Silver Wolf tome 5

Silver Wolf tome 5 : les prémices d’une nouvelle guerre

Vous le savez, on apprécie grandement la licence Silver Wolf. Ce titre du catalogue de Kurokawa a su nous offrir un univers à la fois angoissant et fascinant à suivre. De plus, de nombreux sujets intéressants et pertinents ont pu être traités au cours de ses pages. Ce cinquième volume ne déroge pas à cette règle et va même jusqu’à nous laisser imaginer de grandes choses pour l’avenir de la série. On assiste à la mise en place des différentes forces qui s’apprêtent à se lancer dans une lutte sans merci pour leurs objectifs. Notre chasseur de vampires n’est plus l’unique personnage central de ce récit et laisse même pas mal de places sur la scène pour les autres acteurs. Une lecture qui nous permet de découvrir et d’en apprendre plus sur l’ensemble des protagonistes et antagonistes qui rythment l’œuvre. On espère que vous êtes prêt à repartir traquer du monstre en compagnie de ce vieux briscard.

La grande confrontation approche

Silver Wolf-Cocowill

Une rencontre qui va changer leur vie.

Silver Wolf, scénarisé par Konda Tatsukazu et dessiné par Yukiyama Shimeji, nous avait laissé sur le terrible combat qui opposait Hans aux vampires qui avaient été ressuscités. Ses anciennes proies étaient bien déterminées à se débarrasser de celui qui avait été l’une des grandes sources de leur malheur. Malgré leur supériorité numérique, le vieil homme était bien décidé à se lancer corps et âme dans ce combat afin de protéger, une fois de plus, les innocents. Cependant, l’arrivée d’un des grands souverains de ce peuple nocturne va considérablement réduire ses chances d’arriver à ses fins. La puissance de cet être combiné aux facultés que lui a donné Grim ont fait de cet homme une véritable machine à tuer. Résistant tant bien que mal, Hans semble n’avoir aucune chance de s’en sortir face à ce berserker assoiffé de sang. C’est alors que va arriver une aide surprenante à plus d’un titre et qui va changer le rapport de force.

Ce soutien provient de Faust, l’ancien pire ennemi de notre chasseur à la retraite. Alors que l’on imaginait une telle alliance improbable, le roi de la nuit entre dans la danse pour venir à bout de Conrad. Un duel épique entre ces deux forces de la nature et qui va finalement être remporté par le tandem. Malgré les jurons et les accusations de traîtrise que crache leur ennemi avant de mourir, Faust n’hésite aucunement à mettre un terme à l’existence de cet homme ramené d’entre les morts. Malheureusement, l’intervention du dernier souverain des vampires ne fut pas négociée sans la moindre contrepartie. Hans va devoir lui livrer une personne qui a une très grande place dans son coeur. Un échange qui pourrait bien détruire la relation qui unit cette dernière au loup d’argent. De plus, un nouveau groupe est sur le point de faire son apparition et dont le chef a un passif bien particulier avec notre héros de guerre. Des évènements qui pourraient bousculer l’équilibre du monde sont en train de se mettre en place. Le rideau se lève sur un arc particulièrement sanglant.

Ce qui fait l’attrait de ce passage de Silver Wolf, en plus d’avancer grandement l’intrigue, est la manière qu’il a de mettre en avant chacun des groupes. Qu’il s’agisse de Grim, de Faust, de Hans ou même de l’armée, on a chaque fois l’occasion de passer un moment en leur compagnie et d’en apprendre plus sur leur propre but.

Le point de vue de chaque camp

Il est clair que notre vieux chasseur de vampire avait une place prédominante dans le récit étant donné qu’il est le personnage central. Malgré tout, l’auteur a toujours su faire briller ses autres acteurs sans que cela dénote avec la prestance et l’importance de voir Hans tenir le premier rôle. Ce cinquième volume caractérise parfaitement cet aspect en donnant à chacun son petit moment. Ainsi, il n’est pas tant question de suivre un seul homme que plusieurs équipes qui se préparent tous à se rencontrer lors d’un choc qui s’annonce déjà comme mémorable. En plus de nous permettre de découvrir certains individus plus en profondeur, on peut surtout comprendre et réfléchir sur les motivations de chacun. On peut par exemple citer les militaires où se dégagent deux camps bien distincts. L’un tente d’arrêter Grim par tous les moyens tandis que l’autre continue d’agir dans l’ombre pour camoufler ses erreurs du passé. Il y aussi notre ancien Silver Wolf qui, accompagné de Shûsui, va tout faire pour lever le voile sur les atrocités commises il y a de cela plusieurs années.

Pourtant, ceux qui nous ont le plus marqué sont les deux dont on va vous parler maintenant. Le premier est celui de notre antagoniste charismatique. On avait pu déjà déceler certaines des raisons qui l’ont poussé à commettre ces crimes. Malgré tout, il y a toujours une bonne dose de mystères qui entoure cette créature créé par l’homme. Il a beau être un tueur sans pitié et nous glacer le sang, on ne peut s’empêcher d’avoir un profond attrait à son égard. Cela est dû à ses propos souvent très intelligents et qui caractérisent parfaitement la part sombre de la nature humaine. C’est à cause d’elle qu’il a vu le jour et il agit donc en conséquence de cela. L’autre team qui a su capter notre attention est celle de Faust qui a le droit à des passages très intéressants quant à l’avenir de leur race et leur nouveau mode de vie. Le dirigeant des suceurs de sang et ses valets veulent se libérer des chaînes de leur soif insatiable et ainsi atteindre un nouveau stade dans leur évolution. Ils ont beau avoir une haine féroce en eux pour ce qu’il s’est passé lors de la guerre, ils savent pertinemment que cela ne servirait à rien de partir dans une quête de vengeance.

Ce dernier tome en date ne brille pas tant par son action que par le travail effectué au niveau de l’écriture de chaque personnage. On peut remarquer, en lisant ces pages, à quel point le mangaka met un point d’honneur à apporter de la consistance à toutes ces âmes qui ont vu le jour sous sa plume. Une lecture qui nous permet d’avoir une certaine sympathie envers toutes ces créatures et humains.

Silver Wolf nous tient toujours autant en haleine

Silver Wolf-armée

L’armée passe à l’acte.

Le manga Silver Wolf avait déjà été l’un de nos coups de coeur de 2018. Ce premier tome de cette nouvelle année continue de confirmer le très bon ressenti que l’on a sur cette oeuvre. Il n’est pas question cette fois-ci de grandioses scènes d’actions, mais de s’attarder sur la psychologie et le background des différents protagonistes. Un rythme plus léger, mais qui n’enlève en rien le plaisir que l’on éprouve en parcourant ces chapitres tant ils apportent leur lot de révélations et d’informations. Sans oublier que la dernière case de cette cinquième excursion nous laisse présager de grandes choses pour l’avenir. Le temps des discussions est fini et il va être l’heure de faire parler les armes. Un cauchemar est sur le point de s’abattre sur la ville de Crantera. Un lieu qui va être le théâtre d’un conflit ravageur entre monstres et humains. Il n’y a pas à dire, on a de quoi être impatient de lire le prochain tome.

C’est donc avec toujours autant de joie et de plaisir que l’on vous conseille ce manga qui ne fait que s’étoffer et s’améliorer au fil du temps. Si vous avez aimé les précédents ouvrages ou que vous cherchiez un récit mélangeant parfaitement réflexion humaine et fantasy alors Silver Wolf répondra à vos attentes. Quelle place va prendre Cocowill dans l’affrontement qui se profile à l’horizon ? Qui sortira vainqueur de cette mêlée ? Qu’est-ce qui se cache derrière le fameux centre de recherche ? Le prochain tome devrait apporter pas mal de réponses à toutes nos questions. En tout cas, on sera présent pour assister à l’écriture de ce nouveau pan de l’histoire de ce monde.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre avis ainsi que votre ressenti sur la licence Silver Wolf. Quel est votre protagoniste ou antagoniste préféré ? Hans peut-il vraiment espérer l’emporter face à de tels monstres ? Selon vous, que nous réserve la suite de la série ? On est impatient de connaître vos réponses à ces questions. 🙂

© Konda Tatsukazu &  Yukiyama Shimeji / Shogakukan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *