Kingdom T17 & 18

Kingdom tome 17 et 18 : au tour de la nouvelle génération

On peut dire ce que l’on veut, mais Kingdom est un manga d’une puissance exceptionnelle. En plus de nous conter des affrontements dantesques, c’est sa capacité à se renouveler sans cesse qui fait de ce titre un chef d’œuvre. On a pu le voir lors de nos précédents articles, chaque arc narratif apporte des éléments essentiels à l’évolution et à la grandeur de cet univers et de ces personnages. Il est donc intéressant de savoir si cela va continuer ainsi sur la durée et on est là pour le vérifier à travers cette chronique abordant le tome 17 et 18 de la petite pépite de Meian. Après une fin de guerre absolument incroyable et mémorable, on se dit qu’il est très difficile de pouvoir rivaliser avec cet évènement qui va chambouler toute la Chine. Malgré tout, après lecture des deux volumes, on se rend compte une nouvelle fois que l’auteur fait preuve d’une imagination débordante rendant son récit aussi palpitant qu’efficace. Alors que l’oiseau de Qin a effectué son dernier envol, c’est au tour de la jeunesse de faire ses preuves. L’heure est donc venue de retranscrire de nouveau tout ce qui fait la force de cette fresque historique.

Les conséquences du conflit Qin-Zhao

Kingdom T17 & 18-rivaux

De nouveaux acteurs débarquent.

Comme toujours, on rappelle que Kingdom fut imaginé par Yasuhisa Hara et nous avait laissés alors que l’affrontement entre Qin et Zhao atteignait son point culminant. Ouki s’était retrouvé face à sa némésis et avait donné une leçon importante à tous ses soldats qui assistèrent au spectacle. Un déferlement de puissance qui s’inscrira à tout jamais dans la mémoire de ceux présent sur ce champ de bataille. Le dernier grand général du pays faisait l’étalage de toutes ses compétences alors que son charisme continuait de porter ses troupes au combat. Malheureusement, il faut toujours une fin à chaque vie et ce fut le cas pour cet homme qui fit trembler tant de gens. Suite à l’apparition de Riboku, l’un des trois nouveaux grands officiers de Zhao, le rapport de force bascula en leur faveur. Encerclé et complètement affaibli, Shin et tout ces hommes semblaient condamner à une fin atroce. C’est à ce moment que, malgré ses blessures, l’oiseau de Qin montra le chemin pour échapper à cette défaite cuisante. Une retraite qui épargna la vie de nombreuses personnes et permit de limiter la casse. Cependant, ce fut aussi l’heure des adieux pour le général qui confia son héritage et sa détermination à ce jeune guerrier qui n’a pas hésité à venir le chercher pour suivre son enseignement.

A présent, la disparition d’Ouki provoqua un véritable tremblement de terre dans l’ensemble des royaumes. Si beaucoup avaient du respect pour lui, c’est avant tout un sentiment de crainte qui s’empara des habitants de Qin qui comprirent que cette mort allait être le déclencheur de terribles confrontations. Il ne fallut pas longtemps pour confirmer cela alors que la majorité des forces limitrophes au pays se ruaient pour essayer de grignoter la moindre parcelle de terre. Le front s’étale maintenant sur des kilomètres et face à plusieurs ennemis. Si ces assauts incessants rendaient la vie difficile à la population de ces contrées, il n’y a une personne qui se réjouissait de cela. Le chef de l’unité Hi Shin voyait en tous ces face-à-face des occasions de faire retentir son nom ainsi que celui de son escouade à travers le pays. Il faut dire que celle-ci commençait déjà à être bien connue parmi les soldats, qu’ils soient alliés ou ennemis. Ce que Shin ne sait pas encore, c’est qu’il n’est pas le seul à vouloir profiter de la situation pour se forger un nom. Maintenant, c’est à la nouvelle génération d’écrire le destin de cette ère où la guerre est devenue une habitude.

Comme on peut l’expliquer dans notre synopsis, Kingdom aborde un cas particulièrement important pour le développement de Shin et de ses hommes. Après ce qu’il s’est passé contre Zhao, on sent qu’il a franchi un cap et qu’il doit désormais faire son possible pour accumuler les exploits. C’est de par cette nouvelle étape pour atteindre son but qu’il va faire la rencontre de nouveaux protagonistes qui vont jour un rôle crucial dans sa progression et l’avenir de ce pays.

L’heure des rivalités a débuté

A travers ce titre, on comprend tout de suite de quoi l’on va parler. Ces deux nouvelles expéditions introduisent une notion qui n’a été que rarement abordé dans l’œuvre depuis le début. Il s’agit de la rivalité pouvant opposer différents combattants sur le front. Alors que Shin est investi d’une toute nouvelle conviction après le décès de son modèle, il a continué à aller de l’avant pour accomplir son but. On pourrait alors croire qu’il est celui qui mérite le plus de grimper les échelons après tout ce qu’il a enduré et fait. Cependant, il y a une chose que l’on avait totalement zappée et que l’auteur s’amuse à nous rappeler dans ces pages. Il n’est pas le seul officier à vouloir atteindre le statut de plus grand général sous les cieux. Nombreux sont ceux qui ont choisi d’entreprendre cette voie. On fait donc la connaissance de ces adversaire d’un nouveau genre pour notre ancien esclave. Alors que l’on est toujours là pour soutenir Shin et ses camarades, le fait de voir ces autres jeunes prometteurs déclenchent en nous quelque chose d’unique. Tout d’abord, on a beau être derrière notre héros, on ne peut s’empêcher de reconnaître l’immense talent qui se cache derrière ces hommes qui ne prêtent guère attention à l’unité Hi Shin.

Cette courte admiration va alors laisser place à un désir de voir le personnage principal de ce récit donner une bonne leçon à ses compères. De ce fait, on est emporté dans une spirale de combats et de violences qui n’ont pas le même impact que les précédents conflits. L’objectif a beau de décimer l’adversaire, il y a une toute autre mission qui se joue derrière cette mêlée. Ces escarmouches ne sont plus que des courses pour déterminer laquelle des unités spéciales parviendra à remporter le plus de gloire. Une compétition qui ferait presque oublier le danger qui rôde sur ces champs de mort et qui permet aussi d’aborder une toute nouvelle facette de la vie militaire. Au final, le duel qui a lieu entre les différentes escouades apporte un immense plus au manga. En effet, cela pousse Shin à évoluer et à tout faire pour s’améliorer et se dépasser. Il a beau ne pas supporter ces opposants au titre, il sait qu’ils sont une autre source de motivation pour qu’il revienne en vie de la guerre afin que son nom soit connu de tous. Outre cela, on prend vraiment plaisir à en apprendre plus sur ces deux principaux concurrents qui ont tous une vision bien spécifique de ce qu’ils doivent faire et un caractère unique. La galerie de personnages s’agrandit alors pour apporter toujours plus de profondeur et de divertissement à cette licence.

En plus d’amener suffisamment d’éléments permettant de faire grandir son héros, Kingdom nous amène aussi sur un tout autre champ de bataille. On oublie alors Shin et le chaos du front pour se tourner vers la capitale. Cette dernière est loin d’être aussi paisible qu’elle en a l’air alors qu’un terrible bras de fer se joue dans l’ombre. Une façon efficace de montrer que la politique peut aussi conduire à des affrontements grandioses d’un tout autre genre.

Le choc des trois factions

Kingdom T17 & 18-reine

Une femme redoutable.

Une grande partie de ces deux volumes se concentre sur Ei Sei et son règne qui n’a rien de serein. Alors qu’il tente par tous les moyens de rameuter toujours plus de partisans à sa cause, il sait qu’il est toujours impuissant face au groupe du chancelier. Ce dernier nous paraît d’ailleurs toujours plus imposant et écrasant dans sa manière d’aborder chaque situation et problème. Ce parieur invétéré semble toujours savoir comment gagner ce qu’il souhaite et rien ne peut se mettre en travers de son chemin. De par cette aura oppressante, on ressent pleinement la menace qui pèse sur les épaules du jeune souverain qui n’a que peu de temps pour essayer d’inverser le rapport de force. Tout est donc une question de manipulations, de ruses et de stratégies afin de mettre des bâtons dans les roues de l’adversaire. On pourrait penser qu’il est idiot de se quereller pour le pouvoir alors que le royaume est à feu et à sang. Cependant, il est nécessaire de passer par là afin de donner une épreuve vitale pour le prince de Qin. Ce n’est qu’à travers ces difficultés qu’il pourra trouver ce qui lui manque pour gouverner comme il se doit.

Ce passage va aussi le remettre en contact direct avec son passé douloureux en tant qu’otage. En effet, ces pages nous permettent aussi d’en apprendre plus sur une troisième faction dont le pouvoir est égale voir supérieur à celui du chancelier. La quête pour les deux ennemis est de réussir à récupérer l’allégeance de ce groupe qui est toujours rester neutre. Pourtant, plus les pages avancent et plus on remarque que tout cela fait partie du jeu de dupes qui a lieu entre les multiples politiciens qui se disputent cette scène bien trop petite pour tous les trois. En traitant de tous ces complots qui se trament en coulisse, l’auteur prouve toute sa polyvalence. Si les champs de bataille nous en mettent plein la vue, on est totalement subjugué par cette partie d’échecs qui se déroule entre ces hautes murailles. Le moindre faux pas peut conduire à une effroyable désillusion et l’on reste simple spectateur devant ce combat où les rumeurs et les paroles sont plus aiguisées que la plus tranchante des lames. Une pièce de théâtre où chacun porte un masque et le gagnant est celui qui réussira à camoufler ses véritables intentions.

Au final, si l’on n’est pas autant ému que les précédents tomes, Kingdom n’en est pas moins fascinant à lire, observer et analyser. Une fresque historique intense qui ne laisse aucun répit et qui se complexifie à chaque chapitre. C’est un tout nouvel arc qui commence alors que Shin se tourne vers sa nouvelle cible et que son ami Ei Sei mène son propre combat. Deux destinées grandioses que l’on prend plaisir à suivre.

Kingdom prépare son futur

Il est évident qu’à travers ces deux nouvelles expéditions, Kingdom pose les bases de son avenir. On sent parfaitement qu’il y a un avant et un après la guerre contre Zhao. Cela est retranscrit à merveille au sein de ces cases qui nous prépare pour une suite qui s’annonce grandiose. Toutes les pièces sont en place sur l’échiquier pour que le prochain coup soit peut-être décisif. On ne s’ennuie jamais tout au long de cette épopée qui nous prend aux tripes et s’étend toujours plus. Le lecteur parcourt ces zones de guerres, ces villes et ces paysages comme l’un des témoins privilégiés de la naissance de véritables légendes. Des jeunes garçons qui ont dû relever tant de défis et qui pourtant sont encore loin d’atteindre leur objectif. Chaque nouveau pas est une redoutable épreuve sur cette route où tant de gens se bousculent. Yasuhisa Hara sait comment attirer notre attention et réussit avec brio à nous scotcher constamment à notre siège alors que l’on contemple toutes ces âmes qui se débattent pour survivre et espérer inscrire leur nom dans l’Histoire.

C’est donc avec toujours autant d’enthousiasme que l’on recommande Kingdom qui nous met à chaque fois une claque monumentale. On comprend à chacune de ces pages ce qui fait la renommée et la puissance de classique du manga. Que ce soit au coeur de la mêlée ou dans une salle du trône, on est continuellement balloté entre l’excitation, la joie, l’admiration et l’émotion pour ces protagonistes que l’on a appris à apprécier et à aimer au bout de toutes ces péripéties. Maintenant que l’on se tourne vers l’avenir, on ne peut qu’être enseveli sous de multiples questions. La rivalité entre Shin et les autres chefs d’escouades aura-t-elle une influence encore plus grande sur leurs prestations ? Le chancelier va-t-il mettre son plan à exécution ? Ei Sei est-il capable de rivaliser avec lui ? Le prochain adversaire qui se dressera devant Shin sera-t-il celui qui mettra un terme à ses ambitions ? Quoi qu’il arrive, on sera au rendez-vous pour accompagner nos très chers amis tout au long de cette vie mouvementée.

N’hésitez pas à partager votre propre analyse et votre avis sur ces deux volumes de Kingdom dans les commentaires. Qu’espérez-vous pour la suite ? Pensez-vous que Shin parviendra à se hisser au-dessus de ses rivaux ? Croyez-vous que Ei Sei parviendra à donner le coup fatal à son opposant ? Quelle sera la conclusion du conflit qui se profile à l’horizon ? On est toujours là si vous souhaitez discuter d’une oeuvre et échanger autour d’une telle licence. 🙂

© Hara Yasuhisa / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *