sacred beasts-tome 3

To The Abandoned Sacred Beasts tome 3 : le retour de la guerre

Dans le monde otaku, il existe bon nombre d’œuvres qui arrive à nous toucher profondément. Aujourd’hui, on reparle d’un de ces titres qui nous plonge dans un univers où la tristesse et la peur sont les maîtres-mots. Il s’agit de To The Abandoned Sacred Beasts, édité chez Pika, qui revient à travers un troisième volume. Après avoir posé une atmosphère pesante et captivante, j’étais curieux de voir comment allait évoluer l’intrigue. Ce nouveau tome suit le chemin tracé par ses prédécesseurs tout en introduisant bon nombre de nouveaux éléments pertinents. On peut le dire tout de suite, cette nouvelle excursion est aussi, voir même plus, puissante que ce que l’on a pu vivre auparavant. L’histoire prend une toute nouvelle tournure et on ressent toute la pression et le danger qui pèse sur les personnages. J’espère que vous êtes prêt à repartir à la chasse aux êtres divins !

La naissance d’un nouvel état

Sacred Beasts-état libre

Une nouvelle force entre en jeu !

To The Abandoned Sacred Beasts, imaginé par Maybe, nous avait laissé sur un terrible incident. En effet, Hank n’avait pu se retenir suite à sa rencontre avec son ancien camarade Kane. Prenant sa forme de loup-garou, l’ancien chef des divins détruisit la ville de Whitechurch. Charlotte dut regarder cet affreux spectacle, totalement impuissante face à la rage qui consumait son ami. Ce troisième tome reprend le cours des événements un an après cette terrible tragédie. Suite à cela, beaucoup de choses ont changé à travers le pays. Tout d’abord, Kane a réussi à regrouper les différents divins errants ainsi que des anciens soldats de la précédente guerre. Avec cette nouvelle armée, le vampire a déclaré officiellement la fondation d’un nouvel état indépendant. Face à cette nouvelle menace, les forces du nord et du sud de Patria se préparent à une guerre imminente.

Tandis que les gouvernements cherchent des solutions pour venir à bout de ce nouvel adversaire, la jeune Charlotte a décidé de rentrer chez elle. Il ne s’agit que d’un court passage dans sa ville natale afin de se recueillir sur la tombe de son père. Sur ses pas, elle ressent encore toute la douleur et la peur qu’a pu infliger son géniteur dans le cœur des villageois. Malgré tout, Charlotte continue d’avancer et se rappelle alors l’origine de sa quête de vengeance. Revoyant les images d’Hank abattant le seul parent qui lui restait, la demoiselle comprit les raisons du traqueur de divins. Elle se demande à présent où ce dernier a pu aller. Tandis qu’elle est perdue dans ses pensées, Lisa arrive et annonce que les renforts sont arrivés. Il s’agit du tout nouveau bataillon de répression des divins dirigé par le jeune Claude Weezers. Leur venue signifie qu’une des bêtes légendaires se trouve non loin. La traque est sur le point de reprendre tandis que le sang et la mort s’apprête à nouveau à marquer le pays.

Sacred Beasts continue de toucher le public en s’attardant toujours plus sur le destin de chacun de ses personnages. Le récit qui nous est conté ne cesse d’étendre la noirceur de ses propos et la détresse que peut ressentir chaque camp.

La détresse du guerrier

Plus on avance dans le récit et plus la noirceur de Sacred Beasts oppresse le lecteur. Si l’univers est toujours teinté d’une sinistre ambiance, on sent dans ce tome qu’il n’y a quasiment aucune source de joie. Cela est d’autant plus vrai pour les différents protagonistes que l’on suit. En tant que spectateur de cette toile qui se dessine, on ne peut s’empêcher d’être triste envers ces êtres divins devenus des monstres à abattre. C’est notamment le cas du personnage de Sirène qui ne semble aucunement néfaste. Elle souhaitait juste pouvoir chanter de nouveau pour redonner le sourire. Cet attachement que l’on éprouve pour ces divins est ce qui fait que l’on est effondré par leur disparition. C’est encore une fois un magnifique travail d’écriture qui est effectué pour chaque habitant de ce monde. On sait qu’ils peuvent être dangereux et pourtant, une fois qu’on les connaît, ils font preuve d’une humanité bouleversante.

Cependant, ce tome n’applique pas cette détresse uniquement à ces ennemis. En effet, les individus que l’on suit s’avèrent également torturés. Cela est d’ailleurs bien plus présent dans ces chapitres que les précédents car Hank n’est plus là. Ce dernier, même s’il était affligé de devoir tuer ses anciens camarades, était pour le lecteur une petite source de réconfort. Il agissait comme un guide qui permettait à Charlotte, mais aussi au lecteur de comprendre l’intérêt de sa mission tout en y apportant une grande sensibilité. À présent, il est lui-même une proie et ne fait que de très brèves apparitions dans ces pages. Cette absence accentue l’atmosphère terrifiante qui est en train de se dessiner. On voit le point de vue de chacun et leurs visions ont beau être différentes, elles sont compréhensibles. C’est cette opposition entre des convictions fortes et le fait de vouloir survivre qui provoque ce torrent d’émotions. On regarde impuissant tous ces êtres se déchirer tandis que les tambours de guerre commencent à résonner. Un récit bouleversant qui va bien plus loin qu’un simple manga où action et fantasy se rencontrent.

L’autre point qui change totalement dans ce tome de Sacred Beasts est la portée de la traque. Du fait des récents événements, celle-ci prend une ampleur bien plus grande.

Une traque à plus grande échelle

Sacred Beasts-troupe destruction divins

L’armée décide d’intervenir

Dans les deux premiers tomes de Sacred Beasts, la chasse de Hank avait un côté très personnel. Si les divins pouvaient causer des soucis, ils n’étaient pas ouvertement traqués par le gouvernement. Le début du récit était donc comparable à un voyage comprenant juste notre loup-garou et Charlotte. On faisait fi de ce qui pouvait se passer en arrière-plan de la lutte de ces deux compagnons. Cependant, Kane a totalement chamboulé le cours des choses. Du fait de son objectif et de la création de son état indépendant, il a attiré le regard du reste du monde dans sa direction. Voyant les troupes qu’il avait réunies ainsi que ce dont il était capable, la peur commence à se répandre à l’ensemble du pays. Le danger n’est plus restreint qu’à certains cas isolés, mais à une échelle nationale. C’est ainsi que cette nouvelle excursion introduit un nouvel arc narratif où le destin du pays tout entier est en jeu.

Les risques ainsi que les enjeux sont bien plus grands et on se rend compte que tout peut éclater d’un instant à l’autre. Si l’histoire nous retient déjà de par la charge émotionnelle qu’elle dégage, elle nous prend maintenant aux tripes par rapport à ce qui est en train de se jouer. De plus, plusieurs questionnements viennent titiller notre esprit par rapport à divers aspects de cette guerre. Cela concerne autant certains personnages que les réelles motivations de Kane qui restent, pour l’instant, floues. On se retrouve donc face à une œuvre qui commence à prendre de l’importance au niveau de son intrigue et qui fascine notre regard. L’ensemble du récit est maîtrisé et l’on est totalement immergé dans ce qu’il souhaite nous conter. Alors que les blessures de la première guerre sont encore fraîches, le pays risque bien de sombrer une fois de plus dans le chaos.

Au final, Sacred Beasts prouve qu’il maîtrise totalement son sujet. Que cela soit l’émotion ressentie ou bien l’intérêt grandissant de l’intrigue, tout est là pour capter notre attention.

To The Abandoned Sacred Beasts maintient son emprise

Je le reconnais, j’ai été totalement séduit par ce nouveau pan de l’histoire de Sacred Beasts. On retrouve tout ce qui fait la force des premiers tomes, mais englobé dans une intrigue bien plus développée. L’ensemble des personnages sont attachants et disposent d’un background qui est propre à chacun. On sent que les auteurs ont souhaité que l’on ressente un vrai sentiment d’affection pour chaque être que l’on croise. De plus, ils arrivent à établir une ambiance servant parfaitement les différents sujets traités. Le récit ne laisse que peu de place à la joie et apporte une vraie réflexion sur le désir de vivre de chacun. La justesse du message porté par les divins fait que l’on ne sait quel camp choisir. La confrontation qui se joue dans notre esprit prouve que cette œuvre réussit à merveille son objectif.

Je pense que vous l’aurez compris, Sacred Beasts est un coup de cœur qui mérite d’être lu. Esprit Otaku vous recommande donc grandement cette série. Elle saura plaire à ceux cherchant un récit véhiculant de puissantes thématiques. De plus, les amoureux du début de la saga seront eux aussi comblés. Un manga que je conseille de lire, car il est capable de faire ressentir un large panel d’émotions. Cette lecture promet de très grosses surprises pour la suite et j’espère qu’elle continuera sur sa lancée. On ne peut s’empêcher de terminer ce tome en se demandant comment se passeront les retrouvailles entre Hank et Charlotte. Le destin funeste accompagnant les divins continuera-t-il d’étendre ses victimes ? Quels sont les véritables plans de Kane pour l’avenir ? Autant de questions dont il faudra attendre les réponses dans le prochain tome !

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre avis sur ce troisième volume de Sacred Beasts. Avez-vous été touché par le combat de ces êtres divins dans le seul but de pouvoir vivre paisiblement ? 🙂

© Maybe / Kodansha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *