Slice of Life-T1

Slice of Life tome 1 : l’attrait des petits bonheurs de la vie

Vous le savez maintenant depuis toutes ces années, j’apprécie énormément quand une œuvre parvient à capter tout ce qui fait la beauté de la vie. Des mangas qui peuvent te donner le sourire juste en nous présentant un quotidien banal et pourtant si réjouissant. Très souvent, le genre de la tranche de vie peut paraître ennuyant pour certains ou peu enclin à l’évasion. Pourtant, il est fascinant de voir comment un artiste parvient à capter et représenter ces instants du quotidien pour nous faire voir des choses que l’on a trop souvent tendance à oublier. Dans ce domaine, certains auteurs ont su démontrer tout leur talent comme c’est le cas pour la licence dont on va parler aujourd’hui. Il s’agit de Slice of Life dont le premier volume est paru récemment chez Ki-oon. L’auteure de cette nouvelle saga n’est autre que celui derrière l’excellent Barakamon. Une référence à mes yeux en matière de lecture bienveillante et donnant immédiatement le sourire. Je ne pouvais donc qu’être impatient de voir ce que donnerait ce projet qui allait encore nous amener sur le terrain de prédilection de la mangaka. Le résultat fut juste bluffant pour bien des raisons. Le temps est donc venu de prendre quelques jours de repos à la campagne !

Un besoin d’inspiration

Slice of Life - mangaSlice of Life, imaginé par Satsuki Yoshino, nous emmène suivre le quotidien de Naruhiko. Cet homme tente de vivre de son mieux depuis dix ans à travers sa plume de mangaka. Un travail difficile dont il a pu s’ouvrir les portes grâce à ses premiers travaux amenant les lecteurs dans d’impressionnants récits de fantasy. Malheureusement, si ces derniers ont su lui faire accéder aux pages des magazines, les revenus sont bien loin d’être suffisants. Ainsi, il n’a aucune possibilité de quitter son île natale qui semble si éloigné de tout ce que la ville peut offrir. Désirant absolument se faire un nom et atteindre les sommets à travers l’une de ces histoires, il continue inlassablement de se triturer le cerveau malgré les échecs. Pour l’instant, il profite de l’ancienne maison de sa grand-mère pour en faire son atelier et la proximité de sa mère ainsi que l’aide de son assistant pour subvenir à ses besoins. Un état bien loin de ce qu’il pouvait espérer plus jeune quand il s’imaginait déjà être un auteur reconnu. La réalité fut tout autre même si ce souhait est toujours intact dans les tréfonds de son cœur. En plus de ça, son entêtement à vouloir ne faire que de la fantasy finit par brider sa créativité et à ennuyer son lectorat au fil des années. D’ailleurs, sa dernière série a encore connu un arrêt prématuré par manque de succès. Un ultime coup de massue pour Naruhiko qui n’arrive pas à comprendre ce qui peut bien bloquer. C’est alors qu’il décide sans réellement de conviction de tenter une nouvelle expérience.

Poussé par son assistant ainsi que son éditrice, il décide de partir sur une tranche de vie se passant nul autre que sur cet île qu’il a toujours connu. L’histoire de quatre garçons vivant des aventures banales durant leur quotidien dans cet endroit semblant couper du reste du monde. Un groupe uni par un profond lien d’amitié, mais qui ne revêt guère d’importance aux yeux de son créateur. Après tout, il est persuadé que personne ne pourra s’intéresser à la vie lambda de gens vivant sur ce petit bout de terre où tout le monde se connaît. Naruhiko est persuadé que tout ce qu’il entreprend à travers cette série inédite finira rapidement par s’effondrer tel un château de cartes. De plus, ce n’est pas ce qu’il veut dessiner et surtout que cela l’oblige à se documenter sur son environnement actuel alors qu’il a beaucoup de mal à sortir de son antre. Le stéréotype du mangaka restant cloîtré chez lui et qui pourtant va devoir peu à peu s’ouvrir au monde qui l’entoure. Cette nouvelle expérience pourrait bien être plus surprenante qu’il ne l’imagine. On ne sait jamais comment une histoire peut être perçue par les lecteurs avant que celle-ci ne soit finalement entre leurs mains. Le résultat risque alors fortement de surprendre cet ermite asocial cantonné dans son imaginaire. A travers cette simple histoire, c’est toute sa vision de la vie qui pourrait être bousculée. Peut être que c’était le déclencheur qui lui fallait pour exprimer tout son talent et surtout se transformer petit à petit.

Derrière son résumé assez classique dans la forme, Slice of Life déborde en réalité d’ingéniosité pour montrer tout l’attrait que l’on peut avoir pour le genre de la tranche de vie. En prenant pour personnage central un mangaka en recherche de notoriété, d’admiration et de succès, il y a une remarquable mise en abyme qui se fait entre le lecteur et ce premier tome. On a l’impression que le titre s’adresse directement à nous afin de montrer que la vie peut aussi regorger d’instants merveilleux si tant est que l’on prend le temps d’ouvrir les yeux. Tout cela passe par une narration maîtrisée de bout en bout par ce talent de l’auteure.

Une tranche de vie chaleureuse

Il y a énormément de choses à dire sur Slice of Life dont ce premier volume symbolise à merveille toute la maîtrise du genre de la part de la mangaka. Tout d’abord, il est ingénieux d’avoir fait de son protagoniste un mangaka en manque de reconnaissance. A travers lui, on veut nous exprimer ce rêve de gosse que l’on a de donner vie à des univers grandioses et fictifs, mais qui persiste avec les années. S’il est tout à fait important de garder cette envie de créer et d’imaginer des épopées fantastiques, le manga veut aussi nous montrer que s’évader n’est pas uniquement réservé à ce type d’œuvre. Bien au contraire, cette série, avant même de mettre à l’honneur cette île, est une ode à la diversité dans ce domaine où tout est possible. En voulant rester cantonné à son envie de faire de la fantasy, notre protagoniste limite sa vision du monde dont il a tant souhaité s’échapper. C’est justement en étant poussé à faire cette tranche de vie qu’il ouvre peu à peu les yeux sur les incroyables trésors qui existent sur cette île. Même si on est loin d’être face à des êtres surnaturels, il prend conscience que raconter un quotidien banal peut aussi être merveilleux quand on arrive à transmettre quelque chose à travers. On reste donc dans ces thématiques qui sont si précieuses aux yeux de l’auteure en montrant le charme de cette campagne par rapport à la grande ville. Un endroit où la convivialité est omniprésente et où une simple balade ou virée en mer peut devenir une épopée du quotidien. 

C’est ce qu’il réussit à nous raconter au contact de ces quatre personnages issus de son esprit, mais aussi de ses souvenirs. La narration est d’ailleurs très bien pensée étant donné qu’elle joue sur les deux tableaux pour nous raconter la vie sur ce morceau de terre. Là où cette introduction frappe aussi un grand coup, c’est sur l’évolution progressive de ce jeune mangaka. Il a beau être récalcitrant à sortir dehors pour se documenter, il va peu à peu apprendre à redécouvrir son lieu de naissance. Il se rend alors compte de la véritable beauté de ce lieu et à quel point ces petits moments fugaces qui composent cette existence paisible sont des expériences grandioses. Ce changement ne se fait pas en un claquement de doigts et c’est justement ce qui est intelligent. Cela permet une opposition plus longue et constructive de cette envie de faire de l’extraordinaire alors que la réalité peut aussi avoir son charme. C’est pour ça que Slice of Life réussit avec brio à véhiculer une bonne humeur importante. Dans une société où l’on est constamment en train de courir et où l’on peut être accablé par la pression et les mauvaises nouvelles, il peut aussi y avoir des moments de joie. Des instants qu’il faut chérir précieusement même s’ils ne sont pas exceptionnels. Un titre qui nous fait aussi réfléchir sur le fait que le manga peut aussi être un divertissement efficace quand il s’agit de s’évader à travers ce présent que l’on peut tous connaître et dont on ne fait malheureusement plus attention.

Slice of Life est ce genre d’œuvre où tu as le sentiment qu’il ne se passe pas grand-chose et où pourtant il est impossible de détourner le regard. Il y a tellement de chaleur humaine qui se dégage de cette saga que l’on se laisse totalement emporter par ce quotidien loin de la ville où le temps semble figé. A travers l’écriture du manga de notre héros, on ouvre les yeux sur cette petite île où les gens savourent chaque journée sans réellement penser à ce que l’avenir peut réserver. L’instant présent est sublimé pour créer une ode à ce bonheur que l’on peut tous trouver et qui est bien plus proche qu’on pourrait le croire.

Slice of Life apporte le sourire

Slice of Life - auteurJ’attendais énormément de Slice of Life au vu de tout ce qu’avait pu proposer Barakamon en matière de bonne humeur et de bienveillance. On a ici un récit très intelligent dans son écriture qui parle de pas mal de thèmes que l’auteure réussit à lier entre eux de façon brillante. L’idée d’avoir justement un mangaka qui s’enferme dans un genre qu’il aime, mais qui ne fonctionne pas sous sa plume est fantastique, car cela permet aussi d’aborder cet enfermement que l’on peut avoir parfois autour d’un style particulier. Ce manga est une invitation à découvrir d’autres choses qui vont peut-être devenir d’énormes coups de cœur ou même changer notre manière d’aborder le monde qui nous entoure. C’est exactement ce qui se passe au sein de ces pages par rapport à ce personnage qui arrive à la fois à être drôle et touchant. La mangaka n’a pas son pareil pour transformer un quotidien pouvant sembler banal et ennuyeux en un pur moment de partage et d’amusement. On nous montre justement que c’est dans cette normalité que peuvent se trouver d’incroyables trésors qui vont construire des souvenirs inoubliables. En plus d’être ingénieux dans l’écriture, ce manga arrive aussi à nous montrer toute la beauté de cette campagne et de ses habitants. Une tendresse et une bienveillance humaine qui déteignent sur nous afin de nous donner le sourire tout au long de cette lecture. Un petit bonbon qui reprend certains aspects de la plus grande série de l’auteure, mais en y amenant aussi des éléments inédits palpitants.

Je n’ai pas du tout été déçu par cette découverte de Slice of Life. Un premier volume qui s’est rapidement transformé en un énorme coup de cœur tant tous les messages transmis au travers de ces cases me parlent. Une envie de mettre à l’honneur ces lieux que l’on oublie trop souvent et qui pourtant peuvent offrir une forme de bonheur immédiat tant les liens entre les habitants sont forts. Une entraide qui ne peut que nous donner du baume au cœur. Un premier volume qui va aussi être l’occasion d’amener une vision captivante du manga où l’on peut croire que le succès est une affaire d’épopées grandioses alors qu’il s’agit surtout d’émotions transmises. Une très belle manière de mettre à l’honneur toutes les qualités d’une tranche de vie et le plaisir qu’il y a de suivre des personnages qui sont proches de nous. Un titre qui peut aisément parler au plus grand nombre au vu de ses qualités et surtout de ce qu’il raconte par rapport à la vie elle-même. Une formidable virée à la fois pittoresque et personnelle qui nous amène une lueur réconfortante. Bien évidemment, il est impossible de ne pas avoir quelques questions suite à cette lecture. Est-ce que notre jeune mangaka va finalement connaître le succès à travers ce nouveau projet ? Que va-t-il raconter par rapport à ses quatre protagonistes ? Va-t-il prendre conscience de ce qui est vraiment important dans la vie ? Que lui réserve son foyer comme nouvelles péripéties ? On a juste qu’une envie qui est de retrouver cet artiste et l’univers qu’il est en train de dessiner.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Slice of Life. Avez-vous été bercé par la tranquillité de ce lieu et ce que raconte notre protagoniste à travers son travail ? Est-ce que vous trouvez que ce récit arrive à dégager un charme indéniable sans avoir nullement à partir dans de la fantasy ? Avez-vous été touché par les nombreux messages qui sont véhiculés à travers ces quelques pages et le nouveau projet de ce mangaka ? Ce récit est-il parvenu à vous montrer toute l’importance d’une tranche de vie ? Qu’attendez-vous pour la suite de cette saga ? On reste à votre disposition pour échanger, discuter et débattre autour de ce sujet.

© Satsuki Yoshino / SQUARE ENIX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.