ce sport qui a pris beaucoup trop de temps à ses yeux, une rencontre va venir bouleverser son quotidien. Un de ses camarades répondant au nom de Kôyô va l’observer et aller vers lui pour demander à cet ancien champion de l’affronter. Grand fan d’Eiichirô dans sa jeunesse, ce nageur avide de rivalité et de compétition souhaite ardemment se confronter à celui qui fut bien longtemps son idole. Alors qu’il refuse catégoriquement de le suivre dans son délire, notre jeune homme va peu à peu être rappelé par cet amour qu’il avait en parcourant ces nombreux mètres à la nage. Poussé aussi par Haru, l’amie qu’il aime depuis l’enfance, il va finalement accepter de reprendre du service sans savoir s’il pourrait oui ou non renouer avec cette ancienne passion. C’est donc un tout nouveau combat qui commence pour cet étudiant, mais qui n’aura pas à se confronter seul à l’adversité de sa taille. Il va maintenant pouvoir compter sur l’aide de ses amis afin de briser les chaînes qui le retiennent à son passé. Un grand plongeon pour ce dernier qui va devoir sauter le pas s’il souhaite pouvoir aller de l’avant et ne rien regretter plus tard.

Derrière son classicisme, Swimming Ace a de nombreux atouts à faire valoir. Le côté natation est ainsi traité sous un regard assez inédit et qui va permettre à l’ensemble de l’oeuvre de partir dans une direction surprenante. Au final, l’aspect sportif va s’effacer tout au long de ce premier volume pour laisser place à un côté très humain surtout dans la construction de nos protagonistes et notamment d’Eiichirô. Une virée pleine de douceur et qui va mettre en avant cette passion parfois dévorante qui peut laisser des traces en chacun de nous.

Un plongeon difficile à réaliser

Il est assez facile de pouvoir traiter d’un tas de sujets différents en prenant pour base le monde du sport. Que cela soit la volonté de gagner, de se surpasser, de vaincre ses doutes ou même de jouer sur l’humour, il existe mille et une façon de créer un récit sportif. Il est donc toujours intéressant de voir ce qui va être proposé et sur ce plan Swimming Ace parvient à proposer une histoire intéressante tournant autour d’un sujet précis. Il s’agit de celui d’avoir perdu sa confiance en soi suite à une prise de conscience. Sur ce point, la thématique est habilement traitée pour notre jeune nageur sur lequel repose de nombreux espoirs, mais qui ne veut plus en entendre parler. Il s’est tout simplement rendu compte qu’un mur se dressait devant lui et l’empêchait de dépasser ce fameux record qu’il tenait à l’époque en CM1. Des échecs à répétitions qui vont finalement avoir raison de sa détermination et surtout lui faire oublier l’essentiel. C’est là que l’on entre dans la partie captivante de ce conte. Pendant une bonne partie de notre lecture, on voit un jeune homme qui s’est laissé emporter par tout ce que l’on misait sur lui et qui en a oublié ce qui faisait qu’il aimait être dans l’eau. Un plaisir innocent qui lui permettait totalement de se libérer. C’est à travers la compétition que son esprit s’est retrouvé bloqué et que cette fameuse barre à franchir lui semblait si lointain.

On comprend alors bien mieux toute la personnalité de notre héros et surtout ce qui le pousse à se tenir loin des bassins. Malgré tout, l’intervention des autres membres du club de natation va avoir raison de lui et le pousser à affronter ses vieux démons. C’est à ce moment précis que l’on peut entrevoir toute la richesse des personnages qui ponctuent cette oeuvre. Derrière leur caractère pouvant sembler caricatural de ce genre d’histoire, on finit par observer une véritable camaraderie naître et qui va pousser l’ensemble du groupe à non seulement s’améliorer, mais surtout à rire et à s’amuser une fois dans l’eau. Swimming Ace va alors prendre une tournure inattendue. En effet, alors que l’on a souvent l’habitude de voir des gens s’entraîner à fond pour une compétition, ici c’est presque l’effet inverse qui a lieu. On a beau savoir qu’ils vont devoir se confronter à d’autres équipes, l’ambiance se veut avant tout bonne enfant afin de montrer que le plus important est surtout d’aimer ce que l’on fait. Un message connu de tous, mais qu’il est bon de rappeler et sur ce plan-là, ce manga y arrive parfaitement. En tant que lecteur, cela nous donne encore plus envie de soutenir cette équipe et de continuer à les voir sourire en pratiquant une activité qui les passionne.

Swimming Ace est donc bien loin d’être un énième shônen sportif comme on peut avoir l’habitude d’en lire. Bien sûr, la construction narrative suit des codes bien établis et fait que l’on a la sensation de marcher en terrain connu. Pourtant, au-delà de cet esprit compétitif se cache une ode à la passion que l’on peut avoir. Cela est expliqué à travers la nage, mais cela pourrait autant s’adresser à n’importe quel autre sujet. Un traitement qui attire notre regard et nous pousse à vouloir assister à la suite.

Swimming Ace met le rêve à l’honneur

Swimming Ace-nage

La passion avant tout.

Il est clair que l’on pourrait aisément penser que Swimming Ace est un titre pouvant rapidement se fondre dans la masse. En effet, à première vue rien ne semble le différencier des autres alors qu’en réalité, il y aussi beaucoup de choses à dire sur ce qui le constitue. On a vraiment passé un bon moment en compagnie de cette team qui, contrairement à ce que l’on a l’habitude de voir autre part, avance tout en essayant de garder le sourire. C’est en tout cas le ressenti que l’on a lorsque l’on termine cette introduction qui nous donne du baume au coeur. Un manga qui souhaite avant tout nous faire passer un bon moment et qui y arrive avec beaucoup d’aisance. On apprécie notamment tout ce qui touche à l’humain au sein de ces pages. Que cela soit les relations entre les divers protagonistes, les doutes propres à chacun, l’humour qui se dégage de leurs échanges et surtout le message véhiculé, tout est amené de manière à renforcer l’enthousiasme que l’on a lors de notre lecture. Une série qui ne révolutionnera pas le genre, mais qui n’en a pas besoin. L’auteur a délivré une prestation captivante et qui surtout va nous amuser. Pendant quelques minutes, on s’évade totalement et l’on s’imagine au bord du bassin à encourager nos nouveaux compagnons.

On recommande donc chaudement ce premier contact avec l’univers de Swimming Ace. Une lecture qui convient parfaitement à l’été et nous offre une petite bouffée d’air frais fort plaisante. Si vous aimez les récits sportifs qui ne se prennent pas la tête et souhaitent simplement vous offrir une aventure chaleureuse et joyeuse alors cette licence devrait répondre à vos attentes. On est très curieux maintenant de voir comment la suite va faire évoluer l’histoire et surtout de voir si la compétition prendra le pas sur l’amusement que ce club peut ressentir en se laissant bordé par l’eau. Au milieu de toutes ces oeuvres à la fois sombre, violente et où l’action prédomine, cela fait du bien de pouvoir se poser et respirer un peu en compagnie d’acteurs dont on apprécie de les voir s’entraider. Bien sûr, on ne peut laisser une nouvelle série sans évoquer les quelques questions qui peuvent trotter dans notre tête et nourrir notre curiosité pour les prochains tomes. Est-ce que Eiichirô parviendra à franchir cette barrière qui l’a tant fait cauchemardé ? Comment va se conclure l’affrontement qui s’annonce au loin ? Notre quatre nageurs parviendront-ils à transformer leur amitié en un parfait travail d’équipe ? Il faudra être un peu patient pour savoir si cela finira sur une bonne note ou si nos camarades couleront désespérément.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Swimming Ace. Avez-vous apprécié la galerie de personnages qui nous est présentée ? Pensez-vous que l’on pourra voir notre jeune prodige de la natation franchir le mur qui le hante tant ? Quel est, selon vous, la vraie raison qui doit le pousser à continuer ? Croyez-vous qu’il finira par conquérir le coeur de son amie d’enfance ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de ce sujet. 🙂

© 2014 Hoshi Renji / Inoryu Hajime, Kodansha

2 Comments

  • J’ai aussi beaucoup aimé ce premier tome qui pose une belle ambiance et des personnages attachants.
    Je trouve comme toi le questionnement sur la passion du personnage principz très réussi.

    Et le character design global et les liens qui se tissent dans le groupe ont terminé de me conquérir !
    J’en attendais une petite lecture sympa et finalement, c’est bien plus que ça !

    • EspritOtaku dit :

      J’ai eu le même ressenti que toi, car je me disais que cela allait être la petite lecture détente sans forcément de grosses attentes.
      Ce fut finalement une excellente surprise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *