Afterschool Charisma

Afterschool Charisma : l’académie des clones

Les sorties mangas ont beau se multiplier chaque année, il est toujours intéressant de se pencher sur des titres qui datent à présent. C’est le cas de l’œuvre dont on va parler aujourd’hui. Il s’agit de Afterschool Charisma, édité chez Ki-oon, qui s’est terminé au bout de douze volumes. Cela va faire maintenant sept ans que le premier tome de ce seinen est sorti, mais cela n’a rien enlever à la puissance de son récit. Nous n’avons pas encore fini la série, mais tout ce qu’on a déjà lu nous a complètement séduit. On fait face à un titre qui aborde des thématiques fascinantes et qui sont assez rares. Une aventure qui prend son temps à démarrer mais qui, une fois lancée, nous sublime de par tous les mystères qu’elle cache. Il est donc grand temps de s’attarder sur les points forts de ce manga qui combine clonage et figures historiques. On enfile son uniforme et on rejoint la célèbre académie des clones !

Un institut pas comme les autres

Afterschool Charisma-Shiro

L’arrivée de Shiro va faire du bruit

Afterschool Charisma, imaginée par Suekane Kumiko, nous plonge dans un univers contemporain. Dans ce monde quasiment identique au nôtre, la science s’est nettement développée notamment dans un domaine bien précis. Celui-ci n’est autre que le clonage. Cependant, il ne s’agit pas de copier un animal ou un objet mais bien des êtres humains. De plus, il ne s’agit pas d’hommes ordinaires mais de figures emblématiques de l’Histoire. Ces nouveaux nés se retrouvent alors au sein de l’académie St Kleio où ils suivent une formation pour achever ce que le modèle original n’a pu réaliser. Ainsi, on peut assister dans cet établissement à une cohabitation des plus singulière. Napoléon Bonaparte devient ami avec Elizabeth Tudor ou Mozart et Hitler partagent une même pièce. Tout ce beau monde se consacre à leurs études et à l’accomplissement de leur objectif. C’est dans ce contexte que l’on suit Shiro Kamiya, un élève fraîchement arrivé dans l’école.

Ce jeune homme reçoit un accueil un peu glacial de la part des clones, car il n’est pas des leurs. En effet, de par ses liens avec l’un des professeurs, notre étudiant a pu rejoindre cet établissement privé. Malgré tout, il parvient à se faire des amis et profite pleinement de sa vie d’étudiant. Malheureusement, un terrible événement va venir bouleverser leur quotidien, mais aussi l’ensemble du monde. L’un des clones va être froidement assassiné. De plus, il ne s’agit pas de n’importe quelle doublure. Il s’agit de John F. Kennedy qui subit le même sort que son prédécesseur. Qui a commis un tel acte et pour quelles raisons ? Alors que la mort d’un de leurs semblables les bouleverse, les étudiants vont prendre peu à peu conscience de leur statut particulier. C’est l’essence même de leur existence qui va être remise en cause tandis que, dans l’ombre, quelque chose de plus grand encore se prépare.

Ce contexte sert parfaitement à l’objectif principal du récit. Ce dernier est d’apporter une réflexion au lecteur concernant la vie de ces êtres créés artificiellement. Leur destin décidé à la naissance est-il la seule voie possible ?

Être ou ne pas être

Vous l’aurez compris, une grande partie de la force d’Afterschool Charisma concerne les clones. Tout d’abord, lorsque l’on découvre qu’il s’agit de copies, on est assez étonné. En effet, ils ont beau partager des aspirations communes avec leur modèle, ils ressemblent en tout point à des élèves lambdas. Cela fait qu’on n’a pas la sensation d’avoir devant nous des êtres artificiels, mais de vrais humains. Cette vision que l’on a d’eux accentue l’attachement que l’on éprouve à leur égard. Ils rient ensemble, partagent des moments de complicités et discutent de tout et de rien. Malheureusement, la terrible vérité vient rapidement frapper le lecteur et nos héros. On ne cesse de nous rabâcher qu’ils n’ont été créés que dans le but de réaliser le souhait de l’original. C’est alors, suite au terrible assassinat de Kennedy, qu’un déclic va s’effectuer. En voyant ce qui est arrivé, on se pose la même question que les clones. Sont-ils condamnés à finir comme leur prédécesseur ? Ne peuvent-ils rien faire pour stopper ce destin funeste ?

On entre alors dans le vif du sujet à travers les différentes thématiques abordées. On les voit tenter de se débattre de la voie qui leur a été confié. Sous prétexte qu’ils sont des clones, leur vie serait tracé dès le départ. Il y a donc constamment cette quête de liberté et le désir de façonner son destin. On observe cela avec un certain déchirement, car on ressent toute la peine et la tristesse que peuvent subir ces étudiants. Au-delà de cette recherche d’un but, il y a aussi la question de la vie et de la mort. Ils ont beau être des répliques, ils éprouvent de la peur face à un danger. Ils ne veulent pas voir leur existence s’éteindre sans avoir pu faire quelque chose. On ressent leur impuissance et cela ne fait qu’accentuer la peine qu’on a pour eux. De plus, sous prétexte qu’ils sont des sosies, les autres hommes les considèrent comme des outils remplaçables. Après tout, s’ils ont été créés une fois, il est possible de le refaire. Le lecteur se retrouve choqué par cette vision de l’Humanité à l’égard de ces élèves. La mangaka a parfaitement su traiter ces sujets avec pertinence tout en y apportant une bonne dose d’émotions. Une oeuvre qui bouleverse notre façon d’aborder le sujet et qui nous fait ressentir de l’empathie à l’égard de nos protagonistes.

En plus de traiter de sujets intéressants, Afterschool Charisma est aussi une oeuvre pleine de suspense. Derrière cette fameuse académie se cache des secrets inavouables et qui pourrait bien changer le futur des étudiants.

Une oeuvre pleine de mystères

Afterschool Charisma-famille

L’importance d’avoir une famille

Si l’on peut reconnaître une chose à l’œuvre de Suekane Kumiko, c’est qu’elle parvient parfaitement à nous tenir en haleine. Notre visite de l’académie St Kleio ne cesse de nous surprendre. On parcourt ces couloirs aux côtés de Shiro et ses amis en se demandant ce qui peut bien se cacher derrière cette façade. On ne va bien sûr pas parler en détails des différents mystères que l’on rencontre lors de la lecture. Le plaisir de les découvrir restera de ce fait intact. Cependant, Afterschool Charisma est le parfait exemple d’une série qui sait comment capter son public. Si le premier tome pose des bases solides, la suite donne une toute nouvelle ampleur à l’ensemble du récit. La mort de Kennedy n’est que la première énigme d’un casse-tête beaucoup plus grand. On suit les événements en essayant de comprendre ce qui se passe et de recoller les morceaux. Malgré tout, il est difficile de voir l’image que prendra ce puzzle malgré les éléments qu’on découvre.

Cela est dû à la grande maîtrise de l’auteure pour installer une intrigue qui ne faiblit jamais au fil des chapitres. À chaque fois, elle ne nous laisse que quelques miettes qui nous permettent de résoudre une énigme, mais tout en préservant l’ultime secret de cette histoire. Cet équilibre fait que l’on est satisfait d’en apprendre plus sur le passé et les mystères planant autour des répliques. De plus, notre curiosité ne cesse d’être titillé par cette ombre au tableau qui nous empêche de comprendre le fin mot de tout cela. Parvenir à maintenir l’attention du lecteur tout au long de plusieurs tomes n’est pas chose facile. Pourtant, ce manga parvient à réaliser cela avec une habileté déconcertante. On est littéralement pris par ce qui se joue devant nous et on attend fébrilement de trouver le dernier morceau qui complétera cette peinture mystérieuse qu’est l’établissement St Kleio.

Au final, Afterschool Charisma propose une aventure vraiment unique et captivante. On est totalement embarqué dans le quotidien de ces élèves hantés par leur avenir. Un titre qui sait comment accrocher le lecteur tout au long de son intrigue.

Afterschool Charisma amène à la réflexion

Afterschool Charisma fait partie de ces titres qu’il est impossible de lâcher une fois débuté. C’est un coup de maître de la part de Suekane Kumiko qui parvient à donner vie à un récit fascinant et complexe. Au milieu de tous ces mystères se cachent un discours sensé et important qui fait réfléchir. Que ce soit la question de l’existence des clones, l’importance de la vie et de la mort ou même des problèmes liés à la société elle-même, ce seinen traite avec efficacité d’une grande variété de sujets. Cependant, au-delà de toutes ces problématiques, on prend plaisir à suivre notre groupe d’étudiants. Leur quotidien a beau ne pas être rose, ils nous éblouissent de par les liens qui les unissent. Un manga fort et touchant porté par une excellente narration et un rythme qui ne faiblit que très peu. Les étudiants de St Kleio ont beau être des sosies, ils font preuve d’un plus grand humanisme que les gens de l’extérieur.

Vous l’aurez deviné, cette licence est un véritable coup de coeur. On vous recommande grandement cette saga qui possède une pléthore de qualités. Si vous cherchez une histoire qui apporte de la nouveauté tout en vous scotchant à votre siège, alors Afterschool Charisma est fait pour vous. Il s’agit d’un titre qui mérite amplement de trôner au milieu de n’importe quelle bibliothèque. Après les malheurs qui ont plané sur cette académie, on est en droit de se demander si, enfin, ces élèves arriveront à se libérer de l’étiquette qu’on leur a collé. Tout ce que l’on peut vous dire, après avoir lu les huit premiers tomes, c’est que l’on a hâte et peur de découvrir l’avenir de nos chers héros. Quel est le véritable de cet institut ? Les clones ont-ils le droit de vivre leur propre vie ? Tant de questions qu’il nous tarde de résoudre. Une aventure littéraire fascinante proposant un voyage mémorable.

Et vous, avez-vous été tenté par Afterschool Charisma ? Avez-vous été convaincu par l’histoire qui nous est conté et touché par ces clones ? 🙂

© Suekane Kumiko / Shogakukan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *