Le puissant dragon Vegan

Le puissant Dragon Vegan tome 1 : le début des ennuis pour cet être paisible

C’est un nouveau jour qui commence et on s’est dit que l’on allait tenter de vous donner le sourire en vous parlant d’un titre pour le moins hilarant. Comme on le sait, l’humour est un genre bien particulier et qui est très complexe à faire durer dans le temps. Il faut sans cesse éviter la redondance et à ce que l’aspect drôle puisse parler au plus grand nombre. On peut compter un nombre incalculable d’oeuvres ayant choisi d’emprunter ce chemin, mais qui ne sont pas forcément arrivé à ce qu’il voulait. Malgré tout, on a quand même parfois le droit à de belles surprises et c’est le cas du manga dont on va parler aujourd’hui qui nous provient de chez Soleil Manga. Il s’agit du Puissant Dragon Vegan dont le premier tome est arrivé il y a seulement quelques jours. Rien qu’à son nom, on se doute déjà que l’on va avoir devant nous une série qui ne cherche pas à se prendre au sérieux. Pourtant, cette lecture aura été bien plus intéressante qu’on ne l’aurait imaginé étant donné que l’humour n’est qu’une partie de ce récit qui cache bien d’autres atouts. L’heure est donc venue de croiser la route d’une petite fille obstinée et d’un dragon atypique.

Ne jamais se fier aux apparences

Le Puissant Dragon Vegan - rencontre

Une rencontre fatidique.

Le puissant Dragon Vegan, scénarisé par Kaisei Enomoto et dessiné par Murokouichi, nous plonge dans un monde d’heroic-fantasy où l’on fait la connaissance d’un imposant dragon. Alors que tout le monde craint ces créatures à la fois dangereuses et spectaculaires, il arrive que l’on tombe sur une exception. C’est le cas de celui-ci qui a passé 5000 ans à vivre paisiblement loin du tumulte du reste du monde et à se sustenter à travers diverses plantes et de l’herbe. Tandis qu’il profite pleinement de ce quotidien sans ennui ni problèmes, il va finir par faire une rencontre qui va totalement chambouler son existence. En effet, une jeune fille répondant au nom de Reiko va se présenter devant lui. Elle s’avère être un sacrifice pour le village voisin qui craint la puissance de cet être qui sommeille non loin de chez eux. De plus, tout le monde est persuadé que cette créature n’est autre que Reivendia le légendaire “dragon maléfique”. Une surprise de taille pour ce monstre qui ne veut absolument rien avoir à faire avec toutes ces histoires. Après tout, il n’a absolument aucune force, est dénué de pouvoir et ne sait même pas voler. Un bien triste constat pour un être sensé être aussi majestueux et qui est en réalité l’exacte opposée de ce que l’on attend de lui. Il va alors décider d’expliquer au mieux qu’il n’est pas le dragon qu’elle recherche.

Malheureusement pour lui, il s’avère que Reiko est ce que l’on appelle communément une personne butée. Elle est persuadée que se tient devant elle cette figure mythique et souhaite à tout prix accomplir le rôle qui lui a été attribué. Un sacrifice pour le moins obsessionnel qui risque fort d’attirer de nombreux ennuis à son interlocuteur. Ce dernier ne peut décidément pas accepter de dévorer cette petite fille étant donné que cela irait à l’encontre de son mode de vie. Il va donc trouver une alternative qu’il pensait être convenable, mais qui pourrait bien l’entraîner sur une pente encore plus glissante. Sans le savoir, il s’apprête à embarquer pour une aventure qu’il aurait préféré ne jamais vivre. Une épopée où le seigneur dragon et son nouveau sujet vont devoir parcourir le monde pour contrer le roi des démons. Rien qu’à cette idée, notre cher ami risque fort de faire une grave crise d’angoisse. Il peut à présent dire au revoir à son petit train train quotidien, car maintenant il va devoir se frotter à des obstacles et des adversaires redoutables. Mais comment faire face à de tels défis lorsque l’on a absolument aucune force et que l’on est constamment poussé par une jeune fille qui a des étoiles plein les yeux ? Un long et périlleux calvaire attend ce duo pour le moins atypique et qui est sans cesse obligé de progresser à cause de l’entêtement d’une certaine personne.

Si l’on peut se douter, au vu du synopsis, que Le puissant Dragon Vegan est une oeuvre se tournant avant tout sur l’humour, il serait dommage de la cantonner à seulement cela. Bien au contraire, derrière les situations drôles et le contraste qui se joue au sein de ce binôme se cache un récit pouvant avoir un très bon potentiel à l’avenir. En se lançant dans cette lecture, on a pu découvrir un univers pleins de promesses et pouvant offrir un mélange savoureux entre comédie et action. Un ouvrage aux multiples facettes et qui cache bien son jeu pour mieux nous surprendre.

Une comédie aux nombreuses surprises

Il n’y a pas à tergiverser, Le puissant Dragon Vegan est une comédie particulièrement efficace dans son humour. Le fait de prendre une figure aussi emblématique que cette créature légendaire et de la transformer en un monstre végétarien qui souhaite juste vivre paisiblement est bien amené. On apprécie énormément ce décalage qu’il y a entre ces deux images, mais c’est aussi tout ce qui va graviter autour de lui qui va faire la force de ce récit. En effet, ce premier tome ne serait pas aussi impactant sans la présence de cette jeune demoiselle qui va accompagner notre ami tout au long de cette lecture. L’absurdité de ses réactions et surtout son obstination à croire ce qu’on lui dit transforme chacune de ses prestations en un spectacle désopilant. On prend vraiment beaucoup de plaisir à observer les interactions au sein de ce duo ainsi que leurs agissements envers les personnes qui les entourent. Le tandem que l’on voit naître est clairement l’une des grosses forces de ce titre qui souhaitent vraiment avoir deux extrémités à travers ces deux personnages. Pourtant, comme dit un peu plus tôt, il serait dommage de résumer ce conte à une succession de gags qui fonctionnent. En réalité, il y a bien plus de choses à dire sur l’univers qui nous est offert et les mystères qui englobent cette histoire.

Alors que l’on pensait que l’on aurait le droit à un scénario misant avant tout sur l’aspect comique comme il peut y avoir dans les deux autres oeuvres impliquant un dragon de l’éditeur, la réalité est bien différente. Il y a une véritable volonté de raconter quelque chose de plus grand de par le contexte de la série. Les rires que l’on a en parcourant ce premier volume sont aussi accompagnés d’interrogations sur ce que l’on observe. Plus on avance dans cette épopée et plus notre horizon s’élargit pour nous montrer qu’il y a bien plus d’enjeux que l’on pourrait l’imaginer. D’ailleurs, il va très vite être question d’une force colossale imprégnant l’un de nos deux comparses. On se retrouve alors interloqué par l’origine de tout cela et l’auteur parvient habilement à jouer de cela pour renforcer la comédie tout en apportant plus de secrets à son manga. Le lecteur est donc constamment en train de jongler entre le plaisir immédiat que nous procure le ton décalé du puissant Dragon Vegan et la réflexion sur ce que pourrait devenir cette série sur le long terme. On ressent donc totalement la volonté du mangaka de faire grandir son histoire tout en conservant ce divertissement qui fait l’âme de cette série. C’est donc une expérience littéraire qui va bien au-delà de ce que l’on pouvait attendre et qui surtout promet de belles choses pour la suite de ce périple où les forts ne sont pas forcément ceux que l’on imagine.

Le puissant Dragon Vegan a beau se poser sur un contexte délirant, le manga parvient rapidement à poser ses marques et surtout à étendre son environnement. On n’est pas seulement dans le décalage entre la vision que l’on a normalement d’un dragon et celui que l’on a devant les yeux. A travers ce premier volume, de nombreuses questions sont soulevés et amènent un grand intérêt pour la suite de cette série. L’humour et les situations désopilantes s’occupent de nous amuser et de nous divertir afin que l’on soit encore plus sensible à ce qui se joue en arrière-plan.

Le puissant Dragon Vegan déploie ses ailes

Le Puissant Dragon Vegan - ennui

Le début des ennuis.

Après Jeune dragon recherche appartement ou donjon et Le Dragon et la Nonne, l’éditeur nous propose un autre récit autour de ces créatures majestueuses sans que cela ne donne l’impression d’un déjà vu. En effet, Le puissant Dragon Vegan parvient autant à se différencier de ses comparses de par cet élément propre à notre époque et qui va en totale opposition avec l’image que l’on a d’un dragon que par les mystères qui entourent ce récit. Autant le dire tout de suite, on a vraiment pris beaucoup de plaisir à suivre les mésaventures de notre protagoniste et de sa camarade. Il faut dire que la dualité entre ces deux personnages est parfaitement retranscrite de manière à ce que l’on ne puisse s’empêcher de rire et sourire au vu de leurs échanges. Les quiproquos, les tentatives de raisonnement de notre grand lézard et l’obsession de Reiko sont justes hilarants et nous font passer un merveilleux moment. Ainsi, cette introduction accomplit avec brio sa tâche primaire qui est de nous divertir, mais elle parvient aussi à repousser nos attentes en nous montrant qu’il y a aussi d’autres choses à raconter avec ce tandem. Une aventure littéraire qui sait comment capter l’attention de son public tout en ne se prenant pas du tout au sérieux. Le genre de lecture qui fait du bien et nous permet aisément de nous évader.

Vous l’aurez donc compris, on recommande grandement ce premier volume du Puissant Dragon Vegan qui parvient à nous faire oublier tout ce qui nous entoure afin que l’on soit concentré sur ce spectacle comique. Si vous souhaitez avant tout vous détendre ou que vous cherchiez une série qui vous donnera le sourire alors ce manga devrait largement vous convenir. Que dire de plus sur ce titre si ce n’est que l’on adore observer notre cher dragon mettre tout en place pour éviter de se prendre la déculottée du siècle. Une approche qui permet de revisiter le mythe de ces créatures fantastiques et de leur donner un côté plus attachant et ainsi briser la menace qu’ils peuvent représenter. Outre cela, on tient aussi à souligner le fait que Reiko ajoute énormément de fun à cette excursion, car on apprécie tellement la voir se donner à fond dans le rôle qu’on lui a donné. S’il est difficile de se projeter vers l’avenir dans ce type de saga, on a quand même quelques questions qui nous trottent dans la tête. A quoi peut bien ressembler Reivendia ? Existe-t-il une seule chance pour que nos deux amis puissent s’occuper de ce roi des démons ? Quelle est l’origine du pouvoir qui semble sommeiller au sein de ce tandem ? On s’est tellement pris de sympathie pour eux que l’on a hâte de voir ce qu’il va advenir de leur équipe par la suite.

N’hésitez pas à partager votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume du puissant Dragon Vegan. Avez-vous apprécié l’humour propre à la série ? Trouvez-vous qu’il a suffisamment de potentiel pour avoir un récit qui dure ? Pensez-vous que notre cher sacrifice va révéler tout son potentiel prochainement ? A votre avis, qu’est-ce qui est à l’origine de sa puissance ? Selon vous, notre ami le dragon pourra-t-il retrouver sa quiétude ? Qu’attendez-vous de la suite de la licence ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour des premiers pas de cette série. 🙂

© 2018 Muro Koichi / Enomoto Kaisei, Square Enix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *