Hell's Paradise T2

Hell’s Paradise tome 2 : tout pour survivre

Alors que l’on a eu tout un tas de titres à découvrir ces derniers jours, il y a une suite qui a grandement retenu notre attention. Un second tome que l’on attendait avec impatience au vu de la qualité et du plaisir que l’on a eu lors de notre première lecture. On parle bien sûr d’Hell’s Paradise qui a rejoint récemment le catalogue de Kazé. Ce récit prenant des allures de battle royale avait su nous convaincre de par son côté extrêmement divertissant, ses personnages plus profonds qu’il n’y paraît et ses confrontations épiques. Alors que l’on avait pu découvrir un premier aperçu de la fameuse île où se réunissent tous les condamnés, on était curieux de savoir ce qu’elle pouvait bien receler comme secrets. Ce deuxième volume, s’il ne répond pas à la majorité des questions, parvient à nous embarquer en plein cœur de cette quête pour le fameux élixir. Les affrontements éclatent et on est happé par toute cette violence qui se joue devant nous. Une excursion grisante et qui affiche de nombreuses qualités permettant à cet univers de constamment se développer. L’heure n’est donc plus aux bavardages, mais bel et bien à l’action. On espère donc que vous êtes prêts à retourner sur ce paradis infernal !

Une question de survie

Hell's Paradise-kunoichi

L’objectif de chacun.

Hell’s Paradise, imaginé par Kaku Yuji, nous avait laissés en compagnie de notre ninja et de son exécutrice. Comme ordonné par le shôgun en personne, les pires criminels du pays furent réunis. Suite à un test qui força les condamnés à s’entretuer, il ne resta plus qu’une poignée d’entre eux. Cette sélection eut alors l’immense honneur d’être envoyé sur la fameuse île ou reposerait un élixir offrant l’immortalité. L’objectif de chacun était donc de récupérer ce précieux liquide pour le seigneur de ces terres et celui qui lui ramènera pourra ainsi retrouver sa liberté. Une récompense alléchante qui ne fait qu’attiser la rage de ceux qui vont devoir se faire face dans cet environnement inhospitalier. Alors que tous étaient persuadés que les autres concurrents seraient le principal obstacle à la réussite de cette quête, il s’avère qu’un autre danger rôde entre ces arbres. D’étranges créatures difformes peuplent cette zone et ne semblent que très peu apprécier la venue de visiteurs. Quelles peuvent être les origines de ces êtres ? Si la question peut sembler importante, elle n’est pour l’instant pas d’actualité au vu du violent assaut de leur part. Chaque criminel se voit donc à combattre sur tous les fronts en compagnie de leur surveillant.

Encerclés de toute part, Gabimaru et sa camarade doivent alors se frayer un chemin parmi ces nombreux ennemis. Ils comprennent vite que leur progression sera loin d’être aussi rapide qu’ils l’espéraient. Face à toutes ces menaces, la solution pourrait bien être de compter sur les autres participants à cette chasse au trésor. Malheureusement, faire s’entraider des prisonniers de leur calibre est loin d’être une tâche facile. Après tout, il ne pourra n’y avoir qu’une seule personne qui puisse ramener l’objet de toutes les convoitises. Notre ninja est bien conscient de cela et du fait qu’il est presque impossible de pouvoir quitter cette île maudite directement. Ce lieu aux allures de paradis devient un enfer pour certains et un véritable terrain de jeu pour d’autres. Le sol commence à se gorger du sang de tous ceux qui périssent qu’ils soient habitants des environs ou condamnés. Même les techniques de notre shinobi risquent d’être insuffisantes pour lutter et survivre sur ce champ de bataille qui ne laisse aucun répit. La seule devise qui compte maintenant est tué ou être tué.

Ce qui est intéressant de voir dans ce second tome d’Hell’s Paradise est d’abord les échanges qu’il peut y avoir entre nos différents criminels. Après nous avoir présenté cette galerie haute en couleur, on est intéressé de voir s’il va seulement être question de tuerie ou s’il va y avoir un aspect plus stratégique à leurs rencontres. Après tout, s’entretuer n’est pas forcément la bonne solution quand une île entière cherche à se débarrasser de ses envahisseurs.

Alliés ou ennemis ?

On peut clairement le dire, Gabimaru est loin d’être le personnage central de ce second volume. S’il fait toujours acte de présence et qu’il nous gratifie de ses talents en tant que combattant, cette nouvelle excursion va surtout être l’occasion d’en apprendre plus sur ses concurrents. Mettre en retrait ce protagoniste n’est en rien dérangeant, car on a déjà eu le droit à une très belle découverte de lui tout au long de nos premières pérégrinations en sa compagnie. On a donc aucun mal à s’attarder sur les autres qui montrent eux aussi une personnalité fort captivante et qui montre, pour la plupart, qu’ils ne sont pas uniquement que des tueurs. En plus de cela, on peut déjà contempler ceux qui misent avant tout sur la force ainsi que ceux qui préfèrent utiliser leur ruse. Ainsi, deux types d’individus s’opposent à travers leur manière d’avancer dans cette jungle luxuriante. D’ailleurs, ces deux genres jouent un très grand rôle en ce qui concerne la tension que l’on peut ressentir. Malgré les dangers de l’île, on a du mal à faire confiance aux autres participants et même lorsque notre binôme reçoit de l’aide, on ne peut s’empêcher de se dire que cela peut être une grosse erreur.

De ce fait, on conserve tout ce qui constitue l’atmosphère oppressante de cette situation en gardant notre méfiance à l’égard des autres. C’est donc un excellent travail qui est réalisé sur ce point et qui trouve son paroxysme dans la dernière confrontation que l’on peut observer. Plus que de simples coups, on assiste à une véritable explosion de rage d’un côté et un profond apaisement de l’autre. En effet, l’adversaire qui s’oppose à notre duo va réussir à nous toucher sans dire le moindre mot. La simple présence de quelques flash-backs va prouver que derrière cette montagne se cache un enfant qui n’a jamais pu être accepté par les autres. Une manière d’humaniser ce criminel et c’est aussi durant cette confrontation que Sagiri va commencer à entrevoir le chemin qu’elle doit prendre pour devenir le bourreau qu’elle a toujours voulu. Son but n’est pas de simplement mettre un terme à la vie des condamnés, mais de leur offrir le repos qu’ils n’ont pas pu avoir dans leur existence. Ainsi, notre épéiste devient une sorte de libératrice qui apporte la paix à ceux qui n’ont connu que la violence de ce monde. Une évolution incroyable et prenante qui ajoute énormément d’intérêt à ce personnage.

Bien sûr, Hell’s Paradise ne serait pas aussi divertissant sans son lot d’actions qui, une fois de plus, met autant en avant les prouesses martiales de Gabimaru que ceux des autres participants. Une diversité qui permet d’être époustouflé par chacun de ces combattants et nous faire comprendre qu’il y aura fort à faire pour espérer sortir vivant de cette île qui se transforme peu à peu en un véritable charnier.

Une bonne dose d’action

Hell's Paradise-condamné

Il rigole pas du tout !

Au cours de ces pages, cette oeuvre réussit à donner vie à des affrontements particulièrement épiques. Il faut d’abord savoir qu’il n’existe que peu de temps mort au cours de cette lecture. Cela colle parfaitement au contexte étant donné que l’on s’aventure dans un environnement où tout peut être mortel. Il suffit donc de quelques secondes pour oublier ce battle royale afin de se concentrer sur la survie face aux hordes de monstres locaux qui semblent régner en maître. En plus d’avoir un aspect très mystique, ces créatures sont aussi particulièrement repoussantes. Le titre nous offre alors un bestiaire à la fois captivant et écœurant où ces bêtes font preuve de compétences et de pouvoirs redoutables pour s’emparer de ces inconnus qui ont envahi leur territoire. Pour contrer cela, chacun de nos prisonniers va devoir redoubler d’efforts pour se sortir de ce mauvais pas. Une situation parfaite pour mettre en place des chorégraphies de combats grisantes où l’on passe du ninjutsu de Gabimaru, aux talents d’épéistes de nos exécuteurs avant de s’attarder sur la force brute d’autres guerriers.

Cela donne lieu à des confrontations surprenantes et enivrantes où l’on peut déceler le talent de ces hommes et femmes. L’aspect surnaturel du manga sert amplement à l’immersion du lecteur qui est ébahi devant ce raz-de-marée de puissance qui recouvre l’ensemble de ce terrain. De plus, l’intérêt de voir les autres personnages en action pousse aussi notre esprit à s’imaginer ce que pourrait donner une rencontre entre eux et notre ninja. Un bon moyen de faire travailler notre imagination tout en nous poussant à vouloir en voir plus afin d’assister à des duels pouvant être inoubliables. C’est en tout cas déjà le cas avec celui qui vient clôturer ce tome qui apporte énormément de choses à l’ensemble de ce passage. Comme on l’a dit plus haut, ce face-à-face va permettre à certains de grandir, à d’autres de nous émouvoir tout en éblouissant notre regard à travers cette intensité qui se dégage des deux camps. Un titre qui s’exprime presque plus dans ses confrontations que dans ses dialogues.

Au final, Hell’s Paradise ne s’arrête pas d’être divertissant et passe même au-delà des personnages établis pour nous permettre d’aller à la rencontre d’autres individus. Une excellente idée qui permet de développer toujours plus cet univers et d’éveiller notre curiosité concernant l’ensemble des condamnés forcés à jouer à ce jeu de piste où le moindre faux pas peut conduire à une mort atroce.

Hell’s Paradise continue son ballet sanglant

En conclusion de cette chronique, on peut dire aisément que l’on a été une fois de plus séduit par ce shônen qui ne fait pas dans la dentelle. Si notre première escapade dans cet univers nous a permis de faire connaissance avec cet environnement et notre duo, ce second périple met l’accent sur tout ce qui entoure Gabimaru et Sagiri. On jette alors un oeil neuf sur ces acteurs qui doivent eux aussi lutter pour espérer décrocher leur billet de sortie. Des hommes et des femmes qui ont tous une histoire et qui ne sont pas juste des meurtriers. Cela est réalisé avec une si grande habileté que l’on éprouve une certaine attirance pour ces individus qui nous captivent autant qu’ils nous inquiètent. A cela s’ajoute aussi le talent de l’auteur pour susciter notre curiosité à travers l’ensemble des mystères qui composent cette île et qui nous poussent à voir plus loin que l’instant présent. Cependant, la principale force de cette série est de nous offrir un très grand divertissement qui parvient à nous occuper sans que l’on ne voie les minutes passées.

C’est donc avec encore plus de plaisir que l’on recommande cette série qui s’affirme de chapitre en chapitre. Les choses sérieuses commencent tandis que les morts continuent de se multiplier. Si vous aimez les récits où l’action à une place prépondérante et que vous cherchez une lecture prenante, alors Hell’s Paradise saura vous convaincre. Un fantastique défouloir qui sait aussi comment donner naissance à des personnages travaillés et qui grandissent à chaque épreuve qui se dresse sur leur route. Alors que la suite s’annonce explosive, on ne peut s’empêcher de quitter cette seconde partie de l’aventure avec tout un tas de questions. Quelle est l’origine de ces créatures ? N’existe-t-il réellement aucun moyen de quitter cet endroit ? Gabimaru et Sagiri pourront-ils faire confiance à leurs compagnons d’infortune ? L’élixir d’immortalité se trouve-t-il vraiment en ce lieu ? On espère que notre prochaine escapade saura répondre à certaines de ces interrogations. Quoi qu’il en soit, on peut être sûr que le sang continuera de couler à flots !

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre opinion ainsi que votre ressenti concernant ce second volume d’Hell’s Paradise. Êtes-vous toujours autant convaincu par ce récit ? Que pensez-vous des autres personnages ? Pensez-vous que Gabimaru a une chance ? Appréciez-vous l’évolution de Sagiri ? Que pensez-vous qu’il arrivera par la suite à nos anti-héros ? On est impatient de connaître vos réponses et d’échanger avec vous autour de cette lecture. 🙂

© Kaku Yuji / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *