Doppelgänger

Doppelgänger tome 1 : le meilleur allié possible

S’il y a un genre qui a souvent fonctionné sur nous, c’est bel et bien le thriller. Dans cette catégorie, les mangas sont légions et ont toujours su proposer des aventures à la fois glaçantes, intenses et surtout haletantes. Rien qu’en évoquant cela, de nombreux titres nous reviennent en tête. C’est donc avec une grande curiosité que l’on s’est penché sur l’une des dernières licences en date de Kazé. Répondant au nom de Doppelgänger, cette saga a vu son premier tome arrivé dans nos librairies la semaine dernière. On s’est donc empressé de mettre les mains dessus afin de voir si le synopsis que l’on avait lu arrivait à prendre forme au sein de ces pages. Clairement, on est loin d’être déçu par cette lecture qui arrive à se servir de son élément surnaturel pour poser les bases d’une enquête particulièrement prometteuse. De par son concept de base, cette aventure pourrait bien nous surprendre plus d’une fois avec notamment notre protagoniste et son allié. Une course-poursuite où deux buts vont se confronter. L’heure est donc arrivée d’observer attentivement le destin de ce sculpteur ayant tout perdu.

Une vie brisée

Doppelgänger-crime

Se battre pour son innocence.

Doppelgänger, imaginée par Tamaki Vanessa Chihiro, nous conte le récit de Makoto Kenzaki. Ce sculpteur qui avait du mal à joindre les deux bouts eu, par le plus grand des hasards, un regain de notoriété. Alors qu’il profitait pleinement de son nouveau succès, une chose terrible se produisit. Une succession de meurtres ignobles eu lieu tout près de chez lui. S’il ne portait aucune réelle attention à cela, il se trouva emporté rapidement dans une spirale infernale. C’est lui qui fut accusé de ces effroyables crimes malgré le fait qu’il plaide non-coupable. Après avoir passé un moment en prison, il est finalement conduit jusqu’au couloir de la mort. Jusqu’à son dernier souffle, cet homme va clamer son innocence. Malgré cela, rien ne changera le sort qui l’attend. Au moment où la corde brisa sa nuque, notre condamné s’éveille en plein coeur de la ville. Ne comprenant rien à ce qu’il se passe, il cherche à réunir des informations sur cette soudaine téléportation. Ce qui l’étonne avant tout est que personne ne semble le reconnaître alors qu’il est sensé avoir fait la une des médias.

Il va alors faire le voile sur ce phénomène surnaturel en comprenant qu’il a voyagé dans le temps. Plus exactement un mois avant que le tueur ne fasse son oeuvre. Voyant là une occasion d’arranger les choses, il est décidé à tout faire pour que celui-ci se retrouve derrière les barreaux à sa place. Malheureusement, il n’est pas enquêteur et n’a absolument aucunes ressources pour l’aider. Makoto va alors avoir une idée à la fois délirante et remarquable. Le partenaire idéal qu’il a trouvé pour l’aider dans cette tâche n’est autre que son double du passé. Si ce dernier est totalement déboussolé par sa rencontre avec son lui du futur, il va finalement accepter de lui apporter son soutien. Ensemble, ils vont essayer de faire la lumière sur toute cette affaire dans le but d’empêcher un drame de se passer. Cependant, les motivations de chacun des membres de ce duo pourraient bien diverger même s’ils ne forment qu’une seule et même personne. Le compte à rebours est à présent lancé et chaque seconde compte pour venir à bout de cet opposant.

Doppelgänger, à travers ce premier volume, cherche à combiner un aspect fantastique à une affaire pour la moins réelle. Ce mélange des styles apporte une atmosphère toute particulière à l’oeuvre qui tourne autour des deux visions de notre héros qui se retrouve face à lui-même. Une manière très intelligente de montrer que les épreuves subies et les années peuvent changer à jamais la vision d’un homme et sa psychologie. Un point fort qui va prendre toute son importance au fur et à mesure des pages.

Deux chemins différents

Si l’enquête que l’on suit a l’air passionnante et intrigante, cela vient en grande partie de notre personnage principal. En effet, le fait que celui-ci ne trouve pas d’autre personne vers qui se tourner que son lui du passé va engendrer une réflexion intéressante tout au long de cette introduction. Alors qu’ils sont en tout point identique dans leur caractère ou leur physique, il y a un élément qui va créer une discrète fissure qui va s’élargir peu à peu à chacun de leurs échanges. Tout d’abord, le Makoto Kenzaki du futur est celui qui est le plus concerné par tout ce drame. Il a vécu ces accusations à tort et a même senti le souffle de la mort lui ôter la vie. De ce fait, on peut totalement comprendre qu’il ait une profonde rancoeur à l’égard de celui qui a commis ce crime. Après tout, c’est à cause de ses méfaits qu’il a vu sa carrière mais aussi son existence volée en éclats. La haine qui l’anime est donc loin d’être sans raison et fait que son objectif, avant même de vouloir sauver les futures victimes, est de capturer ce monstre. Ainsi, son approche va être beaucoup plus tournée vers sa cible et les moyens de le prendre la main dans le sac. D’ailleurs, on peut vraiment sentir toute la rage qui l’anime au fil des cases et cela peut autant être de manière subtile qu’une colère plus flagrante. Une première version de Makoto dont on sait que son but est loin d’être louable, mais où on ne peut lui en vouloir de souhaiter se venger.

Cependant, si l’écriture de cet homme du futur est déjà incroyable, cela n’est rien lorsque sa vision se confronte à celle de son lui du passé. En effet, ce dernier est actuellement au sommet de sa gloire et n’a absolument aucune raison de croire que tout cela va s’arrêter. Ainsi, il représente un certain doute dans le récit à l’égard des dires de son double, mais aussi une naïveté qui est loin d’être anodine. Comme dit un peu plus haut, celui-ci n’est absolument pas conscient qu’une menace plane sur son quotidien. Après tout, il profite simplement de ce que la vie lui offre sur l’instant présent. Il est donc tout à fait normal qu’il remette en question ce futur bien étrange qui l’attend. De plus, le fait qu’il n’ait pas encore subi ces malheurs fait qu’il n’est nullement motivé par un désir de vengeance. Ce qu’il souhaite avant tout, c’est de pouvoir protéger les victimes de ce fou même si cela implique qu’il soit obligé de se confronter à son passif avec eux. Il n’est pas tant question ici de bien ou de mal, mais d’une même personne à deux instants bien distincts ayant eu à chaque fois des expériences marquantes. C’est donc ce choc entre les deux personnalités qui va faire que ce premier contact va nous éblouir et nous promettre de grandes choses pour la suite.

En réalité, il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur ce premier volume de Doppelgänger. Préférant vous laisser une bonne part de surprises, on peut tout de même vous garantir que ce récit a le potentiel pour devenir un excellent thriller. De par son contexte unique et ce que cela engendre par la suite, cette aventure littéraire parvient à s’affranchir des codes habituels du genre pour nous faire voyager vers un tout nouvel horizon. Une affaire qui pourrait bien avoir d’autres conséquences désastreuses pour notre jeune sculpteur.

Doppelgänger a une paire redoutable

Doppelgänger-voyage

Un revirement de situation.

On a largement été conquis par ce premier tome de Doppelgänger. Même si le fait de voir un récit de voyage dans le temps être mêlé au style du thriller est quelque chose qui a déjà été fait, ce titre parvient à surpasser cela. De par l’attitude des deux versions de son protagoniste ainsi que leur combat identique et pourtant diamétralement opposé, l’auteure nous délivre ici une confrontation palpitante à suivre. Le problème n’est pas lié qu’à ce tueur inconnu qui prend un malin plaisir à se jouer de ses victimes. On sent rapidement que le souci va aussi être de la cohabitation entre le Makoto du futur et celui du passé. Entre une quête personnelle et une envie de justice, les deux personnalités s’allient sans pour autant être d’accord sur la marche à suivre. Un postulat de base qui laisse énormément de place à l’imagination du lecteur qui se met à réfléchir comment tout cela va bien pouvoir finir. Un rythme bien pensé et qui ne cesse de s’accélérer jusqu’à devenir même oppressante lors des dernières planches. On se met alors à frissonner en se demandant s’il sera vraiment possible pour notre héros de lutter face à un tel adversaire. Une introduction redoutable et qui donne rapidement le ton de ce que va être cette licence.

On recommande avec une joie non dissimulée ce premier volume de Doppelgänger qui fut une excellente surprise. Si l’on avait déjà été attiré par le postulat de base, l’ensemble de cette expédition a su s’emparer de nous. L’intrigue propre à cette histoire nous tient en haleine tandis que l’évolution de notre duo captive notre regard. On ne sait alors plus où donner de la tête tant on est tiraillé entre les deux facettes de cette même pièce. Une oeuvre qui plaira autant aux amoureux de thriller que ceux cherchant un récit à l’idée originale. Le suspens est en tout cas insoutenable alors que l’on tourne la dernière page de cet ouvrage. On se met alors à chercher la suite avant de comprendre qu’il nous faudra être patient pour cela. Bien sûr, on ne peut terminer une lecture sans se poser un tas de questions venant nourrir notre intérêt pour ce titre. Quelle est véritablement l’identité de ce tueur en séries ? La collaboration entre nos deux amis portera-t-elle ses fruits ? N’ont-ils réellement aucun lien avec toute cette sordide affaire ? On est impatient de voir le second acte de ce conte qui a encore du suspens à revendre !

N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre avis ainsi que votre ressenti concernant ce premier volume de Doppelgänger. Avez-vous apprécié la dualité qui est en train de se former chez Makoto ? Avez-vous déjà une piste concernant l’identité du coupable ? Pensez-vous que leurs buts divergents va être un frein dans leur enquête ? Trouvez-vous d’ailleurs que la thématique traitée à travers cette histoire est bien amenée ? Qu’attendez-vous pour la suite de ce périple ? On reste à votre disposition pour pouvoir échanger, discuter et débattre autour de cette licence. 🙂

© Tamaki Vanessa Chihiro / Shueisha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *