Chronos Ruler

Chronos Ruler tome 1 & 2 : le compte à rebours débute

Il y a des œuvres dont on n’attend pas grand chose et qui, finalement, parviennent à nous surprendre. C’est le cas du titre que l’on va traiter aujourd’hui. Il s’agit de Chronos Ruler, édité chez Kana, dont les deux premiers tomes sont sorties en même temps. En le voyant, une certaine curiosité est venue nous assaillir, car on ne savait pas trop ce que l’œuvre nous réservait. Ce n’est qu’une fois plongé dans cette nouvelle aventure que l’on s’est rendu compte du potentiel qui s’en dégageait. En abordant la question du temps qui passe, ce shônen arrive à traiter d’un élément sérieux à travers les codes du genre. On éprouve une multitude de sentiments en parcourant ces pages tout en retrouvant ce qui a fait le charme des séries de ce type. L’heure est donc venue de s’attarder sur ce récit où le temps est au cœur de toutes les préoccupations.

À la recherche du temps perdu

Chronos Ruler-Horas

Une créature dévorant le temps de ses proies

Chronos Ruler, imaginé par PONJEA, nous plonge dans un univers contemporain. Tout débute dans la petite ville de Brugg. Une étrange rumeur circule concernant le clocher de l’église. Il est dit que si on fait un vœu sous celui-ci à minuit sous un ciel de pleine lune, il est alors possible de remonter le temps. Derrière cette légende urbaine se cache un terrible secret. Toute cette histoire s’avère être réelle, mais n’est en rien source de bonheur. En effet, tout ceci est l’œuvre de créatures maléfiques que l’on surnomme des Horas. Ils apparaissent là où la détresse humaine et la plus forte. Ces monstres font alors miroiter une solution à leurs problèmes à travers le voyage temporel. En réalité, ils se nourrissent du temps de leurs victimes afin de grandir et de gagner en puissance. Le commun des mortels ne peut lutter face à ces êtres surnaturels.

C’est là qu’arrive Kiri et Victor, les héros de ce récit. Le premier est un sabreur d’exception sérieux qui met un point d’honneur à accomplir son devoir. Le second est tout l’opposé de son camarade. Complètement extraverti, insouciant et ne cessant de faire le pitre, ce jeune homme semble se moquer de tout. Ce duo parcourt le monde à la recherche des Horas afin de les éliminer. Ils sont des Chronos Rulers, c’est-à-dire des gens pouvant ralentir ou accélérer le temps. Ce don leur permet de se battre à égalité avec leurs ennemis de toujours. Traquant impitoyablement leurs adversaires, ils semblent guider par un but bien précis. Quelle relation unit ces deux individus que tout semble séparer ? D’où viennent les Horas ? C’est une guerre dans l’ombre qui se joue et peu importe le dernier en vie, le vainqueur reste et restera toujours le temps.

Ce qui marque en premier lors de la lecture, c’est la thématique abordée. Le temps est une notion intéressante et l’auteur parvient à créer une histoire prenante autour de cet élément. Un très bon sujet parfaitement traité dans Chronos Ruler.

Une quête éternelle

En traitant du temps, le titre de PONJEA arrive à marquer le lecteur. Cela est dû à la force de cet élément qui peut s’adresser à n’importe qui. Derrière son côté shônen où les scènes d’actions sont nombreuses, il y a de réelles questions qui sont soulevés. Les Horas ont beau être l’ennemi visible, le véritable adversaire n’est autre que le temps lui-même. On a tous souhaité pouvoir un jour revenir dans le passé pour réparer une erreur ou bien profiter de notre jeunesse. Malheureusement, il est impossible de gagner face à cette entité immatérielle qui décide du destin de chacun. Cette série représente parfaitement cet état de fait de par la quête qu’entreprend notre duo. Ils ont beau se démener pour trouver leur cible, ils ne cessent de voyager avec une épée de Damoclès au-dessus de leur tête. C’est une course contre la montre qui se joue, mais où chaque seconde ne peut être regagnée.

Ainsi, on ressent la fragilité et la pression qu’endurent Kiri et Victor lors de leur périple. Les tragédies qu’ils ont vécues par le passé ne peuvent être changées. L’auteur parvient alors à retranscrire parfaitement cette sensation de défaite et de culpabilité dans l’écriture de ses personnages. Pourtant, il y aussi de l’optimisme concernant le temps qu’il reste à chacun et le fait d’en profiter. De plus, les pouvoirs de nos deux guerriers sont pensés de manière surprenante et intelligente. Ici pas de temps qui s’arrête, mais juste la possibilité de le ralentir ou de l’accélérer. De ce fait, une journée garde la même durée, mais il est possible pour ces deux comparses de réaliser plus de choses de par leur talent. Outre cela, on peut aussi citer comme thématique le souvenir qui s’estompe à mesure que le temps avance. Voilà ce qu’est Chronos Ruler, un shônen classique en apparence, mais qui possède une profondeur insoupçonnée.

Ce qui fait aussi la force de ce titre est l’écriture de ses personnages. Le duo que constitue Victor et Kiri est fascinant sur de nombreux points. Deux protagonistes qui marquent le lecteur de par l’histoire et le lien qui les unit.

Un duo efficace

Chronos Ruler-Kiri et Victor

Victor et Kiri font une entrée fracassante

Que serait Chronos Ruler sans ses deux personnages principaux. Il est assez difficile d’en parler sans risquer de spoiler. On va tout de même essayer de vous décrire pour quelles raisons ce tandem fonctionne. Tout d’abord, nos deux héros s’attirent notre sympathie de par l’hilarité qu’ils provoquent. Cela est dû, en grande partie, à leur caractère qui est totalement à l’opposé l’un de l’autre. La patience de Kiri est mise à rude épreuve face aux farces et autres manipulations de son comparse. Cette facette humoristique marche quasiment à chaque fois et l’on essaye d’anticiper ce que Victor pourrait bien faire pour ridiculiser son camarade. Si le côté comique sert d’introduction à la découverte de leur personnalité, il y a un autre point qui fait que l’on s’attache à eux. C’est d’ailleurs le parfait équilibre entre ces deux parties qui rend l’alchimie entre ces deux personnages aussi captivante.

Il existe une part plus touchante et triste qui lie ces deux êtres. Si l’on peut penser qu’ils ne sont que de simples camarades à la base, on est rapidement surpris. Ils ont tout les deux été marqués par une tragédie dans leur passé. Ce terrible événement a eu de lourdes répercussions sur leur vie et les a réunis face à une cause commune. Derrière leur rôle de guerrier se trouve avant tout des hommes rongés par la culpabilité et désireux de se repentir. On voit alors que derrière l’esprit enfantin de Victor se cache une profonde blessure ayant eu de graves répercussions. Quant à Kiri, son côté perfectionniste et minutieux est là pour souligner sa volonté de grandir et de ne plus répéter les erreurs du passé. Une double lecture qui fait que l’on se souviendra de ces deux individus qui mène leur combat non pas pour une grande cause, mais pour faire une croix sur tout ce qu’ils ont perdus. Une très belle leçon d’écriture de l’auteur qui parvient à rendre ses personnages très humains.

Au final, Chronos Ruler fait preuve d’une efficacité redoutable. Un shônen qui reprend les codes du genre tout en y appliquant sa propre identité. L’introduction que l’on nous dépeint dans ces deux tomes promet une aventure grandiose.

Chronos Ruler fait date

En conclusion, l’œuvre de PONJEA me rappelle grandement D.Gray-man dans sa construction et son univers. On a déjà eu de nombreux mangas mettant en scène des combattants devant faire face à des démons. Pourtant, cette série n’a que ce support qui s’avère classique. Tout le reste permet à l’histoire de faire preuve d’une identité qui lui est propre et qui se grave dans notre mémoire. Le fait de prendre pour thème principal le temps est un parti-pris réussi car il y a énormément de choses à dire dessus. On peut aussi retenir le soin apporté au développement de ce tandem qui trouve aisément une place dans notre cœur. Le deuxième volume permet aussi d’étendre l’univers afin que le lecteur se rende compte de l’ampleur et des enjeux lié à cette guerre entre les protecteurs du temps et les démons qui se repaissent de celui-ci. Une œuvre qui possède un grand potentiel et qui tient, pour l’instant, toutes ses promesses.

On vous recommande donc grandement cette série qui fut une excellente surprise. Il plaira autant aux amoureux de shônen qu’à ceux cherchant un récit véhiculant des sujets forts. Une lecture qui offre un pur moment de plaisir et qui n’en est encore qu’à ses prémices. Qu’est-ce qui se cache réellement derrière l’origine des Chronos Rulers ? Que peut bien cacher le passé de Victor ? Qui dirige les Horas dans l’ombre ? Tant de questions dont on aimerait avoir les réponses. Un très bon départ qui donne envie de découvrir la suite. On espère en tout cas de tout cœur que la qualité sera toujours au rendez-vous dans les prochains tomes. Une épopée que l’on aime passer au côté de Victor et Kiri en souhaitant qu’ils puissent enfin accomplir leur mission.

Et vous, avez-vous été séduit par Chronos Ruler et le périple de nos deux combattants ? Le temps est-il un sujet que vous trouvez intéressant ? 🙂

© PONJEA / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *