Vers l'Ouest

Vers l’Ouest tome 1 & 2 : une épopée divine

L’heure est venue pour Esprit Otaku de reprendre son baluchon afin de continuer son exploration. Même s’il existe une infinité de mondes à parcourir, on ne cessera jamais cet éternel voyage. Le premier arrêt que l’on fait pour 2018 est un titre qui a tout pour faire plaisir. Il s’agit d’un manhua dont je voulais vous parler depuis longtemps. Cette œuvre est Vers l’Ouest, édité chez Urban China. Nous plongeant dans un univers où les mythes deviennent réalités, l’aventure que l’on suit est tout simplement grandiose. À travers une esthétique éblouissante et un récit à la fois épique et touchant, ce titre est une expérience qui fut inoubliable. Il est grand temps de suivre une fuite dans l’espoir de sauver le monde de sa destruction.

Le retour de la flamme sacrée

Vers l'Ouest-armée du ciel

L’armée du ciel s’apprête à passer à l’action !

Vers l’Ouest, imaginé par Zheng Jianhe et Deng Zhihui, est avant tout un hommage à l’un des classiques de la littérature chinoise. En effet, le récit conté sert de suite au célèbre ouvrage “La Pérégrination vers l’Ouest”. On se retrouve propulsé dans une Chine où les démons, les dieux et les humains se partagent le pays. Le lecteur suit ainsi Loup Blanc, un jeune démon ayant été sauvé par le roi-dragon et sa famille. Depuis maintenant seize ans, celui-ci sert humblement ses protecteurs. Malheureusement, une puissance sans précédent va bientôt s’abattre sur le peuple dragon. Le chemin doré des nuages vient de faire son apparition. Cette route céleste conduit l’armée du ciel droit vers le mont Tian Yu. Les dieux descendent sur Terre afin d’arracher un artefact de grande valeur au roi-dragon qui n’est autre que la flamme sacrée. Le ciel s’assombrit tandis que les deux armées se font face. Les envoyés du dieu Shakra ordonnent que la flamme leur soit rendue sous peine de devoir éliminer chaque habitant du mont.

Malgré l’écart de puissance évident, le souverain de Tian Yu et les siens sont prêts à prendre les armes. La bataille est donc inévitable et l’armée du ciel commence alors sa charge. Face à eux se dresse un mur de guerriers talentueux repoussant avec force l’invasion ennemie. Malheureusement, même si les dragons semblent l’emporter au départ, le cours du combat va changer brutalement. Le roi-dragon finit par être vaincu et la défaite semble imminente. Devant cette situation de crise, Shou, le fils du souverain dragon, éloigne sa sœur et Loup Blanc du champ de bataille. Blessé au cours de sa fuite, il parvient tout de même à les emmener loin du danger. C’est alors que Shou avoue la vérité à Loup Blanc et lui confie la flamme sacrée. Il lui donne pour mission de la ramener là où est sa place. Afin de l’aider dans sa tâche, il devra aller chercher l’aide du moine Xuanzang. Ce dernier est le seul à avoir entrepris le voyage vers le Paradis de l’Ouest il y a seize ans et à en être revenu. Débute alors un périple dantesque dans l’espoir de protéger la flamme des dieux.

Le récit que nous fait suivre Vers l’Ouest est empli d’une poésie incroyable malgré le danger qui rôde. Porté par des personnages charismatiques, on se laisse instantanément guider dans cette aventure inoubliable.

Un voyage enchanteur

En dehors du contexte assez difficile du récit, Vers l’Ouest est avant tout là pour nous décrire un pèlerinage fort séduisant. Les dangers ont beau être nombreux, le lecteur se retrouve totalement conquis par les paysages que l’on observe. Cela vient tout d’abord de la direction artistique de la série qui colle parfaitement à l’ambiance mythologique du manhua. De plus, l’œuvre est entièrement en couleur ce qui fait que l’on en prend plein la rétine. Un univers à la fois coloré se faisant lentement dévoré par l’ombre. Ces deux premiers tomes mettent avant tout l’accent sur les différents personnages et les raisons de cette épopée. Pourtant, en seulement quelques pages, on a la sensation de faire partie intégrante de cette aventure. Vers l’Ouest fait preuve d’une véritable diversité dans sa construction. Ainsi, on a le droit à certains moments paisibles où l’action se pose et nous laisse admirer la beauté de ces scènes.

C’est souvent lorsque l’on s’immerge totalement dans ces phases contemplatives que la violence de l’histoire vient nous assaillir. De ce fait, le danger que l’on découvre devient plus pesant et impressionnant. On est tel les humains peuplant ce monde qui semblent bien faible face au déluge de puissance divine qui se joue devant nous. Malgré tout, même les scènes de combats sont pourvues d’un esthétisme captivant. De plus, les différents protagonistes que l’on rencontre dégagent une aura très singulière. De leur statut d’être surnaturel, on ressent toute la force qu’ils dégagent. Pourtant, les démons peuplant cet univers possèdent une humanité déconcertante rendant leur caractère très loin de ce que l’on pourrait imaginer. Cette cohabitation entre toutes ces espèces permet de créer un univers riche et percutant.

S’il y a un autre point que Vers l’Ouest arrive à sublimer est la mise en place de son univers. Ce manhua fourmille de créatures légendaires et de dieux qui sont chacun traités de manière surprenante et intéressante.

Un monde peuplé de légendes

Vers l'Ouest-Xuanzang

Xuanzang se rebelle contre les cieux

Comme dit un peu plus haut, on est ici dans une histoire avant tout fantastique. Cela a beau se passer en Chine, l’ensemble de l’œuvre respire l’imaginaire. Cette rencontre entre le mythe et le réel est amenée de manière habile. Du fait que l’on aborde d’abord l’histoire du point de vue des divinités fait que l’on se retrouve immédiatement plongé dans la face fantastique de ce conte. Malgré leurs pouvoirs et leurs apparences, le peuple dragon nous est présenté comme fier, puissant mais surtout protecteur. Ils symbolisent parfaitement le côté généreux et défenseur des divinités. Cependant, l’arrivée de l’armée du ciel va démontrer une facette bien plus sombre des dieux. Les membres de cette force sont là pour mater et détruire tout ceux qui se dressent sur leur route. Malgré la lumière qui se dégage d’eux et de la route qu’ils empruntent, leurs intentions sont loin d’êtres purs.

Cette dualité symbolise parfaitement la noirceur qui peut se cacher derrière ces êtres divins soi-disant bienfaiteurs. On a l’habitude de voir dans ce genre d’intrigue le fait que ce soit l’homme qui cherche à comploter contre les forces supérieures. Cela souvent dans le but de se libérer de leur étreinte ou de se hisser à leur niveau. Vers l’Ouest change cela en faisant des dieux célestes les vrais comploteurs et tyrans. Ainsi, il y a une opposition qui se fait entre les habitants de la terre, qu’ils soient démons, dieux ou humains, et le peuple céleste. Cet aspect s’accentue encore plus avec l’arrivée de Xuanzang. Il a beau n’être qu’un simple moine, il a réussi ce que personne d’autre n’avait accompli. Malgré son succès, il fut trompé par les dieux. Il représente autant la faiblesse humaine que la force pouvant résider en chacun de nous. Une intrigue qui arrive à envoûter le lecteur tout en apportant une profondeur insoupçonnée.

En conclusion, on se retrouve face à une fable magistrale qui dépeint un voyage onirique et homérique. Une expérience unique dont les nombreux points forts permettent à Vers l’Ouest de devenir un titre incontournable.

Vers l’Ouest sort le grand jeu

En conclusion, Vers l’Ouest est une aventure dépaysante qui nous fait voyager dans des contrées fabuleuses. Mettant en place un récit prenant et poétique, ce manhua est tout simplement sublime. D’ailleurs, le fait que l’ensemble des deux tomes soient en couleurs permet vraiment de sublimer tout le design de l’œuvre. À cela s’ajoute des personnages attachants respirant la puissance et dont l’écriture est finement travaillée. On s’aventure dans ce monde mêlant mythe et réalité avec des étoiles pleins les yeux tant l’ensemble est incroyable. En tant que lecteur, on a vraiment envie d’en apprendre plus sur tout ce qui constitue cet univers. Les pages s’enchaînent à une vitesse folle sans qu’il n’y ait le moindre temps mort. Une narration efficace qui nous donne envie de connaître les prochaines péripéties de notre duo hors du commun.

Je ne peux que vous recommander chaudement de découvrir cette série extraordinaire. Il plaira autant aux amoureux de la mythologie chinoise qu’aux fans d’actions. Cette œuvre est une petite pépite qui a su totalement répondre à mes attentes. C’est une expédition mémorable qui attend tous ceux qui tenteront l’expérience proposée par Vers l’Ouest. Les deux premiers tomes posent des bases solides accompagné d’affrontements titanesques entre créatures, humains et dieux. Qu’est-ce qui attend nos héros pour le futur de leur mission ? Quelles seront les prochaines manœuvres de l’armée du ciel ? Ces questions qui font carburer notre imagination trouveront leur réponse dans le prochain volume. En tout cas, je vais continuer de suivre Vers l’Ouest avec grand intérêt. Le périple pour ramener la flamme sacrée ne fait que commencer !

Dites dans les commentaires ce que vous avez pensé de Vers l’Ouest. Avez-vous été séduit par le voyage entrepris par Loup Blanc et Xuanzang ? 🙂

© Zheng Jian He & DENG Zhihui / Urban China

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *