Warau-Salesman-New

Warau Salesman New : un vendeur pas comme les autres

Il est temps de débuter ce tour d’horizon des animes du printemps 2017 par un titre très étrange. Warau Salesman New, réalisé par le studio Shin-Ei Animation et disponible sur Crunchyroll en simulcast, est un anime atypique dès son premier épisode. Cet oeuvre particulière peut-elle séduire de par son histoire et son personnage hors du commun ? Il est temps de voir ce que nous réserve cet homme au sourire effrayant. Pactisé avec le diable n’est jamais une solution !

La satisfaction du client avant tout

Warau Salesman New-Fuguro

Que cache vraiment ce sourire ?

Warau Salesman New nous fait suivre la vie de Fukuzou Moguro. Ce vendeur ambulant est constamment à la recherche de nouveaux clients. Le service qu’il vend est d’ailleurs très particulier, car il offre la possibilité aux gens de satisfaire leur plus grand besoin. Il ne demande aucune somme d’argent en échange, la satisfaction de ses clients étant sa priorité. Cependant, malheur à ceux qui osent faire preuve de malhonnêteté en essayant de le berner. Fukuzou Moguro n’hésitera pas à reprendre ce qu’il vous a donné, réduisant à néant la vie de ce qui le déçoivent.

Les deux premiers épisodes qui sont sortis se déroulent de la même façon. Chacun traite de deux personnes qui croisent le chemin de notre vendeur ambulant. C’est donc l’occasion de voir en quoi consiste le talent de notre homme au sourire effrayant. Il n’y a pas vraiment de fil conducteur (en tout cas pour le moment) et l’anime devient une sorte de recueil de tous les clients qui ont côtoyé Moguro. Ce dernier fait tout pour combler la fêlure que chaque personne possède en eux.

Malgré son design très “enfantin” et sa narration très particulière, Warau Salesman New traite de nombreux sujets de sociétés. Cette opposition entre la patte graphique du titre et les thèmes abordés offre un contraste des plus singuliers.

Une oeuvre sombre à l’animation cartoonesque

Ce qui peut choquer en premier vient du design des protagonistes. Ces derniers sont en effet très cartoonesque et font opposition à l’univers parfois sombre de l’anime. On ressent vraiment l’aspect graphique que l’on pouvait retrouver dans les anciennes séries tel que Doraemon ou Osomatsu san. Cette facette très particulière de l’animation pourrait en rebuter certains mais si l’on porte son regard au-delà, c’est un titre véhiculant des sujets des plus sérieux. Toute l’œuvre est emplie d’une certaine noirceur qui arrive à être désamorcé de par son aspect graphique.

Les personnes qui croisent la route de Moguro sont souvent de simples salariés. Ne supportant plus leur quotidien que ce soit au travail ou dans leur vie personnelle, ils rêvent de pouvoir profiter d’un moment rien qu’à eux. C’est souvent à cette occasion que notre vendeur fait son apparition. Ce titre évoque le mal-être des petits gens dans le monde professionnel, mais aussi envers eux même. L’œuvre est une satire des différents aspects de l’être humain ainsi que sur la société qui influence notre façon d’être. Au final, cet anime est emplie d’un certain réalisme qui nous fait oublier le design cartoonesque des personnages.

Alors que dire de Warau Salesman New ? Par de nombreux aspects, le titre peut être rebutant et aura du mal à séduire la majorité des spectateurs. Cependant, le titre possède certaines qualités qui ne sont pas à exclure et qui peuvent donner envie de se lancer dans la série.

Avis sur Warau Salesman New

Il est, bien sûr, difficile de se faire un avis avec seulement deux épisodes. Il est cependant intéressant de voir si l’œuvre arrive à nous accrocher suffisamment pour donner envie de voir la suite. Warau Salesman New est très difficile à cerner et ne plaira pas à tout le monde de par son esprit cartoonesque et son manque de fil conducteur. On se demande d’ailleurs si toute la série sera organisée de la même narration avec deux cas étudiés par épisode. Il faut espérer que le titre ne devienne pas trop redondant et arrive à se renouveler suffisamment pour accrocher encore plus le lecteur. De plus, on ressent un certain déséquilibre dans les différentes transactions effectuées par Moguro.

Malgré tout, l’œuvre arrive à décrire avec un humour noir certains gros problèmes de la vie en société et notamment au Japon. Ce traitement de ces problèmes est assez bien orchestré et nous permet de nous surprendre à chaque dossier que traite notre homme d’affaires. De plus, le personnage de Moguro est des plus intéressant même si son design (et surtout son sourire) peut troubler au premier abord. On a envie d’en découvrir un peu plus sur ce vendeur aux techniques hors du commun. Un titre qui ne plaira pas forcément à tout le monde, mais qui peut arriver à surprendre si on lui en laisse l’opportunité. En espérant, bien entendu, que la narration et le rythme des histoires s’intensifient pour garder le spectateur en haleine. Je vous donnerais mon avis final une fois la série terminée.

En attendant, n’hésitez pas à partager votre opinion sur les premiers épisodes de cette série ainsi que vos impressions concernant Moguro et son service si particulier 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *